L'amicale des téléspectateurs

Deux petits retraités parlent de leur mercredi soir d'été.
Kevin,

Je ne sais pas ce que tu faisais pendant que tes croustibats cuisaient, mais moi entre deux copié collé, j'ai allumé le téléviseur et chose incroyable, TFn profitait de mon temps de cerveau disponible pour continuer à surfer sur la vague coupe du monde et nous proposer en partenariat avec France bleu alsace la retransmission d'un match amical entre la sélection Alsace et la sélection bretagne nord. D'habitude, Arsène Wenger, ancien joueur de Duttlenheim et Mutzig, venait toujours faire un coucou et poser une question minitel, mais il était vexé que l'ancien entraîneur de Mulhouse, dont j'ai oublié le nom, mais qui ressemble à s'y méprendre au mari d'Estelle Denis, la présentatrice affriolante de l'émission contre la discrimination des gros, lui pique un joueur pas tout à fait alsacien. Je n'ai pas regardé très longtemps ce match engagé qui ressemblait à un match de jubilé, parce que celui qui a marqué n'a pas fait un tour de terrain depuis un mois, que ce n'était donc pas très sérieux, qu'en plus Zinedine Favé était suspendu pour un geste malheureux et que son successeur Frank Quéméribéry, excellent ancien joueur du stade Brest-armorique, (àqui il doit tout) était tout fatigué de son gros match contre les moins de 18 du stade rennais. De toute façon, j'ai vite compris que le manque de condition physique des uns et d'envie d'être là des autres allaient entraîner des vilains gestes d'énervement envenimés d'une bagarre générale, prétexte à ne pas aller à l'usine ou aux chalutiers le lendemain. Les joueurs de district ont toujours été des fumistes. Alors je suis retourné à la deuxième partie de mon collé-collé regrettant seulement qu'il n'ait pas mis ce match en levée de rideau de la seule confrontation alsaco-bretonne qui vaille, Strasbourg-Guingamp. C'est vendredi, d'ailleurs, tu peux dormir à la maison, je t'invite, on regardera après Hawaï, police d'Etat, cela nous rappelera ouessant.

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter