Les élections américaines

05/01/2008 12:55
413 lectures
Pour la première fois depuis fort longtemps, Alexandre Adler, notre doux et bon chroniqueur maison, a eu raison ("je félicite du fond du coeur les électeurs de l'Iowa", dit-il vendredi 4). Dans la mesure où l'ami mien, jujudu69 est en des endroits inaccessibles pour la lecture des fichiers en real player, nous nous permettons de retranscrire la voix de notre maître.
First of all, nous tenons à souligner l'attrait que sait mettre Adler dans la chronique des élections primaires aux Etat-unis par la foule de détails et d'informations, c'est passionnant.
Le jeudi 3, dans l'épisode intitulé Couleurs primaires aux Etats-Unis,
le narrateur prévenait de la composition socio-politique de l'Iowa, un petit état (il ne fournit que quatre grands électeurs contre soixante pour la Californie), premier exportateur de blé, composé de puritains venant de la nouvelle-Angleterre et terreau des baptistes, évangéliques et autres mouvances protestantes renforcées dans leur fibre morale par l'émigration allemande et suédoise. C'est pourquoi, en substance, les résultats seraient marqués par une forte polarisation, une radicalité, car les électeurs de droite sont plus à droite et les électeurs de gauche sont plus à gauche. Alors, bonhomme, Adler s'empresse de dire que contrairement aux dêpeches de l'Afp recopiés mille deux cent fois dans vos journaux, même si on élimine les candidats marginaux, les résultats ne sont pas décisifs. Ces primaires sont une prime à ceux qui expriment l'idéologie véritable de leur parti. Huckabee, gouverneur de l'Arkansas, est un prédicateur baptiste et Obama, sénateur de l'Illinois, ancien directeur d'une revue de droit à Harvard est le plus à gauche.
Le vendredi 4, les résultats en Iowa, Adler relisait ces petites prédictions en se tapant sur le bidon de satisfaction, ce dont nous ne lui sommes pas gré, vu la justesse de son analyse. Il insistait sur la claque prise par Hillary Clinton, candidate jugée mainstram, du centre, qui n'épousait pas la sociologie électorale de l'Iowa. Car pour peu décisif qu'ils soient vraiment, ces résultats ont un effet de levier sur la suite, qui se profile rapidement, mardi, au New-Hampshire. Notre gourou s'inquiète aussi pour Giuliani, qui ne rassure pas à droite (divorcé deux fois), pouvant laisser, par son retard, le champ dégagé à John Mc Cain.
Enfin, on y apprend que selon Adler, Obama est trop inexpérimenté et trop à gauche et qu'il aura du mal malgré son aura, son éloquence et sa classe (désolé de décevoir l'auditeur moyen de France-Inter) et aussi que les habitants de l'Iowa ont chassé les mormons vers l'Utah en 1840, (mais ça, j'imagine que vous le saviez tous).

Il me tarde de connaître les prochains moments de cette saga en tout point haletante.

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 138 lectures · Premier message par jujudu69 · Dernier message par jujudu69

  • communique de jujudu69: jujudu69 se felicite qu' almendralejo ait retranscrit les propos de notre venerable gourou et l'en remercie vivement. Fan inconditionnel de rap, jujudu69 espere vivement que la prochaine chronique sera consacree au chanteur Ron Paul.

Commenter