Les réunions au sommet du Cosi

14/11/2006 17:12
1.188 lectures
Le Cosi, minuscule organisation d'agit-prop inoffensive a tenu à Schiltigheim une réunion au sommet fertile, intense et une fois n'est pas coutume réussie.
A une date déclarée secrète, la branche bruxelloise a fait une escapade-éclair chez les membres de la branche alsacienne, que l'on connaît mieux drapée sous la newsletter « Alsace-santé vous informe ». Les ordres du jour ont été maintenus, puisque quelques points de discussions avaient fait l'objet de controverses animées. Tous se demandaient pourquoi des comiques, doués d'intelligence, cultivés, réellement drôles, s'ingéniaient à ne séduire que des foules adolescentes par des mimiques qui donnaient, si on n'adhère pas à leurs grimaces, une impression désagréablement puérile et pathétique. D'autre part, tous déploraient que le flegme des héros de films d'actions américains lors de scènes éprouvantes soit devenu un trait culturel, alors qu'il n'est qu'américain et que nous savons qu'un européen ne se comporterait pas de la sorte. Nous vîmes un biais dommageable de l'américanisation des mentalités. Par la suite, nous eûmes des difficultés à nous entendre sur le logiciel « sciences humaines », il semblerait que ce soit un mode de communication, née avec les études qui les englobent et que bien souvent, on peut suivre cette catégorisation pour appréhender une discussion avec une personne inconnue. Ainsi un scientifique ne comprendra pas l'intérêt de telle discussion ou ne se sera pas informé sur tels sujets, tout comme les ingénieurs, les sportifs ou les festifs. Nous sommes dans les dernières années où le type "sciences humaines" jouit d'un prestige (le fameux label "brille en société") car les connaissances scientifiques sont injustement dévalorisées alors qu'elles sont le prestige de notre époque.

Au rayon action, une visite plaisante chez un couple alsacien a montré les qualités de ces ressortissants, un repas copieux au Cheval blanc ont ravi les bruxellois puis enfin, ils ont loué un vélo, bu du café raffiné, pris le tram en fraude, retiré de l'argent, acheté des chemises et des cravates, discuté avec des gays, fait leur lit et la vaisselle et dilapidé leurs tickets restaurants.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter