om2.gif

Marseille France

5.0 / 5 (1 note)
Année de création
1899
Site officiel
om.net
Stade
Stade Vélodrome
Ville
Marseille

Histoire

Palmarès

Marseille

  • 1924 Vainqueur Coupe de France
  • 1926 Vainqueur Coupe de France
  • 1927 Vainqueur Coupe de France
  • 1929 Champion Championnat de France Interfédéral
  • 1935 Vainqueur Coupe de France
  • 1937 Champion Division 1
  • 1938 Vainqueur Coupe de France
  • 1943 Vainqueur Coupe de France
  • 1948 Champion Division 1
  • 1954 Finaliste Coupe de France
  • 1957 Vainqueur Coupe Charles Drago
  • 1966 Vice-champion Division 2
  • 1969 Vainqueur Coupe de France
  • 1970 Vice-champion Division 1
  • 1971 Champion Division 1
  • 1972 Champion Division 1
  • 1972 Vainqueur Coupe de France
  • 1975 Vice-champion Division 1
  • 1976 Vainqueur Coupe de France
  • 1986 Finaliste Coupe de France
  • 1987 Finaliste Coupe de France
  • 1987 Vice-champion Division 1
  • 1988 Demi-finaliste Coupe des Coupes
  • 1989 Champion Division 1
  • 1989 Vainqueur Coupe de France
  • 1990 Champion Division 1
  • 1990 Demi-finaliste Coupe des clubs champions
  • 1991 Champion Division 1
  • 1991 Finaliste Coupe des clubs champions
  • 1991 Finaliste Coupe de France
  • 1992 Champion Division 1
  • 1993 Vainqueur Ligue des Champions
  • 1995 Champion Division 2
  • 1996 Vice-champion Division 2
  • 1999 Finaliste Coupe UEFA
  • 1999 Vice-champion Division 1
  • 2004 Finaliste Coupe UEFA
  • 2005 Vainqueur Coupe Intertoto
  • 2006 Finaliste Coupe de France
  • 2006 Vainqueur Coupe Intertoto
  • 2007 Finaliste Coupe de France
  • 2007 Vice-champion Ligue 1
  • 2009 Vice-champion Ligue 1
  • 2010 Vainqueur Coupe de la Ligue
  • 2010 Champion Ligue 1
  • 2011 Vainqueur Trophée des Champions
  • 2011 Vainqueur Coupe de la Ligue
  • 2011 Vice-champion Ligue 1
  • 2012 Vainqueur Coupe de la Ligue
  • 2012 Vainqueur Trophée des Champions
  • 2013 Vice-champion Ligue 1

Marseille II

  • 1976 Vainqueur Division 3 (Sud)

Historique du club

Crée à l'orée du XXème siècle, en 1899 plus précisément, l'Olympique de Marseille s'impose rapidement comme le club le plus titré de l'histoire du football français, brillant autant sur la scène française qu'européenne mais connaissant également les affres des relégations et affaires de corruption. Deux décennies seulement resteront vierges de tout titre olympien (la décade 1910 et les années 1950).

Dès sa première année (1899/1900), le club glane le titre de champion du Littoral avant d'accéder deux ans plus au championnat national. Passé la Première guerre mondiale, l'Olympique de Marseille s'illustre en coupe. Tout d'abord en atteignant la finale de la Coupe nationale de l'USFSA contre Montpellier (défaite 4-1) en 1918, puis en remportant la Coupe de France, la première d'une longue série en 1924. Marseille récidivera d'ailleurs deux ans plus tard en 1926 puis 1927.

En 1932, le club phocéen entre dans le grand bain du professionnalisme. Après des débuts relativement moyens en championnat, Marseille obtient tout de même une nouvelle coupe de France avant de s'imposer pour le titre en championnat en 1937. C'est également à ce moment là que se construit un nouveau stade pour la Coupe du monde 1938 en remplacement du Stade de l'Huveaune : le Stade Vélodrome. Dans son nouvel écrin, l'OM échoue deux saisons de suite à la deuxième place du classement (1938 & 1939). Une nouvelle coupe de France est néanmoins glanée en 1938.

L'épisode de la Seconde guerre mondiale passée, Marseille ne tarde pas à retrouver le devant de la scène nationale en récoltant le championnat. Les années 50 se révèleront toutefois noires pour le club qui n'accrochera aucun titre. Il faut attendre la fin des années 60 pour revoir la cité phocéenne au sommet de l'affiche. Une coupe de France en 69 et un titre de champion en 1971 grâce au magicien maison : Josip Skoblar, auteur de 44 buts lors de cette saison. L'équipe récidive en 1972, s'adjugeant par la même son premier doublé coupe/championnat. Les premières joutes européennes face à des clubs tels que la Juventus ou l'Ajax sont difficiles. Encore plus difficile est la vie du club côté coulisse qui connaît cette époque ses premiers déboires financiers malgré la victoire en Coupe en 1976. Relégué en deuxième division en 1979, le club retrouve l'élite en 1984 non sans avoir frôlé la faillite.

L'arrivée de Bernard Tapie aux commandes du club amorce un nouveau tournant dans l'histoire du club. Un deuxième doublé est obtenu pour l'exercice 88/89, puis un troisième la saison suivante ! L'OM récolte même un troisième titre de champion consécutif mais échoue tant en finale de la Coupe de France qu'en finale de la coupe d'Europe des clubs champions face à l'Etoile Rouge Belgrade aux tirs aux buts. Après la terrible saison 91/92 marquée par le drame de Furiani (la coupe de France n'a pas été attribuée pour cette édition) et un nouveau titre de champion, c'est surtout la finale de la Coupe de Champions remportée aux dépends du Milan AC, en 1993, sur une tête de Basile Boli qui marque les esprits cette époque. Grande première et fait unique pour un club français !

La descente en enfer est cependant immédiate suite à l'affaire de corruption du match contre Valenciennes. Relégué en deuxième division et désaisi du titre de champion 1993, l'OM connaît de plus un dépôt de bilan qui prolonge son calvaire. En 1996, le club renoue avec l'élite. Après une saison moyenne ponctuée par une douteuse défaite 8-0 face à Lyon, les Phocéens, sous la férule de Roland Courbis, atteignent la quatrième place du championnat et donc la coupe d'Europe. Laurent Blanc, Pires, Dugarry endossent alors la tunique blanche. Coupe du monde oblige, le Stade Vélodrome est alors (mal) toiletté.

Les résultats tardent cependant à venir après cette remontée parmi l'élite. Le retour de l'homme providentiel, Bernard Tapie, n'y changera rien. L'OM connaît alors une traversée du désert. Le grand argentier du club Robert Louis Dreyfus ne parvient pas, malgré les millions d'euros engloutis dans les caisses, à redonner au club son lustre d'antan.