chnicolas.jpg

Charles Nicolas

0.0 / 5 (0 note)
Né le
à Brest (Finistère)
Décédé le
Nationalité
française France
Poste
Milieu

Au Racing

Contrats
  • De juin 1949 à avril 1952 : Entraîneur

Palmarès

  • Vice-champion - Division 2 en 1948 avec Colmar
  • Demi-finaliste - Coupe de France en 1948 avec Colmar
  • Vainqueur - Coupe d'Alsace en 1949 avec Colmar
  • Vainqueur - Coupe de France en 1951 avec RCS
  • Champion - Division 2 en 1953 avec Toulouse
  • Finaliste - Coupe Charles Drago en 1953 avec Toulouse
  • Vice-champion - Division 2 en 1955 avec Red Star

Carrière

Carrière de Charles Nicolas en tant que joueur
Club Saison Championnat
Compét.M.B.P.
France Rennes SRFC_logo1900.jpg 1937/1938 Division 2
France Rennes SRFC_logo1900.jpg 1938/1939 Division 2
France Rennes SRFC_logo1900.jpg 1939/1940 Division 1
Carrière de Charles Nicolas en tant que dirigeant
Club Saison Championnat Poste
France Montluçon montlucon2.png 1940/1941 Championnat inconnu
Entraîneur
France Montluçon montlucon2.png 1941/1942 Championnat inconnu
Entraîneur
France Montluçon montlucon2.png 1942/1943 Championnat inconnu
Entraîneur
France Troyes 1945/1946 Championnat inconnu
Entraîneur
France Colmar sr_colmar.jpg 1946/1947 Division 2
Entraîneur
France Colmar sr_colmar.jpg 1947/1948 Division 2
Entraîneur
France Colmar sr_colmar.jpg 1948/1949 Division 1
Entraîneur
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1949/1950 Division 1
Entraîneur
France RC Strasbourg logo_cigognes_w350.png 1950/1951 Division 1
Entraîneur
France RC Strasbourg logo_cigognes_w350.png 1951/1952 Division 1
Entraîneur
Sans club 1951/1952 (avril)
France Toulouse toulouse6.gif 1952/1953 Division 2
Entraîneur
France Red Star redstar8.png 1953/1954 Division 2
Entraîneur
France Red Star redstar8.png 1954/1955 Division 2
Entraîneur

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Charles Nicolas fut impliqué à l'issue de la saison 1954-1955 dans une affaire de corruption avec le club qu'il entrainait, le Red Star, alors en lutte pour la 2e place de la D2 synonyme de montée parmi l'élite. Le Red Star avait versé des primes aux adversaires (joueurs et entraîneurs) des autres clubs du groupe de tête plus... une somme de 10 000 F au gardien de Toulon Serge Schoenhenzel pour plonger du mauvais côté lors de Toulon-Red Star (0-4). Une autre prime de 10 000 F fut offerte à l'entraîneur de Grenoble (6-2, en faveur des Audoniens) et un mandat fut adressé par un monsieur "Charles" habitant la même adresse que Charles Nicolas à Marcel Tomazover, entraîneur de Montpellier (victoire 2-1 du Red Star dans l'Hérault).

Les Audoniens n'étaient pas les seuls à exercer ce genre de pratique : Rennes avait offert une prime aux joueurs de Besançon pour battre... le Red Star... qui avait également approché des Bisontins pour qu'ils lèvent le pied ! Score final : 6-0 pour les Verts. L'affaire fut révélée par des disputes entre les joueurs de Besançon.

Au final, seul le Red Star fut sanctionné et Charles Nicolas, également délégué de l'Amicale des entraîneurs (ancêtre de l'UNECATEF), radié à vie.

Néanmoins, en 1959-1960, il fut prouvé qu'il était resté "l'éminence grise" du club, participant à une nouvelle affaire de corruption. Le trésorier de la section professionnelle du Red Star, M. Usunier, avait en effet proposé 20 000 F au hongrois Lehel Somlay, gardien du FC Nantes, la veille d'un match Nantes-Red Star finalement remporté 5-1 par les Canaris.