January 2004


Quel casse-tête ! J-1

30/01/2004 13:27
328 lectures
On savait que le RC Lens avait des problèmes d'effectif, lié à ses nombreux joueurs africains partis disputés la CAN. Mais, Du coté strasbourgeois, l'effectif est loin d'être au complet ...

Richard Dutruel, Cédric Kanté, Corentin Martins, Cyril Chapuis, Mikäel Dorsin, Alexander et Pontus Farnerud. Ils sont tous out. Locataires de l'infirmerie ou cloués au lit pour l'aîné des frères Farnerud. Ajoutez-y Mamadou Niang, absent pour cause de Coupe d'Afrique des Nations, et vous aurez beau refaire les comptes, vous n'obtiendrez plus que seize joueurs valides, gardiens compris. « Ça a été presque un casse-tête pour avoir le nombre, se force à sourire Antoine Kombouaré. J'espère surtout que nous n'aurons plus de mauvaise surprise lors du dernier entraînement. »

Panne de concurrence

Le coach strasbourgeois a vécu une drôle de semaine, a dû composer avec la météo, travailler sous un hall aux dimensions réduites. « Le plus frustrant pour moi, c'est de ne pas avoir le choix, poursuit Antoine Kombouaré. Quand tu as seize joueurs à l'entraînement, ils savent forcément qu'ils seront dans le groupe pour affronter Lens. Ça peut être mauvais pour l'émulation, pour la concurrence nécessaire. On ne peut pas les titiller. Mais on a fait avec. »
Et si un Antoine Kombouaré sans souci d'effectif aurait pu s'intéresser aux mêmes soucis lensois, il reconnaît s'être focalisé sur les siens. « Ça change les choses, c'est vrai. Mon souci d'aujourd'hui, c'est mon propre effectif, pas celui de mes adversaires. »

« Je les ai sentis à l'écoute »

Cela dit, Antoine Kombouaré semble aussi avoir tiré quelques avantages de la situation. « Le discours que j'ai tenu à mes joueurs a été de les responsabiliser. Je ne les fais pas jouer par obligation, mais parce que je les ai choisis. On a un groupe suffisamment solide et solidaire pour relever la tête à Lens. Je reste confiant. »
A Strasbourg, comme à Lens d'ailleurs, on positive les choses dans les moments difficiles. « Ceux qui sont là sont bien, très bien même. Je les ai sentis très à l'écoute, très concernés. Comme durant le stage, je les ai trouvés très complices. Plus proches les uns des autres. Et ils ont l'envie de réagir. Quand vous n'avez que seize joueurs disponibles, aucun ne peut se cacher durant les séances. Pas besoin d'élever la voix », sourit Antoine Kombouaré.


« Une complicité
à retrouver en match »


Une sorte de méthode Coué, assaisonnée à la sauce strasbourgeoise, quoi ! Gentillet, mais parfois insuffisant. « Cette complicité, il faudra la retrouver en match », note Antoine Kombouaré. Une complicité que les Strasbourgeois n'ont justement pas pu trop travailler cette semaine pour cause d'un trop plein de blessures et... d'absence de terrain aux normes.
Et si le Racing a beaucoup travaillé défensivement ces quinze derniers jours, « mon souci principal » selon Antoine Kombouaré, les forfaits de Cyril Chapuis et de Alexander Farnerud, censés pallier le départ de Danijel Ljuboja et l'absence de Mamadou Niang, compliquent la donne devant. Avec des attaquants (Mouloungui et Arrache) qui donnent plus de solutions dans la profondeur que dans le jeu de soutien et d'appui.

« Une question d'état d'esprit »

« Dire qu'on va jouer avec un ou deux attaquants, en 4-4-2 ou en 4-5-1 ne veut pas dire grand-chose. L'animation défensive comme offensive ne dépend pas que d'un ou deux joueurs, mais de dix, reprend Antoine Kombouaré. A Lens, une nouvelle fois, ce sera une question d'état d'esprit, d'envie et de concentration. »
Contre Auxerre, même si le Racing avait retrouvé un peu de cohérence dans son jeu, il s'était retrouvé en déséquilibre sur sa première erreur individuelle. Et, à Lens, les « glissades » de concentration ne pardonneront pas. Une fois de plus...


Qui sur le terrain?
Quel équipe sera alors mis sur le terrain demain soir ? Qui pour épauler Mouloungui ? Verrons nous le prodige Mphela ? Quel sera la défense tellement critiqué ?
Voila de nombreuses questions que Kombouaré doit beaucoup se poser ...

Le groupe strasbourgeois

Antoine Kombouaré a retenu 17 joueurs pour la rencontre Lens-Racing, programmée demain (20h) pour le compte de la 22e journée de L1.

Gardiens : Fernandez, Bonis
Défenseurs : Deroff, Devaux, Fahmi, Drobny, Ehret
Milieux : Bassila, Abdessadki, Lacour, Le Pen, Kobylik, Camadini
Attaquants : Mouloungui, Arrache, Moukouri, Mphela

Absents : Niang (CAN), Chapuis, Dorsin, Martins, Kanté, A. Farnerud, Dutruel (blessés), P. Farnerud (malade), Momha, Sam (choix de l'entraîneur)

Le groupe lensois

Joël Muller a communiqué, ce vendredi, en fin de matinée, le groupe des 17 joueurs pour Strasbourg :

Gardiens : Itandje, Chabbert
Défenseurs : Bak, Barul, Fanni, Jabi, Rool, Sikora
Milieux : Coridon, Diane, Ekani, Sarr, Thomert
Attaquants : Bakari, Bouden, Eloi, Moreira.

Absents : Lachor (suspendu), sélection : Diop et Faye (Sénégal), Coulibaly et Keita (Mali), Song (Cameroun) et Utaka (Nigéria) : Coupe d'Afrique des Nations 2004, Assou-Ekotto, Besle, Cherreau, Furtado, Kaïssi, Khiter, Maenpäa, N'Diaye, Plessis (choix de l'entraîneur).


Source : www.rcstrasbourg.fr" target="_blank">DNA, site officiel
  • 1 (current)
Flux RSS Le stublog de rcsmick : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...

rcsmick

  • 30 ans
  • Inscrit(e) le 18/01/2004
  • Paris

Voir son profil complet

Archives

2007

2006

2005

2004