Dans le souvenir de France-culture

10/07/2006 19:07
848 lectures
France-Culture n'est plus au 88.8 fm.
Fable triste d'une disparition programmée
Si certains d'entres vous seraient tentés par le loisir studieux, le divertissement intelligent, la culture, la station de radio France-culture n'est plus pour vous. Un peu à l'image d'un bar qui aurait fait faillite et qui doit décrocher la pancarte lumineuse de son fronton, france-culture devrait rayer le mot culture de son appellation pour ne pas tromper le badaud qui a soif d'apprendre. Comme Skyrock qui n'est pas une station de rock, France-culture, la prestigieuse, est tombée aux mains d'usurpateurs. Cette station de service public a été vendue par appartements à une brochette de potes qui se cooptent. La suppressiond'une des dernières émissions discordantes, "le premier pouvoir", qui a permis d'entendre des penseurs tels que J.Baudrillard ou P.Sloterdijk, laisse présager du pire, du tristement médiocre. Que le site laisse place à des publicités pour des disques de Pascal obispo, va, que des chroniques estivales saluent l'oeuvre d'yvette horner, allez, que nicolas demorand pose des questions de collègiens révoltés au directeur de l'Omc, fermons les yeux, que mari-Paule Nat invite son mari à pousser la chansonnette, bien, bien, que sylvain Bourmeau demande la suppression de "répliques", pourquoi pas? que la seule émission d'économie soit à ce point faible qu'elle ne fait venir que des experts autoproclamés, allons bon, mais je me demande bien comment pourra-t-on un jour promouvoir "l'égalité des chances" s'il devient impossible de s'instruire quelque part?


Cette triste fable nous apprend
-ce n'est pas forcément le "marché" et ces critères de rentabilité qui fourvoient des zones d'excellence.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter