Vous êtes le maillot faible, au revoir

30/05/2011 23:04
1.176 lectures
Le but est de former une chaîne de neuf licenciements consécutifs durant la saison, afin d'augmenter le budget à la « banque ».
Lorsque Jafar ne répond pas correctement à la question posée, la DNCG dit « Pas correct ! ». Une erreur des collaborateurs de Jafar fait perdre à toute l'équipe les points accumulés. Néanmoins, les candidats peuvent aussi, en disant « Hopla Gueye, Banque ! » dès qu'un transfert est réalisé, sauver l'argent accumulé.
Après la fin de chaque match, l'argent qui est mis en banque à Londres est conservé dans la cagnotte (la "maleta" espagnole), tandis que l'argent qui n'est pas mis en banque est perdu (dans des attaquants dijonnais ou en payant l'équipe adverse par exemple).
Ensuite, Jafar vote pour une personne à éliminer, celle qu'il considère comme portant le maillot faible (Alain, Luc ou Jean-Claude), ou qu'il souhaite éliminer pour des raisons "stratégiques" (Julien, Laurent, Milo, les supporters, le chien de son psy, la batterie du blackberry et le reste du Monde).
Pendant le temps où Jafar fait semblant de réfléchir, le supporter entend la voix-off révéler les chiffres clé de la manche, à savoir : qui porte le maillot fort (qui a le mieux répondu et a mis le plus d'argent en banque – jamais personne), et qui porte le maillot faible (qui a le moins bien répondu et a fait perdre le plus d'argent – toujours Jafar).
Maître de la Décision, Jafar vote seul tour à tour, en retournant une pancarte avec la dernière news du site off' et il est interrogé sur ses choix par la DNCG. Le candidat qui a recueilli le plus de voix de Jafar à son encontre est éliminé et doit quitter le plateau, après la réplique : « Patrick mon ami, tu portes le maillot faible, au revoir ! ».

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/061/les-ub90-ne-port...

Jafar, "El Rival Más Débil".

J'espère que tu rentreras les mains vides chez toi, au revoir.

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 570 lectures · Premier message par greg · Dernier message par greg

Commenter