Les tatouages Maories de Ben Harper

28/03/2006 17:35
26.291 lectures
Un vrai régal pour les yeux, et une signification réelle!
http://img462.imageshack.us/img462/9003/shelter28yi.jpg

Le mot Maori ne désignait pas un peuple à l'origine. Maori était un adjectif qui signifiait seulement : originel, indigène (par opposition aux nouveaux venus : les colons blancs, les "pakehas"). Ainsi, quand les indigènes se désignaient eux-mêmes comme étant des "tangata maori", cela signifiait "hommes indigènes".

http://img352.imageshack.us/img352/3529/moko4sk.jpg

La tête était considérée comme la partie la plus sacrée du corps, seule les chefs de tribus et les prêtres le faisait et comme le tatouage faisait couler du sang, les artisans tatoueurs, les "tohunga-ta-oko", étaient des personnes particulièrement "tapu". Tous les Maoris de haut rang étaient tatoués et ceux qui ne l'étaient pas étaient considérés comme des personnes sans aucun statut social.

Le Moko servait a se raprochait d'une entité spirituel plus proche de Dieux.

http://img352.imageshack.us/img352/8656/mandlermoko4853fu.jpg

Par ailleurs, le moko rendait le guerrier attirant pour les femmes. Le tatouage commençait dès la puberté, accompagné de beaucoup de rites et de cérémonies rituelles.

L'instrument employé pour tatouer était un ciseau en os, soit avec un bord en dents de scie, soit avec un bord droit et très tranchant. La première opération du tatouage consistait à faire de profondes entailles dans la peau. Ensuite, on trempait le ciseau dans un pigment de suie, tel que la gomme brûlée de l'arbre indigène gomme, le Kauri ( grand conifère des forêts du nord de l'île du Nord, au fût élancé et à la couronne très haute, qui peut devenir géant ), ou bien la suie des chenilles brûlées. Ensuite, le pigment était martelé dans la peau. C'était extrêmement douloureux et très long ; souvent, on plaçait des feuilles de l'arbre indigène, le Karaka, sur les incisions boursouflées du tatouage pour accélérer la guérison.

http://img462.imageshack.us/img462/5591/2000072543aw.jpg

Bien que les tatouages se fassent surtout sur le visage, les guerriers du nord d'Auckland se faisaient des tatouages en spirale sur les fesses, et souvent jusqu'au genoux. Les femmes étaient moins tatouées. Leurs lèvres étaient soulignées, habituellement de bleu foncé. Leurs mentons étaient tatoués, et parfois quelques lignes fines décoraient les joues et le front.

http://img368.imageshack.us/img368/1152/tatouage037ka.jpg

La grand-mère paternelle de Ben HARPER était Cherokee. Surement en hommage à ses tribus d'origine, un tatouage MOKO figure sur son corps.

http://img462.imageshack.us/img462/6403/shelter17xu.jpg

Ben HARPER lui est tatoué pour ainsi dire de la tête au pied. Les tatouages les plus flagrant sont ceux sur ses bras bien visible lors de ces concerts.

Commentaires (8)

Flux RSS 8 messages · 1.626 lectures · Premier message par bouquenom · Dernier message par Eric

Commenter