La dernière lettre d'AccompagnaMan

30/04/2007 07:15
561 lectures
Un matin si tranquille, le facteur nous apporte une lettre inattendue et renversante. En décachetant le pli, nous ne pensions pas lire ce que nous avons lu.
Chers tous,

Depuis quelques temps déjà, votre tribune expose auprès des supporters du RC Strasbourg et des autres ma modeste contribution à l'oeuvre de l'Accompagnment. Ce sont vous les premiers qui avaient sorti du silence le travail de ceux qui améliorent le divertissement de milliers de visiteurs de cinéma. Par votre remarquable zèle documentaire, les projecteurs que vous fixèrent sur ma petite personne cravatée ont grossi mon importance de telle manière à ce que je devienne l'Accompagnateur parmi les accompagnateurs : AccompagnaMan. Au delà de moi, c'est une fonction, un Art de vivre que vous avez promu. Soyez-en remercier du fond du coeur.

Il est temps de rétablir quelques vérités par lesquelles je vous sais chatouilleux. J'ai arrêté depuis plus de six mois ma mission d'accompagnateur à l'UGC ciné-cité. Certes, comme n'importe quel ministre, je touche des émoluements à vie et quelques promeneurs me reconnaissent dans la rue, mais ma vie de famille étant celle qu'elle est, je n'accompagne plus. Les chemins mercantiles, l'ambition basse de mon ancien employeur ne me remplissaient plus d'aise et la fierté de ma vocation me quittait. Il y aurait tant à dire sur le scandale des cinématographes et je sais votre goût pour la vérité vous poussera à l'avenir à éclairer d'une lumière crue les thuréféraires de J.Duguépéroux.

Je vous quitte.

Accompagnamaniment vôtre,
votre dévoué

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 139 lectures · Premier message par takl · Dernier message par anaconda

Commenter