Art



Courant d'art...

13/05/2007 10:47
2.125 lectures
Le Pop art...

Le pop art est un mouvement qui trouve son origine en Angleterre au milieu des années 50, sous l'impulsion de Richard Hamilton et Edouardo Paolozzi. Un peu plus tard, dans les années 1960, c'est au tour du Pop art américain d'émerger avec Andy Warhol, Roy Lichtenstein, Robert Rauschenberg ou encore Jasper Johns. C'est surtout la branche américaine qui va populariser ce courant artistique devenu majeur, en dénonçant la consommation de masse à tout prix et présenter l'art comme un simple produit à consommer : éphémère, jetable, bon marché...


Le mot pop art (abrégé de « popular art ») a été prononcé pour la première fois en 1955 par Lawrence Alloway, un critique d'art anglais qui faisait partie de l'independent Group, groupe d'intellectuels travaillant sur le rôle de la technologie dans la société.

Mais ce qui caractérise profondément ce mouvement, c'est le rôle de la société de consommation et des déformations qu'elle engendre dans notre comportement au quotidien. C'est à partir de ce principe que les artistes américains vont mettre en évidence l'influence que peut avoir la publicité, les magazines, les bandes dessinées et la télévision sur nos décisions de consommateurs. Par la suite, ce mouvement va s'étendre et toucher d'autres domaines comme la mode, l'architecture, le design, etc.

L'accueil est très bon dès les débuts du mouvement, car le pop art est à priori simple et accessible. Les procédés utilisés par les artistes étaient souvent des nouveaux produits qui sortaient tout juste de cette société de consommation : acrylique, sérigraphie, etc. Les couleurs sont souvent vives et décalées par rapport à la réalité. Andy Warhol (1928-1987) est considéré comme l'un des apôtres du pop art.

Au-delà de la peinture, le pop art a usé de techniques picturales qui n'étaient auparavant pas considérées comme proprement artistiques, mais industrielles. Ce mouvement a perturbé le monde artistique d'autres manières, par exemple à travers la remise en cause du principe d'unicité d'une oeuvre d'art. Andy Warhol reproduisait les siennes par centaines, parfois même par milliers, ce qui heurtait les idées classiques attribuant à une oeuvre sa valeur car elle est unique.

Le pop art utilise des symboles populaires, qui marquent l'inconscient dès l'enfance. De Mickey Mouse à Marylin Monroe, en passant par Mick Jagger, l'admiration quasi généralisée de certaines idoles y est exultée de manière neutre ou non, selon l'artiste. La culture publicitaire de la société de consommation est une autre source d'inspiration.

Andy Warhol, Sérigraphie du Che
http://www.salondeartedigital.com/images/Che%20Guevara%20(Andy%20...

Roy Lichtenstein (elle est pour toi celle-là hyrka :D)
http://www.ac-amiens.fr/pedagogie/arts_plastiques/capes04/lichten...


Le pop art en Grande-Bretagne

L'Independent Group se réunissait à l'Institute of Contemporary Arts depuis 1952. Ce groupe réunit les grandes figures de la création du Pop art, parmi lesquelles Richard Hamilton et Eduardo Paolozzi. Dès 1947, Paolozzi crée des collages utilisant des images de magazines américains mais il déclara plus tard que cela fut plus influencé par le mouvement surréaliste que par la culture populaire. Hamilton commença à étudier les travaux de
Marcel Duchamp
et développa une série de projets mélangeant art et publicité. La conférence de Reyner Banham à l'Independent Group posa les bases du Pop art en y incluant les objets de la vie quotidienne aux États-Unis et les magazines populaires. Alloway parla de sa théorie sur un continuum entre le « hight art » admis par les établissements culturels traditionnels et le « low art » du pop art.

En 1956, les membres de l'Independent Group participèrent à l'exposition This is Tomorrow au Whitechapel Gallery pour laquelle Hamilton créa le collage Just What Is It that Makes Today's Homes So Different, So Appealing?: http://www.georgetown.edu/faculty/irvinem/CCTP738/hamilton-home-a....

Son travail est considéré comme le manifeste du pop art en Grande-Bretagne. C'est également la première apparition du mot pop dans ce contexte.

Après This is tomorrow, Hamilton continua à développer les caractéristiques du pop art en exposant peintures et collages ayant pour sujets les voitures américaines, les biens de consommations et des pin-ups en tant qu'éléments d'une étude anthropologique ayant introduit le fétichisme qui deviendra un élément majeur du pop art. Hamilton est devenu un conférencier du Royal College of Art où il rencontra David Hockney ainsi que d'autres jeunes artistes qui développèrent le pop art en Grande-Bretagne. En 1961, Hockney, avec Peter Blake et R. B. Kitaj annoncèrent dans une exposition commune l'arrivée du pop art britannique.

Richard Hamilton, "She"
http://artemoderna.supereva.it/Hamilton.jpg

David Hockney, "Peter getting out of Nick's pool"
http://www.liverpoolmuseums.org.uk/picture-of-month/graphics/larg...

Peter Blake
http://www.andylangager.net/sgtpepper.jpg

Edouardo Paolozzi
http://www.chapeleiromaluco.blogger.com.br/Sir%20Eduardo%20Paoloz...



Le pop art en Espagne

En Espagne, le pop art est associé au « new figurative ». Eduardo Arroyo peut être admis comme artiste du pop art par son intérêt pour l'environnement ainsi que sa capacité à retranscrire l'éventualité interconceptuelle de la notion absolue de la vie quotidienne.

http://farm1.static.flickr.com/50/148370751_14cd676fde.jpg

Le pop art au Japon

Au Japon, le pop art est identifiable par ses sujets et son style réguliers. Beaucoup d'artistes japonais se sont inspiré des mangas et parfois de Ukiyo-e ou d'art traditionnel. L'artiste du pop art japonais le plus reconnu est actuellement Takashi Murakami du groupe d'artistes Kaikai Kiki (:)) ), renommés pour leur production massive, le Superflat, un style surréaliste, post-moderne dont l'inspiration principale vient des mangas et de la culture urbaine japonaise. Ce style vise principalement la jeunesse et a un grand impact culturel. Plusieurs artistes, comme Yoshitomo Nara, sont reconnus pour leurs graffitis, d'autres, comme Takashi Murakami sont connus pour leurs figurines en plastiques. Un grand nombre d'artistes du pop art japonais utilise des images surréalistes ou obscènes (sacré lasso...) voire choquantes (mouais...) dans leurs oeuvres. Ces éléments attirent les adolescents et les adultes (bien que censé être moralement choquant, ou provoquant, ceci n'est pas considéré comme offensant au Japon.) Une métaphore habituelle dans le pop art japonais est l'innocence et la vulnérabilité des enfants et de la jeunesse. Des artistes comme Aya Takano ou Yoshitomo Nara utilisent les enfants comme sujets dans la quasi-intégralité de leurs oeuvres. Alors que Yoshitomo Nara montre des scènes de colère ou de rébellions par des enfants, Aya Takano montre l'innocence des enfants en peignant des filles nues.

Takashi Murakamihttp://www.artbr.com.br/takashimurakami/images/Murakami3-thumb.jpg

Yashimoto Nara
http://mikkibass.com.ne.kr/images/gallery%201.jpg

Aya Takano
http://static.flickr.com/53/183982221_c7fabaf564_o.jpg

Art-chitecture...

31/03/2007 13:09
2.776 lectures
J'ai envie de commencer une petite série sur l'Art. Sous toutes ses formes. En commençant par l'Architecture.

Quelqu'un me demandait récemment quels étaient les architectes contemporains que je connaissais. Bien évidemment, et comme beaucoup d'entre nous je présume, les noms de Philippe Starck (qui est davantage designer je vous l'accorde), Jean Nouvel, Le Corbusier me sont venus à l'esprit. Après de longues recherches, j'ai compris pourquoi je ne connaissais pas les autres : ils ont des noms à coucher dehors !!!

De Stijl (qui semble avoir inspiré The White Stripes), Miers van der Rohe, Gerrit Rietveld (dont on retient la zig-zag chair), Ieoh Ming Pei (à qui l'on doit la Pyramide du Louvre), Renzo Piano (le Centre Pompidou à Paris), Rem Koolhaas (adepte du déconstructivisme), Christian de Portzamparc (Ecole de Danse de l'Opéra de Nanterre) et j'en passe !

La plus sûre manière de retenir le nom d'un architecte, est de lui associer sa plus belle création... Ci-dessous, mes coups de foudre...

http://arts-plastiques.ac-rouen.fr/formation/agregation/franck_ll...
Franck Lloyd Wright

http://www.hiandlomodern.com/IMAGES/BOOKS/painting/guggenheim.jpg
Franck Lloyd Wright, Musée Guggenheim de New-York


http://www.oldhouses.com/images/lst/000/137/L_exterior4.jpg
Mies Van Der Rohe et ses fameux pavillons

http://terresdefemmes.blogs.com/photos/uncategorized/mies_van_der...
Mies Van Der Rohe (le fauteuil c'est également lui qui en est le designer)

http://www.plataformaarquitectura.cl/cpgarq/albums/userpics/10018...
Richard Rogers, Palais de Justice d'Anvers une fois

Rogers qui a collaboré à l'érection du Pomp-idou (hihi) et à "oui oui, c'est Strasbourg !"

(Désolée j'arrive pas à rester sérieuse jusqu'au bout :D)

(Vos suggestions et connaissances sont les bienvenues afin d'alimenter ma rubrique ;) )

Mise à nue...

26/11/2006 00:00
563 lectures
Femme aimante, pâle
dénudée du tricot des persévérants soleils,
ton regard gomme mes torrides tornades
Incitatrice de la mouvance des sables,
par le miroir de mes mains,
ton corps, sous la lune, improvise sa chanson.

Je prête mon nom à tous tes jeux,
quand tu balaies la nuit de ta robe d'oracle
pour que nos gestes se reconnaissent.

Sous les draps du matin, à l'orée du flou,
tu retrouves ta cadence.
La lumière de tes mots, ses grains mouillés,
me font douceur glissante

Femme papyrus
fragile intercalaire
entre aujourd'hui et tout lendemain,
je me double dans tes jardins-mémoires.
Porteuse de rêve, au carrefour des rues sans nom
les années de décloisonnements
là où les joncs se courbent
pour saluer la prudence de tes pas.

Je te regarde de mes mains,
te touche, de tous les yeux de ma tendresse
Fais-moi un paillis de ton corps,
en contrepoint de la sécheresse de tant d'hiers.

Femme de libre index,
maintenant que tu me lis à livre ouvert,
l'écorce de mes pages te sera le sésame
des secrets que je dessine,
sous le rythme de ta méridienne.

Losque ma nuit oubliera de se coucher,
m'accordant paix et poussière,
je continuerai à décoder le dialogue de tes gestes,
quand tu faisais la sieste, tel un poème en gestation.

Sur ta plage,
Un fémur que je veux de temps très anciens,
tient tête encore à l'ensablement des vagues
car il était une fois,
une lente phrase de violoncelle....

Anthony Phelps, "Femme papyrus"

http://www.triremis.com.au/petros/graphics/nude-pencil.jpg

"l'écorce de mes pages te sera le sésame des secrets que je dessine..."

Un p'thi bou de pouaisie...

26/09/2006 22:30
1.429 lectures
Ce sont les mères des hiboux
Qui désiraient chercher les poux
De leurs enfants, leurs petits choux,
En les tenant sur les genoux

Leurs yeux d'or valent des bijoux
Leur bec est dur comme cailloux,
Ils sont doux comme des joujoux,
Mais aux hiboux point de genoux !

Votre histoire se passait où ?
Chez les Zoulous ? Les Andalous ?
Ou dans la cabane bambou ?
A Moscou ? Ou à Tombouctou ?
En Anjou ou dans le Poitou ?
Au Pérou ou chez les Mandchous ?

Hou ! Hou !
Pas du tout, c'était chez les fous...

Robert Desnos, Les Hiboux

http://www.val-saint-lambert.com/v2/images/hibou.png

Raconte-moi une histoart...

17/09/2006 09:03
2.632 lectures
Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau bruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité.

Promenade de Picasso, Jacques Prévert

http://jonathanscorner.com/writing/icons/picasso_the_guitar_player.gif
  • 1 (current)
Flux RSS Le stublog de playlikebeckham : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
playlikebeckham1399669215.jpg

playlikebeckham

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006