superdou Equipier brèves

3.3 / 5 (3 notes)
Inscription
Connexions
13.141
Dernière connexion
Date de naissance
Habite à
69006, Lyon, France - 67430, Diemeringen, France

Fiche

Amis
63
Badges
14
Matchs vus
83

Timeline

Voir toutes ses actions

Dernier badge

Ancien (nb années) (niveau 10)

Voir tous ses badges

Clubs supportés

Dernières photos et vidéos personnelles RSS

  • superdou1302423917.jpg
      173 vues · 0 comm.
    superdou
  • superdou1187430943.jpg
      186 vues · 0 comm.
    superdou
  • superdou1187430889.png
      183 vues · 0 comm.
    superdou
  • img-4116-73393.jpg
      294 vues · 0 comm.
    superdou
  • img-4180-f8d74.jpg
      200 vues · 0 comm.
    superdou
  • img-4013-12e32.jpg
      246 vues · 0 comm.
    superdou
  • img-3892-2657e.jpg
      212 vues · 0 comm.
    superdou
  • img-3569-dc1c8.jpg
      249 vues · 0 comm.
    superdou
  • rcsa-test-5369a.png
      272 vues · 0 comm.
    superdou
  • 23-euro-0077b.png
      1.043 vues · 0 comm.
    superdou

Voir toutes ses photos et vidéos

Bloghttp://racingstub.com/blogs/superdou

Dernier article du blog « Le monde fabuleux de Doudou » :

Le Racing racheté !!!!

01/04/2013 01:49
11.067 lectures
0.0 / 5 (0 note)
C'est un véritable coup de tonnerre qui s'est déroulé ces derniers jours au siège du club strasbourgeois. Un Qatari a décidé de s'offrir le Racing. Et son ambition est sans limites.

La genèse



C'est mardi dernier que l'affaire a commencé. C'est dire si l'affaire s'est conclue rapidement. Un simple coup de téléphone d'une ancienne connaissance, à savoir Abdelilah Fahmi, à Marc Keller.

L'ancien défenseur strasbourgeois n'appelait pas pour prendre des nouvelles de son ancien directeur sportif, non, il appelait le Président du Racing pour une affaire de la plus haute importance; il se proposait d'être le médiateur du Président d'un de ses anciens clubs, celui d'Al Khor, qu'il a fréquenté en 2005-2006, en vue du rachat du club strasbourgeois.

Bien entendu, passée la surprise, cette annonce a rendu méfiant Marc Keller, qui a commencé par contacter d'autres anciens strasbourgeois ayant fréquenté ce club, Pascal Nouma et Bill Tchato, pour se renseigner sur ce drôle d'oiseau. Et à entendre les anciens strasbourgeois, ce projet était bien dans la ligne de conduite du Sheikh Khalifa Bin Ahmed, qui ne rêve que d'une chose, c'est de se battre avec Nasser Al-Khelaïfi, le Président du PSG, et de le battre.

Restait à savoir comment il allait s'y prendre. Le meilleur moyen était de prendre un club évoluant dans le même championnat pour des confrontations directes. Seulement, au niveau de l'image, comment égaler le PSG, club de la ville la plus touristique au Monde, capitale de la France ?

La première idée du Sheikh fut de prendre contact avec le Président de l'AS Monaco, lieu clinquant parfaitement connu dans les régions fortunées du Moyen-Orient. Seulement le milliardaire Russe offrit une fin de non recevoir.

La ville de Marseille, grand port connu, était également intéressante, mais l'insécurité qui règne dans la ville a vite refroidit les ardeurs du Sheikh.
Les autres villes des clubs de Ligue 1 n'offraient aucun intérêt aux yeux du Sheikh, qui ne connaissait même pas l'existence de Valenciennes, Troyes, Ajaccio ou Lorient.

C'est alors qu'est intervenu Abdelilah Fahmi, qui était resté en contact avec le Sheikh. Pour avoir mieux que la capitale Française, pourquoi ne pas racheter le club de la capitale Européenne ?
C'est ainsi que le contact fut noué.


Une affaire rondement menée



La suite se déroula très rapidement. Dès mercredi matin, Marc Keller recevait l'offre de reprise du club, ainsi que toutes les garanties. Les actionnaires, à commencer par Marc Keller lui-même, multipliaient leur mise par 10. Un CE extraordinaire fut donc convoqué dans la foulée, où l'unanimité fut immédiate pour accepter cette offre, totalement inespérée pour le club.

Et c'est donc en ce jour, vers 16h, que sera signée la convention de vente du club, qui donnera la quasi totalité des actions du club aux mains d'un Sheikh Qatari, prêt à placer des millions pour faire de ce club de CFA un grand d'Europe.

Certes, nous n'avons pu nous procurer aucun chiffre officiel sur le montant de l'argent qui sera injecté dans le club, mais l'objectif annoncé est de remonter le club en Ligue 1 en 3 saisons, à savoir, une montée chaque saison, puis de construire une équipe en deux temps. Un premier jet sera destiné à placer le club parmi les clubs visant la qualification à l'Europe, avant une montée en régime avec des investissements massifs afin de concurrencer les grands clubs européens.


Des changements peu populaires



Évidemment, si le Sheikh Khalifa Bin Ahmed va dépenser autant d'argent, il va aussi profiter des pleins pouvoirs pour effectuer divers changements plus ou moins populaires, ayant pour but de faire fructifier cet investissement.

La première opération qui sera effectuée sera une évolution du nom du club, pour mettre en avant le fait que c'est bien le club de la capitale Européenne qui jouera, et non une simple ville de l'Est de la France. On parle dans un premier temps de renommer le club "Racing Club d'Europe Strasbourg", avant d'évoluer en "RC Europe Capitale".
Le logo ne sera pas en reste. Exit la cigogne, la cathédrale et la bande rouge. Si la couleur restera le bleu, celui-ci sera bien plus proche du bleu du drapeau Européen, et seront représentés sur le logo le siège Européen et les 12 étoiles du drapeau.

La seconde opération constituera en la construction d'un nouveau stade, d'une capacité de 65.000 spectateurs. Celui-ci devra être achevé après la première phase de construction de l'équipe en Ligue 1. Il devrait se situer au Sud de Strasbourg, à mi-chemin entre le centre-ville et Obernai. Il aura pour vocation d'attirer le bassin de population de tout le Sud du Bas-Rhin, beaucoup plus important que celui au Nord de Strasbourg.

Au niveau de la formation, le Centre qui avait été racheté par la Ville sera à nouveau vendu au club. La ville qui par ailleurs arrêtera sa subvention au club, afin de réaliser de substantielles économies en ces temps difficiles. Un nouveau centre d'entrainement, dernier cri, sera créé en proche périphérie de la ville, probablement pas très loin du siège Européen.


La transition



En attendant, la saison est toujours en cours, et le Racing, même si tout espoir n'est pas perdu, n'est pas en position de monter. La saison se finira donc tranquillement avec Marc Keller aux manettes, avant de passer le pouvoir à l'orée de la nouvelle saison. C'est à ce moment là que le Racing va commencer à changer de dimension.