Kevin


Opération Task-force !

Mardi, à l'entrainement, on a fait le "débriefing" du match de Bordo. Le débriefing, c'est une technique très spychologique que Monsieur Furlan adore : on regarde le match à la télé et on doit dire qu'on est mauvais et, comme ça, le coach est content. L'ambiance était tendue, mais on a quand même bien rigolé quand on a vu le tir du petit Kevin en touche. Elvis a rigolé un peu plus fort que les autres et a dit : " Et sinon, quand tu cadres, ça donne quoi ? " Kevin n'a pas aimé et a répondu : " Et toi, quand tu prends pas 3 buts par match, ça donne quoi ?". Les deux se sont levés et ont fait une baston de regard. On les a calmés, fait rassoir, et on a continué à dire qu'on était mauvais.

A la fin de la séance, Quentin au Thon s'est fâché tout rouge. On a été surpris, il avait jamais osé parler jusqu'à présent : " C'est trop zinjuste ! D'accord, contre Mess, on a pas été bons, mais là, c'est de la triche, c'est de la faute à l'arbitre ! ". Monsieur Furlan a soupiré et répondu qu'il ne comprenait pas ce qui s'était passé. Faut dire que depuis que Philippe a été appelé par les services secrets pour cette task-force, il était persuadé que les arbitres allaient nous avantager comme contre Mess. La task-force, c'est un truc qu'on a pas trop compris. L'autre jour, lorsque cette histoire est sortie, le petit Kevin m'a demandé ce qu'était cette task-force. "C'est un truc top secret pour que les arbitres soient plus pour le Racing. Philippe a dit que c'était aussi important qu'un nouveau stade ! Cela a bien marché contre Mess, mais contre Bordo, y a eu un couac...", que j'ai répondu en chuchotant. "Mais faut rien dire, c'est secret ! ". Le petit Kevin a pris un air grave, a hoché la tête et est reparti en vérifiant que personne ne le suivait.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/men-in-black-f...

Y en a un seul qui est content au club en ce moment, c'est Monsieur Herzog. Il est devenu le chef de son village dimanche dernier. Hier, il est passé, tout sourire, à la fin de l'entrainement. Stéph' et Alex Vencel l'ont félicité. Romain et le petit Kevin ont demandé comment ça marchait pour devenir le chef de la ville. Monsieur Herzog a dit que les habitants de la ville mettent un bulletin avec le nom du chef qu'ils veulent dans un isoloir dans une enveloppe dans une urne et celui qui a le plus de bulletins a gagné. Les deux jeunes était étonnés. Romain a rétorqué : "c'est marrant, je pensais que ça marchait comme dans les battle de tecktonik, à l'applaudimètre...". Monsieur Herzog a souri et a demandé à Romain s'il avait voté. "Nan, j'ai pas besoin de désigner un chef ! Mon chef, c'est moi ! ".

Pour préparer le match de Lille, Monsieur Furlan a eu une idée. A la fin de l'entrainement, hier, il est allé parler avec Yac'. " Yac', on pêche au niveau de la benégation ! ", qu'il lui a dit. Yac' a regardé le coach avec un regard façon Rantanplan dans les Lucky Luke : "De la pêche ? Quoi !?" "Mais non, je te dis juste que l'équipe manque de combattivité, alors j'ai pensé faire appel à ton père pour faire une activité karaté avec le groupe, comme après le match de Mess : t'en penses quoi ?" Yac' a répondu par un regard encore plus vide qu'avant et il a bredouillé un truc inodile. Le coach n'a pas eu l'air content, il a foncé les sourcils et est reparti en soupirant. Monsieur Furlan m'a fait de la peine, y doit pas être bien pour faire appel à Cheikh Yacine !

Le chemin des filets

Hier après un entrainement léger, Monsieur Furlan nous a dit qu'on aurait deux séances aujourd'hui, une le matin et une l'aprem'. Forcément on a un peu râlé (surtout ceux du fond en fait), mais surtout pour la forme, parce que de toute façon, quand on joue pas au foot, d'habitude on s'ennuie ou on dort. Y'en a même qui cumulent les deux. C'est parce que les boites de nuit n'ouvrent que la nuit, sinon on saurait quoi faire de nos aprem'. Mais faut bien qu'Edgare ait un peu le temps de dormir...

Bref ce matin le coach il nous a fait une nanalyse technique du match de samedi à Chochaux. Ca veut dire qu'il nous passait le dvd du match en l'arrêtant toutes les 30 secondes pour nous expliquer des trucs, puis qu'il faisait des avances rapides avant de nous montrer 30 autres secondes puis de couper de nouveau pour nous expliquer d'autres trucs. Au final on a plus rien compris au match. Il était très content du secteur défensif, parce qu'on a pas pris de buts, et un peu moins du secteur offensif, parce qu'on a été innoffensifs. Mais c'est pas grave il nous a dit, qu'un point pris à l'extérieur c'est bien, mais qu'il faudra confirmer lors du prochain match. Romain a levé le doigt et a demandé s'il pourrait jouer vu que lui il l'a faite il a pas longtemps sa confirmation. Monsieur Furlan lui a dit que c'était bien, mais qu'il s'en fichait. Romain il aurait juste préféré savoir s'il pouvait jouer, mais avec le coach, on a compris que quand il commence à s'en ficher, c'est pas bon signe, alors on insiste pas. Là, on a reçu nos plateau-repas Herbalife et on est rentré les donner à nos femmes qui font des régimes, elles aiment beaucoup.

Quand on est revenu pour jouer au foot l'après midi, on a remarqué les jeunes dans un coin, tous autour du portable de Kévin. C'était Ali Mathlouthi qui appelait de Chateau roux. On a tous voulu lui parler, mais comme c'était pas possible, c'est Kévin qui lui demandait les questions et nous répétait les réponses. On voulait savoir si ça lui plaisait là-bas mais apparement pas, il s'ennuie à fond parce qu'il a pas encore beaucoup de copains, à part Eugène Ekobo qu'on y a prêté en même temps que lui, mais que sinon il s'ennuyait. On lui a dit de sortir un peu, mais le problème c'est que c'est tellement perdu que même des boites il n'y en pas. Par contre il était tout content parce qu'il avait marqué un but ce week-end, un vrai, qui compte et tout! "Il fallait quand même qu'un gars du Racing en mette un pour changer" il a dit, et là, il a rigolé, et nous aussi, sauf Kévin.

http://bavard.racingstub.com/blogs/b/bavard/photos/kevin-b80ec_th...

Après sur l'herbe, on a bien vu qu'il faisait des efforts en s'entrainant aux tirs, il essayait de faire comme on avait appris avec Monsieur Papin, en visant la barre. Mais il avait la tête ailleurs, il arrivait pas à l'envoyer ailleurs que sur Nico Puitdeboa. Faut dire que pour lui c'est devenu plus compliqué. Au début c'était cool, il n'y avait presque pas d'attaquants, du coup il était peinard. Encore l'arrivée de Wason, c'était sympa, ça a mis de l'ambiance, ils faisaient des concours de danses et tout. Mais comme ça nous a pas empéché de gagner, Philippe il s'est dit que tant qu'à faire, fallait renforcer l'équipe et faire venir des nouveaux, alors il a échangé Ali contre Jacob Mulenga, mais seulement pour une saison. Il vient d'un pays qu'on connait pas et qui s'appelle la Zambie, et ils ont jamais rien gagné. J'ai toujours pas compris s'il est gaucher ou droitier mais il est gentil. Puis après Philippe il a encore fait venir un gars de Chochaux, Alvaro Santos, un Brésilien. Il paie pas de mine parce qu'il est un peu gros, mais Ronaldo aussi et ça l'a pas empêché de marquer des buts. Là c'était Wason qui était content, parce qu'ils parlent la même langue, du coup il trainent tout le temps ensemble avec Rodrigo et Manu dos Santos, on les appelle le gang des lusitanos, je sais pas pourquoi, mais ça sonne bien.

On a essayé de le consoler un peu Kévin, en lui disant qu'il jouerait quand même de temps en temps, plus qu'Emile en tout cas. "Ouais mais le coach il met tout le temps un seul attaquant, on est quand même quatre pour une place!" Coco il dit que si on comptait Haykel ça faisait même cinq, et là même Kévin il a rigolé. Puis Guillaume a dit que si Monsieur Furlan le lui demandait, il voulait bien faire avant-centre aussi, que ça le dérangeait pas et tout. Là aussi on s'est marré, mais Guillaume il a dit que c'était pas une blague et qu'il allait s'entrainer très dur pour être près au cas ou. On a pas demandé au cas ou quoi, mais il est clair que lui aussi se fait du souci pour sa place, même si personne ne sait réellement laquelle c'est.

La mise aux verts

Après le match contre Lens, on a filé à l'hôtel, en bus. On était tous un peu fatigués, sauf Pagalou qui avait l'air moins carbonisé. Après 5 minutes de trajet, on a entendu un grand ronflement bizarre : c'était Emile, il dormait déjà ! Faut dire que ça faisait une éternité qu'il n'avait plus joué un (bout de) match officiel. Le doc avait les larmes aux yeux lorsqu'il est entré en fin de match. Je lui ai demandé ce qui se passait. Il a répondu : "Si on a réussi à soigner Emile, on réussira à soigner n'importe qui, c'est une victoire pour la médecine !". Reste plus qu'à ce que ce que soit une victoire pour le racing...

Au fond du bus, y avait toute la bande des jeunes. Après quelques minutes d'euphorie, le climat s'est dégradé entre le petit Kevin et Romain. Je me suis approché : "qu'est-ce qui se passe les pitchounes ?". Romain a répondu qu'il s'était assis en premier au centre de la banquette arrière et que Kevin lui avait volé sa place. Le petit Kevin a rétorqué "oui mais moi d'abord j'ai mal aux jambes, j'ai besoin de place pour les étendre, parce que moi, j'ai joué !". Romain s'est vexé et a traité Kevin de crâneur. "Et puis t'es qu'un copiteur, j'avais la crête avant toi !! " qu'il a rajouté, avant que je l'emmène avec moi à l'avant du bus pour se calmer.

https://racingstub.com/ressources/photos/Saisons/2006-2007/Journe...

Pendant ce temps, Renaud téléphonait. Il s'est tourné vers nous : " C'est Edgare ! Il veut que Wason le rejoigne au Miroir, il est avec un groupe de Colombiennes qui veulent apprendre la "Ric-Rac" !". Doch Santoch' a traduit à Wason qui a éclaté de rire. Monsieur Furlan a fait semblant de se fâcher : " Les gars, ce soir vous dansez la Rique-Raque dans vos lits, et nulle part ailleurs, c'est la mise au vert !". Tout le monde a souri. Philippe était radieux. Je me suis approché : " Pas trop déçu qu'à cause de nous Guirou parte de Lens et que du coup JPP retrouve du travail ?!" que je lui ai balancé, pour rigoler. Il a répondu qu'il préférait se réjouir que ce soit l'autre racing qui se tape la Coupe du couillon désormais. Il a conclu en disant : "Ils peuvent toujours se brosser pour récupérer Eric, les Chtis ! ". Il est toujours un peu en colère lorsqu'il reparle de JPP, il a pas digéré que JPP prenne contact avec Gervais Martelle pendant qu'il était lui même occupé à parler avec Monsieur Furlan. C'est vrai que c'est pas cool, au moins Philippe il a une morale !
  • 1 (current)