Les Gourcuff

Le jeune Yohan Gourcuff qui a fait, on le rappelle, des infidélités à la Bretagne et cracher à la gueule de son club formateur, pour être pudique, écrit (ou son agent) une lettre à son père depuis le milanello.
Cher père,

Je te félicite pour ta victoire contre Paris. Vous voilà, promu meilleur club de Bretagne, et je sais que cela te rend fier et que tu vas gonfler le torse quand lundi, tu retourneras sur ton chalutier auprès des autres pêcheurs. Je suis très impressionné surtout comment tu as métamorphosé un joueur quataro-savoyard, Fabrice Fiorèse. A vrai dire, cela me rassure, car dans la mesure où je suis les traces d'Ibrahim Ba, j'espère trouver une solution de repli pour ma carrière que j'ai saboté sans m'en rendre compte, donc je suis plein d'espoir. Il se murmure que le MAC va me prêter, mais comme je suis honni en Bretagne et que mon permis m'a été retiré, je ne peux pas aller trop loin en scouter. J'ai vu que Vannes avait perdu samedi, peut-être que je pourrais faire une pige et que je pourrais loger à la maison avec toi et maman, si vous n'avez pas retirer mon lit, mes nounours merlus et mes posters d'Yvon le roux.

Sentiments filiaux
Ton fils, Yohan

Ps: Salue Marco de ma part.

Commentaires (1)

Flux RSS 1 message · 149 lectures · Premier message par Marco Boutruche · Dernier message par Marco Boutruche

  • Je ne connais pas ce type.
    Par contre, si l'administrateur de stublog pouvait me rendre mon short que keke m'a piqué. merci.

Commenter