Katzo's Bazar.




















Perles relevées sur le courrier de la Sécurité Sociale...

17/12/2010 23:17
520 lectures
Ci-joint, certificat prénatal pour un enfant que je mets dans cette lettre pour arranger mon dossier.

Quand mon petit a eu cinq ans, la caisse m'en a coupé la moitié.

Mon mari est pour le moment décédé.

Habitant sur le derrière et m'y trouvant pas bien, je voudrais obtenir l'aménagement de l'habitat.

Faites des efforts, mon enfant va naître.

Je ne pssède que quelques pièces de vigne que mon fils fait marcher.

N'étant pas chômeur secouru, je me suis mis à ramasser un peu de tôle pour faire manger mes enfants.

Selon vos instructions, j'ai donné le jour a deux enfants, dans une enveloppe ci-jointe.

Je ne peux toucher mes prestations, ne sachant ou m'adresser puisque j'ai accouché entre deux caisses.

Je vous envoie la feuille de maternité de ma femme, dûment remplie par le docteur.

Monsieur le Directeur, mon mari est mort, dites-moi comment le faire sortir de la caisse.

Ma femme est enceinte et je vous envoie ces petites affaires dans ce papier.

En réponse a votre enquête dentaire, les dents de devant vont bien, mais les dents de derrière me font mal.

Je vous envoie un certificat de mariage et deux enfants. L'un est une erreur comme vous pouvez le constater.

Vous qui êtes toujours la derrière sur votre chaise, vous devriez penser davantage a ceux qui se cassent la tête pour faire la queue.

Suite au passage du contrôleur, veuillez m'envoyer un certificat de maternité.

Nous avons échangé mon petit garçon en petite fille, est-ce que cela fait une différence?

J'ai une femme à l'état de grossesse et je désire m'inscrire à la prénatation.

Depuis que ma femme est immobilisée, c'est moi qui dans la maison sert de femme à tout le monde. C'est tuant, je fais cela en plus de mon travail habituel.

En réponse à votre lettre, j'ai donné le jour à un garçon qui pèse 20 livres...Est-ce satisfaisant?

Au guichet, on m'a fait attendre une heure, toute seule, en file indienne.

Mes dents sont tellement mauvaises que je ne peux plus mâcher que des potages.

Je sollicite une visite de l'assistance. Mon logement donne sur un derrière et cela ne sent pas bon.

La quinzaine jusqu'au 20, c'est long.

Je travaille seul, car l'année dernière, le patron a abusé de ma femme, et depuis je préfère y aller moi-même.

Comme mon mari doit partir chez les fous,je l'envoie à votre bureau.

J'ai quatre enfants, je suis encore jeune fille. Ne puis-je avoir droit à l'allocation des femmes mariées?

Mon mari étant chômeur et disposant de temps libre, j'ai 22 enfants et attends un douzième.

J'hab ite la montagne et l'accouchement de ma femme m'a occasionné de nombreux frais, car il a fallu un chasse-neige pour ouvrir le passage.

J'espère que vous aurez pitié d'un pauvre homme qui a 6 enfants à manger plus sa femme et sa belle-mère.





Paroles...

04/11/2010 22:12
1.704 lectures
Interview Jafar Hilali

http://blogenclasse.crdp-limousin.fr/classes/23/ime-grand-bourg/w...

Il n'y aura ni vente du Racing, ni dépôt de bilan. Jafar Hilali met ainsi un terme aux rumeurs qui circulent dans le microcosme strasbourgeois depuis plusieurs jours, à travers une interview qu'il a accordé à notre site internet ce dimanche. Sa volonté est de s'inscrire durablement à la tête du Racing Club de Strasbourg et à remonter le club dans un premier temps en L2 et dans un second en L1. Il espère cependant que le risque de problèmes de trésorerie à court terme soit évité si les partenaires du club honorent leurs engagements dans les délais. Suite à la réunion du 6 octobre entre la direction du club (Hilali, Plessis et Krebs) et les associations de supporters du kop (UB90 et KCB), réunion qui s'était mal finie, nous étions ressortis bredouilles et insatisfaits des réponses obtenues. C'est à ce titre que nous avions co-signé le communiqué paru le jour du match face à Fréjus. Nous n'avons cependant pas rompu les liens avec Jafar Hilali, tant il était important pour nous d'obtenir des réponses aux questions cruciales sur l'avenir du Racing. Ainsi, les échanges par mails se sont intensifiés depuis 10 jours et nous nous sommes longuemment entretenus téléphoniquement avec lui ce jeudi soir. Au cours de cet échange, il a........



.......répondu de façon constructive et détaillée à toutes nos questions, interrogations et craintes. Ses propos étaient tout autres que ceux du 6 octobre: pas de bottage en touche, ni de réponse évasive ou floue. Une réponse claire et précise a été obtenue à toute nos questions.

Même si la sanction relative à la fermeture du Kop semble maintenue à ce jour, nous lui avons fait part de notre opinion à ce sujet et lui avons suggéré de ne pas tenir rigueur aux associations de supporters qui ont eu un comportement digne et exemplaire malgré cette descente aux enfers au cours des trois dernières années. Nous lui avons aussi garanti que ses craintes de violence de la part des supporters n'avaient pas lieu d'être.

Nous avons tout fait pour influer et pour pacifier la situation, tant il est inacceptable pour nous que l'avenir des UB90 soit menacé et tant nous souhaitons qu'une ambiance positive autour du club revienne enfin au goût du jour puisqu'il est important que les joueurs puissent sereinement nous sortir sportivement de cette galère et remonter en L2 dès cette saison.

Après cet échange téléphonique, nous lui avons demandé s'il acceptait de répondre à une interview (sa première) pour nous donner son regard sur l'actualité du club et sur ce qui s'est passé depuis 10 mois.

Vous retrouverez ainsi ici bas l'intégralité de ses réponses.

Bonne lecture.



Jafar, les derniers résultats du club en championnat sont mi-figue, mi-raisin : êtes vous déçus ou encore confiant ?

Nous avons une équipe techniquement au dessus des autres. Beaucoup de joueurs sont issus du centre. Ils ont pu bénéficier d'une excellente formation. Cette équipe est un peu jeune et il faut toujours un peu de temps pour trouver ses marques.

Un premier constat est de faire la différence entre les matchs à la Meinau où nous avons un public qui aide les joueurs à gagner les matchs quand l'équipe est au complet et le manque de réussite des matchs à l'extérieur. L'encadrement sportif travaille énormément sur ce point et je suis convaincu que tous leurs efforts finiront par payer.

L'objectif reste-t-il la montée ?
Bien sûr et jusqu'au dernier jour. Laurent Fournier m'a prévenu dès le départ que le championnat en national serait très dur mais il reste 85 points à prendre. Le coach et les joueurs feront tout pour remonter


Allez-vous renforcer l'équipe ? Si oui, avec quels moyens financiers ?

Nous avons déjà commencé avec l'arrivée de Bill Tchato qui va apporter par son expérience et fera beaucoup de bien dans les vestiaires pour encadrer avec les anciens nos jeunes joueurs. Il devrait notamment faire du bien lors des matchs où nous menons pour conserver la victoire.

Nous faisons également en sorte de ramener d'autres joueurs même si la masse salarial est encadrée par la DNCG. Nous avons demandé à des clubs amis (Monaco , PSG, Arles ...) de nous prêter certains de leurs joueurs en équipe réserve avant même que le mercato hivernal ne commence. Ces choses là prennent toujours beaucoup de temps et nous sommes contraints d'être patients.

Avez-vous toujours confiance en Laurent Fournier ?

J'ai confiance en Laurent Fournier et en Jacky Canosi qui le seconde.

Le premier a une grande expérience du National et fait le maximum pour mettre en confiance le groupe pour qu'il trouve son rythme de croisière. Il a parfaitement conscience des enjeux et a tout mon soutien.

Jacky connait tous les joueurs et les jeunes du centre. Ils font un très bon duo.

Jérôme Rothen a décliné l'offre du Racing : comment se sont déroulées les négociations et y avait-il vraiment une chance qu'il vienne ?

J'ai contacté moi-même Jérôme pour lui demander de venir. Il a pris le temps de me rappeler à plusieurs reprises et n'a pas complètement fermé la porte. Il doit avant tout gérer avec le PSG sa situation pour pouvoir décider de la suite de sa carrière. Il a légitimement envie de continuer a évoluer en ligue 1. Il veut attendre de voir ce qui se passe pendant le prochain mercato et nous verrons d'ici la.

Concernant Brunel et Diawara, où en sont ces deux dossiers ?

J'attends dans les prochains jours la réponse de Kaba Diawara et nous verrons avec le coach s'il décide de l'intégrer dans son effectif. Nous avons demandé a Arles Avignon de prendre l'intégralité de son salaire à sa charger en échange de l'abandon du suivi sur Franck Dja Dje Dje.

Concernant Brunel, nous ne pouvons pas malheureusement prendre en charge son salaire à cause des contraintes de la DNCG.

Avez-vous des contacts avec d'autres joueurs ?

Oui notamment Albert Banning qui est en soin chez nous mais également d'autres joueurs.

Nous avons plusieurs dossiers en cours. Nous sommes à la recherche d'un milieu offensif et d'un attaquant.

Extra-sportif :


De nombreuses rumeurs vous annoncent comme désireux de vendre le club. Qu'en est-il ?

J'ai reçu des propositions mais nous ne sommes pas vendeurs. Alain Fontenla et moi même avons 50 % respectivement des parts de Fc Football ltd.

Si nous avions voulu vendre, nous n'aurions pas réinjecté 2,6 millions supplémentaires en juillet.

On parle également de dépôt de bilan : les supporters ont-ils tort ou raison de s'inquiéter ?

Dépôt de Bilan non car nous avons assuré les besoins en trésorerie jusqu'à la fin de la saison an accord avec la DNCG.

Nous avons un budget de 9 millions pour cette année.

De ce montant, nous avons déjà mis environ 4 millions (2,6 en apport en compte courant + 0,95 millions de la vente de Magueye Gueye + 233 000 euros de la Ligue )

Il manque maintenant sur ces 9 millions, les subventions et le montant des prestations des collectivités ( 3 millions environ en raison d'un léger retard de paiement) , l'argent du sponsoring de Sportfive, un solde de 550 000 euros de Magaye Gueye en Janvier, 750 000 euros d'aide à la relégation de la ligue, de la billetterie ... ce qui fait environ 5 millions d'euros.

Ces montants vont évidemment être honorés mais nous craignons un problème de trésorerie si cette attente devient trop longue. Ce point ne dépend plus de nous pour être honnête mais de nos différents partenaires.

Qu'avez-vous à dire pour rassurer les amoureux du club qui pensent que vous ne remettrez pas de l'argent dans les caisses du Racing si un jour sa survie en dépendait ?


J'ai déjà prouvé à plusieurs reprises que je pouvais sauver le Racing.

Le problème que les amoureux du club doivent comprendre est que nous demandons également un climat apaisé pour ne pas avoir l'impression d'être les dindons de la farce et de devoir payer tous les trois mois les erreurs des autres.

Si les conditions sont trouvées nous ferons le nécessaire le moment venu.


Les supporters que vous avez rencontrés le 6 octobre à la Meinau se sont longuement exprimés sur cette réunion qui s'est mal terminée. Quel est votre résumé à vous de ces échanges et comment les avez-vous vécus ?

Nous étions 7 personnes présent a cette rencontre :

Certains représentants de supporters : Julien pour le KCB et 3 personnes des UB90 (Greg, Lekost et une jeune fille). Nous regrettons qu'à cette réunion les autres représentants des supporters n'aient pas été présents.

Du côté du club, le président, Christophe Krebs et moi même.

La discussion a duré un peu plus d'une heure et demi et a dérapé les 5 dernières minutes.

Greg a monopolisé la parole quasiment toute la discussion. C'est un amoureux du club qui l'exprime à sa façon : un peu agressif tout en essayant d'être constructif. Ce que je retiens de ces interventions c'est un sentiment de tristesse profond en raison des péripéties du club depuis 5 ans.

Il a posé des questions dans tous les sens. Il donnait l'impression d'être dans la peau d'un juge qui demande à ce qu'on lui rende des comptes.

Du mieux que j'ai pu, et comprenant la déchirure qu'il vivait, je me suis efforce de répondre a ses invectives tout en lui disant de ne pas dépasser une certaine limite du respectable.

La moitié de ses questions n'avait aucun sens. Il a été jusqu'à me demander pourquoi nous avions payé ce club 1,6 millions.

J'ai cherché pendant toute la discussion à lui donner des réponses d'ensemble car on sentait bien qu'il ne maîtrisait pas le dossier de l'intérieur et que son analyse était approximative voir déformée par un certain ressenti.

Il n'a à mon avis pas compris non plus le sens de la réunion et s'est enfermé comme souvent dans une logique d'accusation. A la sortie de cette réunion, j ai comparé sa présence au tribunal de guantanamo.

Je pense tout de même qu'il y a eu du positif dans cette réunion malgré ses insultes à la fin de la réunion pour lesquelles je ne lui porte aucune rigueur. Il a été dépassé par ses émotions c'est évident.

Nous allons refaire des réunions de supporters mais cette fois ci avec toutes les familles de supporters que je dois normalement voir dans 2 semaines

Vous avez décidé de fermer le Kop pour 3 matchs : pourquoi avoir pris cette décision et est-elle maintenue après une semaine de réflexion ?

Il est de ma responsabilité d'assurer la sécurite dans ce stade.

A la sortie du match contre Châteauroux, il y a tout juste 4 mois et suite a cette défaite, malheureusement une partie des supporters alsaciens ont a cassé dans la tribune visiteurs.

Châteauroux est encore sous le choc et n'avait jamais assisté a un tel spectacle dans l'enceinte de son stade.

Je comprends la déception de certaines personnes mais la violence ne mène à rien et il faut quelquefois être excessif et montrer ses muscles pour éviter que des drames ne se reproduisent.

Par ailleurs nous avons un groupe jeune et notre coach a du modifier la feuille de match en raison de ces banderoles. Je suis derrière mon groupe et je dois le protéger par tous les moyens. Je sais être juste mais je ne peux pas laisser faire les choses sans réagir.

Comment allez-vous sortir de ce litige avec les supporters ? On voit mal à ce jour quelle pourrait en être l'issue.


Il ne s'agit que d'une minorité des supporters. Je me suis depuis entretenu avec de nombreux autres qui adhèrent a mon initiative et qui refusent la violence a l'intérieur de la Meinau.

Les UB90 sont des passionnés qui ne souhaitent que la réussite de l'équipe mais certains d'entre eux sont plus virulents que d'autres.

Il faudra bien un jour que les choses rentrent dans l'ordre mais d'ici là il faudra être prudent.

Pour rester sur l'actualité des supporters, vous leurs aviez offert une place au conseil de surveillance : pourquoi cette ouverture, pourquoi Arnaud Szymanski et quel est votre regard sur les problèmes que ça a engendré ?

J'ai voulu que les supporters puissent bénéficier eux-mêmes des informations du club sans passer par les approximations de la presse.

Arnaud SZYMANSKI n'a pas pu résister à la pression de certains ultras mais nous pourrons rouvrir le moment venu ce dossier en proposant cette place à des gens avec un peu plus d'expérience


La presse a fait état d'un divorce futur entre vous et Jean-Claude Plessis : est-ce justifié ?

Divorce non car entre Jean-Claude et moi, il y a maintenant une véritable amitié.

Par contre, comme il le dit, nous ne pouvons pas être deux à gouverner.

J'ai un profond respect pour lui et je le remercie pour toute l'aide qu'il m a apportée.

Il m'a offert de me proposer d'être mon conseiller ce que je ne peux évidemment pas refuser.

Il a pris beaucoup de coups et a su rester un Gentleman.


N'avez-vous pas peur que la caution tant sportive qu'auprès du milieu (ligue, dncg, autres dirigeants) qu'est Jean-Claude Plessis laisse un vide en cas de départ ?

Non

De la même façon, le journal l'Alsace de ce samedi fait état d'un probable départ de Jean-Luc Witzel à Aston Villa : qu'en est-il ?

Jean-Luc ne compte absolument pas partir. Il s'agit encore des supputations et des approximations de ce journal.


Vous avez relancé l'espoir d'un nouveau stade pour l'Euro 2016 à Strasbourg ? Tant Proisy, que Keller et Ginestet ont échoué dans ce projet par le passé. Comment allez-vous faire pour le mener à bien ? Avez-vous déjà avancé et des partenaires pour le financer ?

Je ne supporte pas le gâchis. Il s'agit pour l'Alsace d'une chance inouïe. Nous croyons évidemment à ce dossier tout en restant prudents.


Notre projet est de faire construire un stade de 40 000 places pour recevoir les quarts de finale de l'euro 2016 et accueillir le RCS entre temps.

C'est un projet simple qui repose sur un projet de stade plus une zone commerciale de 40/50 000 M2.

Evidemment il revient aux associations de commerçants de Strasbourg de décider s'ils acceptent ce nouveau projet.

La ville n'a pas mis son veto sur ce dossier si elle considère que son montage financier n'est pas handicapant pour les finances de Strasbourg.

La LAFA, la Région et le conseil General sont très attentifs à ce dossier et espèrent qu'ils puissent se réaliser.

Dans ce genre de dossier il faut toujours être très prudent surtout quand on voit que les projets précédents ont échoué.

Mais pour le résumer, le budget total sera de 120 millions d'euros dont une partie sera financée par la revente du foncier pour accueillir une zone commerciale où les locomotives peuvent être Auchan, Carrefour avec à leurs côtés des petits commerçants de la ville. Ces enseignes sont très intéressées par ce projet


Des personnes ont été licenciées puis réintégrées alors que Plessis avait garanti qu'il n'y aurait pas de licenciements : pourriez-vous nous raconter comment cela s'est passé s'il vous plaît ? Pourquoi ce retour en arrière ?

Pour ne pas être langue de bois, il faut savoir que la structure actuelle du club a du mal à fonctionner avec autant de salariés. Nous sommes clairement en surnombre. Certains salariés nous ont quittés.

Il a fallu faire revenir certains salariés a cause du coup financier que représentait leur départ.

Nous devons faire avec la législation en place même si au final c'est la qualité de l'équipe pro qui en prend un coup.

Les salariés comprennent parfaitement la situation. Pour beaucoup ce sont des amoureux du club. Nous comprenons et respectons leurs positions.


Flash-back :


Après avoir parlé de l'actualité du club, revenons un peu en arrière pour analyser les 10 derniers mois.


Pouvez-vous nous raconter en détail comment s'est passé le rachat du Racing ?

L'achat s'est fait très simplement. Maitre Isenegger a proposé à ma société Carousel Finance SA ce dossier. Il est très rare de trouver une telle opportunité de développement et nous avons avec Alain Fontenla pris le risque de cet investissement.

L'idée initiale était de sauver ce club de la relégation et d'assainir ses comptes pour lui donner toute ses chances de remonter en ligue 1.

Nous n'avions pas imaginé une seule seconde le cirque qui allait arriver.


Vous vouliez en quelques sortes rester en retrait et être simples partenaires. Mais le retrait de Roman Loban vous a poussé à la lumière. Vous ne le souhaitiez pas ce qui expliquerait les problèmes de communication lors du rachat ?


L'acquisition du Racing s'est faite rapidement mais nous n'avons pas eu le temps de nous retourner pour la communication.

Dès le début, un malaise s'est installé : on doutait de l'origine des fonds : que pouvez-vous dire aux supporters pour les rassurer ?

Ceux qui ont mis un doute dans la tête des gens avaient évidemment une idée derrière la tête. Ils voulaient récupérer le club sans mettre un sou et ont même reconnu avoir utilisé tous les moyens en leur possession pour récupérer ce club.

C'était évidemment du grand n'importe quoi mais d'après ce qu'ils me disent maintenant c'est comme ça dans leurs affaires.......

Comment avez-vous réussi à faire fortune ?

Nos métiers consistent à réduire les risques des entreprises. Nous les protégeons des banquiers et des financiers qui cherchent à profiter de leur manque d'expertise. Nous aidons les caisses de retraites, les pays en voie de développement et certaines grandes fortunes a ne pas investir dans des produits comme Madoff. Evidemment comme les montants se chiffrent à plusieurs milliards et que nous sommes parvenus à éviter des pertes de plusieurs centaines de millions de dollars, nous sommes récompensés par des commissions sur cela.


L'accueil des actionnaires minoritaires a été violent : comment l'avez-vous vécu ?

Sans affect, hallucinant mais sans affect.

Ils avaient un contentieux avec Philippe Ginestet et ont cristallisé leur haine sur nous.

Dans l'absolu ça n'avait aucune importance sur nous jusqu'au jour où ils ont perturbé le groupe de joueurs et nous ont conduit en national.


Vous, via Alain Fontenla, leur avez proposé de racheter le club: coup de bluff ou bien vraie proposition ?

Vraie proposition mais on a compris à ce moment quelles étaient leurs véritables intentions.


Parallèlement, c'est la DNCG qui vous accueille violemment avec la demande de déposer 3 M€ en caisse : comment avez-vous vécu ce passage devant la DNCG ?

Très mal comme une vraie injustice ...avec le temps ça va mieux. La DNCG a eu peur mais j'ai maintenant la certitude qu'ils ont voulu bien faire et j'ai confiance en leur indépendance. Ils ont eux même pu analyser la situation


Pendant ce temps, le mercato est un peu loupé et Pascal Janin n'obtient pas l'attaquant de pointe qu'il attendait : cela a-t-il pesé dans la relégation ?

Pascal Janin a choisi les joueurs qu'ils voulaient pour le mercato ...il n'a peut être pas choisi les bons mais avec l'effectif qu'il avait il avait sans problème les moyens de rester en ligue 2.

Pour nous il a clairement participé au cirque de certains et a oublié de faire son travail ce qui est une erreur très grave. Les joueurs ont répété à plusieurs reprises la différence de niveau et de professionnalisme avec le nouveau coach.


Des banderoles violentes sont déployées à la Meinau à l'attention d'Alain Fontenla et de Ralph Isenegger : comment ont-elles été perçues ?

Nous savions que les supporters se faisaient manipuler par un petit groupe de repreneurs.

Nous avons pour votre information attaqué Dominique Pignatelli qui est passé en jugement la semaine dernière pour les propos honteux et diffamatoires qu'il a tenu contre nous.


La personnalité de Ralph Isenegger a vraiment engendré un climat de suspicion : le comprenez-vous ? Quel a été son rôle lors du rachat et au cours des premiers mois ? Travaille-t-il encore pour le club ?

Il ne fait plus partie de ce projet. Il est comme tous les agents, intéressé par les joueurs.

Il est également avocat et m'a présenté ce dossier. C'est un homme d'affaires.

Pour le bien du Racing il fallait qu'il parte.


Fournier et Dayan se sont succédé avant que Plessis ne prenne le relais : pourquoi cela n'a-t-il pas fonctionné avec les deux premiers ?

Julien Fournier a subi trop de pression de certains repreneurs.

Luc Dayan n'a pas respecté les conditions de son contrat et nous l'avons attaqué pour cela.


Ces deux procès sont encore en cours : le Racing risque-t-il gros ?

Non nous sommes confiants dans ces deux dossiers mais la décision finale revient au juge.

Julien Fournier a un contrat qui n'a à priori aucune valeur légale car il a éé signé par une personne non autorisée à le faire.

Concernant Luc Dayan, n'ayant rempli son contrat nous l'avons dénoncé et justifié par un courrier documenté.

La rumeur veut que Ginestet serait parti en ayant laissé des cadavres dans les placards : qu'avez-vous découvert à votre arrivée et dans quelle situation financière se trouvait le club ?

Philippe Ginestet n'a rien caché.

Le Racing a deux commissaires aux comptes et il ne pouvait rien cacher.

Nous connaissions l'ensemble des dettes et des litiges. C'est la procédure classique lors du rachat d'une société.


En l'achetant 1,6 M€ avez-vous le sentiment de vous être fait avoir ou d'avoir fait une bonne affaire ?
Lors de l'achat une très bonne affaire. Mais suite aux perturbations venue de l'extérieur un peu moins.


Quelles sont vos motivations pour mettre (ou garantir) une somme colossale de 7 M€ en 10 mois dans un club de foot de L2 puis de national ?

La certitude que dans un environnement calme et serein nous pouvons aider ce club à remonter.


Refus de subventionner au début, puis achat du centre de formation à la fin : Comment se sont passé les relations avec la ville de décembre 2009 à juillet 2010 ?

La ville a pris le temps d'étudier réellement les tenants et aboutissants du dossier.

Elle a compris nos intentions et, comme la Région et le Conseil General, a tout fait pour sauver le Racing avec nous.


Le Racing débute bien l'année 2010 puis s'écroule et est relégué en national : quelles sont selon vous les raisons de cet accident industriel ?

L'instabilité permanente.....le sentiment d'impunité de certains...


Quelles sont selon vous les erreurs que vous avez commises tant sportivement qu'extra-sportivement de décembre 2009 à juin 2010 ?

Le choix de certains dirigeants et le maintien de Pascal Janin.

Qui est responsable de cette relégation en national ?

Tout le monde


Sitterlé vous tend la main et est prêt à ouvrir son carnet de chèque cet été pour éviter une relégation en CFA : pourquoi cela a-t-il capoté ?

Sitterlé est un homme d'affaires et les hommes d'affaires ne tendent jamais la main....


Au début Alain Fontenla était seul maître à bord mais on sentait que quelqu'un tirait les ficelles (en l'occurrence vous). Pourquoi être resté caché et comment pouvez vous avoir tant d'influence alors que vous n'êtes qu'actionnaire minoritaire ?

Au départ je suis en partie bailleur de fonds. Ensuite j'ai aidé mon ami et client Alain.


Nous sommes maintenant à 50/50 dans le Racing


Maintenant c'est vous qui êtes au volant du club. Pourquoi mettre les mains dans le cambouis et n'avez-vous pas peur de prendre des coups ?

Je suis insensible aux coups car je crois dans la valeur travail.

Je suis dans le directoire car personne ne veut faire le travail ingrat mais il faut le faire pour sauver le Racing.

Ensuite je veux construire un projet dans la durée aussi bien sportif qu'extra sportif.

Il faut y aller par étapes ...national puis ligue2 ...ensuite nous verrons.

Nous pouvons nous appuyer sur de la compétence, sur le centre et sur nos directeurs sportif et général.

Il faut être patient et ambitieux

Allez-vous être plus présents dans les bureaux du Racing à l'avenir ? Allez-vous assister à des matchs à la Meinau ?
Je suis déjà présent dans les bureaux. Je n'assisterai aux matchs que quand cesseront les insultes contre les actionnaires. J'ai des enfants, je ne supporte pas l'idée qu'ils entendent ces insultes.


Pouvez-vous nous en dire plus sur les raisons de vos négociations pour rompre le contrat avec Sportfive ?

Maintenant que Jean Claude et moi avons trouvé un accord, tout va rentrer dans l'ordre avec Sportfive.


Quels sont vos rapports avec Jacky Kientz ?

Très bons rapports. Il est bénévole, il aime son club et me donne de très bons conseils en s'impliquant dans les projets.

Beaucoup de gens m'appellent et tentent de me donner des conseils mais au final ils n'apportent rien.


On a le sentiment que beaucoup à Strasbourg souhaitent votre échec, voir même un dépôt de bilan du club : que cela vous inspire-t-il ?

6 actionnaires en 13 ans c'est aussi ça la réalité du Racing. Certains tentent de faire croire qu'ils aiment le club mais ils aiment surtout ce que représente le club....

En essayant de tuer le Racing, ils vont tuer le centre de formation, mettre au chômage les salariés et effacer de la carte le football pro en Alsace.


La presse ne vous loupe pas et charge les repreneurs depuis près de 10 mois : pensez-vous que le rôle de la presse est néfaste pour le club ?

Même si le club est une fierté alsacienne, il appartient aux actionnaires actuels.

Comme souvent les supporters et les journalisent sportifs nient cette réalité, d'où certains dérapages qui n'ont au final aucune importance s'ils n'engendrent pas de la violence.


Pensez-vous que les supporters sont manipulés par la presse et certains minoritaires ? Que souhaitez-vous leur dire pour les rassurer ?

Tous les supporters ne sont pas manipulés. Les jeunes le sont toujours c'est bien connu.

Les anciens sont parfaitement conscients de la réalité.


Il vous est reproché de ne jamais avoir exposé votre projet sportif : pouvez-vous nous le détailler ?

S'appuyer sur nos jeunes et nos joueurs d'expérience. Créer en esprit commando, un esprit groupe et alsacien pour remonter et stabiliser l'équipe en ligue 2. Recruter intelligemment ensuite sur une ou deux saisons pour remonter en ligue1.

Parallèlement je souhaite créer les conditions de réussite sportive grâce au nouveau stade et à la compétition de l'Euro2016 qui va favoriser la dynamique de la remontée.


Et votre projet financier pour le Racing : quel est-il ?

Nous avons déjà investi ce que jamais personne n'a investi dans ce club. Si nous remontons en ligue 2 il faudra de nouveau remettre de l'argent sur la table.


Le centre de formation est un coût énorme pour un club de national : garantissez-vous son avenir et comment allez-vous le financer ?

Nous sommes en train de créer un partenariat avec l'Inde pour leur faire bénéficier de notre expertise dans leur pays. Nous sommes sur le point de trouver des partenaires pour financer ce programme et par la même occasion financer notre centre de formation qui est classé 8ème de France.

Mon ami, Jafar...

04/11/2010 21:55
461 lectures
Jafar Hilali – la nouvelle star du Racing

http://2-ufer.com/files/racing-kop-72-dpi.jpg


(KL – photo Remi Boulle) – Décidemment, le Racing Club de Strasbourg ne retrouve plus son calme, même pas au troisième échelon du football français, en National. Hormis les résultats plus que médiocres (le Racing pointe actuellement à la 12e place, loin de toute ambition de retrouver la L2 la saison prochaine), la relation entre les propriétaires du club et ses plus fidèles supporteurs semble définitivement compromise.

L'un des clubs de supporteurs, les Ultra Boys 90, le fameux «kop» qui a toujours soutenu son équipe à travers les périodes les plus difficiles du club, vient d'essuyer une interdiction de stade de trois matchs, suite au déploiement de banderoles lors du match contre Fréjus vendredi dernier à la Meinau. Il est vrai que ces banderoles n'avaient rien pour plaire au grand chef du Racing, Jafar Hilali, puisqu'on pouvait y lire : «Ingérence, Insolence, Incompétence – Plus de raison d'y croire – Hilali – casse-toi». On les comprends. Les actuels propriétaires sont les principaux responsables de la dégringolade du Racing, ayant sacrifié le football professionnel en Alsace sur l'autel de la spéculation financière. Si la manière de s'exprimer ne plait pas à tout le monde, il faut peut être rappeller plusieurs choses. D'abord, Messieurs, nous parlons foot ici. Si le conventions vous importent tellement, il aurait mieux valu investir dans le tennis, le polo ou l'équitation. Dans le football, les gens portent leur coeur sur la main et pratiquent généralement un franc-parler décomplexé. Deuxièmement, en excluant les plus fidèles supporteurs du Racing du stade, Hilali entâme un bras de fer qu'il ne peut pas gagner. Que fera-t-il avec un stade vide ? Qui se déplacera avec le Racing à Plabennec, Pacy-sur-Eure ou Bastia pour soutenir une équipe qui en deux ans et demi est tombé de la L1 dans l'insignifiance la plus absolue du football français ? Qui achètera le nouveau maillot du Racing, même en National ?

Les nouveaux propriétaires du Racing n'ont toujours pas compris qu'un club de football n'est pas une entreprise comme une autre. Ils n'ont toujours pas compris qu'un club de football a besoin d'un ancrage dans sa région, qu'il doit être porté par autre chose que la plus-value des actionnaires. Et finalement, il s'attend à quoi, ce Monsieur Hilali qu'on a d'ailleurs jamais vu à la Mainau lors d'un match ? Il pense que les supporteurs applaudissent le fait qu'un groupe de financeurs parisien ait ainsi malmené le football alsacien ?

Les premières réactions des internautes furent variées. Si les uns expriment leur colère vis-à-vis des nouveaux propriétaires, d'autres approuvent la mesure de suspendre le quart de virage des UB90, arguant «qu'aucun employeur n'accepterait de se faire insulter de la sorte». Erreur : les supporteurs du UB90 ne sont pas des employés du Racing, mais ses clients les plus fidèles ! Des clients mécontents de la prestation qu'ils payent cher. Ce qui soulève aussi la question juridique de la mesure. Quasiment tous les supporteurs du quart de virage sont des abonnés qui ont déjà acheté et payé le droit d'entrée pour tous les matchs de la saison, y compris pour les trois matchs à domicile à venir. Dans la mesure où la loi ne prévoit pas de sanction pour des groupes de personnes, le détenteur d'un billet ne peut se voir interdire l'accès au stade qu'à titre individuel et ce, suite à des manquements individuels au règlement du stade. Mais bannir tout un quart de virage semble juridiquement pour le moins questionnable.

Et après tout – ils veulent en arriver où, ces financeurs parisiens ? Ils ont réussi à faire partir tous les éléments valables du club, ils ont réussi à faire descendre le Racing en troisième division, ils ont réussi à créer une situation dans laquelle la ville de Strasbourg s'est vu contrainte d'abandonner le projet Euro 2016, et maintenant – ils veulent aussi vider le stade de ses supporteurs ? Il serait peut être temps que quelqu'un prenne le soin d'expliquer les rudiments du football à ces gens qui doivent considérer le Racing comme un jouet de luxe que l'on jete dès qu'il commence à les ennuyer.

En attendant, chers supporteurs des UB90, laissez tomber pour ces trois prochains matchs et venez vous régaler en assistant au match du Sportclub Freiburg contre Borussia Dortmund dans deux semaines au badenova-Stadion à Fribourg, en soutenant les «Frenchies» du club badois, qui sont Yacine Abdessadki, Jonathan Jäger et Simon Pouplin, sans oublier l'actuel meilleur buteur de la Bundesliga, le Sénégalais Papiss Cissé. Les actuels propriétaires du Racing ne méritent pas que vous soutenez ce club avec vos tripes.

Euro

26/10/2010 14:51
1.281 lectures
Euro - Le onze des meilleurs joueurs de tous les temps !
Goal.com vous propose son onze parmi les joueurs qui ont le plus impressionnés durant les Championnats d'Europe de Football ! Bien évidemment, Zidane, Platini, Netzer ou encore Van Basten font partie de cette liste ! Quels sont les joueurs qui, selon vous, ont le plus brillé durant les championnats d'Europe ?


Goal.com vous propose son onze des meilleurs joueurs du Championnat d'Europe de tous les temps ! Bien évidemment, Zidane, Platini, Netzer ou encore Van Basten font partie de cette liste ! Quels sont les joueurs qui, selon vous, ont le plus brillé durant les championnats d'Europe ?

Dino Zoff (Italie – 1968, 1980)

L'ancien portier légendaire de la Juventus est plus célèbre pour son rôle de capitaine, à l'âge de 40 ans, lorsqu'il a amené l'Italie à remporter la Coupe du monde, mais ses records en championnats d'Europe sont également exceptionnels. En sept matches divisés entre deux tournois, dont trois d'entre-eux sont allés jusqu'aux prolongations, Zoff a seulement concédé deux buts. Il a été particulièrement inspiré lors de la finale contre la Yougoslavie, lorsque l'Italie a rejoué la finale pour finalement remprorter la compétition en 1968.

Matthias Sammer (Allemagne - 1992, 1996)

Le meilleur joueur d'Allemagne à des kilomètres lors du Championnat d'Europe de 1996 en Angleterre. Jouant au poste de Libéro, Sammer a mené une équipe d'Allemagne vieillissante et sur le déclin à la gloire. L'ancien héros de Dortmund a régulièrement débordé de la défense vers l'avant pour lancer des attaques, et a marqué deux buts décisifs dans le tournoi, incluant celui de la victoire lors des quarts de finale contre la dangereuse équipe de Croatie. Dirigeant le jeu jusqu'à la victoire finale face à la République tchèque, il est élu Meilleur Joueur de l'Euro puis en fin de saison, il a reçu le Ballon d'Or, récompense qui n'avait plus été décerné à un défenseur depuis Beckenbauer en 1976 ! Sammer a également joué un rôle important dans l'équipe qui s'est inclinée contre la Suède en finale du Championnat d'Europe 1992.

Paolo Maldini (Italie - 1988, 1996, 2000)

Le meilleur arrière latéral gauche de tous les temps a disputé trois fois les Championnats d'Europe de Football. A chaque fois, il a été élu dans l'équipe des meilleurs joueurs du tournoi. Maldini fête sa première sélection pour l'équipe nationale d'Italie en 1988. Il est alors âgé de 19 ans et participe ainsi au tour préliminaire de l'Euro 88. Son marquage sur le meilleur joueur espagnol de l'époque, Michel, lors de la victoire 1-0 de l'Italie, ne laisse aucun doute sur les merveilleuses choses qu'il accomplira dans le futur. L'Italie est éliminée en demi-finale par l'Union soviétique, mais Maldini sera désespérément près de remporter la compétition 12 ans plus tard, lorsque la France battra l'Italie 2-1 et remportera le tournoi grâce au but en or de David Trezeguet inscrit lors des prolongations.


Wilfried Van Moer (Belgique - 1980)

Il sera certainement peu connu pour un grand nombre de lecteurs, et pourtant... Il a remporté trois fois le soulier d'or (qui récompense le meilleur footballeur belge de l'année) et a représenté l'équipe nationale de Belgique à 57 reprises. Retour en 1972, où le milieu de terrain marqua avant de se casser la jambe lors de la victoire contre l'Italie en quart de finale. A ce moment là, sa carrière semblait terminée. Après ne plus avoir joué pour la Belgique pendant près de 5 ans, en 1979, à l'âge de 34 ans, il est rappelé par le sélectionneur Guy Thys en vue du Championnat d'Europe 1980, pour un choc crucial contre le Portugal. En Italie, Van Moer sera la star de la compétition, il marquera, remportera ses duels en milieu de terrain avec l'énergie d'un joueur de 25 ans et conduira les Diables Rouges jusqu'en finale, battus seulement par la RFA (2-1).

Günter Netzer (RFA - 1972)

Aucun joueur n'a déjà humilié l'équipe d'Angleterre à Wembley comme l'a fait Günter Netzer lors de l'Euro 1972. Le milieu de terrain a été simplement instopable et a conduit son équipe à une victoire 3-1 en quart de finale. il est l'artisan principal du succès de la Mannschaft dans la compétition. Netzer, par ses passes longues et précises, et son incroyable toucher de balle, donne au jeu allemand, une fluidité et une brillance qu'il n'a que peu connu jusque là. Il mènera son équipe à la victoire après un match sans appel contre l'Union soviétique (3-0) en finale et sera nommé Footballeur Allemand de l'Année en 1972 et 1973.


Zinedine Zidane (France - 1996, 2000, 2004)


Si Zidane paraissait un peu fatigué après 12 mois de football non-stop lors de son premier tournoi international en 1996, il a été au sommet de son art quatre ans plus tard lorsque la France à remporté l'Euro 2000, deux ans après avoir gagné sa première Coupe du monde. En plus d'un but marqué en quarts contre l'Espagne, il élimine le Portugal par pénalty en demi, et conduira son équipe à la victoire. Quatre ans plus tard, il sera toujours capable de réaliser de somptueux gestes, marquant trois fois lors de l'Euro 2004, notamment un superbe coup-franc contre l'Angleterre. Il est cité parmi les plus grands joueurs de football de tous les temps; Sportif préféré des Français en 2006, il est classé à trois reprises meilleur joueur mondial de l'année par la FIFA en 1998, 2000 et 2003 et ballon d'or en 1998.

Dragan Dzajic (Yougolslavie - 1968, 1976)

Il est considéré comme l'un des meilleur ailiers gauches de l'histoire du football. Dzajic a été le meilleur joueur de l'Euro 1968. Il a marqué le but vainqueur lors de la demi-finale contre l'Angleterre, d'un superbe lob. Il a également ouvert le score lors de la finale contre l'Italie. La Yougolslavie avait presque remporté le tournoi lorsque Angelo Domenghin égalisa dans les dernières minutes. Le match a du être rejoué et c'est finalement l'Italie qui s'est imposé 2-0. Son sens du dribble, sa capacité à centrer et à tirer des coups francs en font l'un des meilleurs joueurs yougoslaves de tous les temps. Il était également capable de marquer sur des corners directs.


Michel Platini (France - 1984)

Aucun joueur au monde n'a eu l'impact que Michel Platini a eu lors de l'Euro 1984. Le milieu de terrain offensif de la Juventus a marqué neuf buts incroyables, notamment deux hat-tricks. Il a été pour la France en 1984, ce qu'a été Diego Maradona pour l'Argentine deux ans plus tard. Il a marqué à la 119e minute lors de la victoire contre le Portugal en demi-finale (3-2), et a marqué en finale contre l'Espagne d'un somptueux coup-franc (0-2). Il est simplement le meilleur passeur de l'histoire du football.

Gerd Mueller (RFA - 1972)

Sans aucun doute le meilleur tireur de tous les temps pour l'Allemagne. Les statistiques de Mueller sont juste incroyables en Championnats d'Europe. Lors de l'Euro 1972, il a marqué les deux buts lors de la victoire contre la Belgique en demi-finale (2-1), et a inscrit un autre doublé lors de la victoire contre l'Union Soviétique (3-0) en finale. Lors des qualifications, Mueller a inscrit 6 buts. Cet attaquant est considéré comme l'un des meilleurs footballeurs allemands, toutes générations confondues. Avant-centre et buteur exceptionnel, au style parfois peu élégant selon les amateurs, souvent décisif, il était surnommé « Der Bomber » (le bombardier) en raison de son efficacité. Il a d'ailleurs marqué 68 buts en 62 matches.

Marco Van Basten (Pays-Bas - 1988, 1992)

Super Marco est le symbole du super Euro 1988 qu'ont réalisé les Pays-Bas. Il a d'ailleurs terminé meilleur buteur de la compétition en marquant cinq buts. Son hat-trick a éliminé l'Angleterre, et son but en toute fin de rencontre (88e), élimina l'Allemagne. Mais c'est son but en final qui sera toujours associé à Marco Van Basten. En effet, les Pays-Bas deviennent champion d'Europe des nations en battant l'URSS en finale (2-0), grâce à un but de Ruud Gullit et une volée sensationnelle de Van Basten, qui reste à tout jamais dans l'Histoire. Cette année 88, se conclut avec son premier Ballon d'Or, qu'il offre à son père. Quatre ans plus tard, il aura moins de succès lors de l'Euro 92.

Equipe

The Hilali Fun Show...

22/10/2010 06:32
451 lectures
Jafar Hilali veut relancer Camadini

Désireux d'enrôler un milieu de terrain relayeur, Jafar Hilali a, selon nos informations, récemment proposé à... Pascal Camadini, toujours officiellement coordinateur sportif du Racing, mais confiné à des missions subalternes, de rechausser les crampons. Le Bastiais, qui a raccroché en 2008, n'a pas souhaité commenter notre information. Depuis sa retraite, l'ancien pro, aujourd'hui âgé de 38 ans, n'a cependant pas pris un gramme. « Mais ce n'est pas parce qu'on est mince qu'on peut encore jouer au foot à mon âge », s'est-il contenté d'indiquer. L'ancien Mulhousien Laurent David, convaincant chef d'orchestre du jeu de Plabennec, prouve le contraire à bientôt 40 ans. Même si elle a peu de chances d'aboutir, cette démarche offre un avantage : les émoluments du Corse ne viendraient pas alourdir la masse salariale toujours encadrée du RCS.

Article tiré du quotidien L'Alsace daté de ce jour...

Bon pied, bon oeil, quel manière d'aborder la journée avec de telles news...Ou s'arrêtera la décadence, la déchéance de notre cher club..?

La Hierarchie:

13/10/2010 12:32
1.326 lectures
La hiérarchie d'une entreprise,
c'est comme un arbre plein de singes,
tous sur des branches différentes
a des niveaux différents.
Certains des singes montent,
d'autres descendent,
Les singes d'en haut regardent les singes d'en bas
et voient un arbre avec plein de visages souriants.
Les singes d'en bas regardent en haut
et ne voient rien d'autre que des trous du cul.

Un peu ce qui nous arrive dans le domaine sportif au RCS, non?

Le saviez-vous?

28/08/2010 18:39
460 lectures
Comment est rémunéré un contrat fédéral ?

Au sujet de la rémunération de base, plusieurs cas de figure (valeur du point pour 2010/2011 : 13,60 euros):

-Pour un joueur qui était la saison précédente professionnel ou Elite la rémunération est de 250 pts minimum ;

-Pour un joueur, qui, dans son cursus, a été professionnel ou Elite, et pour ceux venant de l'étranger : 180 pts ;

-Pour tous les autres (amateur ou stagiaire), 130 pts en National, 120 en CFA, 110 en CFA2 et 100 en DH.

Souvenirs...

13/08/2010 07:51
1.305 lectures
Saint-Etienne - Bayern Münich 1976 :
les fameux poteaux carrés !

Qui ne connaît pas la fameuse histoire des poteaux carrés ? "Si... les poteaux avaient été ronds à Glasgow ce jour-là..." Vous savez ce que dit le dicton : "avec des si, on mettrait Paris en bouteille". Mais la référence aux montants des cages écossaises revient quand même régulièrement dans les conversations des amateurs de football.

Coupe d'Europe des clubs champions 1976. Les Stéphanois ont fait tomber le Dinamo de Kiev en 1/4 de finale et le PSV Eindhoven en 1/2. Le 12 mai 1976, les Verts se rendent à Glasgow pour la finale de la compétition, ancêtre de la Ligue des champions, qui se déroule à Hampden Park contre le Bayern Münich.

Malgré l'absence de 3 joueurs cadres de l'équipe (le défenseur Gérard Farison est suspendu, le milieu de terrain Christian Synaeghel est blessé, et “l'ange vert” Dominique Rocheteau est sur le banc), Saint-Etienne tient tête aux Allemands lors de la première période.
A deux reprises, sur un tir fracassant de Bathenay et une tête de Jacques Santini, le ballon heurte le poteau et la barre transversale du gardien allemand Sepp Maier. Mais les montants des cages du vieux stade d'Hampden Park sont carrés (et non ronds comme aujourd'hui). Pas de "poteau rentrant", le ballon est remis en jeu. Ils ne le savent pas encore mais les Stéphanois seront "hantés" par ces deux tirs pendant de nombreuses années.
Finalement, à la 57e minute, le Stéphanois Oswaldo Piazza commet une faute sur Gerd Müller. Coup franc : les Verts sont menés 1 à 0 sur un but de Franz Roth.


Au cours des 7 dernières minutes, Dominique Rocheteau, entré en jeu en 2e mi-temps, déborde sans cesse sur son aile et rend fous les défenseurs allemands, et notamment le grand Beckenbauer. Mais rien n'y fait. L'arbitre siffle la fin du match. Grosse déception pour les joueurs, les 40 000 spectateurs venus encourager les Verts et les milliers de téléspectateurs devant leur écran.


Malgré la défaite, les Stéphanois défileront le lendemain sur les Champs Elysées !




L'équipe de l'ASSE en finale :
Ivan Curkovic, Pierre Repellini, Oswaldo Piazza, Christian Lopez, Gérard Janvion, Dominique Bathenay, Jacques Santini, Jean-Michel Larqué, Patrick Revelli, Hervé Revelli, Christian Sarramagna (remplacé par Dominique Rocheteau). Entraineur : Robert Herbin

Coupe de France 1951

12/08/2010 08:03
674 lectures
https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/055/51strasbourg-32...

La logique a été respectée en finale, où Strasbourg a largement pris la mesure de son adversaire valenciennois.
Après deux tentatives avortées, la Coupe de France s'envole enfin vers l'Alsace !
Les cigognes retrouvent le sourire.
Fondé en 1907, le Racing Club de Strasbourg est l'un des plus anciens clubs hexagonaux, mais, avant ce dimanche 6 mai 1951, le palmarès de l'équipe fanion est encore désespérément vierge.
En Coupe de France, les Alsaciens ont déjà échoué aux portes du bonheur en 1937 puis en 1947.


https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/055/51strasbourgnan...

Cette saison, l'histoire aurait pu s'arrêter dès les trente-deuxièmes de finale : malmenés 0-3 par Nîmes, les Strasbourgeois, en état de grâce, inversèrent complètement la tendance après la pause (5-3). Libérés, les équipiers du capitaine Michel Vavriniac vont ensuite réaliser un parcours sans faute.
Après avoir battu Thaon (2-1), Annecy (3-0), Nice (5-3) puis Nancy (3-1), les "Bleu et Blanc" retrouvent sur leur route l'Union Sportive Valenciennes-Anzin.
Alors pensionnaires de Deuxième Série, les Nordistes accèdent pour la première fois à la finale.
Auparavant, Valenciennes n'avait jamais franchi le cap des huitièmes.


https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/055/51strasbourgva3...

Trop insuffisant pour les protégés de "Bimbin le Géant des Flandres", la célèbre mascotte de l'U.S.V.A..
La messe est définitivement dite à deux minutes de la fin du temps réglementaire : Nagy, lex-Marseillais clôturant la marque tout en finesse (3-0).
Vincent Auriol, le Président de la République Française, peut remettre aux vainqueurs le trophée.
Les arrières latéraux René Hauss et René Demaret portent en triomphe René Bihel, auteur d'une brillante prestation.
Après s'être imposé avec Lille (1946), "Bibi" récidive donc avec le Racing Club de Strasbourg.

https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/055/51strasbourgva2...


Mais devant les 62.000 spectateurs du Stade de Colombes, le rêve va rapidement tourner au cauchemar.
Dès la première période, les techniciens de l'Est prennent un net avantage (2-0).
Par deux fois, René Bihel (24ème) et Raymond Krug (34ème) trompent l'attention de Félix Wittowski, le dernier rempart adverse. Les dés sont jetés !
En seconde période, les Strasbourgeois gèrent tranquillement leur avance.
La maîtrise du cuir, grâce au quatuor du milieu de terrain Krug-Vanags-Bihel-Nagy, reste alsacienne.
Les Valenciennois subissent et ne réagissent que par intermittence.



https://racingstub.com/blogs/k/katzo68/photos/055/51haan-32a4b_th...






Crédit relais: quelles solutions quand ça se passe mal?

28/05/2010 23:10
416 lectures
Crédit relais: quelles solutions quand ça se passe mal?

En souscrivant un crédit relais de 2 ans, Sylvain et Sophie pensaient vendre leur maison dans ce délai et s'acquitter du prix de leur nouvelle acquisition. Aujourd'hui, au terme du crédit, leur maison n'est toujours pas vendue, et ils ne peuvent pas rembourser la somme empruntée. Une solution juridique, encore méconnue, peut les sortir de cette mauvaise passe.
Suspension du crédit
L'article L. 313-12 du Code de la consommation prévoit que l'exécution des obligations du débiteur peut être suspendue par ordonnance du juge d'instance. Celui-ci peut accorder un délai de paiement à un débiteur en difficulté, dans la limite de 2 années.
Pendant ce délai, la dette peut être totalement suspendue, ou bien les échéances réduites dans les conditions fixées par le juge. Celui-ci peut aussi aménager les modalités de paiement du solde à l'expiration du délai qu'il fixe.


Suppression des intérêts
Le juge d'instance a aussi la possibilité de supprimer les intérêts pendant toute la durée du délai qu'il accorde. La dette se trouve alors gelée pendant le temps fixé par le juge, dans la limite de 2 ans.
Ainsi, s'ils demandent l'application de ce texte, Sylvain et Sophie pourront-ils sans doute bénéficier d'un répit pour vendre leur bien dans de bonnes conditions, sans se trouver dans une situation financière intenable.

Procédure à suivre
La demande doit être adressée au juge du tribunal d'instance de leur domicile, sous la forme d'un simple courrier, auquel doivent être joints tous les justificatifs utiles de leur situation professionnelle, patrimoniale et financière, ainsi que les documents correspondants au crédit dont ils souhaitent demander la suspension.
Le juge rendra ensuite une ordonnance, éventuellement après une audience au tribunal.

Et les pénalités?
La décision du juge d'accorder un délai au débiteur entraîne de plein droit la suspension de toutes les procédures d'exécution qui avaient été engagées par le créancier. Les majorations d'intérêts et les pénalités de retard cessent
d'être dues pendant toute la durée du report.

Sur le même sujet Banque: renégocier son crédit immobilier
Comment sortir du surendettement?

Achats sur le net: la loi vous protège

28/05/2010 23:04
438 lectures
Avec le développement d'Internet, acheter par correspondance est devenu un sport national. Mais que faire si le produit commandé ne correspond pas à vos attentes? Rassurez-vous, la loi protège les consommateurs qui passent commande d'un produit ou d'un service à distance.
7 jours pour se rétracter
Selon l'article L. 121-20 du Code de la consommation, l'acheteur dispose d'un droit de rétractation, qui lui permet de refuser le produit, et de le retourner à l'expéditeur et ce sans avoir à payer des frais, sauf éventuellement ceux de retour. Ce droit de rétractation doit être exercé dans un délai de sept jours, à compter de la réception de l'objet ou de l'acceptation de l'offre de service.

30 jours pour être remboursé
S'il entend exercer ce droit, le consommateur doit, pour des raisons bien évidentes de preuve, adresser au professionnel un courrier recommandé avec accusé de réception.

Seul le cachet figurant sur le courrier permettra, en cas de litige, de justifier du respect du délai de sept jours.
La date d'envoi du courrier fait courir un délai de trente jours dont dispose le professionnel pour rembourser intégralement son client.

Produit non conforme ou dégradé
Si l'article est non conforme à la commande, ou s'il est dégradé, l'acheteur doit immédiatement faire des réserves et adresser une réclamation au fournisseur. Pour éviter toute difficulté, il est recommandé de déballer l'article en présence du livreur, et de mentionner les réserves sur le bon de livraison. En cas de litige, le double de ce bon de livraison fera foi de l'état de l'objet à sa remise. Le consommateur a ensuite le choix d'accepter une nouvelle livraison, ou bien d'annuler sa commande.

Et la rupture de stock?
Si le professionnel n'est pas en mesure d'honorer la commande dans le délai promis, le consommateur doit en être informé immédiatement, et il doit être remboursé dans un délai maximum de 30 jours. Si le contrat l'a prévu, le professionnel peut fournir un bien d'une qualité et d'un prix équivalents. Mais dans ce cas, si le client exerce sa faculté de rétractation, les frais de retour sont toujours à la charge du fournisseur.

Internet: est-il risqué de payer en ligne?

28/05/2010 23:01
450 lectures
Le commerce électronique explose... Faut-il avoir peur du paiement en ligne? On entend parler de pirates informatiques, de mouchards: que fait-il croire?
Au travail ou à la maison, pas un jour sans qu'on utilise le téléphone mobile ou que l'on surfe sur internet. Le high-tech nous facilite la vie, mais aussi peut l'empoisonner: suis-je traqué quand je surfe, quand je paye, quand je communique ou quand je me déplace?

Pendant le paiement en ligne, peut-on intercepter mon numéro de carte?
Quand vous payez en ligne sur un site sécurisé, le risque pour que votre numéro de Carte Bleue soit intercepté est nul.

Au moment du paiement en ligne, les données de votre carte sont chiffrées sur votre ordinateur, puis déchiffrées par le site du commerçant. Cette transmission est donc cryptée par un algorithme réputé pour son inviolabilité. Un pirate informatique ne peut donc pas l'intercepter.

A vérifier
Vérifiez la présence d'un cadenas dans la barre d'outils. La mention «https» doit également apparaître.

Ma banque, qui sait ce que j'achète, en profite pour me vendre autrechose
Au nombre des informations enregistrées par les banques sur leurs clients, figure le «segment de clientèle». Cela consiste à les classer dans une catégorie en fonction de leurs habitudes, des produits financiers qu'ils détiennent... Chaque organisme bancaire définit ses propres critères. L'objectif principal de cette «segmentation» est d'adresser des offres commerciales ciblées, adaptées aux besoins des clients. La banque n'adressera pas les mêmes offres à ses clients «cigales» qu'à ses clients «fourmis».

Que dit la CNIL?
Les fichiers constitués doivent être obligatoirement déclarés à la CNIL

Après avoir payé, les pirates peuvent d'emparer de mon numéro de carte bancaire
Après un paiement en ligne, il arrive qu'un site stocke votre numéro de carte bancaire dans une base de données. Si elle est mal protégée, des pirates peuvent s'y engouffrer... Aux Etats-Unis, Albert Gonzalez est accusé d'avoir dérobé 130 millions de cartes bancaires de clients de grands magasins, de fastfoods ou d'organismes financiers, entre 2006 et 2008. Pour cela, il se connectait aux ordinateurs des sociétés pour récupérer des fichiers contenant des numéros de cartes bancaires. «La plus grande infraction de ce type de l'histoire des Etats-Unis», selon la justice américaine.
«En France, il n'y a jamais eu d'affaires de ce type car les grands sites de commerce électronique ont mis en place des systèmes de sécurité très performants pour se mettre à l'abri d'incursions de pirates», explique Christian Aghroum, patron de l'Office central de cyrbercriminalité.

Conseil
Privilégiez les sites sécurisés qui affichent cadenas ou "https".

Champion's League

28/05/2010 22:14
424 lectures
Le plateau de l'édition 2010-11

Qui succédera à l'Inter Milan ? Voici l'ensemble des qualifiés pour la Ligue des champions 2010-11.


Angleterre

Chelsea FC, Manchester Utd, Arsenal (phase de groupes)
Tottenham (barrages)

Espagne

FC Barcelone, Real Madrid, Valence CF (phase de groupes)
FC Séville (barrages)

Italie

Inter Milan, AS Rome, AC Milan (phase de groupes)
Sampdoria de Gênes (barrages)

Allemagne

Bayern Munich, Schalke 04 (phase de groupes)
Werder Brême (barrages)

France

Marseille, Lyon (phase de groupes)
Auxerre (barrages)

Russie

Rubin Kazan, Spartak Moscou (phase de groupes)
Zenith Saint Petersbourg (3e tour de qualification)

Ukraine

Chakthior Donestk (phase de groupes)
Dynamo Kiev (3e tour de qualification)

Pays-Bas

FC Twente Enschede (phase de groupes)
Ajax Amsterdam (e tour de qualification)

Roumanie

CFR Cluj (phase de groupes)
Unirea Urziceni (3e tour de qualification)

Portugal

Benfica Lisbonne (phase de groupes)
Sporting Braga (3e tour de qualification)

Turquie

Bursaspor (phase de groupes)
Fenerbahçe Istanbul (3e tour de qualification)

Grèce

Panathinaïkos (phase de groupes)
PAOK Salonique (3e tour de qualification)

Ecosse

Glasgow Rangers (3e tour de qualification)
Celtic Glasgow (Tours de qualification)

Belgique

RSC Anderlecht (3e tour de qualification)
La Gantoise (Tours de qualification)

Suisse

Young Boys Berne (3e tour de qualification)
FC Bâle (Tours de qualification)

Danemark

FC Copenhague (Tours de qualification)

Bulgarie

Litex Lovetch (Tours de qualification)

République tchèque

Sparta Prague (Tours de qualification)

Norvège

Rosenborg Trondheim BK (Tours de qualification)

Autriche

FC Salzbourg (Tours de qualification)

Serbie

FK Partizan Belgrade (Tours de qualification)

Israël

Maccabi Haïfa (Tours de qualification)

Chypre

Omonia Nicosie (Tours de qualification)

Suède

AIK Solna (Tours de qualification)

Slovaquie

MSK Zilina (Tours de qualification)

Pologne

Lech Poznan (Tours de qualification)

Croatie

Dinamo Zagreb (Tours de qualification)

Finlande

HJK Helsinki (Tours de qualification)

Lituanie

Ekranas Panevezys (Tours de qualification)

Eire

Bohemians Dublin (Tours de qualification)

Lettonie

Liepajas Metalurgs (Tours de qualification)

Slovénie

FC Koper (Tours de qualification)

Belarus

BATE Borisov (Tours de qualification)

Bosnie-Herzegovine

NK Zeljeznicar Sarajevo (Tours de qualification)

Hongrie

Debrecen (Tours de qualification)

Islande

FH Hafnarfjörour (Tours de qualification)

Moldavie

Sherif Tiraspol (Tours de qualification)

Géorgie

Olimpi Rustavi (Tours de qualification)

Macédoine

Renova Cepciste (Tours de qualification)

Azerbaïdjan

FC Inter Bakou (Tours de qualification)

Estonie

Levadia Tallin (Tours de qualification)

Albanie

Dinamo Tirana (Tours de qualification)

Kazakhstan

FK Aqtöbe (Tours de qualification)

Arménie

Punik Yerevan (Tours de qualification)

Pays de Galles

The New Saints (Tours de qualification)

Irlande du Nord

Linfield (Tours de qualification)

Iles Féroé

HB Torshavn (Tours de qualification)

Luxembourg

Jeunesse d'Esch ou F91 Dudelange, (Tours de qualification)

Monténégro

Rudar Pljevlja (Tours de qualification)

Andorre

FC Santa Coloma (Tours de qualification)

Malte

Birkirkara (Tours de qualification)

Saint-Marin

Tre Penne ou Tre Fiori (Tours de qualification)


Dates des rencontres

1er tour de qualification : aller les 29 et 30 juin, retour les 6 et 7 juillet (tirage le 21 juin)

2e tour de qualification : aller les 13 et 14 juillet, retour les 20 et 21 juillet (tirage le 21 juin)

3e tour de qualification : aller les 27 et 28 juillet, retour les 3 et 4 août (tirage le 16 juillet)

Barrages : aller les 17 et 18 août, retour les 24 et 25 août (tirage le 6 août)

Début des matches de poule : les 14 et 15 septembre (tirage le 26 août)

Disparition: Que peut entreprendre l'entourage?

27/05/2010 20:40
543 lectures
Disparition: que peut entreprendre l'entourage?

Chaque année, plusieurs milliers de personnes ne donnent plus signe de vie. Mais ces disparitions ne sont pas toutes suspectes. Quelles sont alors les possibilités qui s'offrent aux proches?
Disparition = enquête?
Non. Une enquête administrative ou judiciaire n'est mise en oeuvre que si le disparu est un mineur ou bien un majeur protégé ou encore que des circonstances inquiétantes ou suspectes entourent sa disparition. En cas de désaccord entre les services de police ou de gendarmerie et les proches du disparu, c'est le procureur de la République qui tranche.

Recherches: les proches sont-ils informés?
Oui. La loi leur reconnaît le droit d'être informés des résultats des recherches, sauf si la personne retrouvée refuse de communiquer sa nouvelle adresse.

En outre, s'il s'agit d'un mineur ou d'un majeur protégé, seul le juge des enfants ou des tutelles peut communiquer l'adresse de l'intéressé à son représentant légal.

Et si l'enquête échoue?
Si, dans un délai d'un an, la personne n'est pas retrouvée, il est délivré un certificat de vaines recherches à celui qui avait signalé sa disparition. Ce document lui permet de s'adresser à la justice civile afin de faire ouvrir une procédure de présomption d'absence.

Absent ou non présent
Si, dans le langage courant, ces notions sont voisines, elles correspondent, en droit, à des situations distinctes.
En effet, le «non présent» a simplement cessé de paraître, sans que son existence ne soit mise en doute.
L'«absent», lui, n'a plus donné de nouvelles pendant longtemps, les recherches sont restées vaines et sa survie est très incertaine. Seul «l'absent» peut ainsi faire l'objet d'une procédure légale visant à protéger ses biens. Au bout de 10 ans, l'«absent» peut être considéré comme décédé, ce qui permet notamment d'organiser sa succession.

Divorce, les preuves admises...

27/05/2010 20:36
512 lectures
Divorce: les preuves admises

Expertises ADN, vidéo, SMS ou mails... Tous ces moyens de preuve sont-ils recevables devant la justice?
La justice admet tout moyen de preuve. Une seule limite: une preuve obtenue par violence ou par fraude ne peut être retenue. Par exemple, un courrier subtilisé par le mari, ou arraché des mains de son épouse sera écarté pour fraude ou violence.

Preuves admises
- Les témoignages de proches ou de parents des époux sur leur vie privée sont recevables dans la mesure où, comme le rappelle la cour d'appel de Paris, «ils sont recueillis auprès de ceux qui ont accès au foyer».


-Les certificats médicaux peuvent attester des violences subies, mais non de leur auteur.

-Les constats d'huissiers de justice, notamment le constat d'adultère à condition que celui-ci ait été autorisé par un juge, et que l'huissier ait respecté la loi, notamment les horaires légaux, à savoir après 6h du matin, et avant 21h.

- Les enquêtes de détectives privés produisent des rapports, parfois appuyés de photographies, qui sont censés permettre de rapporter la preuve éclatante des écarts du conjoint infidèle. Les tribunaux se montrent parfois circonspects devant ces preuves. Certaines cours d'appel ont rappelé que le détective étant le salarié de l'époux, son «rapport» ne constitue pas une preuve objective. Les photographies produites ne doivent pas constituer une atteinte à l'intimité de la vie privée, ce qui sera le cas si elles ont été prises dans un domicile privé.

- Les journaux intimes, à condition d'avoir été obtenus sans fraude, constituent des preuves recevables. Le fait qu'ils soient écrits sur un support matériel, ou contenus dans un ordinateur, peut valoir aveu de leur auteur.

Preuves refusées
- Les enregistrements vidéo ou audio de sons ou d'images captés dans un lieu privé portent atteinte à l'intimité de la vie privée et ne sont donc pas recevables. Idem pour l'enregistrement de communications téléphoniques.

- Le témoignage apporté par un enfant du couple est formellement interdit par la loi, qu'il s'agisse d'un témoignage direct en justice, ou de paroles rapportées par un tiers, ou encore d'un témoignage sous forme d'un écrit quelconque, comme un cahier intime, des lettres, etc.

- Les mails ou les SMS, tout comme les lettres traditionnelles, valent correspondances. Ils ne peuvent donc être utilisés en justice que s'ils ont été obtenus sans fraude. Ainsi, un courrier électronique lu par l'épouse, alors que l'ordinateur était protégé par un code d'accès, ne pourra valablement être utilisé comme preuve contre le mari.

- De nombreux laboratoires situés à l'étranger offrent aujourd'hui, en toute discrétion, de faire un test de paternité à partir de cheveux, d'un chewing-gum ou encore d'un mégot... Mais il est inutile de vouloir utiliser ensuite les résultats d'un tel test devant la justice, lors d'un divorce. En effet, la loi du 24 mars 2005 ne permet le recours à une expertise génétique que sur autorisation judiciaire, et dans le seul cadre d'une procédure relative à l'établissement ou la contestation de la filiation.

Le saviez-vous...

27/05/2010 20:32
558 lectures
Impôts: comment faire baisser la note

Un contribuable averti en vaut deux! Pour adoucir la note fiscale, jonglez avec les déductions, réductions et autres crédits d'impôts...
Quels que soient vos revenus, votre profession ou votre situation familiale, vous pouvez bénéficier d'avantages fiscaux. Passer devant le maire peut, par exemple, faire doubler le plafond des dépenses prises en compte pour leur calcul et devant le juge pour divorcer, elles sont parfois partagées en deux. Même chose dans le monde du travail, des exonérations et des astuces peuvent faire fondre l'impôt.
Ces avantages se nomment crédits d'impôts, réductions et déductions. Petit rappel.
Le crédit d'impôt se déduit de votre impôt sur le revenu et si son montant est supérieur à l'impôt dû, où si vous n'êtes pas imposable, l'Etat vous rembourse.
La réduction d'impôt fonctionne comme le crédit d'impôt à la différence que si elle est supérieure au montant de l'impôt, l'excédent ne vous sera pas remboursé.
La déduction d'impôt s'impute sur le montant du revenu imposable.

Elle diminue la base imposable soumise au barème de l'impôt.

Votre impôt fonction de votre état civil
•Marié ou pacsé
... et propriétaire
L'achat ou la construction de sa résidence principale ouvre droit à un crédit d'impôt sur les intérêts des emprunts souscrits pendant les 5 premières années de remboursement. Il est de 40% du montant des intérêts payés la première année, puis 20% les 4 suivantes. Les intérêts sont retenus dans la limite de 7.500€ pour un couple marié ou pacsé, soit moitié plus que pour une personne seule. Faites vite car, à compter de 2010, ce taux est réduit à 30% la première année et à 15% les 4 suivantes.

... des travaux écolos
Double vitrage ou chaudière à condensation, vous avez doté votre logement d'équipements de développement durable? Vous avez droit à un crédit d'impôt de 25 à 50% du prix selon l'équipement à hauteur de 16.000€ (8.000€ pour
une personne seule).

... avec enfants
Votre enfant majeur n'est plus rattaché à votre foyer? Vous pouvez déduire, sur justificatifs, frais de scolarité, d'habillement... que vous réglez pour lui dans la
limite de 5.753€. Si vous l'hébergez, vous pouvez déduire sans justificatifs 3.309€. Les autres dépenses, justifiées, sont alors retenues pour leur montant réel. Si vous mettez un studio à disposition de votre enfant sans revenus, vous pouvez déduire l'équivalent de sa valeur locative jusqu'à 5.753€.

•Divorcé(e)...
... avec garde alternée
Le fisc considère que l'enfant est à la charge égale de l'un et l'autre des parents. Le quotient familial est donc partagé en 2 et les avantages fiscaux aussi. En résidence alternée, chaque parent bénéficie d'un crédit d'impôt égal à 50% des dépenses dans la limite de 1.150€, soit une déduction maximale de 575€.
Idem pour la réduction d'impôt pour frais de scolarité.

... avec une prestation compensatoire à verser
Si elle prend la forme d'un capital versé en une seule fois ou sur une période ne dépassant pas 12 mois, vous avez droit à une réduction d'impôt égale à 25% des versements pris en compte, dans la limite de 30.500€. Si, les versements s'étalent sur plus de 12 mois, ils sont totalement déductibles de votre revenu.

Votre impôt fonction de votre activité
•Salarié...
... avec des frais professionnels
Si vous estimez que les frais que vous engagez pour votre travail sont supérieurs au montant de la déduction forfaitaire de 10%, passez aux frais réels! Il n'y a pas de limitation de montant et s'ils sont supérieurs aux salaires déclarés, vous dégagez un déficit... et vous ne serez pas imposable. Il est souvent plus simple d'appliquer le barème forfaitaire. N'oubliez pas d'ajouter les frais de péage, de parking et les intérêts des prêts payés pour l'acquisition
du véhicule professionnel.

...avec une participation ou un intéressement
Vous avez le choix entre le versement immédiat de la participation et le blocage
rendant la somme indisponible pendant un temps. Immédiatement imposables dans le premier cas, les sommes versées au titre de la participation soumises à
une période de blocage sont exonérées. L'intéressement ne sera pas imposable, dans la limite de 50% du plafond annuel de la Sécurité sociale
soit 17.154€ pour 2009, si dans les 15 jours de son versement, vous le placez
sur un Perco ou un PEE.

... Avec des heures sup
Leurs rémunérations sont exonérées dans la limite des taux prévus par la convention collective ou l'accord professionnel. Cette exonération concerne
les heures supplémentaires effectuées au-delà de 35h, les heures excédentaires dépassant, selon le forfait annuel adopté, 1607 h ou 218 jours et les heures complémentaires des salariés à temps partiel, effectuées au-delà
des horaires prévus au contrat.

•Demandeur d'emploi...
... Avec des indemnités de licenciement
Si l'indemnité de licenciement versée dans le cadre d'un plan de sauvegarde est exonérée, l'indemnité versée dans d'autres circonstances est parfois imposable. Pour réduire l'imposition de la fraction de l'indemnité imposable, demandez à être imposé selon le système du quotient. Pour bénéficier de la ristourne, il suffit d'inscrire ces revenus dans la case «revenus exceptionnels» de la déclaration de revenus.

... Avec des allocations chômage
Les allocations sont imposables comme des salaires. Cependant, vous pouvez déduire tous les frais liés à la recherche d'emploi: formation, téléphone, courrier... Sont exonérés l'aide de 200€ versée aux bénéficiaires de certaines prestations sociales et à certains demandeurs d'emploi et la prime exceptionnelle de 500€ versée à une catégorie de travailleurs privés d'emploi.
En cas de chômage, le percepteur vous accorde des délais de paiement pour l'impôt sur le revenu et la remise de la majoration de 10%.

•Retraité...
... Avec une indemnité de départ
L'indemnité de départ volontaire en retraite ou en préretraite, en dehors d'un plan de sauvegarde, est imposable au-delà de 3.050€. Vous pouvez l'étaler sur 4 ans. C'est une astuce pour différer l'impôt. L'abattement n'est pas automatique, il faut le demander par une note jointe à la déclaration.

... Avec un appart à vendre
Vous ne serez pas imposé sur la plus-value si vous ou votre conjoint touchez une pension de retraite. Vos revenus doivent être modestes. Pour une cession réalisée en 2009, le revenu de l'avant-dernière année (2007) ne doit pas excéder 9.560€ pour la première part, augmentés de 2.533€ par demi-part
supplémentaire.

L'impôt de votre entreprise
•Autoentrepreneur
Vous pouvez opter pour le prélèvement libératoire de l'impôt si vous avez choisi le régime du microsocial et si votre revenu fiscal de référence inscrit sur l'avis d'imposition de l'année N-2 ne dépasse pas un certain seuil. Pour 2009, le revenu de 2007 ne doit pas excéder 25.195€ par part de quotient familial; pour 2010, le revenu de 2008 doit être inférieur à 25.926€. Chaque mois ou trimestre, l'imposition est calculée sur le chiffre d'affaires (ventes et fournitures d'hébergement: 1% ; prestations de service: 1,7%; bénéfices non commerciaux: 2,2 %).

•Patron
Aujourd'hui, on peut avoir les faveurs du fisc et monter sa boîte net d'impôt. Sous certaines conditions, les bénéfices des premières années d'activité peuvent être exonérés.
- Les entreprises créées dans les zones d'aide à finalité régionale, zones de redynamisation urbaine (ZRU) ou zones de revitalisation rurale (ZRR) bénéficient d'une exonération totale d'impôt les 2 premières années puis, partielle pendant 3 ans.
- Si vous créez une entreprise dans une zone franche urbaine (ZFU), les bénéfices sont exonérés dans la limite de 100.000€ par période de 12 mois pendant les 5 premières années puis partiellement les 9 années suivantes.
- Les jeunes entreprises innovantes (JEI) sont encouragées par une exonération totale des bénéfices pendant les 3 premiers exercices et un abattement de 50% les 2 exercices suivants. De quoi donner du courage pour se lancer! Pour savoir si vous remplissez les conditions pour en bénéficier, interrogez la direction des services fiscaux de votre département en remplissant le formulaire disponible sur www.impots.gouv.fr.


Les accidents médicaux

21/05/2010 00:01
431 lectures
L'indemnisation des accidents médicaux

Vous avez été victime d'une infection nosocomiale ou d'un accident médical? Marche à suivre pour se faire indemniser.

Demandez votre dossier médical

Chaque année, des milliers de personnes sont victimes d'un système de santé qui reste perfectible.

Premier réflexe : contacter sa compagnie d'assurance ou sa mutuelle. Nombre d'entre elles offrent une assistance juridique en cas d'accident médical. En second lieu, se faire communiquer son dossier médical.

La loi Kouchner du 4 mars 2002 oblige le médecin ou l'établissement de santé
à fournir son dossier au patient qui en fait la demande, par lettre recommandée
avec accusé de réception, et ce dans un délai entre 8 jours et 2 mois, selon les cas.


Depuis la loi du 4 mars 2002, toute personne qui subit un grave dommage à la
suite d'un accident médical ou d'une infection nosocomiale, c'est-à-dire contractée à l'hôpital, a droit à une indemnisation. Elle doit saisir la Commission régionale de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux. Après une expertise médicale gratuite, la commission émet un avis, avant de transmettre le dossier à la compagnie d'assurances de l'établissement de santé ou à l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam) si elle estime qu'aucune faute n'a été commise et que la réparation incombe à la solidarité nationale.

Une proposition d'indemnisation doit ensuite être présentée à la victime dans un délai de 4 mois.

Les abus de la garde à vue...

20/05/2010 08:08
461 lectures
Garde à vue: les abus

Même Michèle Alliot-Marie, la garde des Sceaux, l'admet: il y a trop de gardes
à vue (Gav) en France. Leur nombre a en effet triplé en 7 ans concernant désormais presque un million de Français. Les motifs? D'une part, la culture du chiffre voulue dés 2002 par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et d'autre part, la hausse sur le terrain du nombre d'agents habilités à placer en garde à vue. Du coup, même des infractions mineures comme un simple excès de vitesse peuvent vous. Une procédure aussi contestée que banalisée conduire au poste pour un petit bout de temps.
Devant un recours abusif à cette procédure, le gouvernement réfléchit à limiter la garde à vue aux crimes et délits passibles d'une peine de prison significative. Les avocats, eux, réclament la possibilité d'assister aux auditions dans leur intégralité et ce, dès la première heure de garde à vue. Ils souhaitent également avoir accès au dossier de leurs clients, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui. Des revendications en accord avec le droit européen. Affaire à suivre donc.


Accusée de rébellion avec armes!
Tout a commencé un vendredi vers 1h30 du matin: j'entends hurler dans mon jardin. Je descends voir ce qui se passe avec mon benjamin, réveillé par les cris. Je découvre alors mon fils aîné plaqué au sol par 3 hommes. J'ai d'abord pensé à des cambrioleurs, avant de comprendre qu'il s'agissait de policiers: ils l'avaient suivi pour un feu rouge grillé à 20m de la maison. Ils appellent du renfort et 20 policiers rappliquent! Ils finissent par partir et moi, je vais au commissariat porter plainte pour violation de domicile: là, je me retrouve en garde à vue pour «rébellion en réunion avec... armes»! Totalement fou! Ça a duré jusqu'au samedi, 18h. Deux femmes flics se sont mises à crier «A poil, allez, à poil!», je ne me suis pas déshabillée pour autant.

Ensuite, ils ont cherché à obtenir des aveux pour «outrage et agression contre
les représentants des forces de l'ordre». J'ai nié en bloc car ce sont eux qui sont
venus nous agresser à la maison. J'ai refusé de signer leur procès-verbal,
totalement bidon. Dans la foulée, ils ont placé mes 2 fils en garde à vue. J'ai
vraiment eu l'impression de vivre dans une dictature!

Soupçonnée à tord de vol, elle se retrouve à l'hôpital
J'exerce dans une clinique spécialisée depuis juin. Très vite, j'ai dû faire face à une cadence de travail infernale. J'ai alerté mes employeurs qui, en guise de réponse, m'ont proposé de démissionner. Comme j'ai refusé, ils ont commencé à faire du harcèlement moral jusqu'à porter plainte contre moi pour vol de produits pour animaux! J'ai été convoquée à la gendarmerie pour être entendue. Pendant une heure d'audition, j'ai nié ce vol ce qui a énervé les gendarmes qui attendaient des aveux. Ils ont alors décidé de me placer en garde à vue vers 15h en me menaçant de me garder 48h et de me faire passer la nuit dans la «geôle», comme ils disent. Comme je prends des médicaments contre la dépression, j'ai demandé à voir un médecin. Il est arrivé vers 20h et a décidé de me faire conduire à l'hôpital pour être examinée par un psychiatre. Celui-ci a conclu que je n'étais pas en état de rester en garde à vue et m'a hospitalisée. Par la suite, j'ai été convoquée à la gendarmerie où l'on m'a giflée car je maintenais n'avoir rien volé: je me suis évanouie. Là, ce sont les pompiers qui sont venus me chercher.

Que dit la loi?
Un officier de police judiciaire peut vous retenir en garde à vue s'il y a au moins une raison de penser que vous avez commis une infraction (indices, fl agrant délit...). La durée est de 24h renouvelables une fois et de 96h dans les affaires de terrorisme ou de stupéfiants. En premier lieu, vous devez vous voir notifier vos droits: connaître la nature de l'infraction, consulter 30 min un avocat, faire prévenir un proche et voir un médecin. Vous n'êtes pas obligé de répondre aux questions ni de signer le PV. Quant à la palpation, elle doit être réalisée par une personne du même sexe et les investigations corporelles, par un médecin.

Contestation.

19/05/2010 21:16
1.301 lectures
Justice: contester une loi, c'est possible!

La France reconnaîtrait-elle désormais la désobéissance civile? Sans aller jusque-là, il est aujourd'hui possible de refuser de se soumettre à la loi, en invoquant son inconstitutionnalité. Qu'on se le dise: la loi n'est, aujourd'hui, plus inscrite dans le marbre!
Depuis le 1er mars 2010, tout justiciable a la possibilité, par le biais d'un avocat, de demander au Conseil constitutionnel de vérifier qu'une loi est conforme à la Constitution ou aux conventions internationales, et si ce n'est pas le cas, de l'annuler.

Conditions du recours
La «question prioritaire de constitutionnalité» peut être posée à l'occasion de tout procès devant une juridiction civile, pénale ou administrative. Il s'agit de demander si la loi qui s'y applique n'est pas contraire aux droits et libertés garantis par la Constitution et les conventions internationales.

Le juge doit prioritairement se prononcer sur cette question. S'il reconnaît que la loi en question s'applique à l'affaire, que la question est sérieuse, et que le Conseil constitutionnel ne s'est pas encore prononcé à son sujet, il doit transmettre la question à la Cour de cassation ou au Conseil d'Etat, lesquels saisiront ensuite le conseil constitutionnel.

Quelles lois seront attaquées?
Il ne fait aucun doute que cette possibilité va être largement utilisée et que les 9 sages de la rue de Montpensier ne se gêneront pas pour annuler des lois, comme ils ont su le faire pour les lois sur la taxe carbone et autres Hadopi. D'ores et déjà, des avocats ont déposé des demandes d'annulation contre des dispositions du Code de procédure pénale, notamment l'article 63, sur les conditions de la garde à vue, qui serait contraire à la Convention européenne des droits de l'homme. Les lois sur les fichiers de police comme celles sur les prélèvements génétiques pourraient elles aussi être contestées, comme portant atteinte au respect de la vie privée.

Le saviez vous..?

19/05/2010 19:55
395 lectures
Foot: les impôts des joueurs

Les footballeurs professionnels gagnent des millions, mais quels impôts paient-ils? Pour les garder sur le territoire national, les politiques acceptent des allègements fiscaux...
L'argent du foot, voilà un bon sujet... Des éxonérations fiscales des joueurs, en passant par les subventions aux clubs, les places pour les matchs offerts aux élus ou encore les stades que s'offrent les villes, sachez que ... c'est nous qui payons!

Exonération de cotisations sociales: 100 millions d'euros
Depuis une loi du 15 décembre 2004, baptisée «droit à l'image collective», 650 footballeurs professionnels sont exonérés de cotisations sociales sur 30% de leur salaire, et leurs clubs ne paient pas les charges patronales correspondantes.

Pour indemniser les organismes de Sécurité sociale du manque à gagner, c'est l'Etat, via le ministère des Sports, qui règle l'addition. De 2005 à 2008, sur quatre ans, ce dispositif a coûté la bagatelle de... 100 millions d'euros!
Dans son rapport annuel, la Cour des comptes souligne ainsi que «cette aide accordée aux sportifs professionnels les mieux rémunérés est donc désormais supérieure, à elle seule, à l'ensemble des crédits budgétaires destinés au sport amateur, ou bien à la somme des crédits consacrés à la lutte contre le dopage et à la reconversion professionnelle des sportifs de haut niveau».

L'impatriation, une exonération fiscale très avantageuse
Si tous les joueurs voient leurs cotisations sociales alléger de 30%, certains ont droit à une exonération fiscale en bonus! Depuis janvier 2009, le fisc applique en effet «l'impatriation». Une mesure qui stipule que «les salariés appelés de l'étranger à occuper un emploi dans une entreprise établie en France pendant une période limitée (six ans), ne sont pas soumis à l'impôt à raison des éléments de leur rémunération directement liés à cette situation, à hauteur de 30% de leur rémunération».
Condition: ne pas avoir résidé en France les cinq années précédentes. Cette disposition avait pour but principal de faire revenir en France des dirigeants d'entreprises, des ingénieurs ou des scientifiques en exil fiscal, ou d'attirer des étrangers très qualifiés. Dans les faits, les footballeurs en ont profité!
Le 2 juillet 2009, Le Parisien a évalué que grâce à ce dispositif, Claude Makelele (joueur du Paris-Saint-Germain revenu en France en août 2008 après avoir évolué dix ans à l'étranger), dont le salaire brut annuel est de 3420000€, réalise grâce à l'«impatriation» une économie fiscale annuelle de 564300€!

Des footballeurs taxés comme à l'étranger
Pour justifier cette exonération, le ministère des Sports affirme que c'est le prix à payer pour que nos joueurs ne fuient pas, car en France ils paieraient plus de cotisations salariales et plus d'impôts sur le revenu.
C'est faux! Ils paient plus de cotisations, mais moins d'impôt. Une étude de l'Union financière de France, citée dans un rapport de la commission des finances du Sénat en avril 2008, montre qu'en France, à salaire égal, les joueurs ne sont pas plus taxés qu'à l'étranger, à l'exception de l'Angleterre.
Conclusion: si les meilleurs joueurs partent, c'est que les clubs étrangers, plus riches, les paient plus grassement. En France, le salaire moyen net est de 45700€, en Angleterre il est de 150000€.

Salaire brut, salaire net
Pour 100000€ bruts gagnés, voici ce que le joueur touche en net, cotisations et impôts déduits:
Angleterre: 55650€
France: 55700€
Espagne: 55600€
Allemagne: 55450€
Italie: 48800€

Bundesliga 2009/2010...Quelques faits saillants.

17/05/2010 20:52
427 lectures
Le joueur : Arjen Robben

On connaissait la technique et le sens de l'improvisation du Néerlandais. Sa capacité à enchaîner les rencontres de très haut niveau et à prendre en mains le destin d'une équipe restaient à démontrer. Débarqué en Bavière à la fin du mois d'août pour 25 millions d'euros, avec un statut d'indésirable au Real Madrid, Arjen Robben est devenu l'un des meilleurs joueurs du monde sous les ordres de Louis van Gaal. Auteur de seize buts et sept passes décisives, l'ancien joueur de Chelsea a écrasé la Bundesliga, prenant la place de Franck Ribéry, perturbé par les blessures, dans le coeur des supporters du Bayern.

Si Ivica Olic (onze buts, six passes décisives) et Thomas Müller (treize buts, onze passes décisives) ont autant brillé, c'est aussi grâce à lui. En se jouant de ses adversaires directs avec une facilité déconcertante, Robben a offert des espaces et des occasions en or à ses coéquipiers. Sur les huit dernières saisons, l'ailier âgé de vingt-six ans a été sacré champion à cinq reprises (PSV Eindhoven en 2003, Chelsea en 2005 et 2006, Real Madrid en 2008, Bayern en 2010). Pas sûr cependant que ses quatre précédentes couronnes portent autant son empreinte.

La révélation : Lucas Barrios

Pour une première saison en Europe, c'est plus qu'encourageant. A 25 ans, Lucas Barrios a parfaitement réussi son entrée sur le Vieux Continent avec le Borussia Dortmund, en inscrivant 19 buts en Bundesliga. Déjà particulièrement prolifique au Chili avec Colo Colo (38 buts en 42 rencontres entre 2008 et 2009), le natif de San Fernando, au nord de Buenos Aires, a même gagné sa place au sein de la sélection ... paraguayenne pour le Mondial 2010.

A Dortmund, Barrios a rapidement fait oublier le Suisse Alexander Frei, rentré au pays l'été dernier. Barrios, qui avait failli rejoindre Nancy en janvier 2009, s'est fait une spécialité d'inscrire les buts qui comptent, rapportant onze points au club de la Ruhr sur l'ensemble de la saison. Et voilà Dortmund qualifié pour la prochaine Ligue Europa.

France Football

Flux RSS Le stublog de katzo68 : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
Bayern.jpg

katzo68

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006