L'esprit du comptoir n'aime pas les vacances

19/07/2006 12:00
503 lectures
A cette époque de l'année, Paul-Paul est bien seul dans son troquet.
Hier, à la radio, un vieille homme résidant l'Alpe d'huez avouait qu'en 1998 tournant le dos au bonheur obligatoire, rejoignit à pied Clermont-ferrand où habitait son fils. Je l'ai envié, cet homme-là."Les événements fatiguent". En été, l'employé, l'instituteur, le crew ou le commercial n'aspirent qu'à la tranquillité de l'ennui et de la lenteur, si bien qu'en général, ils n'ouvrent son poste que pour suivre la cocasserie de la mort d'une centenaire coriace ou la promulgation officielle du favoritisme racialla promotion d'un nouveau présentateur, lecteur de prompteur. A vrai dire, il n'y a que cela qui nous intéresse. Puis, soudainement, se nouent des épisodes dramatiques à l'intérieur d'une histoire plus grande, qui a commencé longtemps avant les congés payés et la saga du bikini. Mais calée dans la légèreté de saison du spectateur zidanolâtre, la gravité ne passe qu'à travers des flashs, des infos-mètre, des envoyés spéciaux, puis une tonne d'images qui anéantit les commentaires, la médiation, la distance. Alors vient les chapelets de commentaires indignées, outragées, comme toujours, l'incompréhension trouve refuge dans l'autosatisfaction de sa haute-conscience, "C'est le mal, c'est génocidaire, c'est l'intolérable, insupportable, je ne le comprends pas, je ne veux pas comprendre.Le badaud ne peut se défaire du matraquage que chaque missile assène. Qui a eu l'idée de lire le (long) discours d'Ehud Olmert, de faire sortir des glacières, les livres d'histoire, de gravir à pied l'inextricable écheveau des pics abrupts de la complexité ?

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 172 lectures · Premier message par almendralejo · Dernier message par almendralejo

  • "Le déclenchement de la sixième guerre israélo-arabe (après celles de 1948, 1956, 1967, 1973 et 1982) donne lieu à des prises de parti émotionnelles qui dégagent davantage de chaleur que de lumière". Alexandre Adler

Commenter