Fleurs de l'Elysée

16/02/2007 06:31
298 lectures
La messe n'était pas dite, elle semble désormais dictée par sa fin pressante, n'est-ce pas Paul-Paul?
Nous sommes à peine le 15 février 2007, le printemps semble faire son retour dans nos petites narines, le soleil caresse nos cheveux auburn, pendant que nous regardons du bord du quai Jacques-sturm les eaux du canal prendre ses aises hors de son lit. Notre grosse parka d'hiver nous donne quelques suées, pour peu on la déposerait près des tentes en face de l'opéra. 2007 sera une belle année.

Une année exceptionnelle qui verra la fin de règne d'un grand profiteur des bons offices républicains, dont nous tairons le nom.

2007 commence péniblement, to be honest. Le président se fait omniprésent pour soigner sa sortie et cette semaine, un écrivain court les côteries télévisées pour promouvoir son livre lifting.
Tout a été dit sur le président chirac, mais tout sera oublié. Avec un peu de chance, les futurs présidentiables de 2025 fleuriront sa tombe avec émotion, grandiloquence et cuistrerie.

Espérons que des historiens américains feront une peinture exacte de son règne (ou alors on se contentera de google)



Les années Chirac

Le budget de l'Elysée a augmenté d'après Jacques Marseille 867%.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter