Voyage en Espagne

05/05/2007 08:20
486 lectures
"Dans la grande sacrisitie, voisine de la petite, on remarque Christ en croix, de Domenico Theotocopuli*, dit el greco, peintre extravagant et singulier, dont on prendrait les tableaux pour des esquisses du Titien, si une certaine affectation des formes aigües et strapassées ne les faisait bientôt reconnaître. Pour donner à sa peinture l'apparence d'être faite avec une grande fierté de touche, il jette çà et là des coups de brosse d'une pétulance et d'une brutalité incroyables, des lueurs minces et acérées qui traversent les ombres comme des lames de sabre : tout cela n'empêche pas le Greco d'être un grand peintre; les bons ouvrages de sa seconde manière ressemblent beaucoup aux tableaux romantiques d'Eugène Delacroix."

Théophile Gautier, Voyage en Espagne, folio classique, p.69
http://www.spiritualite-chretienne.com/christ/Art/Greco.jpg

*Avec un nom et un surnom pareils, je lui souhaite de ne jamais se retrouver en face de laurent baffie.

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 165 lectures · Premier message par Elle · Dernier message par Elle

  • Dans l'espagnol de l'époque, on dissait "Greco" et pas "griego" comme dès nos jours. Il devait bien être le seul grec du pays, pas besoin de l'appeler par son nom! Un peu comme quand aujourd'hui l'on dit "el franchute", l'on sait alors bien que l'on parle d'Almendralejo ;)

Commenter