Simon Zenke, acteur de football

27/04/2008 21:38
580 lectures
Kaduna, en 1995, une centaine de kilomètres au nord d'Abuja capitale du Nigéria. Simon Zenké, du haut de ses 7 ans, rêvait a devenir acteur de cinéma. Douze ans plus tard, l'attaquant international nigérian est devenu footballeur professionnel. Courtisé par de nombreux clubs européens durant son parcours amateur, le fer de lance du CFA (8 buts et 4 passes décisives cette saison) attend son heure chez les pros. Tout pro a été amateur.

"J'ai commencé le foot à sept ans dans ma ville natale à Kaduna. Lorsque j'étais petit, je voulais surtout devenir acteur et pas footballeur. J'aime beaucoup le cinéma. C'est mon grand cousin qui jouait au football en D1 au Nigéria qui m'a donné envie plus tard. Lorsque j'étais petit les gens me connaissaient, les grands joueurs du pays, comme le grand frère de Celestine Babayaro (joueur de Newcastle) me voyaient quelques fois à Kaduna et tous disaient que j'allais faire carrière. Ils m'encourageaient beaucoup. A 15 ans, j'ai rejoint un autre club amateur de a ville: Kaduna professionnal, un club financé par des joueurs pros. Celestine Babayaro et Daniel Amokashi en font partie.

Pisté par le Bétis Séville et Tottenham

Après seulement quelques entraînements, les dirigeants de Niger Tornadoes, un club pro, m'ont proposé de faire un essai. C'est un club comme Strasbourg qui joue régulièrement le maintien au pays et qui donne sa chance aux jeunes. Sauf que cette année il joue le titre. Deux mois après, je signe finalement deux ans et après sept matches, un but et trois passes décisives au poste de milieu droit, je suis sélectionné en equipe nationale - 17 ans. Lors du premier match amical, je marque un triplé et gagne mon billet pour disputer la Coupe d'Afrique des Nations -17 ans en Gambie. Nous sommes éliminés dès le premier tour mais je marque trois buts. Les recruteurs me remarquent. Le Bétis Séville en Espagne, Tottenham et Crystal Palace en Angleterre veulent me faire venir mais sous les conseils de mon grand cousin, je m'engage avec Strasbourg, qui avait également dépêché un recruteur (N.D.L.R : Philippe Thys), en 2005.

La Gambardella pour commencer.

Les débuts étaient difficiles mais heureusement que le Sud-Africain Michaël Nkambule était là pour faciliter mon intégration au centre de formation. Il parlait anglais. Je m'étais préparé à venir en Europe mais ce n'était pas simple. Je démarre avec les 18 ans et me rend compte des gros problèmes techniques et tactiques. J'ai dû beaucoup travailler. La première saison nous remportons la Coupe Gambardella. En quart de finale contre Metz au stade de la Meinau, je rentre pour le dernier quart d'heure et égalise dans les arrêts de jeu. Moi je ne savais ce que représentait cette compétition. Ce n'est qu'après la victoire que j'ai compris. Au Stade de France, en finale, dans les arrêts de jeu une nouvelle fois, je marque le troisième but contre Lyon. Huit ans plus tôt je regardais la finale de la Coupe du Monde France-Brésil devant la télévision à Kaduna. C'était un truc énorme. En 2007, j'ai été retenu avec les moins de 20 ans pour disputer la CAN que nous perdons en finale. A nouveaux des clubs se manifestent: Monaco, Sochaux en France, Tottenham à nouveau, Manchester et le Feynoord Rotterdam. Avec mon agent nous avons réfléchi et finalement décidé que je resterai à Strasbourg. J'étais bien et je venais à peine d'arriver. Dans la foulée, je signais mon premier contrat professionnel".

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 259 lectures · Premier message par rachmaninov · Dernier message par mosto

Commenter

Flux RSS Le stublog de katzo68 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
Bayern.jpg

katzo68

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006