Lou ravi et l'ange de la mort

16/08/2009 10:15
599 lectures
La situation du Racing ne peut laisser indifférent, reste à savoir quel est le sentiment à laisser transparaître. Exercice de style.
Noir c'est noir
Après avoir donné l'image d'une équipe en vacances lors d'un déplacement au bord de la Méditterannée, le Racing nous a offert son "spécial" à domicile : pressing et but d'entrée avant de trembler et de finalement craquer face aux tourangeaux qu'on ne voient pas jouer autre chose que le maintien (sans vouloir les offenser).
Le déplacement lavallois qui a suivi était tellement risible qu'on se demande si ce n''est pas un scénariste, échappé de l'asile dans lequel on l'a enfermé après ses crimes sur la série "Helène et les garçons", qui en a écrit le déroulement.
Pour compléter le tout, les coulisses d'habitude si calmes du club, ont résonné d'une piètre pièce mélodramatique qu'on aurait pu croire jailli du cerveau en ébullition de Francis Lalanne. Entre un mythique entraîneur qui tombe dans la paranoïa, un président qui prouve qu'il a enfilé à contre-coeur un costume trop grand, et un actionnaire principal qui n'en finit pas de nous faire une tournée d'adieu pour mieux revenir lors du prochain concert, l'administration du club a complètement sauté, disjoncté, cramé, déraillé (rayez la mention inutile).
Au niveau des supporters, on retrouve les nostalgiques de 1979 et du tout alsacien qui pensent que Gilbert Gress et Léonard Specht sont des anges, que Ginestet est un parisien assoifé d'argent et de pouvoir qui leur a fait miroiter l'arrivée de ces "anciens" pour leur soutirer un abonnement dont ils veulent par conséquent le remboursement immédiat. On retrouve aussi d'autres, plus déboussolés, qui demande l'arrivé d'un nouvel entraîneur, les choix se partageant entre le moulin à vent Luis Fernandez, le globe trotter Alain Giresse ou le cure dent Jean Tigana. Enfin les derners sont simplement consternés de voir que leur club favori fait encore la une des journaux de sport pour des raisons extra-sportives.
Bref, on va tous crever la gueule ouverte...

Tout le monde il est beau
Enfin, nous voilà débarrassé de Gilbert Dégraisse et de son arrogance. Au passage, il a réussi le nettoyage de notre défense en assénant deux trois vérités à des joueurs dont le niveau de remise en cause était proche de zéro. Quasiment 2 quintaux de défenseurs lourds (dans tous les sens du terme) sont passés à la trappe.
Léonard l'homme de paille Specht, va bientôt céder sa place, et rendre l'habit d'apparat de président du Racing au seul Philippe Ginestet, dont l'amour du club l'avait poussé à se mettre en retrait.
Sportivement, les prestations du Racing s'améliore de matches en matches. Après avoir quitté une coupe de la ligue dont l'illégitimité l'a poussé à la grève pendant 90 minutes, l'équipe a mis en place une tactique opposée à celle de la saison dernière, la brevetée "remontée montpellièrainne". Le match a Laval a permis de remettre les pendules à l'heure en démontrant qu'avec quasiment deux tiers des titulaires manquants la puissance du Racing lui permettait de mettre facilement deux buts. Seul la gentillesse et la bienveillance de la défense a permis d'offrir les trois points à un adversaire sympathique qui en aura bien besoin pour le maintien. Le prochain match contre le promu Arles-Avignon devrait offrir au club le premier point de sa lente mais victorieuse ascension vers l'élite, sans pour autant condamner le club visiteur à un retour immédiat vers la dure réalité de la L2.
Au niveau de l'entraîneur, le choix de Pascal Janin fort de son expérience européenne dans le club de Brest, va permettre de trancher avec l'amateurisme de l'ex meilleur entraîneur du monde. A moins qu'appâté par les perspectives de ligue des champions, Wenger ou Mourihno ne viennent mettre leur patte sur les destinées de l'équipe.
Les supporters confiants et conscients du réel portentiel de l'équipe et du club vont décider de ne venir que lors 75 dernières minutes de chaque match, loupant un tiers du total des buts de leur équipe.
Bref, la vie est rose comme le cucul d'un bébé...

Commentaires (0)

Commentaire

Ne sera pas affiché, mais uniquement utilisé pour afficher votre éventuel gravatar.

Enregistre dans un cookie vos informations pour ne plus avoir à les resaisir la prochaine fois.

Annuler
Flux RSS Que du sexe, des femmes nues, des hommes nus, des animaux nus, bref le blog le plus intéressant du monde... et un poil de football et d'informatique aussi... mais nus évidemment.
teuh1308510950.jpg

teuh

Voir son profil complet

Archives

2014

2013

2011

2010

2009

2008

2007

2006

2005