Yegba_Maya.jpg

Maya Joseph Yegba

0.0 / 5 (0 note)
Né le
(69 ans) à Otélé (Cameroun)
Nationalité
camerounaise Cameroun
Taille
1.8 m
Poids
83 kg
Poste
Attaquant

Au Racing

Premier match officiel pro.
Bastia - RCS 0-0 le (29 ans)
Dernier match officiel pro.
Bordeaux - RCS 4-1 le (30 ans)
Contrats
  • De juin 1973 à décembre 1974 : Pro
Statistiques de Maya Joseph Yegba au RC Strasbourg en équipe Une
Compétition Matches Buts Passes
Ligue 1 31 12 1
Coupe de France 5 2 0
Amical 1 0 0

Ligue 1

Matches
238
Buts
124
Premier match
Sedan - Marseille 4-0 le (18 ans)

Palmarès

Carrière

Carrière de Maya Joseph Yegba en tant que joueur
Club Saison Championnat Coupe d'Europe Autres (off.) Autres (amic.)
Compét.M.B.P. Compét.M.B. M.B. M.B.
marseille5.gif Marseille 1962/1963 Division 1
3
1

marseille5.gif Marseille 1963/1964 Division 2
18
4

marseille5.gif Marseille 1964/1965 Division 2
25
7

marseille5.gif Marseille 1965/1966 Division 2
25
6

marseille5.gif Marseille 1966/1967 Division 1
32
15

marseille5.gif Marseille 1967/1968 Division 1
38
18

marseille5.gif Marseille 1968/1969 Division 1
32
21

Coupe des villes de foire
2
1
marseille5.gif Marseille 1969/1970 Division 1
28
24

Coupe des Coupes
4
0
valenciennes3.png Valenciennes 1970/1971 Division 1
38
22

valenciennes3.png Valenciennes 1971/1972 Division 2 (B)
28
28

valenciennes3.png Valenciennes 1972/1973 Division 1
36
11

logo_rpsm_w350.png RC Strasbourg 1973/1974 Division 1
21
10
0
5
2
1
0
logo_rpsm_w350.png RC Strasbourg 1974/1975 Division 1
10
2
1
asbeziers2.png Béziers 1974/1975 (janvier) Division 2 (B)
11
5

asbeziers2.png Béziers 1975/1976 Division 2 (B)
10
7

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Joseph fut recruté, comme ses coéquipiers Dropsy et Duguépéroux, par Robert Domergue, qui avait déjà dirigé le joueur à Marseille puis Valenciennes. Cet attaquant au physique imposant devait succéder à Marco Molitor à la pointe de l'attaque du Racing. Après une première saison satisfaisante, il connut divers ennuis physiques et une panne d'efficacité qui amenèrent les dirigeants à le remplacer par le polonais Jarosik durant l'hiver 1974/1975.