Ich bin innocent DTC le bossu



Caroussel HAUS !

20/12/2010 16:02
2.596 lectures
Si tu as bien retiendu la leçon, C'est ton destin ! Genève, Los Angeles, Londres ou Strasbourg C'est le même destin !

Fontenla, the End.

09/04/2010 10:47
3.408 lectures
This is the end. My only friend, the end.
The doors. August 1966


Avril 2012. " Alain Fontenla via Alberto Cardoso, porte parole de KAMATE INVESTEMENT, filiale Finance à 72 % de CAROUSEL FINANCE, annonce son désengagement partiel de la holding contrôlant le Racing à 58 %. " Derrière la brève publiée par [login=Katzo68 ] à 1h59 se cache en réalité le retrait de l'homme aux affaires londoniennes.

Quelques jours plus tard, ce dernier se confessera sur RMC comme à son habitude. « Microcosme, cadavres dans le placard et manque de synergie évidente avec son projet » seront les causes officielles de ce retrait qui s'apparente plus à une fuite à Varennes.
Un énième volte face qui laisse le Racing sur le carreau financièrement et surtout humainement. Le club a perdu certains de ses plus anciens collaborateurs, remplacés par une jeune garde plus efficiente et compétitive mais surtout complètement désintéressée du club.


http://2.bp.blogspot.com/_OvnCtKGr6bE/S4yBCnCVC2I/AAAAAAAABDA/hdc...

La chute.



http://4.bp.blogspot.com/_OvnCtKGr6bE/S4yBkt1TI7I/AAAAAAAABDw/G1e...
Avec un déficit prévisionnel de 3,254 millions d'euros pour la saison 2011/2012, le Racing est immédiatement rétrogradé avec effet conservatoire par la DNCG. Le club était pourtant 7ème mais le podium trop loin pour espérer monter, malgré les investissements consentis et les quelques perles Sud américaines dégotées par Ralph Issenger.

Ce dernier a refait surface, par enchantement, après l'échec du président Plessis en Mai 2011. Une cinquième place méritoire obtenue grâce à l'arrivée de Francis Gillot en remplacement de Pascal Janin et son début de saison mi figue-mi raisin. Sérieusement renforcée au mercato d'hiver par des baroudeurs de D2, le RCS fait la seconde partie de saison parfaite mais échoue à quelques points du podium.

Il faut dire que le désordre qui règne en coulisse n'a pas facilité la saison sportive. Les réorganisations se sont succédées. Et même Plessis concédait, après quelques bières du Racing, qu'il ne savait pas toujours à qui s'adresser pour assurer la mise au vert des joueurs ou pour trouver un superviseur à la veille d'un choc face à Evian. Parlons du déplacement à Evian ou l'équipe n'arrivera qu'au stade vers 18h45, la faute à un simple malentendu avec la compagnie de car sensée conduire les joueurs à bon port. Un simple point de détail mais la signature de Christophe Cornélie manquant, il avait été impossible d'utiliser le mode d'acheminent habituel.

Cette saison se solde donc par un échec sportif, correctement budgété. La DNCG autorise le Racing a poursuivre l'aventure moyennant le paiement des 2,765 millions d'euros de déficit prévisionnel et effectif. La mauvaise nouvelle vient de l'affaire Chilavert et de 894 K€ non budgété que CARROUSSEL FINANCE doit avancer via sa société CARDIGAN CORPORATE basée à Jersey. La transaction est blanche pour le Racing mais agace sérieusement André Filipussi le remplaçant de Jaffar Hillali à la tête de CAROUSSEL. Ce dernier a préféré revendre ses parts et créer sa propre société G8 TRADING basée à Lucerne. Alain Fontenla reste actionnaire minoritaire à 28 % de cette structure mais Hillali se dégage ainsi complètement de la prise de participation dans le Racing club de Strasbourg.

Retour vers le futur IV.



http://1.bp.blogspot.com/_OvnCtKGr6bE/S4yBkHIWMII/AAAAAAAABDg/6ah...

La saison 2011 part sur les chapeaux de roues, malgré le maillot bleu ciel qui a le don d'irriter la frange la plus dure des supporteurs. Plessis déclare que pendant ce temps au moins, il le laisse en paix sur les autres points. La sérénité il va la retrouver en Décembre quand il démissionne avec pertes et fracas de ses fonctions, revendant ses 4.47 % de part de la HOLDING INTERINVESTMENT qui chapote maintenant le Racing. Plessis déclare qu'il préfère partir car il n'a plus rien à apporter en club. En off, il se murmure que c'est le coup de mou d'Octobre - Novembre qui aura eu raison du vieux singe. Après 2 ans de relative discrétion Ralph Isenngger revient sur le devant de la scène accompagner du technicien suisse Daniel Jeandupeux et quelques trouvailles dans les valises. Il avait déjà dirigé dans les coulisses le dernier mercato mais il s'impose à ce moment là comme le réel boss du sportif.

Fontenla quant à lui se fait de plus en plus discret à la Meinau. A vrai dire personne ne l'a réellement vu en public depuis l'échec de la remontée et quelques déconvenues d'ordre personnel dans les négociations avec les sponsors. Le RCS évolue depuis maintenant 2 ans avec un maillot floqué GIFI pour un contrat low cost. Certains murmurent que le Racing lui coûte trop en temps et en argent. L'euro 2016 est encore loin et le RCS s'enlise dans une D2 avec peu de visibilité médiatique et de surface financière. Fontenla voit grand mais plus au Racing.

Son départ en Avril n'est alors qu'une demi surprise. Surtout que l'affaire RCS contre Gress est en instance et qu'une rallonge immédiate de 350 K€ est nécessaire. Quelque peu lâché par son grand argentier et ami – Hillali -, FONTENLA en appelle aux anciens acheteurs et promet des révélations dans la presse sur certains moments flous et fous du club. Il annonce également la cessation de payement de la HOLDING INTERINVESTMENT, si les minoritaires ne mettent pas la main à la poche. Cette cessation entrainerait de facto la mise en faillite du club et l'arrêt du professionnalisme à Strasbourg.

Le 17 Juin la DNCG rend son verdict. Malgré l'apport de liquidité de Roland Weller et des garanties apportées par la ville de Strasbourg. Le club est rétrogradé en CFA avec perte du statut pro. Une conciliation est néanmoins ouverte avec le SR Colmar qui peine depuis 2 ans en nationale. Après 3 semaines de tractations le SRCS voir le jour et est inscrit en troisième division. Le Racing efface ainsi une partie de son passif, tout en conservant une partie de son histoire. La décision apparaît clémente et la patte de Frédéric Thiriez s'est fait sentir. En effet Strasbourg est toujours en lice pour l'euro 2016 et la mairie a posé ses conditions pour l'achèvement des travaux du stade.

six feet under : épilogue.



http://i.indiewire.com/images/uploads/i/american_psycho_xl_01--fi...

6 Juin 2016.03h59 Katzo68 « Le corps d'Alain Fontenla est retrouvé nu et sans vie dans sa combinaison de cuir à son domicile Genévois ». La tribune évoque une partie fine qui aurait mal tourné, l'enquête fait ressortir des difficultés financières importantes et des retards dans le remboursement de certains clients importants.

Ralph Isenngger est quant à lui injoignable, ses bureaux ayant déménagés à Singapour à une date indéterminée.

Le Sport Racing Colmar Strasbourg vient de fêter son retour dans l'élite alors que la Meinau s'apprête à accueillir Allemagne – Pologne pour la première phase de l'euro français.

My only friend, the end.


Cet article est totalement fictif. Toutes ressemblances avec des situations existantes ou ayant existés seraient totalement fortuites. Les auteurs déclinent toutes responsabilités en cas de Poursuite.

Racing Club Football Amateur

17/12/2009 11:00
4.805 lectures
Nous sommes en 2009 après Jésus-Christ. Le Racing est 5ème du championnat, tous les supporters se sont résignés, le Racing ne remontera pas en L1... Tous ? Oui car il s'agit de la dernière journée du championnat.

Cet article se veut une réponse fantaisiste et outrageusement pessimiste au précédent et optimiste « Pourquoi le Racing va remonter en L1 ».

C'était à prévoir...


Après un énième match nul à Montpellier, les supporteurs du Racing s'étant déplacés malgré l'interdiction de Jean-Marc Furlan, assistent impuissants à la remontée du Montpellier Hérault Sport Club dans une Mosson en liesse.
« Nos supporteurs risquent de nous perturber dans ce match décisif, il vaut mieux qu'ils restent devant leur TV » avait déclaré une semaine plutôt celui qui est immédiatement désavoué par son président. Ferhat Khirat est nommé le lendemain, il sera assisté par François Keller pour s'atteler au grand chantier de la remontée en 2011.

Les supporteurs se mettent à rêver ouvertement de noms ronflants pour remplacer celui qui sera désormais plus connu sous le nom de Jean-Marc la loose. Ce dernier s'épanche d'ailleurs dans la presse sur les raisons de son échec. Alors que Rudy Carlier et Ali Mathlouthi avaient plombé le vestiaires au début de saison, c'est le public et Guillaume Lacour qui sont responsables de cette déconvenue inattendue. Le Racing avait pourtant toutes les cartes en main, se maintenant en embuscade à 2 points du podium jusqu'à l'ultime journée.
JMF loue néanmoins les qualités du groupe et sa réaction en seconde mi-temps pour revenir à la marque face à l'équipe de Roland Courbis.
C'est officiel pour la première fois depuis la saison 86-87 le Racing n'est pas dans les prétendants à la montée.

Le Racing fait la une !


Alors que les DNA annoncent la venue de Guy Lacombe dans leur édition de lundi, l'Alsace rend officielle le retrait d'Hammerson du projet Eurostadium.
Dans l'édition du mardi c'est au tour des dernières nouvelles de consacrer un article choc à Gregory Paisley « mon calvaire à Starsbourg » ou le défenseur vedette nous apprend qu'il signe à Valenciennes qui vient juste de se maintenir « avec le coeur de son public cht'is ».

Mercredi l'Equipe grille la politesse aux régionaux et annonce le retrait de l'actionnaire principal du RCS Philippe Ginestet. Le président explique qu'il préfère laissé la main à un investisseur capable de remettre le club à flot et de mener à bien le projet de grand stade.
Après plusieurs semaines de flottements et de scoops plus ou moins réchauffés : le tandem Wenger – Villeneuve, la retour d'outre tombe de Gilbert Gress avec des capitaux suisses, la dîner impromptu de Zidane en compagnie d'Alain Afflelou dans une Winstub du centre ville ; le 16 Juin la commission spéciale de la DNCG annonce le dépôt de bilan du Racing club de Strasbourg Football fondé en 1906.

La nuit est agitée à Strasbourg et en particulier du coté de la Meinau ou des centaines de fans se retrouvent à l'appel d'un stubiste célèbre. Des portraits de Furlan sont brulés ainsi que le drapeau de la Transinistrie ou ce dernier aurait trouvé refuge.
Des cantiques de noël sont chantés et les plus désespérés se promènent avec les maillots de Johansen et Abdessaki les renégats sanctifiés pour avoir tenus tête au bourreau du Racing.

RCF Amateur.


Malgré une ultime réunion au siège de la FFF pour sauver le club, Carlo Molinari annonce la fin du football professionnel à la Meinau. Les 800 supporteurs ayant fait le déplacement mettent littéralement à sac le bâtiment officiel pendant que Molinari, réfugié au siège de TF1, officialise la sélection de Saint-Symphorien pour accueillir l'euro 2016.

Strasbourg est rétrogradé en Division d'honneur ou il redémarre au niveau amateur sous le nom Racing Club Football Amateur. L'ensemble de l'effectif est licencié et l'équipe reconstruite avec les jeunes du centre désireux de continuer l'aventure. Stéphane Cassard et Guillaume Lacour déclarent ne pas savoir ou aller et intègrent l'effectif de façon bénévole.
Le premier match oppose donc le RCF à Obernai au stade de la Meinau et ce devant 3000 spectateurs massés dans la tribune nord.
De nombreuses banderoles viennent ponctués cette « grande première ». Elles s'adressent notamment à Furlan et à la fédération pour réclamer les matchs de DH le samedi. Le RCS l'emporte 3-1 avant de se déplacer au stade communal de Bartenheim.

A la fin de la saison, le RCF monte en CFA II devant 6 000 spectateurs soutenant une équipe et les valeurs qu'elle véhicule : Travail, Passion et Humilité.

Cet article fictif est librement inspiré de l'histoire des clubs de Toulouse, Toulon, Valence ...

Un weekend chez nos amis qui n'iront pas à la coupe du monde, en photos

19/11/2009 22:31
1.421 lectures
Voici en avant première les photos de chinatown qui vous aideront à digérer le CR du weekend.


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/091/img-0377-eedbe_...
capture d'écran de la TV d'un pub

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/090/img-0372-8a419_...
Les ailes de l'enfer

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/090/img-0396-1af24_...
La fameuse section baguette

lorleanais dans ses oeuvres diverses
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/088/img-0381-bf523_...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/091/img-0438-1c5f7_...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/089/img-0404-c2c9a_...
les chants à la gloire de Gmandia, tatoun et rachma

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/088/img-0339-24dd6_...
Bienvenue à Thierry Henri !

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/091/img-0360-1c5f7_...
Le petit dèj de conan devnu la spécialité des Pubs locaux, altères non fournies

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/090/img-0433-8a419_...
A la recherche d'un "pob"

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/088/img-0349-24dd6_...
Le pub nazi norvégien

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/086/img-0262-e91e3_...
A la recherche d'un "pob"

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/089/img-0344-c2c9a_...
A la santé des punks gothiks

Punkgothikrepublic.IE la suite !

19/11/2009 21:51
2.454 lectures

Partie 2



https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/086/img-0363-e91e3_...
Copyrightchinatown

Day 3 Saturday night heroes



Réveil matinal vers 11h30 du matin pour les plus courageux, la journée s’annonce dur et nous déboutons donc d’entrée de jeu par quelques verres de bushmills coca histoire de se remettre l’estomac en place. Direction Temple bar, point de ralliement convenu avec [login=CUISSEDEDJETOU ] et Céline la première non stubiste et non supportrice du RCS à nous rejoindre (bouh !). [login=CUISSEDEDJETOU ] arbore fièrement le tout nouveau maillot de l’EDF et est bien décidé à l’étrenner dans un pub.

Pub 7 : The Bank. Après 2 essais infructueux la veille nous trouvons enfin une table pour déguster le 9OZ Burger gigantestissime de ce pub qui est installé dans une ancienne banque style fin 19ème siècle ou alors la reproduction du cadre est très bien faite. Dans les 2 cas le Burger est excellent, la pinte de Guinness est rafraichissante et l’ambiance détendue au coin de la cheminée.
Nous commençons à croiser de plus en plus de maillots bleus et de maillots verts, d’écharpes diverses, le match approche à grand pas.

Retour dans Temple bar pour être au plus prêt de l’ambiance. Cette dernière est un peu décevante car il n’y a pas une foule extraordinaire. Le quartier vit comme si il s’agissait d’un jour ordinaire. Nous prenons quelques photos avec le drapeau de l’Alsace, la bâche Derrick et un Leprauchen géant. A quelques metres nous croisons des parisiens, drapeaux Kop of Boulogne qui posent devant les pubs pour la postérité sur pellicule.
Un dernier détour par les boutiques souvenirs pour que [login=CHINATOWN ] puisse trouver enfin un Tshirt avec le toucan et nous filons verts le « Pob ». Au détour d’une artère nous tombons nez à nez avec Ptit Louis et son pote grand Louis d’Amiens accompagnés d’une quinzaine d’Amiénois tous avec la même veste French Army que[login= l’ORLEANAIS] qui font la visite des pubs du centre. Nous laissons d’ailleurs [login= l’ORLEANAIS]dans une boutique afin d’acheter une nouvelle veste et nous entrons dans la cathédrale des pubs de Dublin.

Pub 8 : The Church. Comme son nom l’indique, the church est une ancienne église transformée en Pub. La nef abrite les assoiffés sur 2 étages et un orgue trône majestueusement au centre. Bien qu’il soit bondé nous trouvons une petite table autour d’un des piliers soutenant la voute et commandons nos traditionnels Guinness. Les 2 collègues de TUPAC67 nous rejoignent ; ils viennent respectivement de Tours (bouh) et Montpellier (bouh, bouh). Malgré les relents de Mai dernier nous leur vendons tout de même les places pour le match de ce soir. Un petit tour vers les toilettes, nous entrainent dans un labyrinthe de couloirs et escaliers pour afin arrivés à des urinoirs hyper sécurisés puisque sous vidéosurveillance « on n’arrète pas le progrès ».
Un léger détour par le QG pour quelques verres d’absolut Mango et récupérer les billets et nous prenons le tram vers Croke Park ! At last.

The Game !



A la descente du tram, nous suivons consciencieusement la marée verte qui déferle dans les rues. 75 000 personnes se rendant dans un stade situé en pleine ville c’est impressionnant. Le long des rues nous croisons des vendeurs à la sauvette qui proposent des écharpes ou des snacks, un orchestre qui joue sur le palier d’une maison, des pubs pleins à craquer ou encore des gamins qui vendent des sucreries assis dans une armoire.
Nous trouvons péniblement notre secteur après une demi-douzaine d’essais infructueux et récupérons au passage les paquets du chips goût pot au feu distribués gracieusement (vu le goût immonde logique). « Welcome to Hell » promet un énorme drapeau Irlandais accroché devant une petite maison. « Welcome to Est Hell » aurait il pu dire.

Devant le stade, quelques français font les marioles pour les caméras de TV. Notre Montpelliérains s’octroiera un petite Itw avant que nous pénétrions dans le stade. Peu ou pas de fouille à l’entée, direction le secteur C4 avec un détour au toilettes, qui surpassent tout ce que l’on peut voir en France.
La lorraine est grenat, chante un Nancéen qui avoue à [login=LORLEANAIS ] avoir confondu mais peu importe puisqu’il dispose d’un drapeau BBR de 5 m de long.
Arrivée en tribune nous discutons avec des Corses venus expressément de Bastia pour encourager les bleus. Ils nous confient que le SCB est au plus bas, les caisses sont désespérément vides.
Le stade aussi, il ne se remplira qu’au dernier moment.
Notre tribune est située derrière les buts et est la plus petite du stade. Sorte de vestige du passé face au reste de l’enceinte ultra moderne et uniforme. Il se murmure que cette tribune ne peut pas être détruite pour une raison historique mais nos informateurs resteront flous.
Il n’y a pas de toit et nous serons bien heureux de ne pas avoir la même pluie que la veille.

L’avant match est l’occasion d’observer la faune présente aux matchs de l’EDF, celle qui est parfois nommée la génération Footrix. 360 de nos voisins de tribunes :

A tout seigneur tout honneur Clément d’Antibes est là, au premier rang avec sa femme et ses amis. Pas de traces de Balthazar. Coq au riesling ? Il est permis d’en douter lorsque l’on sait que l’alcool et les insultes sont interdits chez les amis du Clem. Bref RAS.

Les Bretons. Toujours des bretons pour casser les couilles des autres avec leurs drapeaux noirs et blancs. Aux rennais à la perruque rose s’ajoute un merlu et son drapeau orange agité tout le match : Rends nous Gameiro Connard !

Les Bravehearts. Ce ne sont ni des fans du Mel, ni des amateurs de Kilts et de pogos sanglants mais seulement les supporteurs qui se griment le visage façon Remy Brika. J’ai toujours du mal à comprendre que cela puisse encore exister, mais bon faut croire qu’Yves Rocher offrait le tube de rouge à joues.

Les gros lourds : le supporteur qui braille pendant tout l’avant en match et que l’on entendra ensuite que sur « mais ils sont ou les Irlandais ». Putain ils sont chez eux et ils seront chez toi mercredi. Asshole !

Les qui cherchent leurs places. 6000 places, tout le monde debout dans un joyeux bordel et il y a toujours 3 relous pour se faire accompagner à leur place par un stadier. Non mais vous vous êtes cru au concert de Mylène Farmer …

Les Alsaciens : 2 drapeaux de notre belle région dans le parcage ce soir (et un seul lorrain na !) mais aussi les fameux chapeaux cigognes. Je suis sûr qu’ils étaient à la manif Pro Gress ceux là. Heureusement qu’on les recroisera entrain d’accoster des Irlandaises à moitié nues par la suite.
Existe aussi en version Français de l’intérieur avec des baguettes de pain

Les « Ultras » si si ils y en avaient quoique plutôt discrets. Les mains dans les poches, un drapeau avec le nom de leur ville. A se plaindre de l’ambiance des footix mais sans chanter … des ultras quoi.

Les Irlandais : ils sont un peu partout dans le pacage. Ici avec un ami français, là perdu dans la foule, ou bien encore en groupe à chanter des chants anti Thierry Henri (Thierry Henri Where’s the Banana ? ou un truc du genre … faut dire que les seuls blacks sont dans les toilettes des pubs). Par contre ils chantent tous lorsque le reste du stade commence. Ca chambrera mais dans le fairplay.

Le stade est maintenant plein et c’est l’heure des hymnes :
Irlande, bof tout le monde chante (joueurs et public) mais ça ne vaut pas un God Save the Queen ou un Flowers of Scotland. Pourtant ils ont les Pogues dans ce pays.

France, bof toujours un grand moment le chant de l’armée du Rhin ou Marseillais mais lorsque le parcage a 3 secondes d’avance sur la musique. Pensée à [login=DOLORES ] sur la rapidité des chants.

Le match débute, Croke Park n’est pas l’enfer attendu. Les chants partent d’un peu partout, à l’anglaise. Le répertoire comprend 3,4 chants classiques dont un lève toi s i tu es Irlandais qui fera se lever tout le stade une demi douzaine de fois. Le reste est du classique mais efficace, tout le public joue le jeu.

Par moment dans le match, le public s’enflamme et nous sentons le potentiel énorme de Corke Park. Malheureusement / heureusement les verts se contentent de contres et de longs ballons inefficaces malgré la maladresse de nos gars en bleus.

Coté Français c’est nul. Seul le « allez les bleus » est suivi par l’ensemble des Français. Le reste des chants meurent d’eux même avant que l’on ait pu les reprendre. Même le « QNSP » ne prend pas.
2,3 marseillaises résonneront mais nous ne les entendons qu’au deuxième couplet alors que nous sommes au centre de la tribune.

Le hors jeu de Gignac déclenche un début d’hystérie et le but d’Anelka permet à tout le monde d’extérioriser ce que nous gardions en nous. Grosse joie collective suivie de quelques chants puissants. Malheureusement nous retombons vite dans le répertoire Francis Lalanne avec des chants pour chambrer les Irlandais.
« You’re only singing when you’re winning » colle bien aux supporteurs bleus.

Après quelques dernières sueurs froides, l’arbitre siffle la fin du match 0-1. Soulagement de la victoire en terre étrangère. Les stadiers montent des grilles oranges devant l’ensemble du stade, assez bizarre.
Les joueurs français viennent saluer les bleus. Les Irlandais rentrent directement aux vestiaires et ressortent peu après pour un tour d’honneur sous les applaudissements.
Arrivés devant notre tribune, ils sont vivement applaudis autant pour leur combativité que par respect pour l’adversaire. Le Fair Play ça peut des fois donner la chair de poule.
Un fumi est cramé en latéral et reste allumé jusqu’au bout.

Une voix enregistrée félicite les supporteurs de l’équipe de France et nous indique que nous pourrons bientôt sortir. Après 10 minutes d’attente c’est le cas et nous retrouvons le flot humain du début du match. Les clowns de l’avant match font le spectacle pour la TV et nous fonçons vers le pub.

RDV au spire après avoir perdu la moitié du groupe. Une halte au Apache Pizza, restaurant italien à Dublin tenu par des chinois. Nous y faisons le plein de graisse avec le combo garlic bread, poulet panné, pizza. Au passage nous récupérons une amie du Montpelliérains qui souhaite fêter la victoire des bleus en fanfare.

Pub 9 : Fitzsimon. Situé au centre de Temple Bar et comprenant 4 étages et une terrasse sur le toit, nous entrons là dans un pub branché. Preuve en est qu’il nous est impossible de trouver place dans les 4 premiers étages et la solution de secours consiste à boire une Guinness en plein air. [login=LORLEANAIS ]entame d’abord la conversation avec des rémoises puis poussent la chansonnette sur les gros lolos de sa voisine de canapé.
Le pub est tellement bondé que je recroise Grand Louis (le pote à Petit Louis). Ce dernier m’informe qu’une dizaine de messois sont à l’étage inférieure et qu’ils ont fait des rencontres au burgerking.

Vu que nos pintes sont vides, changement de bar. On va pas rester dans un pub de lorrains.

Pub 10 et last Pub : Le Think Tank ; Pub boite en sous sol. Un concert de rock se déroule dans un décor digne du meilleur Austinpower, nous prenons place dans un recoin de la salle ou se trouve des confortables canapés. [login=LORLEANAIS ] devient rapidement fan du group et surtout de son bassiste mode Yoko Elton pré grunge. D’ailleurs vous pouvez lui demandez en MP le myspace du groupe. Le chanteur chambre un peu sur le match retour, les irlandais sont déchainés et les quelques français présents aussi. L’ambiance est assez scandaleuse entre verres brisées par terre (imaginez Eguisheim mais en sous soul) et les habitués qui choppent de l’irlandaise à gogo. Une d’entre elles, visiblement troublée par son Don O’Juan chute lourdement sur la table, explosant tous les verres de ses copines. Trop occupés avec de Jolis garçons ses dernières ne réagissent pas.
Vers 3h le pub ferme et il faut quitter cette atmosphère électrique. Dans la rue c’est encore pire. Il y a foule et quelques irlandais éméchés sont à 2 doigts de se faire refaire le portrait par les videurs qui gèrent le club voisin. [login=LORLEANAIS ] a lié connaissance avec la collègue du Montpelliérains et en apprenant d’où elle vient, il entonne un joyeux et tonitruant « les Orléanaises sont des salopes » qui nous accompagnera jusqu’au bout de la nuit.
Le temps de faire connaissance avec une équipée de filles sortant tout droit du saloon et de se renseigner sur les tables de dance (35 € les 3 minutes). Nous décidons de rentrer pour engranger 2 heures de sommeil avant de se lever.
[login=LORLEANAIS ] tente un dernier coup de bluff « Do U remember me, last night in the pub, dirty old song ? » La fille peu farouche semble intéressée mais l’appel du matelas gonflable est plus fort.

Nous nous couchons avec un peu moins de 2h de sommeil avant le retour vers la France.

Day 4 : back to back


Réveil 6h25, les visages sont fatigués mais nous avons le sourire des vainqueurs. Nous remercions [login=TUPAC67 ]pour son accueil et direction l’aéroport. Légères négociations avec le taximan, petit café Starbucks pour se réveiller, passage de la douane sans soucis, une dernière offrande à l’Irlande et retour sur Baden.

Epilogue et photos dans la soirée !

Punkgothikrepublic.IE

17/11/2009 15:36
2.639 lectures
Pour maintenir le Cap en passant par Dublin.
Récit de notre périple au match de barrage du14 Novembre.
Come on You Boys in blue!


http://img27.imageshack.us/img27/5127/dsc00188ou.jpg
Copyrightnotme

Partie 1 before the game.



DAY 1 : hourra hourra les Strasbourgeois sont là !


Départ Jeudi après midi d’Obernai pour Baden Baden via le Neudorf. Nous effectuons une première pause pour imprimer le billet de LORLEANAIS, mais malheureusement il est déjà trop tard et ce dernier devra négocier directement avec les allemands. Nous sommes 4 stubistes à prendre le vol direction Dublin, le dernier larron étant resté en rade RIP TRIAGEMAN. Le déplacement sera placé sous son patronage pour le meilleur et pour rire du pire.

LORLEANAIS, après avoir récupéré un billet, présente quelques difficultés à passer la douane en raison d’une carte d’identité hors d’état. Mais son talent naturel à la négociation lui épargnera le retour à pied jusqu’à Epinal.

Dans l’avion je suis séparé de mes camarades et me retrouve coincé entre la sortie de secours et un couple franco-finlandais se rendant également au match des bleus. Nous échanger sur la qualité de l’air dans les Pubs qui est assaisonnée par les pets à la Guinness, sur l’accueil des supporteurs irlandais lors de la précédente confrontation en rugby et sur la piste d’atterrissage du concorde à Rovaniemi près du Cercle polaire arctique (6 KM d’après mon voisin, à confirmer ?).
Bref un très bon vol en première classe avec RYA.

Je retrouve mes collègues après un seconde passage réussi à la douane. Exploit avéré, lorsque nous apprendrons le soir même que le sac NARCO contenait certaines substances illicites interdites à la consommation et introduites à son insu. Nous prenons le 16B direction le centre ville et faisons connaissance avec 2 sympathiques personnes, résidants sur le sol d’Irlande et amateurs de vodka lors des voyages dans les transports en commun. Malgré notre insistance et un fort accent slave, ils refusent du nous révéler d’où ils viennent …DTC ? Qui sait, nous n’essayons pas pour voir.

Point de chute le SPIRE et le BK le plus proche. Ce seront nos 2 points de repères pour le restant du séjour.
Nota : le SPIRE est un monument à la con, histoire d’avoir quelque chose pour attirer les gogos. Genre un pique très haut 120 mètres mais qui ne sert à rien.

Nous retrouvons notre contact infiltré en Irlande que nous appellerons TUPAC67. Ils nous emmènent chez lui pour l’apéro puis nous entamons la tournée des pubs, en prenant bien soin de nous sustenter d’un léger burger chez le King of Burger.

Pub 1 : TEMPLE BAR. Passage obligé par le roi des pubs qui donnent son nom à l’ensemble du quartier festif de Dublin. Une première Guinness, une rencontre avec des belges ma foi belges, quelques photos souvenirs, une carte des wisky avec plus d’une centaine de référence et des Ecossais en Kilt. Nous continuons le pèlerinage.

Pub 2 : ******** Concert Reggae enflammé des « Bionic rats » et rencontre avec des supporteurs strasbourgeois arborant l’écharpe mythique du Racing années 90’s. Nous les abordons rapidement pour vérifier leur degré de désespoir quant à la situation actuelle du club. Seconde Guinness et changement de Pub malgré l’atmosphère fort sympathique de celui-ci dont j’ai malheureusement oublié le nom.

Pub 3 : CZECH INN. Pub pas réellement pub mais plutôt bar tchèque avec bière peu chère (pour l’Irlande) et fille à l’est (pour l’Irlande). Nous commandons des pitchers à 10 € et discutons un peu avec Jean-Louis qui présente la particularité d’être le seul Irlandais à se prendre pour JPP « Hello my name is Jean Pierre Papin ». Pendant que le sosie de Chon mixe aux platines, LORLEANAIS et CHINATOWN enflamment le Dancefloor. Une nouvelle technique de drague basée sur l’exhibition d’une effigie de Derrick échoue et c’est donc sur Queen que ce rabat le plus bouillant d’entre nous. La tactique mise en place fonctionne mais la maison nous appelle. Notre hôte TUPAC67 doit encore travailler le lendemain à 7h et nous quittons donc le pub pour nous jeter sur l’immense matelas gonflé pour l’occasion.
Bonne nuit.

DAY 2 Tourists on tour !


En l’absence de ronflement nous nous réveillons vers 9H et décollons pour Phoenix parc, plus grand parc de l’Irlande du monde, qu’il y a même un zoo. Après avoir vu un gamin craché sur sa mère, sûrement parce qu’il ne souhaitait pas aller voir les crocodiles au zoo, nous immortalisons notre passage et décidons de quitter les lieux lorsque le ciel tourne au vinaigre (comme les chips, tradition irlandaise).
Nous sautons l’apéro pour un repas dans le meilleur mexicain du Dublin ou le patron nous propose de venir fêter le victoire de la France dans son troquetos samedi soir. Il nous indique le chemin de la prison, qui ressemblerait étrangement à Fort Boyard, malheureusement nous ne trouverons jamais son emplacement. Direction donc la Guiness factory pour une visite du temple de la bière à Dublin, après les photos de circonstance nous commençons la visite. LORLEANAIS obtient un demi-tarif étudiant sans problème puisqu’il n’y a aucun contrôle à l’entrée. Nous découvrons comment est préparée la bière, comment elle est tirée, comment elle est vendue et enfin comment elle est bue.

Pub 4 : Gravity Bar. Situé au somment d’un des bâtiments de l’usine Guinness et dominant Dublin, ce pub offre une vue 360 sur la ville. Nous y dégustons une pinte tout pendant que l’animatrice attitré chambre les supporteurs français au micro « We’ll kick your ass tomorow ». Maigre consolation nous ferons plus de bruit que les 2 Australiennes présentes et également sollicitée pour le match de rugby du dimanche.

Un tour à la boutique et retour au centre pour faire … les boutiques. Ca se passe comme ça, chez Macdonald. Enfin chez Burger King ou nous avons RDV avec TUPAC67 pour aller au pub. Après 2 essais infructueux et un détour au Ladbrokes pour que l’un d’entre nous parie sur l’AFS (et donc contre la France), nous trouvons enfin de quoi nous abriter de la pluie torrentielle qui s’abat sur nous.

Pub 5 : ******** . Nous savourons la sortie du boulot des Irlandais en regardant nos voisins de table s’amuser avec le simili éthylotest installé devant les toilettes. Après 10 minutes de cris orgasmiques dignes d’un but de Gmandia (si si ça existe) ils regagnent leur table et nous décidons de changer de pub pour un pub Rugby situé à 15 minutes de marche sous la pluie de là. En chemin CHINATOWN retire de l’argent au distributeur mais se rend rapidement compte qu’il a oublié son portefeuille dans le précédent pub …

Pub 5/2 . Retour à la case départ ou nous retrouvons le portefeuille perdu, et également un autre également égaré sur la table. Coup double pour nos champions. Le manager français nous invite à rester et à déguster la spécialité du bar Pain Bania Frite Poulet Parmesan Mayo et une Guinness. Nous discutons avec lui et il nous apprend qu’il vient du nord mais est en partance pour le Club Med de l’île Maurice. Avant ça il était manager du bar des supporteurs de rugby d’Agen à Paris ou il a écoulé 300 fûts de bière le soir d’une finale. Nordiste mais aussi un peu marseillais sur les bords, il nous conseille d’investir notre argent dans une entreprise douteuse qui détient 40 % de la téléphonie fixe en France mais que personne ne connaît.
Après le match et le pari perdu de notre traître nationale, nous décidons de changer de pub.
On the rain again.

Pub 6 : Le Purty Kitchen. En attendant l’ouverture du club à l’étage nous apprécions le concert de rock ainsi que le sympathique documentaire « Good Morning Mister Hitler » qui passe en boucle sur les TVs du bar. A notre grand étonnement nous découvrons l’existence des chevaliers nazis et apprenons à déchiffrer le bon du mauvais salut nazi. Le gérant du pub ne semble pas plus étonné que ça quand nous lui signalons que sa TV passe en boucle des staviskas et autres petits hommes à moustace. Suivront les documentaires «Dirty Job » et « albino Crisis » toujours aussi sympathiques.
Le club ouvre enfin ses portes et pendant que TUPAC67 et NARCO chauffent les coussins, LORLEANAIS et CHINATOWN sympathisent avec 2 norvégiennes. Sympathiques ou pas, ils les invitent à l’étage ou elles nous confient qu’elles sont là « just for fun » & « to meet people, even I have a boyfriend at home ». Elles proposent ensuite de sortir fumer une cigarette. CHINATOWN et LORLEANAIS les suivent et reviennent seuls 10 minutes plus tard. Ils sont en fait allés rendre visite au Black des toilettes. En Irlande chaque club qui se respecte emploie une dame pipi qui ressemble le plus souvent à 50 Cents. Ce dernier propose friandise, parfum et autres extras aux joyeux urineurs.
Les Norvégiennes ne reviendront jamais et CHINATOWN se contente donc de danses torrides avec 3 demoiselles venus d’Asie. Au grand dam de LORLEANAIS qui voit son record de la veille voler en éclat, sans que l’instant puisse être immortalisé.

Après quelques Guinness nous décidons de rentrer, harassés par tant d’émotions. Tout le monde s’endort pour être en forme pour le match !

La suite bientôt avec les photos, si LORLEANAIS me les envoie …

Pour des raisons de confidentialité les pseudos ont été légèrement modifiés. Sauras tu retrouver les stubistes qui se cachent derrière, toi le lecteur.


Scoop + Gilbert Gress + sexe + Leo Specht

15/06/2009 20:06
2.579 lectures
Pas le peine de tapoter sur son moteur de recherche préféré pour s'en mettre plein les yeux et le caleçon.
Les dernières photos de Gilbert en compagnie de son futur président sont sur le stub depuis quelques temps.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/012/fr3-034-b4cec_t...

Il se murmure que tout se serait décidé là, entre 8 yeux. Duguépréroux préférant au dernier moment ses bourrins à ceux du RCS.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/012/fr3-049-9f431_t...

Exclusif Gilbert Gress se demande si il va aligner Matlouthi ou Zenke à la pointe de l'attaque pour le match d'ouverture à la Meinau

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/056/fr3-045-f1aed_t...

Scoop Gilbert Gress annonce à Léo Specht qu'il va jouer avec un libéro et qu'il compte sur un groupe réduit de 16 joueurs plus les jeunes

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/056/fr3-027-f1aed_t...

Bonus Gilbert Gress doit aller aux toilettes

On va au parc ?

30/04/2009 16:52
1.120 lectures

Que ce soit dans au milieu des arbres à touristes ...


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/023/kiev-024-1cc31_...

Ou des flanagan's parisiens...


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/010/kiev-068-a8e79_...

Les consignes restent les mêmes ...


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/023/kiev-007-79111_...

Boisson soif !


le picon ya qu'ça d'vrai !

26/03/2009 01:35
1.910 lectures
Chacun son médicament.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/002/annecy-nimes-05...

je ne sais pas pour vous
mais pour ce qui est de moi
faudrais que j'boive un coup
tout, nimporte quoi
ca fera bien l'affaire
a force de chanter
de hurler et de braire
jai besoin d'picoler
mais qu'on ne me serve pas
du jus de fruits ou de la flotte
surtout pas de coca
je tiens trop a ma glotte

refrain:
patron ya marée basse
fait moi voir la ptite soeur
jai le gosier qui s'lasse
être tout sec quelle horreur

un bon demi bien frais
pour y mettre du gout
le picon ya qu'ça d'vrai
ou meme un petit rouge
un bon vieux jaja
plus ca tache et mieux c'est
ou bien un pastaga
mais sans glaçons s'te plaît
tequila, gin, vodka
rhum ou encore whisky
sert moi tout c'que tu as
tu me sauve la vie

refrain:
patron ya marée basse
fais moi voir la ptite soeur
jai le gosier qui s'lasse
être tout sec quelle horreur

jai besoin de fortifiants
y'en a bien dès qui s'dope
l'alcool c'est important
pour qu'l'humeur se developpe
et même si ca rend beauf'
quoi qu' ca depend pour qui
l'hiver ca me rechauffe
l'ete ca m'rafraîchit
et tanpis pour mon foie
on crevera tous ca se fete
autant viv' dans la joie
merde on est pas des bêtes


Marée basse - Les amis d'ta femme

Aux armes

23/03/2009 02:02
781 lectures
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/002/p1000080-aab2d_...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/002/p1000083-aab2d_...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/002/p1000084-6668f_...

Sous nos drapeaux que la victoire
Accoure à tes mâles accents,
Que tes ennemis expirants
Voient ton triomphe et notre gloire !


Les Angevins sont prévenus.



Oui La meinau est (presque) le plus beau stade de D2

17/02/2009 23:26
1.554 lectures
Enfin après Lens ...

http://blogfoot.dna.fr/IMG/jpg/Meinau.jpg
Copyright pas Kibitz

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/remise-coupe-97--6--...
Copyright Kibitz

Les autres clubs français vont aux fraises, ils veulent construire un nouveau stade. Mais pourquoi faire ?
Nous avons la Meinau, Nouma et Ismael en posters jaunis, un survet Tourtel.
Tout va bien, nous sommes en 1997.



Supporter n'est pas un crime ?

09/10/2008 23:48
2.023 lectures
Affirmation pour les uns,
Interrogation pour les autres.

En tout cas supporter le Racing n'est pas facile. Des hauts, des bas, des lundis, des vendredis et des amis.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/irlande-2008-069-a7...
Vue toute personnelle de Croke Park (Dubin, Irland)

Wien Wien Wir fahren nach Wien

04/06/2008 00:52
616 lectures
Le retour du beau temps et le retour de l'euro fait des heureux.
Enfin pour qui sait compter les euros car pour nous pas de places assises dans les stades flambants neufs, mais juste une place indécise dans le café sentant l'oeuf.

Qu'importe!
L'euro se vie, se vibre avec le coeur et non avec le porte-monnaie

Au diable autrichien Natacha kampusch, on the road again même si ce n'est que pour aller au bar du coin !


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/fr-angl-beautevulga...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/fr-angl-beautevulga...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn2152-cd269_thumb.jpg

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/frankfurht-01.06.06...

Qui êtes vous Monsieur Fèret ?

23/07/2007 01:27
1.538 lectures
Viendra, viendra pas ? Portrait de l'arlésienne de ce mercato, un feuilleton de l'été à lui tout seul ! Sauf que cette fois ci le Racing est en position d'accueillir un joueur et non pas obligé de laisser partir comme à son habitude.

Julien et sa vie
Le petit Julien a été déposé par une cigogne (un signe ?) le 5 juillet 1982 à St-Brieuc, Sant-Brieg en breton, qui est l'un des neuf évêchés de la Bretagne historique, la paroisse faisait également partie d'un petit territoire, le Turnagouet (entre l'Urne et le Gouët) ... enfin bref un breton, un vrai !
Comme tout bon Briochin il débute sa carrière dans le club local, avant de rejoindre le centre de formation rennais en 2000. Il y passera 3 ans et décrochera même un contrat espoir qui ne sera malheureusement pas renouvelé.
En 2003 le pauvre Julien songe même un court instant renoncer à une carrière pro, c'était compter sans Patrice Garande, alors entraîneur de Cherbourg en National qui décide de donner sa chance au jeune joueur. C'est donc là bas que le breton apprend le foot à la dur et révèle son talent. Il passe ensuite par Niort ou il dispute 36 matches et inscrits 3 buts dans la seconde division, avant de rejoindre Reims. A chaque étape la progression de la courge est remarquable. La courge ? C'est le surnom dont l'a affublé le fantasque Thierry Froger à son arrivée à Reims « Il n'avait pas de muscle, il n'arrivait même pas à terminer ses matches, c'était une courge ! »
Alors, prochaine étape ... ?

Julien et le football
Passons aux choses sérieuses, que vaut Monsieur fèret sur le rectangle vert ?
Bien que sa fiche technique indique milieu de terrain, il est plus souvent décrit comme un attaquant décroché, une sorte de « neuf et demi » aimant les couloirs.
D'ailleurs le principal intéressé parle ainsi de son jeu quand on lui demande de le définir : « Mon jeu est fait d'éclats, cela contribue peut-être à ce que l'on me mette en avant ». Sur ce coup là Julien est un peu cachotier, car c'est aussi l'un des meilleurs passeurs de la seconde division.

Julien et les statistiques
Taille : 1,86m Poids : 73K

SaisonClubDivisionMatchesButs
2000/2001RennesL100
2001/2002RennesL100
2002/2003RennesL100
2003/2004CherbourgNat363
2004/2005NiortL2312
2005/2006ReimsL2373
2006/2007ReimsL2319


Julien et les (intern)autres
Le rêve de première Division et la farouche volonté de départ du fier Breton ont fait couler beaucoup d'encre sur les forums rémois :

Dés le début de saison [login=historique ] annonce la couleur : Quelque soit le montant proposé lorsqu'il partira on ne récupérera jamais assez financièrement ce que l'on perdra sportivement.
Lorsqu'on voit la différence lorsqu'il est sur le terrain ou pas c'est HALLUCINANT !!!


actarus-51 sort ses fulguro poings pour lui cirer les pompes : Quel joueur !!! Les contrôles, les passes, sentir le jeu... il est vraiment digne de la D1 ce joueur ! Contre rennes, il etait au niveau des rennais sans forcer son jeu... il ira loin !
et quelques semaines plus tard l'astérohache pour lui tailler un costard : Une chose est certaine: il ne semble plus très concerné le jeune homme... pour un type qui veut jouer en D1, c'est pas rassurant... comme quoi, quand un joueur veut partir, ça sert à rien de le garder.
En effet sa fin de saison n'est pas la hauteur des espoirs placés en lui, et beaucoup y voit un désengagement volontaire.

Enfin répondant à la demande express de notre stubiste athor, voilà l'analyse de [login=RONALDISAM ]: "Bonne vision du jeu, technique au dessus de la moyenne qui lui permette de faire le décalage et d'adresser de bons ballons aux attaquants, il sait aussi conclure une action. Par contre rien a voir avec Diané qui était plus spectaculaire,mais aussi plus perso.
Son principal défaut d'après moi est qu'il faut qu'il se renforce sur le domaine physique.
"

Informations et citations issues du site www.reimsvdt.com

Mais qui est cuvette ?

13/04/2007 18:00
1.437 lectures
Posteur fou ...
Picard chopeur ...
Réalisateur amateur ...
Qui peut donc se cacher derrière celui qui avec son style connard WC et son soutien au Amiens SC, a réussi à se mettre le stub dans la poche d'un coup de balais brosse magique.
Quel est ce vent du nord qui souffle sur le stub, quel est cet arrière goût d'absinthe qu'on ressent dans la bouche, aprés avoir lu une des ces tirades acides vertes à la grandeur du plus petit des clubs de foot français ?
Verra t'on bientôt des licornes à l'orangerie ou Benoit Cauet jouant au billard en plein centre de Budapest ?
Réponse bientôt sur le mystérieux d'Amiens.


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/trophee--89--318f2_...

Tiens cuvette de dos, Dans ton cul !

Yeoman VS Géoman

19/02/2007 18:24
1.452 lectures
http://ronsilverado.blogs.friendster.com/at_last_a_blog/images/ye...
les Yeoman :

La tour est toujours placée sous la vigilance d'une quarantaine de "Yeoman Warders" armés d'une hallebarde, et reconnaissable à leurs fameux uniformes datant de l'époque des "Tudor" : chapeau rond et costume bleu ou rouge, timbré des initiales du souverain regnant. Ces hommes et femmes, que l'on appelle également "Beefeater" ("buffetier" ou gardien du buffet royal), se recrutaient autrefois parmi les petits propriétaires (yeomen) campagnards. De nos jours, ce sont des vétérans de l'armée qui assurent cette charge.


Un géoman:

http://imagesource.art.com/images/-/Pamela-Miller/Geoman-Poster-C...

Venu de trés loin, il a traversé la ligne Maginot de démarcation de l'équateur pour se rendre en pélérinage à Chateau Raoul pour une journée Cartographie anti-raciste.
On le retrouve souvent sur la banquette arrière du bus du KCB.

La brigade anti Soif

13/02/2007 20:50
2.600 lectures
Voilà je viens de trouver le flyer, et je n'ai pu m'empécher de faire partager cette révolution avec collègues exemple de sobriété.

Imaginez :

Un match de foot pas de bières (ni de glace pilée) ...
HORRIBLE, comment supporter le fond de jeu sans fond de verre !

http://www.brigadeantisoif.com/Images/logo%20lutin%20fd%20jaune%2...

La solution existe (et ouais):

Une soirée improvisée, le bar est vide...

Ne vous risquez pas à prendre le volant, la Brigade Anti Soif vient à votre secours!!!


http://www.brigadeantisoif.com/

http://www.brigadeantisoif.com/Images/prix_liv.png

Fallait y penser !

Special régime !

02/02/2007 17:33
2.604 lectures
http://www.bieropholie.com/membres/Livres/Images/Biere-sante.jpg

Ils ont osé ...
La plus grande marque de boisson houblonée de France et d'Alsace, a suivi la réclamation de son principal client (domicilié non loin du stade de la meinau) et vient de brasser la première bière light, avec 40% de calories en moins.

Vous ne révez pas ! Une bière spéciale régime pour permettre à certains hommes à l'embonpoint Chilavesque de maigrir tout en gardant une vie sociale.

Lancement prévu en Mai, cette bière fine et pétillante ressemble comme 2 gouttes d'eau à sa grande soeur.
Croquante comme la pomme de la tentation, elle ne titre pourtant et malheureusement que 2,1 degré d'alcool; ce qui permettra à certains stubistes de rentrer chez eux ou d'attraper le dernier tram (sans le confondre avec le nouveau TGV Est dont le lancement est simultané à cette bière révolutionnaire).

Néanmoins la résistance s'organise, et un mouvement de Lutte Alcoolisée Nobostant Toute Ethilisime lié au Régime Naturel vient de se créer : La Lantern appelle tout ses membres à ne boire que de la bière colorique.

Cette article est dédicassé à ID et Conan

http://www.dietboutique.com/product_images/pro_abdopec_f.jpg

Courage !

5 choses que vous savez sur Guigues

24/01/2007 17:50
1.133 lectures
Pour satisfaire aux demandes de quelques stubistes :

1 beau jour il a vu son premier but à la Meinau, le buteur mythique était Mario HAAS (déjà vu exclusif-guigues-l-interview).

2 partout il a été, de partout il a chanté, pourtant il n'a jamais mis les pieds à Melun (déjà vu dans le billet melun-why-.-not-recit-d-un-non-evenement-qui-n-a-pas-eu-lieu et répété par de nombreux stubistes jaloux de cette aventure).

3 secondes et demi, c'est le temps qu'il met pour boire sa pinte quand il s'adonne au trophée de la bière (déjà vu dans le billet trophee-trophee-de-la-biere.)

4 vingt un, c'est l'année ou il accède à la prestigieuse fonction de citoyen universel d'Obernai (déjà vu dans mon anniversaire).

5 kop, est un mot dont il connaît pas le sens (déjà vu dans « recueil de mauvais jeu de mots tome III »).

La recette de la tartiflette

11/01/2007 09:50
1.646 lectures

Recette pour 4 personnes

Ingrédients

1 kg de pommes de terre Rattes
250 g de lardons
1 reblochon fermier entier
20 cl de crème fraîche
10 cl de lait
Sel et poivre


http://img518.imageshack.us/img518/794/tartiflette1dv.jpg


Préparation


Faîtes bouillir des pommes de terres.
Sortez-les de l'eau avant complête cuisson en veillant à garder la peau.
Coupez-les en rondelles d'1/2 cm environ d'épaisseur.
Faîtes revenir les lardons à la poêle et réservez-les en ne gardant pas le gras.
Dans un plat à gratin mettez une couche de pomme de terres, et dessus quelques lardons.
Coupez le reblochon en deux voir en trois afin d'avoir de fines galettes.
Posez la galette sans croûte sur le premier lit de pdt, remettez des Pommes de terres, des lardons et posez cette fois le Reblochon croûte vers le haut du four. C'est trés interessant dites donc. Salez légérement et poivrez.Les stubistes lisent-ils vraimment les stublogs. Versez une crême rallongée de lait sur l'ensemble et mettez au grill 15mn environ jusqu'à ce qu'une croûte dorée recouvre le plat.
Une Roussette de Savoie ou un rosé Clairet de Bordeaux accompagneront très bien ce plat.

Attention spécial gros beauf : la bague décapsuleur !! a voir et à avoir.

27/12/2006 23:34
6.497 lectures
http://images.virtualvillage.com/003840-002/001.jpg

Quel cauchemar que de se retrouver avec une bonne bouteille de bière bien fraiche FERMEE dans une main, et malheureusement rien dans l'autre... (c'est clair qu'on a tous connu ça)

Quoi de pire que de se retrouver coincé sans décapsuleur quand - vraiment - (parceque si on le veut pas vraimment c'est un peu con de notre part) vous ne rêvez que de déguster cette belle blonde bien fraiche (...sic)– et bien rassurez-vous ce cauchemar n'est plus qu'un lointain souvenir grâce à cette bague-décapsuleur !

Au moment de trinquer en soirée, quand le décapsuleur aura une fois de plus disparu de la circulation (surement aux chiottes en train de pisser), épatez la galerie en ouvrant par magie les bières de tous les invités (diner de cons ?) avec ce qu'ils croiront être une simple bague en argent !

Finies les décapsulages avec les dents ! Epargnez votre email ! (guigues@racingstub.com)

La bague-décapsuleur est le cadeau idéal pour l'amoureux de Lager de votre entourage !

* En acier inoxydable
* Pour homme ou femme
* Taille : 59
* Largeur du décapsuleur : 1.5cm



Pratique (simple) et funky ! A la vôtre !


http://images.virtualvillage.com/003840-002/002.jpg

le précieux

Moi je trouve ça tout simplement génial,
Bière Pellemarement votre.

Corbier fait du foot

27/12/2006 21:48
1.475 lectures
Alors voilà je cede à la mode des stublogsvidéos, il fallait bien que ça arrive.
J'ai sélectionné un super extrait du club dorothé (aprés Jacky qui parle avec la fille que personne ne connait). Bétisier inédit avec jacky, corbier, ariane, dorothé et pat le guen.
Donc en direct de bonheur city, on a le droit à une pathétique mascarade (mot rarement employé sur les stublogs) avec Corbier portant la tunique de l'équipe de France de l'époque ... si la ringard celle quand la France battait la Bulgarie, celle quand on jouait pas le mondial, celle que Gérard Houiller était un looser fini (comment ça encore aujourd'hui).
Alors voici l'avant dernier billet de cette année :
Santé.


Annees club do 09 11
envoyé par olkev

Scoop : la vérité sur Ostwald RCS.

23/12/2006 13:38
2.165 lectures
La défaite peut paraitre lourde aux yeux des supporteurs ostwaldiens, comment expliquer ce revers aprés les bonnes performances en championnat (victoire 2-1 face à Krautergersheim, puis 4-0 face à Osthouse).
Ne voulant pas rester sur cette déception, guigues a décidé de mener l'enquête, et a découvert la vérité sur ce qu'on peut déjà comparé à l'affaire OM-VA, et appelé l'affaire OST-STRAS.

Ce match était joué d'avance et voici pourquoi !

L'enquête débute en plein milieu d'un trophée de la bière improvisé, auquel je me rendais par hasard.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp4932.sized-b6cf...

Vous souvenez peut être du numéro 9, Xavier Foste. Le voici face à Abdessaki.
http://toolbox.advisa.fr/gdc/racing.wall.290/wallpapers/ostwald2_...

Et bien nous le retrouvons ici face à un adversaire autrement plus coriace, un demi de bière.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dsc00529.sized-e7b6...

Ce compétiteur avéré avait effectué une mise ou verre du cotés de Schiltigheim. Au détour il a parfait sa technique de descente de Kro.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1169.sized-bde0...

Et remporter le prestigieux trophée de la bière, compétition mondialement reconnue et bien plus séléctive que la coupe de France. On le voit sur la photo remerçiant F Patouillard et tout ses amis bisontains.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn3513.sized-eb59...

Le voici discutant avant le match avec des joueurs du racing.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp4906.sized-05ad...

Voici ce même joueur (Lacour ? Johansen ? difficile à déterminer) buvant son verre avec une rapidité déconcertante pour qui les a déjà vu sur un terrain.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn3417.sized-72d7...

Et aprés certains osent critiqué Tum ...
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn3223.sized-b403...

Même les stadiers étaient de méche
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn3301.sized-f1f1...

Et des joueurs avec des maillots exotiques, pour les amateurs de football.
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn3425.sized-10ef...

Tout s'explique !
GN

Re: Gopste nomads.

16/12/2006 11:26
1.976 lectures
The Commanders line of sight. The thing must have then climbed the

Re: Gopste
Hello, Tremearne, are you there?
when it was decided that only the male leaders knew of our existence.
Only Madonette returned my smile, waved a tentative hand. Admiral Museum? I inquired offhandedly. I simply love museums.
few questions-of utmost help in getting this project off the ground. I am Jim (jiminho ?) and I Would you! Id be ever grateful. I was telling Jim that I dont wantsome distance from the city. It was manned by a nearsighted gentleman
The Admiral was not happy. His scowl turned to a snarl and he jabbed
And when he saw me getting deeply involved in the ritual he had

http://www.net.dcs.hull.ac.uk/dcsImages/question%20markSml.JPG

Si quelqu'un peut m'éclairer sur ce genre de mail que je reçois de façon hebdomadaire ? SVP
Voici d'ailleurs l'adresse de l'expéditeur Trudi Kang fossa@dailyripple.com


La vérité est ailleurs ? Ou ça ... demandes à TAkl

Le foot ne rend pas con ...

11/12/2006 19:38
1.626 lectures
Il rend ALCOOLIQUE

Voici 2 tifos dédiés à la seconde passion des fans de foot aprés l'égorgeage d'enfants:

http://www.mouvement-ultra.com/phpBB2/upload/835_up_1121937239PSG...
10 ans d'amour, des blondes, des brunes des rousses...

http://www.mouvement-ultra.com/phpBB2/upload/835_up_1121937468PSG...
Jouez comme on picole

Ils sont l'oeuvre des Lutece Falco, second groupe à tendance Ultra du virage Auteil.
Aprés les Supras, ils féteront leurs 15 années d'existence trés prochainement.
Sa particularité réside dans son attachement à la culture irlandaise, et donc tout naturellement à la bière (la Guiness notamment).

Santé

Exclusif Guigues L'interview

04/12/2006 18:38
3.180 lectures
Interview déjantée d'un stubiste qui ne l'ait pas moins

Interview légèrement déjantée d'un stubiste qui ne l'est pas moins...

RACINGSTUB.COM

Peux-tu te présenter ?
Oui bien sûr ! Même si je suis d'un tempérament plutôt réservé je ne néglige jamais de me présenter quand je rencontre une nouvelle personne. C'est plus poli et comme dit ma maman : "politesse là où le bas blesse". Et surtout ça facilite grandement la communication.

Quelle est l'origine de ton pseudo ?
Il s'agit de l'alsacianisation de mon prénom "Guillaume". Il faut donc le prononcer Guigu"es" comme on dirait Robbes. A ce propos je me rends compte que j'écorche souvent le pseudo en les lisant sur le stub, mais par peur de représailles d'autres stubistes je ne m'étendrai pas sur le sujet.

D'où vient cette fascination pour Corbier (cf tes 2 derniers avatars) ?
Aucun rapport avec le film, c'était juste pour me rendre intéressant. J'avoue que maintenant je me suis identifié au côté solitaire et sanguinaire du héros, mais ce n'est pas pour ça que je ne suis pas capable d'en changer bientôt.

Comment es-tu arrivé sur racingstub.com ?
C'était pendant un long été pluvieux où le soleil tapait fort à travers les vitres sales de ce petit deuxième étage du quai Nicolas Frey, j'étais en stage et particulièrement désoeuvré (les nombreux stubistes étudiants comprennent de quoi je parle). Un copain m'a envoyé le lien, j'ai cliqué et je suis arrivé sur la page d'accueil. Ensuite ca a été l'engrenage ... horrible.

Le stub tu y vas pour quoi faire ?
Si je vais sur le stub c'est principalement pour m'informer sur le RCS et pour pouvoir débattre, je dois dire que l'aspect communauté devient de plus en plus important (MP, stublogs, banissement). A un moment j'ai pensé y aller pour acheter mon pain, mais j'ai rapidement abandonné l'idée au bout de quelques mois.

Pourquoi as-tu toujours gardé la même "humeur" mort alors que tu sembles de nature plutôt blageur voire fétarde ?
Vous pouvez répéter la question ?

Ta rubrique préférée sur le stub ?
Le forum, notamment pour les débats fleuves sur Marc Keller et l'Olympique Lyonnais.

Une anectode sur le stub ?
Ce qui est énorme sur le stub c'est que l'on rencontre tout et n'importe qui, surtout n'importe qui. Ainsi le fils de ma prof d'anglais de Lycée est un stubiste (et pas des moindres).

Un endroit où on peut te trouver facilement ?
Généralement je débute ma soirée au Zouave en partageant une pression avec Johnny.
Ensuite je bouge à la Passerelle, au C4, puis au Living Room pour retrouver les joueurs du Racing. Après m'être fait refoulé à la porte des précédentes boites, je vais au Miroir ou je rentre en me faisant passer pour le cousin d'Arthur Boka. Une fois que le videur m'a jeté parce qu'il ne supporte pas qu'on claque ses verres sur le bar, je fais quelques pas pour aller à la Lanterne. Là je reste tant que la dernière girafe n'est pas vide. Après j'aime aller profaner les jardins d'enfants avec mes camarades. Sinon on peut me trouver tous les jours entre midi et deux au rayon fruits et légumes de l'Euro sexshop (Porte de l'hôpital).

Tu es un grand amateur de bières. Quel est selon toi le pays où cette boisson est la meilleure ?
La République Tcheque, sans hésiter (exception faite de notre région ou le houblon est roi) ! Leur pils est bière agréable, désaltérante, et surtout très peu chère. Néanmoins les tavernes tchèques n'ont pas le charme, ni l'ambiance des pubs écossais.


LE RACING

Un seul mot pour définir le Racing ?
Tuning !

Comment es-tu devenu supporter du Racing ?
Ma passion est allée crescendo, j'ai commencé à m'interesser au Racing en 92 avec la remontée en D1. Ensuite c'est devant ma TV, en écoutant France Bleu Alsace et en lisant les DNA, que j'ai vibré avec mon équipe préférée. Premier match à la meinau contre Guigamp en 95 (0-0), et dés que j'ai eu mon permis j'ai commencé à me rendre au stade pour voir mon premier but (Mario Haas contre Montpellier) et ensuite d'y retourner de plus en plus régulièrement. Paradoxallement c'est la saison 00-01, avec ses joies et surtout ses larmes qui m'a définitivement converti. Depuis il n'y a que quand Strasbourg joue que je vibre, j'ai le Racing dans le coeur comme le veut la formule consacrée.

Comment vis-tu ta passion pour le Racing ?
Pour moi le racing c'est au stade que ça se vit, c'est en encourageant et en vibrant à chaque touche de balle que je prends mon pied avec le Racing. Quand je viens à la Meinau je sais que pendant 90 minutes je vais me lâcher, et sortir aussi mort que si j'avais été sur le terrain. Mais il y'a aussi tous les a cotés qui font que le Racing est quelque chose de mythique : les forums, les déplacements, les discussions interminables autour d'un verre, les chambrages avec les "amis metzois". Le racing se vit au jour le jour et c'est ça qui est bon !

Quel est le dernier film que tu n'as PAS vu ?
Le PAS Rhin, PAS pie fait de la résistance et PAS riz brule-t-il. Mais pour faire plaisir à certains de mes collègues stubistes je dirais le remake punk de titanic avec Robbie Williams, Hollie Golden et Val Kilmer. Celui avec l'avion que coule. (A noter le rapport implicite avec le Racing).

Quel est ton meilleur souvenir avec le Racing ?
Le match Sochaux RCS suivant la finale de la Coupe de la Ligue il y a 2 saisons. Une ambiance phénoménale mise par les Strasbourgeois à Bonal, la rage de vaincre de l'équipe de l'époque, la communion avec les joueurs / dirigeants. Dommage que le bateau est pris l'eau peu de temps après.

Ton pire souvenir ?
Melun ... (Ndlr:monsieur y était convié mais ne s'est pas vraiment réveillé...)

S'il ne fallait en retenir qu'un ce serait : Per Pedersen, Cyril Chapuis ou Haykel Guémandia ?
GUEMANDIA ! Il restera à jamais une météorite s'écrasant sur la planète Racing, un astre descendu parmi le commun des mortels. Depuis que je me suis fait tatouer Gmom sur la fesse gauche, et que mon fils s'appelle Haykel je lui voue un culte quasi satanique.

Pourquoi ?
Car il est la quintessence du RCS, un joueur qui a tout (ou presque) pour réussir et qui se vautre en beauté ! Mais au final il est repeché pour la Coupe du monde, et là il sort les matchs les plus catastrophiques de l'histoire de la Fifa.

As-tu une anectode personnelle à raconter sur le Racing ?
Un jour j'ai vu Wilfried Gohel faire demi-tour avec sa Mercedes devant chez ma grand mère à Obernai, et ça, ça restera gravé dans mon coeur à tout jamais. (je garde celle sur Luyindula en tong à la fnac pour une autre fois)

Comment sens-tu le RCS cette saison ?
La montée est à notre portée, de toutes façons tous les weekends c'est la même rengaine pour moi, je suis persuadé que le Racing va gagner le match qu'il s'apprête à disputer. Et cela qu'il joue à Geispolsheim ou à Gerland.

Un mot pour la fin ?
6 lettres : Trophée .... pour plus d'info voir mon stublog (non au spam!)

Un message pour tes amis : le cadeau que tu aurais voulu avoir à ton anniversaire (tout récent) et que tu n'as pas eu?
Je cherche toujours la K7 de kenny l'enfant tronc en VO sous-titrée, merci d'avance.


En exclusivité pour mon stublog, les questions non posées par id :

String ou poisson ?
Généralement je me lave le matin, mais dés fois il m'arrive d'arriver en avance à la station de tram à cotés du petit tabac, c'est toujours avec plaisir que je commande un fer à repasser.

Quel est le second club que tu supportes ?
Si seul compte le RCS, je dois avouer mes penchants pour le PSG, club à la fois mythique et pathétique qui en bien des égards me rappelle les égarements de notre jeune centenaire alsacien. De plus le parc des princes est un stade magique, qu'il ne me reste plus qu'à visiter.

Quel est ton modo préféré ?
Il s'agit bien évidemment de conan, que je réspecte pour ses penchants maoisants et son effort de goulagisation sur certains topic traitant de la coupe du monde (on peut pas perdre cette finale qu'il disait).

Ta chanson du moment ?
Commando pernod des bérus, elle résume bien ma philosophie actuelle.

Un mot sur les punks gothiques ...
Seul l'acide dissoudra les liens qui nous unissent, j'espère que notre batteur réssucitera et reviendra avec le père noel pour un dernier match face à la BDC qui nous verra enfin ouvrir le score au lieu de la bouteille de pastis dédiée aux blessés.
Des mecs bien en fait.

Les heures heureuses ...

28/11/2006 18:52
2.883 lectures
Ou les Happy hours !!

http://www.american-store.nl/JC1002_happy_hours_clock.jpg

Lundi soir, dans mon sommeil agité, entre 2 rêves de chutes de bières vertigineuses et d'hommes torses nus (sic), me vient une idée que je qualifierais de génialement dantesque :
faire un billet sur les Happy hours.
Génialissime sur le coup, cette idée a perdu pas mal de son caractère mythique en passant l'épreuve du retour brusquement matinal à la réalité.
C'est un peu creu comme concept les Happy hours à Strasbourg. L'idée de faire le tour des bars se livrant à cet exercice périlleux, pour consigner scrupuleusement les horaires et particularités de chacun, m'avait tout d'abord traverser l'esprit. Mais je m'en rendis vite compte de la tâche titanesque à accomplir.
Ainsi il ne me restait plus que de cette géniale idée noctambule que le titre (soit en dit en passant terriblement descartien) et un ou deux jeux de mots foireux à placer dans le corps de texte :
Assez pour écrire un billet me direz vous !
Et bien oui.

Néanmoins je m'armais de mon seul courage et mon strassbuch (guide des bonnes adresses de Strasbourg édité et distribué gratos pour les étudiants d'une école supérieur houblonnique), et accéssoirement ça me fait penser que je dois mettre ma bière de noel au frais.

Ainsi j'apprenais qu'à l'Academie de la bière, on votait pour éliminer les verres vides entre 18 et 20h.
18-20 H c'est également l'heure à laquelle on scalpe les indiens au chariot, un troquet de l'arizona.
18-20H et je me retrouve au Berthom, chez les frères qui du dimanche au jeudi métamorphosent mon 25 en pinte: Faro, Maredsous et Cuvée des trolls enfin accessibles au commun des mortels.
Autre confrérie les Brasseurs proposent un happy hours culinaire et alcoolisé jusqu'à 19H30, là au moins on mange des Flams.
Enfin avant de remonter la pente, retrouvons nous au fond du Trou, le lundi pour expérimenter quelques bières originales, qui voient elles aussi multiplier leur contenance par 2. Notamment la fameuses Bête des Vosges (non rien à voir avec roos3)
Même les Kfet des facs, s'y mettent ! Comment oublier de citer l'akropole du PEGE (Pole Européen de Gestion Economique) qui au long de ma scolarité fleuve, n'a jamais tari et m'a toujours proposé ses 4 Kro pour 3 euros de 17H30 à 19H voir plus quand c'était le bon vieux temps. Quel meilleur réconfort pour sortir d'un cours de marketing en allemand ou pour arriver frais et dispo au cours d'environmental law un peu tardif mais ne s'apparantant en rien à une leçon de vendanges.

Monday, Tuesday, wednesday ... Happy Day
Comment finir sans parler de la Lanterne, et de son Happy Day qui prolonge l'excquis plaisir de savourer sa boisson favorite à prix réduits tout au long d'une sainte jounrée : le mercredi.
Là ou les autres débiteurs de houblon ferme les portes du paradis aprés 2 petites heures d'extase pétillant, créant ainsi une honteuse dépendance et un tout aussi honteux sevrage jusqu'au lendemain; la Lanterne ouvre une fois par semaine ses portes à une cohorte d'assoifés sans le sous, mais buvant comme des trous.

http://www.harpercollins.com/harperimages/isbn/large/6/9780060192...

Ainsi va la vie qui va, demain c'est mercredi !

ULTRA Real TV : Big Brother version suédoise classé X

04/10/2006 12:35
9.223 lectures
Pris d'un flash lors d'une soirée à la lanterne (si je tiens le salop qui s'amusait avec son appareil), je me suis souvenu de ce gros moment de RealTV (téléréalité en français dans le texte) suédois.

Alliant là les 2 passions beaufisantes que sont le foot et le TV:

les suédois nous offrent un pur moment jouissif, le mot là c'est pour attirer les pervers sur le blog
(merçi marc pour l'idée).

Au programme :
- pénétration de force ... sur le plateau

http://www.badanka.com/crap/mebigbrother1.jpg

- Cri orgasmique ... chant magnifique


http://www.badanka.com/crap/mebigbrother2.jpg

- pratique interdite en groupe ... ultra : c'est à dire cramage de torches pour faire plaisir à la ligue (vous savez celle qu'on encule tout les samedis)

http://www.badanka.com/crap/mebigbrother3.jpg

Je vous laisse savourer la vidéo


Safari tronc

10/09/2006 23:36
1.785 lectures
Dans la série 3 petits troncs et pis c'est vont, voiçi une photo pas troncquée du tout.


La forêt enchantée d'Obernai est loin de nous avoir livrée tout ses secrets.
Jalousement gardés, à l'abri des regards indiscrets, de l'air et de la lumière (lactel)
vivent des espéces disparues depuis bien longtemps de nos villes : les éléphantroncs...

j'ai pu en approcher, à une distance raisonnable.
Au péril jeune de ma vieille vie, voiçi le cliché tant convoité!

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0007-fd6fb_thumb.jpg

L'éléphantronc
se caractérise par sa Troncpe, qui lui perment de se nourrir, mais aussi de se défendre dans le milieu hostile de la forêt enchantée.
Un éléphantronc peut vivre jusqu'a TronteSept ans, si on n'oublie pas de l'arroser.
Ils sont aujourd'hui menacés car les marchands de meubles les utilisent pour faire des cuvettes de toilettes de luxe pour les japonnais.
L'extrait de la troncpe est égalesement utilisé comme aphrodisiaque par les habitants du Lichtenchtein.

Guigues
Explorateur de la jungle alsacienne

Auld Alliance : I could have been a scottisch citizen

04/09/2006 20:08
1.491 lectures
http://static.flickr.com/35/95884530_7a28f83ad8.jpg?v=0

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis, ou quand l'angleterre réunit deux magnifiques pays.
L'occasion de replonger un peu dans ce pays enchanteur, à la population accueillante.
L'occasion de partager quelques photos, de se remémorer des bons souvenirs, de donner envie de repartir.



https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scotland-15.11.05-0...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/ecosse-22.10.04-082...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scotland-15.11.05-0...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scotland-15.11.05-0...

Album Flowers of scotland (qui sera complété au gré des mes humeurs et du vent)

Le terme de « Vieille Alliance », Auld Alliance en anglais, désigne un alliance entre la France, l'Écosse et la Norvège qui tire son origine dans la saga des jarls des Orcades (« Orkneyinga saga ») et de l'invasion de la Normandie par les Vikings. La Norvège n'y fit jamais référence, mais cette alliance constitue la base des relations franco-écossaise de 1295 à 1746.

http://www.theauldallianceparis.com/images/ales.jpg

Histoire de l'alliance

L'alliance franco-écossaise, aux dépens de l'Angleterre, remonte à 1165 lorsque Guillaume le Lion adressa une ambassade à Louis VII de France bien que la première trace écrite de cette alliance est le traité signé à Paris le 23 octobre 1295 entre les représentants de Jean Baliol et Philippe le Bel. Le 23 février 1296, le parlement écossais ratifie le traité d'alliance signé avec la France. Ce traité prévoyait que si l'un des états subissait une attaque de l'Angleterre, l'autre état envahirait l'Angleterre, comme le montre l'exemple de la bataille de Flooden Fields en 1513.

En 1326, Robert Bruce renouvela l'Alliance par le traité de Corbeil. Aux XIVe et XVe siècle, le traité fut invoqué six fois.

Le traité d'Édimbourg le 6 juillet 1560 révoqua officiellement l'alliance, après 250 ans. L'Écosse devenue protestante s'alliait désormais avec l'Angleterre, protestante également. Cependant, certains points du traité restaient en application. Entre autres, tous les Écossais furent reconnus comme des citoyens français jusqu'à la révocation de ce point en 1903 par le gouvernement français.

Autres conséquences de l'alliance

Bien qu'elle fut avant tout militaire et diplomatique, l'alliance garantissait la double citoyenneté entre les deux États. Le traité affecta la vie des Écossais dans différents domaines, l'architecture, la loi, la langue et la cuisine du fait des nombreux mercenaires écossais qui purent entrer au service de la France. Les Écossais prirent goût aux meilleurs vins français. À cette époque, le bordeaux était, devant le whisky, la « boisson nationale » de l'Écosse. En 1620, le port écossais de Laith importait ainsi un million de litres de claret, soit un litre par habitant !

Mise en application du traité

En 1336, au début de la guerre de Cent Ans, le roi de France Philippe de Valois fournit une aide militaire au roi d'Écosse David II en exil en France après avoir été déposé par Édouard III d'Angleterre.

En 1346, l'Écosse envahit l'Angleterre pour défendre les intérêts de la France. L'armée écossaise fut cependant vaincue et David II fit prisonnier à la bataille de Neville's Cross.

En 1421, lors de la bataille de Baugé, les forces franco-écossaises causèrent une sévère défaite aux Anglais et les Français récompensèrent gracieusement les Écossais. Cette victoire fut de courte durée car en 1424, à la bataille de Verneuil les troupes écossaises furent anéanties. Malgré cette défaite, l'action des Écossais fut un soutien suffisamment efficace qui donna un répit à la France, la préservant ainsi d'une occupation complète par l'Angleterre.

En 1429, des Écossais assistèrent Jeanne d'Arc pour lever le siège d'Orléans. Un corps d'Écossais fut établi pour défendre la personne du roi de France[1]. De nombreux seigneurs Écossais s'intallèrent en France, certains continuèrent de se considérer comme Écossais et d'autres s'intégrèrent comme les Stuarts de Darnley, devenus seigneurs d'Aubigny (petite ville du Nord du Berry) qui restera "écossaise" jusqu'au XVIIIe siècle.

En 1558, cette alliance historique fut encore renforcée par le mariage du Dauphin François (futur François II) avec Marie Stuart. À cette occasion, le roi de France Henri II établit une lettre de grande naturalisation automatique entre Français et Écossais.

Au XVIIIe siècle, après l'Acte d'union (1707) des royaumes de d'Angleterre et d'Ecosse, certains Jacobites, partisans des Stuarts défaits à la bataille de Culloden (1746), trouvent refuge en France au nom de l'Auld Alliance, en particulier à Saint-Germain-en-Laye et à Sancerre.

En 1942, le général De Gaulle qualifie l'alliance franco-écossaise de « plus vieille alliance au monde ».

De nos jours, l'Auld Alliance est surtout évoquée lors d'événements folkloriques ou sportifs (Tournoi des six nations en particulier). Aujourd'hui plus connue des Ecossais que des Français elle demeure pour les premiers l'une des marques de leur identité nationale les différenciant profondément des Anglais. En France elle est particulièrement commémorée à Saint-Germain-en-Laye et à Aubigny-sur-Nère où se situe un musée consacré à l'Alliance et se déroule chaque année des Fêtes franco-écossaises.

sources: Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. wikipedia

http://static.flickr.com/47/158301898_a8d32761a8.jpg

Attentronc !!

03/09/2006 01:50
3.312 lectures
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/newpost-51d68_thumb.jpg

Cet enfant est le déclencheur d'une vague de schyzophrénie sans précédent.
Répondant au pseudo de [login=kenny_l'enfant_tronc], il a semé le chaos et la folie sur son passage.
Renversant les tas de bois de la biendernièreséance, déracinant les idées préconçues, élaguant la vitesse de penser et désherbant les bonnes lanières:


NON les fans de foot ne sont pas des gros beaufs assoifés de bière, de pastis avec de la glace pilée, de passoa pomme, de saucisson et autres boissons non alcoolisées.
OUI on peut ne pas avoir de bras et participer à un tendu d'écharpes.
OUI les hommes troncs sont autorisés par la Ligue Nationale de Football, et ils rapportent même des points au championnat des tribunes.
NON Les hommes troncs ne sont pas des extraterrestres venus de la planète androide Forestia
OUI la cathédrale de Strasbourg est un hommage cosmique et enchanteur à la perfection de l'homme tronc
OUI la bière à la Questsch est bonne, même si elle est un peu trop sucrée
NON les hommes troncs ne préfèrent pas les Prunes aux Plondes.
NON ce billet n'est pas dégrandant pour l'image de la femme
OUI j'aurais mieux fait de me coucher car jamais ce billet n'égalera le succés poétique du précédent
OUI ID en avait eu l'idée à la lanterne ou au jardin d'enfants


TRONC
I WANT TO BELIEVE

Tronx Army Strasbourg

23/08/2006 20:17
5.074 lectures
C'était annoncé depuis quelques temps dans la savane alsacienne peuplée de girafes, là ou on prend les Messies pour des Lanternes:

Les hommes troncs sont de retour ! Hommes troncs are backs! hourra, hourra,hourra,hourra !!
(4 fois seulement c'est pas des hommes troncs punks)

Débarqués en drakkars amphibis sur les bords du Krimmeri, ils entendent donner de la voix aux abords du stade de la meinau et dans plusieurs autres faux Ray.

Les hommes troncs avec le racing !!

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0080-1632b_thumb.jpg

Le racing pour ceinture, voilà la mesure de notre pressing !!
Nous défendrons à coup de moignons, les branches de notre passion !!
sur l'air de la fête au village des musclés

Tronx Army!

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0066-1d8c6_thumb.jpg

A l'instar de leurs collègues du Kop Of Bois de Boulogne ou du Cocotier Ultras 84; une section officielle est vite fondée : la Tronx Army ...
(nom préféré au pompeux Citadelle Crew, le fumeux Orangerie Mystic, ou ecnore le résineux Ultra sapin 90)

Premiers faits D'arbre


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0067-31857_thumb.jpg


Rassemblement dans un verger ou la Tronx Army a vainement attendu leurs enemis des Génération Mirabelles. Une trontaine D'hommes troncs, sans compter les jeunes pouces.
Finalement personne n'a bougé, et les 2 parties opposées ont pris racines.
(A noter le passage de 2 Cigognes vers 18h44 et la chute de 2 glands 3 minutes plus tard).

Tronc... binoscope

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0071-89537_thumb.jpg
Voici fruitier67

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0073-1ea90_thumb.jpg
Suvi de [login=frene- hêtre-bleu]

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0069-6fa9e_thumb.jpg
le fameux Peuplinhnio et ses branches molles

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0077-5e06a_thumb.jpg
Le porte voix de la forêt tronctronc

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0074-a0fdc_thumb.jpg
Vodka-pommier ou encore fan2GArbre

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0076-9e9a8_thumb.jpg
Comment finir sans l'heIDieux [login=pInèDe]

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/imgp0079-50fcf_thumb.jpg
et son acolyte chonantainger


Ce billet est dédicassé à Kenny l'enfant tronc...
Sie werden ihn sehen, lieben, und nie mehr vergessen

Le tour du monde en 80 verres ... OBernai !

18/08/2006 17:36
1.432 lectures
Célèbre patrie de non moins célèbres stubistes, Obernai vous propose un léger apéritif, aperçu de son savoir faire houblonnique.

Autour d'une modeste choppe fleurie, vous pourrez gouter à la convivialité du précieux liquide dorée.


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/15dieaout--61--934b...

Ensuite laissez vous tenter par une échappée sur les routes alsaciennes à la recherche d'exploit sportif.


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/15dieaout--63--8c0c...

Ce billet est dédicassé à tout les amateurs (trices) de bières
IL n'est pas dédicassé à tout les amateurs de proses et de belles photos.

Non, mais

Pour jiminho des vrais photos de vrais bières seront faites rapidemment !
A suivre

Apprenti chimiste ...

20/07/2006 23:28
1.372 lectures
Nouvelle occupation
Nouvelle vocation ?
Une réelle passion ?
D'étranges réactions qui font du bien à coup d'ions.
Une seule solution à base de différents préparations!



https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scwartzwalweekend-1...


Vous me croirez peut être pas ma la photo est tirée de ma visite du Schnapsmuseum ... si si.

Les preuves :


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scwartzwalweekend-1...


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scwartzwalweekend-1...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/scwartzwalweekend-1...

Dégustation obligatoire ...
Vive la culture !

A vatar !

10/07/2006 20:36
546 lectures
Et à tous ses amis !

Histoire de se rafraichir, de passer un coup de polish sur le stub.

http://corbier4ever.free.fr/corbier.jpg

Faire du neuf avec du vieux,
du beauf avec du moche,
de la bière avec de l'eau,
bref mettre de l'huile dans son vin ...

Télé Radio Biére Foot .... à Frankfurt !!

03/07/2006 18:31
1.703 lectures
La coupe du monde, le soleil, la France, le Brésil ....
La bonne humeur, la bière, la fête, la victoire, la folie
la joie tout simplement !!





https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/frankfurht-01.06.06...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/frankfurht-01.06.06...

Les quais longeant le Main transformés en gigantesque fan zone;
ou tout le monde se croise, se congratule dans la bonne humeur et dans un anglais des plus approximatif!

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/frankfurht-01.06.06...

Le tour du monde en 80 verres, étape allemande !!
Noter que les verres ont des proportions toutes germaniques.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/frankfurht-01.06.06...

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/frankfurht-01.06.06...

Quelques fans Français, parmi les milliers présents en ville !

Berlin, Berlin !! Wir fahren nach Berlin !!!

AutoKeponeuse ... ou comment voir la vie en Rose cochon

01/07/2006 00:35
1.743 lectures
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/summer-28.06.06-031...


Aprés le bide de mon premier billet sur le RCS ...
0 commentaire aprés un mois, le banissement de la page des articles ...
tout le monde s'en fout du RCS ici
Alors je reviens au PUNK, on devrait rebatiser le stub:
Punkstub ou racingsquatt

Avec mon déménagement (y'a pas que ID), et la coupe du monde il me faut un moyen de LOCOmotion pour rejoindre la laiterie ou la lanterne ... tout les endroits sympas commençant par L.


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/summer-28.06.06-033...

J'ai donc opté pour cette discrete monture, me permettant de me faufilet dans la circulation, d'éviter les radars et de conduire en tout sécurité !!

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/summer-28.06.06-032...

Punkgothiques never die !

PACMAN : Chronique d'une mort annoncée

09/06/2006 05:13
2.098 lectures
Voilà c'est officiel, après près d'une décennie de long et boyaux services, le logo de l'ère Proisy s'en va...

Jamais accepté par les supporters, conspué par les férus d'esthétisme, défendu par quelques intégristes : l'actuel logo va à être remplacé par celui qu'il n'aura jamais réussi à détrôner dans le coeur des Strasbourgeois.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/chomagehobby-05.06-...
Bye ça veut dire tchao en anglais !


Tel son triste instigateur et la sombre période qu'il représente pour le Racing, il sera sûrement remisé rapidement dans les tiroirs de l'oubli...
Malgré tout il restera irrémédiablement lié à certains événements marquants : finales et campagnes européennes, mais aussi et surtout descentes et désillusions.

De 1997

http://www.ub90.com/_FILES/photos/1997-1998/gr/9798_rcs-lens1.jpg

http://www.ub90.com/_FILES/photos/2000-2001/gr/0001_rcs-asse.jpg

http://www.ub90.com/_FILES/photos/2002-2003/gr/om2.jpg

http://www.ub90.com/_FILES/photos/2005-2006/gr/con4.jpg

à 2006 : quasi une décennie de contestations pour retrouver nos couleurs
(source UB90.com)


Tract distribué à la reprise du club en 2003, dans les travées de la Meinau.

Retrouvons une identité, retrouvons notre club !

L'annonce du rachat du club par des entrepreneurs alsaciens a été très bien accueillie par les différentes composantes des supporters du Racing. Ce changement à la tête du club est pour nous l'occasion de demander le retour officiel du logo historique ainsi que l'utilisation du nom "Racing Club de Strasbourg"

Le nouveau maillot ne peut continuer à arborer le logo actuel, purement commercial qui ne reprend aucun symbole fort de la région, un logo sans âme à jamais associé au Racing de l'ère Proisy. De plus la mention "depuis 1906" ne saurait rester sans "Racing Club de Strasbourg" inscrit à ses cotés. Nous demandons donc aux nouveaux dirigeants de négocier avec le RCS Omnisport (propriétaire du logo et du nom) un retour rapide à nos couleurs.

L'ère IMG Mac Cormack est derrière nous et ce nouveau départ doit se faire par un retour aux vrais symboles du club, qui ont été abandonnés par les anciens dirigeants alors que tous les supporteurs y étaient très attachés. Un club ne se résume pas à des joueurs, un staff et des salaires mais également à des supporteurs un passé et des symboles. Les dirigeants et les joueurs passent les supporteurs, eux, restent.

Les associations de supporters du RCS
Blues Pirates Hansi Elsass
Blueje kempfer Kop Ciel et Blanc
Ultra Boys 90

Homemade Punk

31/05/2006 01:03
2.515 lectures
La machine à Punk : fallait y penser !
C'est maintenant fait.


Tu peux maintenant être punk chez toi, sans aller au bagersee ou à la lanterne; une sorte d'entrainement avant de retrouver tes amis punks.

http://www.dobschat.de/weblog/images/uploads/punk.jpg

Punkmachine

Punks gothiques neverdies ! scission avec les oranges !

Source zanorg.com

Pouce Punk Allelujah ... Lordi Récupéré !

24/05/2006 00:25
2.225 lectures
Vous connaissez tous Hard Rock Hallelujah et Lordi. Et bien la récupération n'a pas tardée.
Aprés l'eurovision, l'appat du gain et de l'argent facile, des filles en bikini et surtout d'une médiatisation stubesque importante à vite fait de pervertir; ce que certains considérent comme l'événement le plus marquant de l'année avec le premier but de Gmandia à l'entrainement


http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1590-3d4...
Voici le premier Copycat, Lordilike ou Monsterband, surfant sur la mouvance Punk Gothique. Il fallait s'y attendre, et bien ils l'ont fait ! Et bien fait !

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1589-7f2ac_thumb.jpg
Et ce sont des alsaciens qui ont été les premiers sur ce coup fumant.

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1588-c3b3d_thumb.jpg
No Name No Future !
Ce groupe constitué dans l'arrière pays alsacien, prend ses racines sur les bords de la Bruche.
Détail intégriste il ne chante pas, ni ne joue de la musique.
D'ailleurs il assume sa création pré eurovision, et surtout sa tentative de récupération à des fins totalement punks.


Les flammes de l'enfer selon eux ressemblent plus à ça:

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1571-3d0a8_thumb.jpg


Sa spécialité est des plus régionales ... puisqu'il se consacre essentiellement à la préparation, la cuisson et la dégustation de Flamkueche.
Le tout accompagné d'une autre spécialité régionale dont vous aurait deviné la nature houblonnique.
Car il faut savoir être punk régionaliste et gourmet.


https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1658-b1de8_thumb.jpg

Bien évidemment il réalise spécialement des Flams Punks ...
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1679-855f6_thumb.jpg

Car être punk c'est aussi manger Punk, boire Punk et dormir punk

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dscn1680-846b3_thumb.jpg

vivre Punk pour vivre !

Melun WHY .......... not : récit d'un non événement qui n'a pas eu lieu

11/05/2006 23:59
2.887 lectures
http://glossaire.blason-armoiries.org/heraldique/000-ecus/blason-...
Histoire d'un regret éternel,
histoire de surfer sur la popularité des Melunistes stubistes associés,
histoire de s'expliquer sur cette honteuse absence également


Melun acte 1:
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/quick-18.06....

La lanterne, aprés moults bières je signe mon aller simple pour Melun City. Le sergent recruteur conan me promet un déplacement mythique. Je ne serais pas le seul à tomber dans le piège, mais le seul avec ross3 à être vivant pour témoigner.

Entracte:
Le stub tombe en panne !
Ma vie s'arrete ? Non, je passe outre et file droit au bar. Néanmoins le trou noir s'obscursie autour de Melun...

Melun acte 2:
La lanterne, aprés moults bières (gratuites cette fois ci) de taclator en compagnie de quelques stubistes je me renseigne sur Melun. stevenis, jiminho et jamal me confortent dans mon choix. Je fais même don de numéro de téléphone au cas zou.
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/quick-18.06....

Entracte 2:
Samedi, je me lève, je me lave les dents et je m'en vais chercher l'ami Fritz pour Melun. Puis je m'arme de patience attendant l'heure et le lieu du RDV.

Melun acte 3:
Ne voyant rien venir, je décide d'emmener mon ami Fritz sur les bords de l'ILL que l'ami kibitz aime tant photographier. Je vous passe l'histoire de l'ami Fritz qui finit la soirée d'une bien triste façon. Je passe aussi sur la soirée au molodoi, sur le retour flou, sur mon endormissement petit pain à la main...
https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/fr-angl-beautevulga...
il est 7H30

Melun acte Final:
8H30 je sens une vibration, je me réveille et regarde autour de moi ... je ne reconnais rien, ni personne. Je decide de rentrer chez moi (j'en avais déduit que je n'étais pas chez moi, résonnement qui s'avéra juste par la suite).
9h00 Revibration, je décroche , on me parle ([login=heidi ] je crois ) de Melun !!
9H01 Devant mes difficultés d'élocution et de compréhension je décide de racrocher (enfin je crois).
9H02 Il fait jour, ou suis je ?
Déjà à Melun ? Encore à Strasbourg ? Perdu à Strasbourg ?

19H01 Je me réveille, je suis dans mon lit. Melun pour moi c'est fini, dans 10 ans je pourrais dire aux enfants du voisin:

Melun tu sais, moi j'y étais pas !!!

http://www.studiodixit.com/chez/ami_fritz//logo.gif

Bravo à tous les Melunistes !!!

BK 2 lettres plus fortes que les mcDO

27/04/2006 00:33
7.050 lectures
Je me suis laissé dire qu'il y'avait des amateurs de fast food, de nourritures saines qui trainaient sur le stub.

Hélas pour ces derniers si Strasbourg est belle et bien la capitale gastronomique européenne, il faut bien avouer qu'au niveau des Burgers et autres mets à déguster en moins de 2 bouchés, nous ne sommes pas trés gatés.

Ainsi les estomacs affamés sont face un cruel choix :
MCdo ou Quick...
Aucun des 2 ne brillent par la qualité de son sandwich, ni de son service, ni même par ses horaires d'ouvertures.

Mais une autre voie existe, pour cela il suffit de traverser notre bien aimé Rhin et de se rendre chez nos voisins.

En effet l'Allemagne abrite le célèbre roi du Burger :
Burger King ou BK pour les intimes

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/exam-ldc-ooffenburg...

Une fois passé la facade aguichante, on pénètre dans un environnement à la fois attrayant et surtout impeccable (en fait le MCdo de l'espla il est pas tout clean hein ?).

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/exam-ldc-ooffenburg...

Attention ici pas question de commander burger, cheese ou autre bigmac. Non ici le roi c'est le whopper:

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/exam-ldc-ooffenburg...

Traditionnel sandwich qui a fait la réputation de la franchise, il se décline maintenant sous diverses formes:
Mexican, canadian, chicken, exotic, BBQ, double

et surtout le tout nouveau Triple

https://racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/praha-24.04.06-002-...
330 gr de steak haché, le tout dans un sandwich à la fois sobre et efficace. A lui seul il vaut le voyage vers un obscur pays, rendant la traversée de l'Allemagne obligatoire.

Alors laissez vous convertir, vous ne serez plus jamais le même.
Rejoins nous !

Avis à la population : Trophée de la bière !

06/04/2006 23:55
4.826 lectures
Jeudi 13 Avril
Lieu indéterminé



Mais ou il y aura de la bière, se déroulera le trophée de la bière édition 2006.
Cette compétition houblonnique (voir ici) verra l'équipe des Krome back remettre son titre en jeu:
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/dsc00649-ba6...
Les krome back élaborant une stratégie...

Cette soirée sera avant tout un bon moment philosophique parmi de jeunes étudiants anti Tourtel:
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/trophee--142...

Alors Homme :
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/trophee-06-1...

ou Femme:
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/trophee-06-1...

ou bien géant sorti de la schwartzwald:
http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/trophee-06-1...

Venez vous faire arroser le gozier avec l'IECS.
Renseignements auprés du bureau des sports de l'iecs, au pole européen de gestion.

Que le meilleur gagne!

http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/tropheenov20...

Mais qui est GUIGUES ?

05/03/2006 16:02
1.535 lectures
Pseudo délirant ou pseudo délire:
Derrière ce nom et cette barbe tout les deux factices; se cache non pas à imposteur, mais un posteur tout court !

Le billet qui suit ne raconte pas son histoire !

Les premiers Guigues sont connus par des textes de 996 dans lesquels leurs liens de parenté avec les évêques de Grenoble et Valence sont cités. Leurs possessions à cette époque sont vers Roussillon au sud de Vienne et à Vizille où ils possèdent un château, un village et une église.

C'est en tout cas ce que nous apprend Google, Google qui est, ne l'oublions pas, ton ami.
L'origine du pseudo est donc tracé 996, c'est là que tout commence.
On compte plusieurs Guigues :
Guigues Ier Veteris (le Vieux) (1016 - 1070), dont l'histoire n'est pas intéressante.
Guigues VIII, dont l'histoire n'est pas intéressante.
Guigues I - Chartreux, qui n'a malheuresement que peu de rapports avec la chartreuse.

Mais Guigues c'est aussi une ville au Québec ou il fait minus 10 ce dimanche 4 mars.
Et là ça commence à devenir interessant...
Car en fouillant au Canada on fait de suprenantes découvertes :

D'anciennes inscriptions signalent le passage de Guigues en des endroits désormais devenus lieux de pélérinages.

http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/ottawa-12.12...

Plus loin les flèches d'argent de la basilique Saint Guigues éblouissent les fidèles.

http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/ottawa-12.12...

On voit ici Guigues devant la statue qui lui est dédiée.

http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/ottawa-12.12...

Puis nous emprutons la Fameuse Guigues avenue !!

http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/ottawa-12.12...

Et nous arretons devant le centre Guigues, de désintoxication pour les accros de la bière, du racing et d'un fameux site internet.

http://guigues.racingstub.com/blogs/g/guigues/photos/ottawa-12.12...

Enfin page 19 de Google, on retombe sur le véritable Guigues, celui .racingstub.com.
Chargement... Chargement...