animaux





Le rose biffe

28/03/2008 13:38
439 lectures
Et parfois il vire même au rouge...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-352...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-325...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-328...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-329...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-432...

"Colore le monde, sans feutre, sans épreuves ni bombes
Indolore les murs, et coule dans le fleuve la facture
En monnaie de singe, fraîche blanche comme le linge
A jamais répand du fard sur les hommes comme le temps

Colore la foule , colore mes veines
Chaque jour il me révèle
En chair de poule, en dieu du ciel
Et la foule sort de mes veines
Oui comme le temps est un ami
Il colore mon pays

Des dieux, mes soeurs j'en vois de toutes les couleurs
Pour des cieux, mes frères s'engagent sur des routes à l'envers
Mais là haut décide, fait le ménage fait le vide
Sur la peau répand du fard sur les hommes comme le temps..."


Sain jeu à Munich

22/03/2008 09:37
656 lectures
Quand des gorilles bavarois se mettent des tatanes pour s'amuser, c'est autrement plus impressionnant qu'une horde de sangliers hooligans sedanais et on est bien content d'être derrière le plexi à tester son appareil photos...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-475...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-474...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-338...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-472...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-489...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-375...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-366...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-364...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/18.03.2008-407...

Le zoo reste décidément un excellent terrain de jeu photographique...


Qi-Qi ?

18/09/2006 00:01
578 lectures
"La raison, c'est l'intelligence en exercice ; l'imagination c'est l'intelligence en érection" (Victor Hugo)

"Coco le perroquet
Avait le hoquet.
Il mangea un briquet,
Picora un bouquet,
Avala un ticket,
Grignota un paquet,
Croqua un bilboquet,
Dévora six criquets.
Malgré ce traitement
Complètement dément,
Coco le perroquet
A toujours le hoquet"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/01.09.2006-053...

"You're beautiful, that's for sure
You'll never ever fade
You're lovely but it's not for sure
That I won't ever change
And though my love is rare
Though my love is true

I'm like a bird, I'll only fly away
I don't know where my soul is
I don't know where my home is
And baby all I need for you to know is
I'm like a bird, I'll only fly away
I don't know where my soul is
I don't know where my home is
All I need for you to know is

Your faith in me brings me to tears
Even after all these years
And it pains me so much to tell
That you don't know me that well
And though my love is rare
Though my love is true

I'm like a bird, I'll only fly away
I don't know where my soul is
I don't know where my home is
And baby all I need for you to know is
I'm like a bird, I'll only fly away
I don't know where my soul is
I don't know where my home is
All I need for you to know is

It's not that I wanna say goodbye
It's just that every time you try to tell me that you love me
Each and every single day I know
I'm going to have to eventually give you away
And though my love is rare
And though my love is true
Hey I'm just scared
That we may fall through

I'm like a bird, I'll only fly away
I don't know where my soul is
I don't know where my home is
And baby all I need for you to know is
I'm like a bird, I'll only fly away
I don't know where my soul is
I don't know where my home is
All I need for you to know is..." (source)

Nelly Furtado, I'm like a bird

Hypopocrites

03/09/2006 16:41
352 lectures
"Les hypocrites, comme les abeilles, ont le miel à la bouche et l'aiguillon caché."

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/01.09.2006-087...

"Est-il bien nécessaire
de me dire vous plutôt que tu,
si c'est pour par derrière
me botter le cul ?

Là-bas en Angleterre
ils se disent tous "you",
c'est plus clair,
de Toto, Tony Blair, à Lizarazu.

"Tout est boue sur la terre",
dit l'hippopotame en tutu,
au lit comme à la guerre
on est tout poilus !

C'est la faute à Voltaire
m'a dit ce cocu de cocker
s'il te faut des barrières
pour me croquer crue.

Tu c'est trop tralalère
vous un tantinet statutaire
alors autant se taire
ou se sauter nus.

Est-il bien nécessaire
de te dire vous plutôt que tu?
Est-ce pour qu'au nom du père
du coup je vous tue?

{Instrumental}

"Tout est boue sur la terre",
dit l'hippopotame en tutu,
as-tu vu l'univers
quand il éternue?

Tu c'est trop tralalère
vous un tantinet pète-au-cul
saucisson, serpillières
et chapeaux pointus..." (source)

Camille, Vous

Au zoo, logique

02/09/2006 09:33
572 lectures
"Il y a deux femmes dans la femme. La première est un animal, doux, dévoué par nature ; la seconde un animal fou, méchant, trouvant un âpre plaisir aux souffrances de ce qui lui est associé dans la vie"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/01.09.2006-036...
(Quelques autres photos du Zoo de Bâle...)

"Tu voudrais qu'elle t'aime
T'as changé tes manières,
Tu prends des allures mondaines,
Tu racontes seulement
Tes voyages en première, en première.
Tu veux qu'elle t'estime,
Tu sors tes plus belles lectures,
T'as vu des centaines de films,
T'expliques d'où viennent
Ces tapis sur le mur, sur le mur.
Et y a une heure où va retentir... le signal.
Tu voudrais qu'elle rêve,
Tu gardes un petit doigt en l'air,
Tu parles de décalages horaires,
Des plages blanches
À l'autre bout de la terre, de la terre.
(ou) Pourquoi pas Venise,
Quand les fontaines s'allument,
En dessous des lumières grises,
On pourrait danser
Sur le bord des lagunes, des lagunes.
Et y a une heure où va retentir... le signal,
Un moment où tu vas t'sentir...
Animal, animal, animal,
Animal, animal.
Celui qui attend sous le déluge,
Qui couche contre la porte,
Celui qui crie, qui hurle
Jusqu'à ce que tu sortes,
Qui t'aime dans la voiture,
Qui court quand tu appelles,
Qui pleure, qui pleure, qui pleure
"Mon Dieu que les femmes sont belles !"
"Mon Dieu, mon Dieu, mon Dieu..."
"Que les femmes sont..."
Tu voudrais qu'elle danse,
Qu'il y ait des fleurs partout par terre,
Et dans le grand silence,
Tu te sens capable de marcher sur la mer,
Sur la mer.
Tu voudrais qu'elle t'aime,
Tu sors tes plus belles lectures,
Et t'en oublies certaines,
Comme ces filles à plat posées sur tes murs,
Sur tes murs.
Et y a une heure où va retentir...
Le signal,
Un moment où tu vas t'sentir...
Animal, animal, animal,
Animal, animal.
Animal,
Le signal,
Le signal,
Animal..." (source)

Francis Cabrel, Animal
  • 1 (current)