gerardschaaf.jpg

Gérard Schaaf « Buwi »

0.0 / 5 (0 note)
Né le
à Strasbourg (Bas-Rhin)
Décédé le
Nationalité
française France
Poste
Attaquant

Au Racing

Contrats
  • De juin 1938 à juin 1943 : Pro

Carrière

Carrière de Gérard Schaaf en tant que joueur
Club Saison Championnat
Compét.M.B.P.
France RC Strasbourg logo_premier_w350.png 1938/1939 Division 1
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1939/1940 Championnat de Dordogne

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Gérard Schaaf, au plutôt "Buwi" comme ses coéquipiers et amis l'appelaient, signa pour le Racing en 1938, alors qu'il avait 17 ans, après qu'il eut décidé de mettre ses qualités footballistiques au service du club et de les approfondir au sein de l'équipe de grande valeur qu'elle était à l'époque. Tout indiquait qu'il ferait une éblouissante carrière d'avant au contact des joueurs de classe du Racing tels Rohr et Heisserer. Ses capacités de dribbleur étaient telles aux yeux de ses coéquipiers et des supporters du Racing, qu'il fut surnommé "Rastelli" par ces derniers, en comparaison à l'extraordinaire jongleur italien portant ce nom.

Au début de la seconde guerre mondiale, pendant l'évacuation de 1939, Buwi joua pour le Racing à Périgueux. Après le retour en Alsace en 1940, il joua la Gauliga Elsass (Ligue d'Alsace) avec le club. Mobilisé de force comme fantassin malgré nous dans la Wehrmacht en 1943, il mit à profit des vacances pour jouer deux matches préliminaires de Tschammerpokal (Coupe d'Allemagne) contre Neuhof et Schweighouse, qualifiant le Racing pour la finale alsacienne. Ce furent ses derniers matches.

Car il dut retourner sur le front de l'Est. C'est là que, le 4 août 1943, il fut pris dans une embuscade de partisans dont il ne ressorti pas vivant. Il fut enterré dans une fosse commune militaire du cimetière de Pulawy, au sud-est de Varsovie. Le Racing venait de perdre un de ses plus grands espoirs, qui n'avait pas 23 ans. Sa soeur Colette, secrétaire au Racing, épousa Alphonse Rolland, attaquant qui fit les beaux jours du Racing avant et après-guerre.