Paris















Faure de café !

16/02/2009 07:04
1.679 lectures
RIP, rest in pipe ?

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-224-1...

"Le 16 février 1899, Félix Faure téléphone à Marguerite et lui demande de passer le voir en fin d'après-midi. Quelques instants après son arrivée, les domestiques entendent un coup de sonnette éperdu et accourent : allongé sur un divan, le président râle tandis que Marguerite Steinheil réajuste ses vêtements en désordre. Félix Faure meurt quelques heures plus tard.

Il est en fait mort d'une congestion cérébrale. La rumeur veut que Faure soit mort dans les bras de sa maîtresse Marguerite Steinheil. Dès les jours qui suivent, le Journal du Peuple avance qu'il est mort d'avoir « trop sacrifié à Vénus », c'est-à-dire d'un effort excessif dans le cadre de l'acte sexuel. La plaisanterie populaire va jusqu'à préciser que c'est par une fellation, que la maîtresse provoqua l'orgasme qui lui fut fatal. En 1908, elle sera jugée et acquittée pour le meurtre de son mari et de sa mère commis à son domicile parisien, impasse Ronsin dans la nuit du 30 au 31 mai 1908. Ce double meurtre donnera lieu à bien des hypothèses. On parla d'un prince royal anglais ou d'un grand duc russe qui, surpris par le mari aurait pris celui-ci pour un cambrioleur. La mère s'étouffant de saisissement, en aurait avalé son dentier. En 1917 dans le journal pacifiste "Le Bonnet Rouge" Almereyda impliqua Clémenceau dans l'affaire. Alors président du Conseil et ministre de l'Intérieur, il aurait soupçonné Meg Steinheil d'avoir gardé un diamant donné par le tsar au président; Meg ayant refusé de le rendre, Clémenceau aurait ordonné une descente de policiers impasse ronsin. Ceux-ci, déguisés en cambrioleurs, auraient été surpris par les Steinheil qu'ils croyaient à la campagne. Ils auraient tué par mégarde M. Steinheil. sa belle mère serait morte d'une crise cardiaque. Affolés, ils auraient camouflé leur incursion par de faux indices.

On raconte que le curé qui arriva à son chevet aurait demandé : « Le Président a-t-il toujours sa connaissance ? ». Un domestique lui aurait répondu : « Non, Monsieur l'abbé, on l'a fait sortir par l'escalier de service ».

Marguerite Steinheil fut alors surnommée la « Pompe Funèbre ». Clemenceau aurait dit de lui (mot rapporté sous diverses formes) : « Il voulait être César, il ne fut que Pompée », allusion au goût du président pour le faste dont les satiristes de l'époque avaient coutume de se moquer ou à la fellation qui prétendument provoqua sa mort. Georges Clemenceau, qui ne l'aimait guère, apparemment aurait aussi déclaré après sa mort « En entrant dans le néant, il a dû se sentir chez lui », et aussi « Ça ne fait pas un Français en moins, mais une place à prendre ». Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

On a dit aussi qu'il avait été empoisonné par des Dreyfusards thèse reprise par Edouard Drumont (1844-1917) dans son journal "La libre parole" où il affirmait qu'un cachet empoisonné avait été placé parmi les cachets que prenait le président." (source)

Tombe raideur

15/02/2009 10:22
269 lectures
Raideur on the storm ?

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-223-5...

"Riders on the storm
Riders on the storm
Into this house were born
Into this world were thrown
Like a dog without a bone
An actor out on loan
Riders on the storm..."




Secrète Défense ?

10/02/2009 00:01
414 lectures
Comment réussit-on à installer une pancarte "Défense de marcher sur le gazon ?"

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-085-d1f3b.jpg " class="st-img-fancybox" data-fancybox="comments">https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-085-d1f3b.jpg " alt=" https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-085-..." class="st-bb-image-center" />
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-046-d1f3b.jpg " class="st-img-fancybox" data-fancybox="comments">https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-046-d1f3b.jpg " alt=" https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-046-..." class="st-bb-image-center" />
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-038-d1f3b.jpg " class="st-img-fancybox" data-fancybox="comments">https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-038-d1f3b.jpg " alt=" https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-038-..." class="st-bb-image-center" />
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-072-d1f3b.jpg " class="st-img-fancybox" data-fancybox="comments">https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-072-d1f3b.jpg " alt=" https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/002/30.01.2009-072-..." class="st-bb-image-center" />


C'est la caca, c'est la cata, c'est la... catacombe

07/02/2009 12:29
1.370 lectures
Désolé, ce n'est pas ici qu'on enterre le Racing...

Même s'il ne fait plus trop sourire...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-247-4...

Les catacombes, c'est comme dans Indiana Jones, mais en miniature, fallait bien s'occuper !

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-250-4...

En vous souhaitant un agréable séjour dans notre tombeau...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-252-4...

Et puis c'est le puits :

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-253-4...

L'éclairage est d'époque. Dit-on.

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-260-4...

Ah ouais, quand même :|s

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-262-5...

Pour des carrières en vie, Thiroux démission !

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-264-5...

Amen... les ossements ?

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-001-5...

Il faut respecter Maître Tombeau :

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-002-5...

Y a un os qui dépasse, va falloir tout reranger...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-003-5...

Que les immortels parlent, ou se taisent à jamais...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-005-a...

Parce que quand l'os ment...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-012-a...

Cata-combles

06/02/2009 00:01
553 lectures
Les Catacombes de Paris, dans leur partie visitable, sont surtout un gigantesque ossuaire où s'empilent bien rangés des millions d'os, avec un soin architectural surprenant. On déambule au milieu de ce puzzle géant avec des galeries atteignant parfois une vingtaine de mètres de profondeur où s'entassent méticuleusement ces innombrables ossements à portée de main...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-267-2...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-009-c...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-010-c...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-277-2...

D'art des villes

05/02/2009 00:01
319 lectures
Après les super zéros d'hier, quelques oeuvres plus intéressantes aperçues à Beaubourg.

Volet 2, l'avocat de l'art...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-152-5...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-154-5...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-161-5...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-167-5...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-172-d...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-168-5...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-174-d...

Et mon chouchou :x

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-177-d...

Enfin, le Centre Pompidou, c'est avant tout une architecture pas anodine :

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-195-d...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-199-d...
https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/001/30.01.2009-207-d...

(source : Centre Pompidou, Paris)









Mon Parnasse ?

12/11/2008 00:01
275 lectures
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-093...

"Le mont Parnasse (ou simplement Parnasse, du grec ancien Παρνασσός / Parnassós) est une montagne du centre de la Grèce, qui surplombe la cité de Delphes. Particulièrement vénéré dans l'Antiquité, il était consacré à la fois au dieu Apollon et aux neuf Muses, dont il était l'une des deux résidences." (source)


Chat persé ?

10/11/2008 00:01
468 lectures
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-283...

A côté des finalement classiques étrusque, romaine et grecque, la partie des antiquités orientales du Louvre a été une heureuse surprise.
Oubli ou redécouverte, je n'avais pas le souvenir de ces trésors perses, de Mésopotamie, etc.

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-273...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-275...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-277...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-282...
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-341...

Quelques infos ici et ...

Sarko-phage ?

08/11/2008 00:01
283 lectures
A 30€ le "pov'con", on n'a pas fini d'en bouffer et y en a qui vont s'en mettre plein la panse...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-242...

Citation:
Le 28 août dernier, Hervé Eon, militant socialiste, se rend à une manifestation lors du passage de Nicolas Sarkozy dans sa ville de La val (Mayenne). Au moment où passe le convoi présidentiel et alors qu'il est interpellé par la police, il brandit une pancarte "Casse-toi pov' con".

Poursuivi par la justice pour "offense", il a été condamné ce jeudi à 30 euros d'amende avec sursis par le tribunal de grande instance de Laval.

Sur RMC, ce vendredi matin, il réagit à cette condamnation:

"Je pense faire appel de cette décision. Parce que dans "condamné à une amende avec sursis", il y a "condamné". Et s'ils veulent faire un symbole, j'irai défendre le symbole de la liberté d'expression".

"Le slogan, chacun pouvait le prendre pour lui. C'était juste pour explique qu'on ne parle pas comme cela aux gens. C'était un acte réfléchi. Si Nicolas Sarkozy le prend pour lui, il faut qu'il sache qu'il a offensé tous les citoyens en insultant ce citoyen au salon de l'agriculture." (source)


Udine-t-on ce soir ?

03/11/2008 00:01
414 lectures
En face d'un palais vénitien ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/27.10.2008-017...

A l'ombre de la Piazza Liberta à Udine ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/vacances-itali...

Ou face à la Tour Eiffel brumeuse ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.10.2008-352...


"On s'en fout, on n'y va pas, on n'a qu'à se cacher sous les draps, on commandera des pizzas, toi la télé et moi, on appelle, on s'excuse, on improvise, on trouve quelque chose, on n'a qu'à dire à tes amis qu'on les aime pas et puis tant pis !"


L'épais de bois

27/12/2007 00:01
243 lectures
Quelques grammes de finesse dans un monde de murs brutes...

Des couleurs au nom, y a d'la poésie au coin d'la rue...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/23.12.2007-006...

Pour ceux qui souhaitent s'affranchir un peu des habituels jouets en plastique chinois, il y a un petit magasin du même nom avec de jolis joujoux en bois...


Loulouvre y es-tu ?

03/08/2006 19:13
1.249 lectures
http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-136...

"T'as vu Lolita,
Ta pote Marylou,
Qu'a un an de moins qu'toi,
Qu'j'ai connue bout de chou,
T'as vu comme elle a
changé tout d'un coup ?
Eh ben, ma doudou,
Elle a vu le loup.

J'vais pas lui r'procher,
Eh, c'est pas un crime,
A peine un pêché,
Et des plus minimes.
D'après sa copine,
Qui l'a balancée,
C'est à la mi-août
Qu'elle a vu le loup.

C'est plus pour la frime
Que pour le frisson
Qu'un soir de déprime
Un gentil couillon
A eu le grand bonheur
De gagner l'pompon,
De cueillir sa fleur
Avant la saison.

Hormis la jouissance
D'emmerder ses vieux,
Y avait pas urgence,
Y avait pas le feu,
D'autant qu'la romance
A duré bien peu.
Elle a vu le loup
Deux minutes en tout.

Pour la performance,
Et puis pour l'extase,
La pauvre est, malchance,
Tombée sur un naze,
Vilain comme un pou,
Maladroit comme tout.
Elle a vu le loup,
Il vaut pas un clou.

Elle a vu le loup,
Tant mieux ou tant pis,
C'était pas un bon coup,
Ni un bon parti.
J'lui jette pas la pierre,
J'crée pas une émeute.
Y paraît qu'sa mère
A vu toute la meute.

Quant à toi, ma douce,
Ma jolie pucelle,
Suce encore ton pouce,
Joue à la marelle.
C'qu'a fait Marylou,
Eh ben, tu t'en fous.
Elle a vu le loup,
C'était un voyou !

Mais j'espère, ma douce,
Que quand viendra l'heure
De prendre cette Bastille
Sous ta robe à fleurs,
Le loup aura l'heur
De te plaire autant
Pour son joli coeur
Que pour ses talents.

S'il est, ce beau jour,
Doux comme un agneau,
Donne lui ton amour
En paquet-cadeau,
En plus du diamant
Que tu gardes encore,
Mais combien de temps ?
Au creux de ton corps." (source)

Renaud, Elle a vu le loup


Tour Effet

08/07/2006 13:38
1.261 lectures
Tour Eiffel, tour est fait ?
Encore une illusion...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-075...

"Je suis l'dauphin d'la place Dauphine
Et la place Blanche a mauvaise mine
Les camions sont pleins de lait
Les balayeurs sont pleins d'balais

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les travestis vont se raser
Les stripteaseuses sont rhabillées
Les traversins sont écrasés
Les amoureux sont fatigués

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Le café est dans les tasses
Les cafés nettoient leurs glaces
Et sur le boulevard Montparnasse
La gare n'est plus qu'une carcasse

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

La tour Eiffel a froid aux pieds
L'Arc de Triomphe est ranimé
Et l'Obélisque est bien dressé
Entre la nuit et la journée

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les banlieusards sont dans les gares
A la Villette on tranche le lard
Paris by night, regagne les cars
Les boulangers font des bâtards

Il est cinq heures
Paris s'éveille
Paris s'éveille

Les journaux sont imprimés
Les ouvriers sont déprimés
Les gens se lèvent, ils sont brimés
C'est l'heure où je vais me coucher

Il est cinq heures
Paris se lève
Il est cinq heures
Je n'ai pas sommeil" (source)

Jacques Dutronc, Il est 5 heures, Paris s'éveille

Entre deux Tours

05/07/2006 07:00
274 lectures
"La victoire est brillante, mais l'échec est mat" (Coluche)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-117...

"chess is such a difficult game
there are so many pieces
so many squares where you can go
so few promises
never you mind all the others
anticipating your next move
i know it's hard cause you got a lot to do
street signs and traffic lights ever confusing me it's you
stop left, go right, no U-turn, where's the goddamn exit
never you mind all the others
influencing your next move
i know it's hard cause you got a lot to prove
lalalalalalala
sex and drugs and rock n' roll
pieces by rocking for you
this puzzle can't be done wrong
so cover 'em while you can
never you mind all the others
aniticipating your next move
never you mind all the others
never you mind what they do
don't let them get you down cause it's there too
you'll be trapped forever under their shoe
here is the paper so go
i know it's hard cause you got a lot to do
fa la la la la la la la la la la la la la la la la la" (source)

Weezer, Chess

Air Rance... Errance ?

02/07/2006 10:35
943 lectures
Arrivé avant 6h à l'aéroport, je découvre tout seul une fois dans le sas de sécurité que mon avion est annulé... depuis la veille. Comme quoi, contrôle et sécurité portent vraiment leurs fruits... Gêné, on m'envoie à un guichet, qui me renvoie à un autre, puis à un troisième. Forcément, ce qui devait arriver arriva et avec tout ce temps perdu je suis loin, loin sur la liste d'attente et rate le prochain avion. Je passe donc près de trois heures à l'aéroport, à maudire Air France, la réunion et Saint-Exupéry et le Petit Prince dont la statue métallique me nargue pendant tout le petit déjeuner... La suite n'est plus qu'anecdotique : arrivé à ma place, je la vois occupée, nous sommes deux sur la 15F. Le steward reste interloqué, me promet de trouver une solution et je suis ballotté de siège en siège tandis que l'avion se remplit. Il s'agit d'une erreur, me dit-il en revenant, ce que je n'avais pas imaginé, naturellement. Je souris en grinçant des dents. On m'installe à un siège, avant de me faire redéloger. Donc on m'attribue une autre place, elle aussi finalement occupée, et après avoir fait le flipper pendant 15 mn et essayé 23 sièges, je me pose enfin entre une grosse bourgeoise qui déchirera les pages du Magazine Air France pour les cacher avec un air gêné dans son sac Channel, et un homme qui passera le trajet les doigts dans le nez à envoyer ses boulettes de mon côté. Je hais déjà cette journée à Paris... Et l'heure passée dans la navette Air France immobilisée dans les bouchons n'améliore pas la situation...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-147...

Heureusement, après une présence symbolique pour la fin de la réunion, je retrouve ma liberté et le contrôle du reste de ma journée. Elle débute à la Tour Eiffel, puis à l'encore tout frais Musée du Quai Branly, où un vigile vient quand même me dire avec un sourire sadique que les photos sont interdites, pendant que les flashs crépitent autour de nous. Il est dit qu'ils veulent tous me pourrir le jour... S'ensuite ensuite une quête frénétique dans la capitale, qui me verra arpenter le pavé sans relâche : Invalides, Pont Alexandre III, Petit et Grand Palais, Champs Elysées, Palais de la Découverte, Place et Pont de l'Alma, Musée d'art moderne, Pont de Iéna, Palais de Chaillot, Trocadéro, Quai et Fontaine Saint-Michel, Notre-Dame, Palais de Justice, Châtelet, Saint-Eustache, Hôtel de Ville, Louvre, etc. Pris dans mon obsession de marcher, je descends les quais dans l'autre sens, jusqu'à la Tour Eiffel et son effervescence continue bien qu'il soit minuit passé. Phare dans la nuit parisienne, elle guide mes pas perdus jusqu'à mon hôtel au milieu du Xve. Après quelques heures d'un court sommeil, malgré la douleur physique et le refus de mes jambes, je remonte jusqu'aux Invalides, erre vers Matignon, petit-déjeune dans le VIe et entre dans Saint-Sulpice, remonte vers le Quai d'Orsay et son musée, cherche Audrey Tautou entre deux pyramides au Louvre, traverse le Jardin des Tuileries jusqu'à la Concorde, puis Marie Madeleine, l'Opéra, Place Vendôme, le Louvre encore, puis je redescends jusqu'à Montparnasse. A bout, j'arrive à l'aéroport, pour apprendre que mon avion est annulé suite à des incidents techniques...

De la discorde à la Concorde...

01/07/2006 11:21
428 lectures
Escale parisienne, pour se donner un peu d'air...

"Il ne faut pas parler de concorde dans la maison d'un imbécile pendu" (Francis Blanche)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/30.06.2006-174...

"La place de la Concorde a été érigée entre 1755 et 1775. Ange-Jacques Gabriel (1698-1782) remportera le concours d'architecture en présentant un projet basé sur un octogone délimité par un fossé entouré de balustrades.

D'une superficie de 84.000 mètres carrés, cette place portera à l'origine le nom de Louis XV. Elle deviendra la place de la Révolution en 1792, après le renversement de la statue équestre du roi sculptée par Bouchardon. Ce lieu sera le théâtre des exécutions durant la Terreur. Pas moins de 1119 personnes, parmi lesquelles le Roi Louis XVI, sa femme Marie-Antoinette, la plupart de leurs proches, puis les chefs de la Révolution, subiront ici le châtiment de la guillotine.

Huit statues, représentant huit villes françaises différentes, seront commandées pour orner les piédestals érigés autour de la place. Cortot sculptera Brest et Rouen, Pradier Lille et Strasbourg, Petitot Lyon et Marseille, Caillouette Bordeaux et Nantes. Deux fontaines, inspirées de celles de Saint-Pierre de Rome, seront construites entre 1835 et 1840 au centre de la place. Celle du nord représentera la Navigation fluviale et celle du sud la Navigation maritime.

La place est délimitée au nord par deux bâtiments jumeaux construits par Ange-Jacques Gabriel de part et d'autre de la rue Royale. L'hôtel de la Marine accueille le siège de l'Etat Major de la Marine Française, et l'hôtel de Crillon est l'un des grands hôtels parisiens. Ce dernier sera le lieu de signature, le 6 février 1778, du Traité d'Amitiés et d'Echanges entre le Roi, Louis XVI et les treize Etats Indépendants d'Amérique. Benjamin Franklin comptera parmi les signataires représentant les Etats Unis. Une plaque adossée rue Royale commémore, en anglais et français, ce Traité par lequel la France reconnaissait l'Indépendance des Etats-Unis.

Les colonnades, inspirées de celles du Louvre, témoignent du style du début de la période Louis XVI. Les originaux des Chevaux de Marly, placés de part et d'autre des Champs-Elysées, se trouvent actuellement au Musée du Louvre. Ils ont été commandés à Guillaume Coustou pour le château de Marly.

L'obélisque en granit rose érigé au milieu de la place, vieux de 3300 ans, sera offert à la France en 1831 par Muhammad Ali, Vice-roi et Pacha d'Egypte. Le monument, d'un poids de 230 tonnes et mesurant 23 mètres de hauteur, se trouvait à l'origine dans le Temple de Thèbes (Louxor). Il parviendra à Paris sous le règne de Louis-Philippe, à l'issu d'un voyage de quatre années. L'obélisque est recouvert d'hiéroglyphes. Le socle décrit les moyens techniques ayant permis son transport et son érection sur la place." (source)
  • 1 (current)