100-0106E413_2.jpg

Marc Keller

3.8 / 5 (20 notes)
Né le
(49 ans) à Colmar (Haut-Rhin)
Nationalité
française France
Taille
1.81 m
Poids
78 kg
Poste
Attaquant

Au Racing

Premier match officiel pro.
Épinal - RCS 1-3 le (23 ans)
Dernier match officiel pro.
RCS - Montpellier 1-0 le (28 ans)
Contrats
  • De juin 1991 à juin 1996 : Pro
  • De juin 2001 à juin 2006 : Manager général
  • Depuis juin 2012 : Président
Statistiques de Marc Keller au RC Strasbourg en équipe Une
Compétition Matchs Buts Passes
Ligue 1 113 24 7
Ligue 2 34 11 5
Coupe de France 14 2 0
Coupe de la Ligue 1 0 0
Ligue Europa 6 3 0
Coupe Intertoto 6 4 0
Barrages 5 0 1
Amical 7 4 0

Sélections nationales

Matchs
9
Buts
1
Premier match
France - Israël (2-0), le 15 novembre 1995

Ligue 1

Matchs
150
Buts
26
Premier match
Toulouse - Mulhouse 3-0 le (21 ans)

Palmarès

Carrière

Carrière de Marc Keller en tant que joueur
Club Saison Championnat Coupe d'Europe Réserve Autres (off.) Autres (amic.) Sélection
Compét.M.B.P. Compét.M.B. M.B. M.B. M.B. M.B.
Fessenheim
sr_colmar.jpg Colmar
mulhouse3.gif Mulhouse 1986/1987 Division 2 (A)
15
1

mulhouse3.gif Mulhouse 1987/1988 Division 2 (B)
27
1

mulhouse4.png Mulhouse 1988/1989 Division 2 (A)
25
8

mulhouse4.png Mulhouse 1989/1990 Division 1
37
2

mulhouse4.png Mulhouse 1990/1991 Division 2 (A)
30
4

logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1991/1992 Division 2 (B)
34
11
5
7
1
1
0
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1992/1993 Division 1
34
8
3
1
0
1
1
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1993/1994 Division 1
26
6
0
1
0
3
0
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1994/1995 Division 1
21
2
0
7
1
logo_70s_w350.png RC Strasbourg 1995/1996 Division 1
32
8
4
Coupe Intertoto
Coupe UEFA
6
6
4
3
4
0
2
3
2
0
karlsruhe.gif Karlsruhe 1996/1997 1. Bundesliga
33
9

Coupe UEFA
6
3
4
1
karlsruhe.gif Karlsruhe 1997/1998 1. Bundesliga
28
4

Coupe UEFA
5
0
1
0
westham.gif West Ham 1998/1999 Premiership
21
5

westham.gif West Ham 1999/2000 Premiership
23
0

westham.gif West Ham 2000/2001 Premiership
0
0

Portsmouth-FC.png Portsmouth (prêt) 2000/2001 (septembre) Division One
3
0

westham.gif West Ham 2000/2001 (octobre) Premiership
Blackburn-Rovers.png Blackburn (prêt) 2000/2001 (janvier) Division One
2
0

Carrière de Marc Keller en tant que dirigeant
Club Saison Championnat Poste
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2001/2002 Division 2
Manager général
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2002/2003 Ligue 1
Manager général
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2003/2004 Ligue 1
Manager général
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2004/2005 Ligue 1
Manager général
logo_proisy_w350.png RC Strasbourg 2005/2006 Ligue 1
Manager général
monaco.gif Monaco 2006/2007 Ligue 1
Directeur général
monaco.gif Monaco 2007/2008 Ligue 1
Directeur général
monaco.gif Monaco 2008/2009 (mai) Ligue 1
Directeur général
monaco.gif Monaco 2009/2010 Ligue 1
Directeur général
monaco.gif Monaco 2010/2011 Ligue 1
Directeur général
rcsa2012.png RC Strasbourg 2012/2013 (juin) CFA (B)
Président
rcsa2012.png RC Strasbourg 2013/2014 National
Président
rcsa2012.png RC Strasbourg 2014/2015 National
Président
rcsa2012.png RC Strasbourg 2015/2016 National
Président
Racing_Club_de_Strasbourg_Alsace_logo_2016.png RC Strasbourg 2016/2017 Ligue 2
Président
Racing_Club_de_Strasbourg_Alsace_logo_2016.png RC Strasbourg 2017/2018 Ligue 1
Président

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Porte drapeau d'une belle génération de joueurs colmariens (Claude Fichaux, Laurent Weber, Frédéric Johansen...), Marc Keller débute en pro au FC Mulhouse, avec lequel il connaît la montée en D1. En 1991, il vient renforcer la ligne d'attaque du Racing et évolue le plus souvent à l'aile droite.

Vite adopté par la Meinau (la banderole "Marco c'est le plus beau" est resté fameuse), il est un titulaire indiscutable du Racing du début des années 1990, aussi bien buteur que passeur. Son excellent début de saison 1995/1996 lui vaut une sélection en équipe de France, contre Israël. En fin d'année, il est transféré à Karlsruhe, où il évolue tout en poursuivant ses études de gestion à Strasbourg. Pour le KSC, il marque notamment un but décisif à Rome, assurant la qualification pour le prochain tour de la coupe d'Europe.

En 1997, il inscrit le but français lors du match France-Brésil, resté célèbre pour le coup franc monstrueux de Roberto Carlos. Encore appelé en mars 1998, il est de la défaite en Russie (1-0) et ne sera pas sélectionné parmi les candidats à la coupe du monde, Aimé Jacquet préférant miser sur des attaquants plus jeunes.

Il signe en 1998 à West Ham mais subit plusieurs blessures et pépins physiques qui précipitent sa fin de carrière. Sa reconversion est toute trouvée puisqu'il est annoncé dès le printemps 2001 comme le futur manager général du RCS, choisi par Patrick Proisy pour remplacer Claude Le Roy. Il sera en fait l'homme de la transition puisqu'à son poste il pilote le rachat du club en 2003 par un groupe d'industriels et d'hommes d'affairse mené par Egon Gindorf. Jouissant à ce stade d'une large marge de manoeuvre, il engage le club dans une politique de reconstruction prudente, consistant notamment à recruter des joueurs à fort potentiel et à augmenter la fréquentation du stade de la Meinau.

Sous sa direction, le Racing connaît des hauts et des bas mais se maintient en L1 à chaque fois, et gagne même la coupe de la Ligue en 2005. Malheureusement, la suite tourne au vinaigre, comme souvent au Racing. Marc Keller s'oppose publiquement à la montée en puissance du nouvel actionnaire de référence du club, Philippe Ginestet, qu'il parvient à mettre sur la touche dans un premier temps. Le club doit aussi gérer le départ de Mamadou Niang, remplacé par le flop Haykel Gmamdia, et les états d'âme de nombreux titulaires. A l'hiver 2005, le Racing, plombé par son été pourri est aux abois. Après avoir envisagé de revendre le club à Alain Afflelou, les actionnaires se résolvent à céder leurs parts à Philippe Ginestet, qui fait un retour aussi fracassant qu'inattendu.

Marc Keller assiste alors au démantèlement d'une partie de l'équipe qu'il a constituée et se trouve rapidement en contact avec l'AS Monaco, qui l'engage en 2006 comme directeur général.