Coupe des Villes de Foires 1964-65 (1)

06/09/2006 18:00
264 lectures
Premier tour face au Milan AC :

Le contexte :

Le Racing, après une courte confrontation face au MTK Bucarest, fait son apparition pour la seconde fois sur la scène européenne. Son premier adversaire n'est autre que le Milan AC, 3e du dernier Calcio, mais surtout champion d'Europe un an plus tôt, en 1963 face au Benfica d'Eusebio !

Matche aller: RCS – Milan AC : 2-0

Pour ce premier matche à la Meinau, on ne donne pas cher de la peau des Strasbourgeois, même si 4 anciens champions d'Europe seulement foulent la Meinau. Parmi eux Cesare Maldini, le solide défenseur italien qui fit ses débuts dans le Calcio en 1953 avec Trieste, et son cadet en milieu défensif, Giovanni Trapattoni (les 2 autres étant David et Benitez).

Les Italiens prennent rapidement le jeu à leur compte, Amarildo et Bachetta sur coup franc donnent des sueurs froides aux 15000 Strasbourgeois venus assister à cette joute européenne. Les actions milanaises sont de plus en plus tranchantes et les Strasbourgeois ne doivent leur salut qu'à leur gardien Schuth. Après 20 minutes, Germano manque de peu d'ouvrir le score, la tension est palpable, Devaux et Benitez en viennent aux mains. Puis l'arbitre suisse ne dit rien lorsque Gress est arrêté de manière douteuse dans la surface. Schuth réalise un dernier exploit devant Bachetta juste avant le coup de sifflet de l'arbitre qui renvoit les 22 joueurs au vestiaire. 0-0 à la pause, les Strasbourgeois peuvent s'estimer heureux.

A la reprise, le Racing est plus entreprenant. Kaelbel, lui le défenseur, multiplie les montées, alors que Merschel oblige le gardien milanais Barluzzi à se coucher sur une balle dangereuse. Bachetta échoue de peu, la chance est du côté de Schuth. Est-ce un présage ? Rien ne semble pouvoir arriver aux Strasbourgeois ce soir-là tant les Milanais manquent de réalisme. Hausser est à 2 doigts de libérer le public mais sa frappe s'écrase sur le poteau. Sur une grossière erreur de la défense italienne, Farias intercepte une balle en retrait, lance Merschel qui n'a plus qu'à tromper Barluzzi. 1-0 à la 74e minute, c'est l'euphorie. Les Strasbourgeois se replient alors en défense, sont plusieurs fois au bord de la rupture mais les attaquants milanais s'y casseront les dents jusqu'au bout. Les espaces se créent ; Devaux lance une contre-attaque, sert Hausser. Celui-ci centre sur Farias qui a l'intelligence de faire un une-deux, Hausser marque le second but. Le Racing ce soir remporte un véritable matche de prestige contre l'ogre milanais.

La fiche

Strasbourg:
Equipe


Milan:
Equipe

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter

Flux RSS Le stublog de jeanclaude : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...

jeanclaude

Voir son profil complet

Archives

2007

2006

2005