Captain Orgazmo

11/10/2006 15:16
2.006 lectures
Un mormon évangéliste fauché souhaite offrir le mariage de ses rêves à sa radasse. Pour ce faire, il accepte de devenir le héros d'un film porno et d'interpréter le Captain Orgazmo.
Porno Kung fu movie de Trey Parker

Captain Orgazmo, c'est un flim qui a tout du nanar, mais qui n'est pas un nanar, parce que tout est fait exprès. C'est bête, c'est lourd, c'est gras. C'est fait par les créateurs de South Park. Et ça dézingue sans prendre de pincette ni mettre de capote l'Amérique moyenne, bien-pensante et puritaine.

Joseph Young est un mormon évangéliste qui fait du porte-à-porte à Los Angeles pour apporter la bonne parole de Jésus.
Son gros problème dans la vie, c'est qu'il n'a pas assez d'argent pour épouser sa radasse au temple de Salt Lake City (« l'Eglise doit avoir de grosses dettes pour demander aussi cher pour un mariage »).
Il arrive à la villa du terrible Maxxx Orbisson, producteur de porno à L.A comme on en trouve des centaines. Celui-ci, en plein tournage, est excédé par les prestations de son acteur principal, aussi doué pour jouer les scènes d'action que vous pour prendre un air intelligent. Il demande à ses gorilles, pour se défouler, de couper les couilles de l'importun. Mais notre mormon est aussi expert en arts martiaux, et il flanque une torgnole pas piquée des hannetons à l'armée de vigiles. Subjugué, Maxxx Orbisson croit tenir là sa future star du porno. D'abord outré par la proposition, notre bigot accepte finalement, contre un cachet astronomique pour deux jours de tournage et la promesse de disposer d'une « doublure-bite » pour les scènes de pénétration.

Le voilà donc dans la peau de Captain Orgazmo, armé de son rayon orgasmique qui fait jouir ses adversaires, et accompagné de son fidèle Chaudaboy (le Robin du Batman porno), déguisé simplement par un god qu'il porte sur la tête. Il affronte le terrible Spermix 2000 dans des aventures sexuelles plus loufoques les unes que les autres (aussi louffes que phoques d'ailleurs), cf la scène avec T-Rex.


t rex capitaine orgazmo

Citation:
Mais que fait votre compagne dans ce flim ?



Il devient très vite pote dans la vraie vie avec Chaudaboy, et s'aperçoit que sous la carapace du pervers lubrique qui vit ses fantasmes grâce au porno, se cache avant tout un scientifique formidable, spécialiste lui aussi en arts martiaux, et qui a réussi à mettre au point un vrai rayon orgasmique.

Tout va bien jusqu'au jour où sa gourdasse tombe sur le flim dans une vidéothèque (il faut dire que le flim du flim bat le record d'entrées de Star War). Il veut alors tout arrêter pour elle, mais Maxxx le producteur, déterminé à tourner un Captain Orgazmo II, puis III etc etc ne l'entend pas de cette oreille et kidnappe la gourgandine/grenouille de bénitier de Jospeh (« Jésus et moi on t'aime Joseph »).
Captain Orgazmo et Chaudaboy vont donc partir la libérer à grands coups de rayon orgasmique, de « quéquette roquette » et d'arts martiaux. De grands grands moments de n'importe quoi, par exemple la baston Chaudaboy / Mortecouille, alias l'homme-neutre, insensible au rayon orgasmique du Captain, lorsque Chaudaboy utilise la technique du hamster, dite « technique interdite ».

Se moquant avec violence de l'Amérique puritaine, crachant sur la religion avec juste assez de subtilité pour ne pas se faire dynamiter sa maison (cf la scène où Jésus apparaît pour féliciter Orgazmo) par des intégristes, on retrouve l'esprit South Park dans ce grand n'importe quoi de flim. Et de gros clins d'oeil nanars, par le surjeu permanent des acteurs, les dialogues d'une débilité absolue, des scènes d'une débilité rare (cf la séquence de Chaudachien) et les effets spéciaux lamentables (les scènes de baston avec de vulgaires truquages à base de bonhomme en mousse), les gourgandines dénudées pour rien (enfin pas tant que ça, c'est quand même sensé se passer dans le milieu du porno).

Ce film est passé du statut de « comédie érotique » à celui de « cul-te » pour tous ceux qui ont eu la chance de le voir. A plusieurs, on se marre pas mal en le regardant. Juste dommage que ce soit fait exprès, que ce soit pas du nanar pur jus.

Dans la salle de projection du producteur, Trey Parker, surexcité : « Ce serait l'histoire d'un protestant intégriste expert en arts martiaux qui devient malgré lui une superstar du porno. On aurait des lances-roquettes quéquettes, du rayon orgasmique, un méchant sans couilles, un chien avec une bite sur la tête, de la vulgarité. Que du bon quoi ! »
Le producteur : « génial, j'achète »


http://www.lapropagationduchaos.net/cine/orgazmo/rasage.jpg


Citation:
Quéquette ... Roquette !!!!!

Commentaires (4)

Flux RSS 4 messages · 533 lectures · Premier message par takl · Dernier message par anaconda

Commenter