RCS - Nîmes 5-0, le jeu et les joueurs

Note
5.0 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 989 fois
Auteur(s)
Par father-tom
Commentaires
0 comm.
nîmes.jpg

Le Racing s'est facilement imposé 5-0 contre un faible Nîmes Olympique. Le point sur les performances individuelles des Strasbourgeois.

Kawashima (6,5) : Il sauve le Racing deux fois, avec des arrêts décisifs. Notamment un duel magnifiquement négocié. Dans les airs, ses interventions sont toujours aussi laborieuses. Comme quand il boxe accidentellement un Nîmois, sans que l'arbitre bronche. Ses beaux duels remportés ont permis d'éviter de relancer Nîmes.
Lala (6) : Il a été actif et généreux, a tiré son pénalty parfaitement. Parfois un peu de cafouillage et un manque de précision dans certains centres (mais quelques corners bien bottés). Un match sérieux, appliqué, bon dans l'ensemble.

Simakan (6) : finalement peu mis à contribution mais sobre, efficace, se porte vers l'avant. Son association avec Djiku était la meilleure. J'utilise le passé, comme un deuil de cette association. Un remplacement par précaution par rapport à son genou (dixit Laurey) mais qui sent clairement les adieux.

Djiku (7) : des sauvetages énormes, des tacles autoritaires. Une quasi obstruction plus que limite en 1ère mi-temps, mais a livré un match plein défensivement, solide. Pas de tremblement. Il n'est pas là pour rigoler !

Caci (6) : Il a livré un match discret, même s'il a fait le job défensivement. Une belle attitude sur les harcèlements de vis-à-vis, en pressing. Parfois plus "remué" par un Djulevic mais sans sueurs froides régulières non plus. Puis une passe décisive sublime, pour le doublé de Ajorque. Du grand art ce centre. Ce que l'on voit un peu moins chez un Lala.

Sissoko (7) : il a énormément ratissé, a été juste avec le ballon, beaucoup de permutations judicieuses avec Aholou entre le relais et la sentinelle. Un gros match. Peut-être lié aussi à l'opposition et quand le niveau augmente, c'est différent, mais ce soir c'était en mode patron.

Aholou (6,5) : très présent, un peu moins juste que Sissoko et moins de récupérations, mais une passe décisive superbe. Il touche aussi un poteau. Une activité, des grattages de ballon. Un beau match.

Bellegarde (7) : très actif, sur tous les fronts. Il est capable parfois de dribble assez fous... comme à Paris ou ce soir en 1ère mi-temps. Il est au contact, énergique, percutant, il obtient un penalty. Un poison... c'est plus dur parfois quand le niveau monte, mais ce soir, il était un cran au-dessus de ce que l'on avait en face.

Thomasson (5,5) : quelques belles actions qui n'ont pas pu aboutir, mais s'est pas mal embrouillé, a été devancé dans des duels, quelques imprécisions, des tentatives un peu ratées. Mais beaucoup de dépenses, de gênes pour l'adversaire. Un des racingmen les moins en vue dans ce match.

Diallo (7,5) : n'a pas toujours été en vue, quelques mauvais choix en première mi-temps, a été plus discret en deuxième mi-temps. Il débloque la situation compliquée, en étant décisif sur les 2 buts qui "nous mettent bien". C'est un tueur. Le propre du haut niveau. Il évite à son équipe un match qui aurait pu être fermé et ennuyeux, face à un Nîmes regroupé... Il a fait sauter le verrou puis a fait beaucoup d'efforts, de permutations, de libération d'espace, de gêne et fait preuve d'efficacité.

Ajorque (7) : il a mis un doublé, s'est énormément battu... Dommage pour les loupés qui nuisent un peu à l'ensemble (pénalty raté, glissade en étant bien lancé) sans conséquence, mais moins tueur et débloqueur que Diallo. Mais ses statistiques restent énormes : 7 tirs, 5 cadrés, 2 buts. Un sacré match aussi, un peu pénalisé par des loupés et approximations.
Les entrants : le plus convaincant a été Prcic. Liénard s'est montré un peu décevant. Difficile de croire beaucoup en Siby les bribes que l'on voit. Waris ne semble plus y être, même s'il marque sur un pénalty pas très bien tiré.

father-tom

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter