Merci Papa Noël

11/12/2005 14:46
1.123 lectures
http://www.hardelotplage.com/imageson/hardelot/perenoel3.jpg
Dans un match tendu et dans une ambiance négative le Racing s'est enfin imposé dans la douleur, il aura fallu attendre la 17ième journée pour pouvoir observer une lueur d'espoir, et si le délic s'est produit ce soir?
Alors que les guirlandes lumineuses font leur apparition pour les festivités, l'électricien du Racing tarde à arriver, on espère que le Père Noel a prévu d'offrir la première victoire de Strasbourg en championnat, ce n'est pas qu'on aime pas Fiorèse mais...

Le derby de ce soir était le seul moyen d'obtenir une incandescence si faible soit-elle dans l'optique du maintien qui était compromis. Cette dernière a été arbitré par Monsieur Lannoy, bannal à première vue mais détail qui va s'avérer très important par la suite.
Près de 15 000 spectateurs étaient présents ce soir dans l'antre de Marcel où on était tombé à la soirée "Huer ou vous êtes rejétés" avec en prime une température hivernale.

Quand à la 3ième minute de jeu un coup-franc de Berenguer frola le poteau droit de Puydebois les supporters du Racing se sont demandés si le film qu'ils avaient vu mardi soir était bel est bien vrai; le Père Noel est t-il vraiment une ordure?

Pourtant la rencontre ressemblait très vite à des Jeux Olympiques, première épreuve : saut en longueur, ce soir nous avons eu l'Eunice Barber masculin. Il s'agit bien evidemment de Kim qui était avantagé par son poids mi-fourmi et qui par conséquent ne tarda pas à démontrer son potentiel histoire de montrer que c'est lui l'espoir dans la discipline.
Cependant son point faible était néanmoins la lutte, on sait tous qu'au Brésil ce sport n'est pas médiatisé et que le niveau brésilien dans cette épreuve est très faible. Et ca c'est effectivement très vite confirmé, Kim a été mis KO moins de deux minutes plus tard par un petit jeunot de 19 ans au nom de Bellaid.

Pendant ce temps là Monsieur Lannoix préparer ses petits cartons jaunes, armé de ses ciseaux et de ses crayons de couleurs il était prêt à faire sa distribution hebdomadaire.
Une fois fini il n'hésita pas à les distribuer, 3 cartons jaunes en moins de 6 minutes et c'est tout le public qui s'enflamme, "HIP HIP HIP HOURAA". Alors qu'au même moment les "Enfants de la Télé" passé sur TF1 on avait trouvé notre enfant de la télé à nous.
C'est à ce moment là qu'on se souvient que c'était lui qui avait arbitrer le match contre Toulouse (2-4), on se disait bien qu'on ne pouvons pas être passé à côté d'un tel phénomèné. Mais attention Steph n'oublie pas que t'es seulement le 18ième arbitre de l'élité, la relagation te pends au nez.

A la demie-heure de jeu c'est Zerka qui a essayé de battre son ami Kim au saut en longueur ce qu'il réussissa à faire d'une façon magistrale.
Kim ne pouvait pas laisser passser celà, il va s'illustrer quelques instants plus tard en jouant au volley, "la noie" étant occupé à refaire une série de cartons c'est un des arbitres assistants qui a du intervenir afin de signaler une faute, au lieu de prendre la balle du bout des doigts, il l'avait prise avec la paume des mains.

Alors que Nancy avait pris l'ascendant sur le match, on était effectivement à 7-1 au niveau du score, il est vrai que Strasbourg avait seulement gagné l'épreuve de football, les hommes à Jacky Duguépéroux se sont illustrés à l'initiative de Gmandia qui a été victime d'une faute dans la surface de réparation commise par Diakhaté qui s'est cru au rugby. C'est Pagis qui transforma le second penalty de la saison.

Avant d'attaquer la pause-café Monsieur Lannoix a sorti deux petits cartons jaunes afin de ne pas rester sur une mauvaise note. Strasbourg rentra dans les vestiaires avec l'avance de ce but, rien n'est gagné.

A la reprise BADAMOUM, Nancy égalise sur un but digne de la pub Cegetel, à se demander si les âmes indiennes ne poursuivent pas le Racing lors de ses déplacements. Dans nos têtes le matche à Nantes nous reviens soudainement à l'esprit, mais voilà ce soir le Père Noel a décidé que Strasbourg va gagner ce match... 5 minutes après cette égalisation voilà que Diané surgit, rentré la mi-temps en remplacement de Pagis blessé il met un superbe but, sans aucun doute le plus beau de la saison mais peut-être le plus désicif.

Mais M.Lannoix compte faire souffrir le Racing jusqu'au bout, choqué par la grave blessure de Adailton, l'arbitre décide d'exclure Yves Deroff alors que son geste n'est en aucun cas volontaire, et voilà qu'on passe au programme libre danse de la soirée, décidement l'arbitre n'aura jamais fini de faire son show à l'américaine, notamment avec l'expulsion de Duguépéroux quelques secondes plus tard.

Diané rate l'immanquable dix minutes plus tard (entre temps un nouveau carton est sorti de la poche du roi Soleil), à 6 mètres du but Amara tente un drop qui malheuresement part au-dessus.
La fin du match ressemble fort à un match de handball où les joueurs de Nancy perdent tous leurs duels contre un Puydebois qui a été de nouveau exceptionnel ce soir, peut-être même l'homme du match, Cassard est désormais dans la même situation que Vercoutre l'année passée.

Mais le Racing tiendra bon jusqu'à l'ultime seconde ce match, finalement le Racing aura gagner les Olympiades cette fois-ci et une lueur d'espoir a fait l'apparition du côté du club. Même si il est vrai que la lutte pour rester dans l'élite sera encore longue on peut penser que ce match soit un déclic pour l'avenir, l'espoir est revenu du côté de la Meinau et une victoire contre Marseille allumerait la flamme; car là c'est une incandescence qui est présente et on sait que c'est fragile.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter

Flux RSS Le stublog de tom67 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
tom671177185655.jpg

tom67 Responsable des sondages

Voir son profil complet

Archives

2009

2008

2007

2006

2005