Match de gala au Parc des Princes

18/05/2004 15:02
4.027 lectures
Samedi dernier, le PSG accueillait l'OL dans ce qui constituait un des matches phare du championnat 2003/2004. J'ai eu la chance d'assister à cette rencontre. Voici le récit de cette belle soirée vu par un Strasbourgeois...
Ce match s'annonçait depuis quelques semaines comme la finale du championnat de France de L1 2003/2004. Hélas, cette rencontre perdit une partie de son enjeu le week-end précédent avec la lourde défaite parisienne en terre girondine 3 à 0. Qu'à cela ne tienne, il régnait un parfum particulier aux alentours du Parc des Princes en ce samedi 15 mai, 2 heures avant le coup d'envoi. Tous les dix mètres, on pouvait croiser des gens arborant des pancartes en carton avec ce message : "Cherche place". En passant à leur niveau, je ne manquai pas de me féliciter d'avoir en poche le précieux sésame tout en imaginant le cours du noir...

Je me rends vite compte qu'un match au Parc n'a pas la même dimension qu'un match à la Meinau. Ainsi, toute vente d'alcool est proscrite autour du stade, le quartier d'Auteuil est complètement bouclé, des barrages policiers empêchent les détenteurs de billets d'une tribune à accéder à l'entrée d'une autre tribune. Autre surprise : à 18 heures, plusieurs centaines d'ultras attendent qu'on ouvre les grilles du virage Auteuil ! Je rentre dans le stade et redécouvre cette magnifique architecture. Tout en rondeur, le Parc est vraiment un beau stade, doté d'une très belle acoustique, comme je vais m'en rendre compte...

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/file...

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/flic...

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/robo...

1800 supporters lyonnais sont déjà massés dans le parcage visiteur et se font entendre, au grand dam des ultras parisiens, pas encore assez nombreux pour répondre efficacement. L'heure avance, les tribunes se remplissent et l'ambiance monte, avec le folkore des provocations entre kops adverses. Sorin reçoit le trophée du joueur du mois sous les applaudissements du public.

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/lyon...

Quelques minutes avant 20 h 00, le virage Auteil commence à déployer son tifo. Enfin, les joueurs entrent sur la pelouse ! Le stade s'embrase de toute part. Les confettis volent, les ballons rouges et bleus sont agités, les grands drapeaux de Boulogne flottent, Les Lyonnais déploient 2 grandes voiles, les fumigènes brulent et les chants résonnent !

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/dscn...

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/tifo...

Je suis assis près du KOB, en tribune latérale "Paris", qui est un peu l'équivalent de la tribune Nord à la Meinau. Dès les premiers instants du match, je comprends que tout le monde est motivé à 100% côté parisien. Ma tribune n'hésite pas à reprendre ponctuellement les chants et les gestuelles de Boulogne. Le Parc tout entier reprendra en choeur un chant "en l'honneur" de Aulas ! Moi qui pensais que les tribunes latérales parisiennes étaient molles et attentistes, je dois admettre mon erreur... D'autant plus qu'à la 6ème minute, suite à un rush de Ljuoja, Pauleta ouvre le score. Le Parc explose de joie.

http://rachmaninov.racingstub.com/blogs/r/rachmaninov/photos/tend...
La première mi-temps se poursuit dans une belle ambiance, plutôt à l'avantage des Parisiens sur le terrain. Mendy, tout auréolé de sa convocation pour France-Brésil est intenable sur son côté droit ! La mi-temps est sifflée sur ce score de 1-0 pour le PSG.

Au retour des vestiaires, le match change de physionomie. Les Lyonnais partent à l'abordage du but parisien. L'ambiance se crispe dans les tribunes et les supporters lyonnais se font entendre dans tout le Parc ! Mais la défense parisienne est héroïque, comme à Strasbourg quelques jours plus tôt. Par 3 fois, les Lyonnais croient marquer, mais à chaque fois, une parade desespérée d'Alonzo ou un sauvetage-suicide de Déhu sauve le PSG. J'apprends à ce moment que le racing mène à Montpellier (je dois être le seul imbécile à me soucier de ce match à ce moment là...). Les minutes passent et enfin l'arbitre soulage les 42000 spectateurs parisiens en sifflant la fin du match. Le speaker annonce les résultats des autres match dont la défaite de Monaco. Lyonnais et Parisiens exultent à cette annonce ! Cela est synonyme de titre de champion de France pour les Lyonnais, et de 2ème place pour les Parisiens. Le speaker annonce match nul entre Montpellier et Strasbourg, ce qui me déçoit un peu. Pendant ce temps, les Lyonnais fêtent leur titre avec leur supporters, et les joueurs Parisiens saluent pour la dernière fois de la saison le public du Parc. Tout le monde est content après ce match, c'est assez rare pour être signalé.
Mon téléphone sonne, j'apprends qu'en fait le racing a gagné. Décidément, tout le monde est content ce soir !

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 1.094 lectures · Premier message par steel · Dernier message par rachmaninov

  • Bravo pour ce super Article. Oui le parc n'est pas un stade comme les autres. Pour avoir vu jouer le PSG quelques fois je peux en témoigner...
    Tu n'a par parlé des "Allez Paris ! Paris est magique !". J'ai suivi le match sur C+ et je crois que c'était (une fois de plus) le chant le plus frissonnant...
  • En effet Steel (Tom ?), le Paris est magique est hyper impressionnant ! Quand t'entends ça, tu fermes ta gueule et t'ouvres grand tes oreilles ! En plus, quand au stade, il y a la stéréo. Je pense qu'un "Aux armes "à MArseille doit aussi être impressionnant.

Commenter

Flux RSS Le stublog de rachmaninov : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
les-aventures-de-tintin_84456_1.jpg

rachmaninov Equipier rédaction

Voir son profil complet

Archives

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005

2004