(re)trouvailles


Mémoires d'outre-tombe, Tome III

17/10/2006 19:52
335 lectures
22 janvier 2006

Dimanche matin...
17h, samedi. Départ pour une fiesta prometteuse. Nous voilà toutes les 3, gamines trentenaires en route pour l'aventure. 3 pouffes en goguette. On a le plan. Sortie 17, prendre la D23... On écoute Manu Chao. Jusqu'ici, tout va bien... Et puis la nuit tombe, la neige aussi, merde, on est paumées ? Ah non, ouf, c'est là. Les amis sont déjà là. Waouh, c'te baraque !! On visite. Au premier, en haut de l'escalier, un portrait. Un p'tit malin nous raconte que c'est celui de la petite fille qui s'est pendue y'a 5 ans dans notre chambre. Y'a encore le clou, il grince parfois la nuit... N'imp' ! On se perd dans les méandres de ce manoir. On boit, on fume, on rit, on mange, on danse, on dit des conneries, on sms, on renverse des verres, on crame un fauteuil, on écrase des punaises. Cet endroit mystérieux est infesté de petites invitées surprises, les filles hurlent, les hommes essayent d'être courageux. Enfin non, UN homme seulement... Et puis à 6h, un cri. Strident. C'est un des ordinateurs qui n'en peut plus. C'en est trop. On voulait écouter Radiohead, mais il était pas OK le computer... C'est ça les modern partys : 2 PC, une table de mixage et le tour est joué. Fini le temps des vinyls, à la remise les mange-disques ! (Des vynils on en a encore chez soi, ça fait genre. On se vante d'avoir des maxis collectors d'Anne Clark ou de Kraftwerk, mais on omet de citer les autres, ceux qui nous font honte. Rick Astley ou Kylie Minogue...). Allez ouste, tout le monde au lit ! Ma compagne de chambrée (pouffe n°3), est claustro, alors on laisse la porte ouverte. Elle a peur aussi. Alors on laisse une petite lumière. Elle, c'est le genre "grande gueule". A danser sur la table en hurlant sa joie, et la minute d'après elle dort sur le tas de vestes (bon d'accord, moi aussi ça m'arrive...). Elle a ramené ses chaussons (qu'elle est con celle-là !! mdr), elle met 3 plombes à enlever ses lentilles. A 4 grammes je compatis... Nuit courte. 4h de sommeil. Pouffe n°3 se lève, c'est l'heure du premier pipi ! Elle revient, morte de rire. "Y'a Sandy qui dort par-terre dans la salle de bains !", me balance -t-elle entre deux gloussements. Sandy j'la connaissais pas. Dans les soirées, y'a un truc insupportable : faut faire la bise à tout le monde et donner son prénom aux inconnus (moi des fois je change, de toute façon tout le monde s'en fout. Alors parfois je m'appelle Josiane, ou Marie-Cécile...). Elle est arrivée vers moi, joue tendue : "Salut, moi c'est Sandy !", et moi j'ai eu envie de répondre: "Salut, moi c'est Pamela!" (sur le même ton, évidemment...). Nan, Maud, ta gueule... Sandy, elle chante dans un groupe de rock, elle a des araignées. Le genre de fille qui fascine certains mâles... 10h47. Y'en a un qui a décidé de réveiller toute la maisonnée à coups d'AC/DC. Sont cons ces parisiens... 11h57. Les 3 pouffes reprennent la route. Putain , c'que c'est moche les Vosges ! Et puis on a faim. Petite pause au Mac DO. Mais j'ai pas d'appétit. Je veux rentrer... J'ai besoin de retrouver mon île... Mon "il"... J'arrive... Enfin...

"Il est minuit
jolie banquise
il est minuit
petit glaçon
il est minuit
mon impromise
il est minuit
à vos salons
Il est minuit
jolie marquise
vous êtes si belle
sans votre chemise
il est minuit
petits petons

Il est minuit
mon incomprise
il est minuit
à vos balcons
De vos deux lunes
jolie banquise
vous êtes si froide
vous si lointaine
moi je me traine
comme une âme en peine
et moi je me traine
comme une âme en peine...

Ma tonkiki ma tonkinoise
à vos glaciaires je me crapule
jolie marquise vos longs hivers
vous si exquise vous si hautaine
je me demène dans l'incendie
vous êtes si chaude vos seins me glaçent
vous êtes si belle dans le lointain

là-bas au loin ainsi soit-il

Eteins l'abat-jour
mon amour ad lib..."

Madame Banquise, Manu Chao

Mémoires d'outre-tombe, Tome II

16/10/2006 18:12
279 lectures
21 janvier 2006

Déracinée... des ailes...

Il ne voyait qu'elle. Elle dépassait à peine du manteau neigeux, sa corolle frémissait sous la bise d'altitude. Ce petit point rouge attirait l'oeil comme un phare dans la nuit. il s'approcha, osant à peine croire au spectacle qui s'offrait à ses yeux. Il tendit la main, mais ne pût l'atteindre. Il se saisit alors de son piolet, et parvînt à dégager la neige qui la recouvrait. Il ne s'était pas trompé, c'était bien une althea. Que pouvait bien faire une tremière en ces lieux ? On eût dit qu'elle avait été déposée là. Mais pourquoi ? Le froid commençait à tétaniser son corps tandis qu'il fouillait fiévreusement dans son sac. "Où est ce fichu appareil ?", dit-il à voix haute. Il le trouva enfin. Ses mains tremblaient, le vent glacial l'engourdissait et soufflait de plus belle. Il lui fallait figer cet instant d'étrangeté nivéale. Mais au moment d'appuyer sur le déclencheur, une violente bourrasque le fît vaciller, puis rouler dans la neige. Alors qu'il tentait de s'agripper à un rocher, il leva la tête, et la dernière chose qu'il vît furent les pétales carmins virevoltant autour de lui...

La sonnerie du réveil le fit sursauter. D'accoutumée, il ne gardait aucun souvenir de ses rêves, mais cette fois, les moindres détails lui revenaient, il aurait pu décrire le parfum de sa chimère. Pour une fois... Il sut dès lors qu'il n'était pas près d'oublier cet instant de grâce... Il se dirigea vers la fenêtre de sa chambre, ses pensées encore toutes embuées par cette étrange nuit... Tiens, il avait neigé...

Mémoires d'outre-tombe, Tome I

16/10/2006 15:50
331 lectures
Billet datant du 17 janvier 2006...

Dix-sept. Tentons un haiku*

D'un samouraï fais-toi l'amie,
Muse ou égérie ?
Mata-Hari...

* Haïku : petit poème japonais de 17 syllabes

16 janvier 2006...

Descabezado

Hips... panique ! Je perds la tête ! Elle roule sur le coté, s'incline, ma nuque se découvre. Etendue vierge, impatiente de sentir le souffle de l'inconnu... La chaleur m'enveloppe, je me blottis... L'inflammation est totale, physique et psychique. Ibérique chimérique... Rêve ou réalité ?
  • 1 (current)
Flux RSS Le stublog de playlikebeckham : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
playlikebeckham1399669215.jpg

playlikebeckham

Voir son profil complet

Archives

2013

2012

2011

2010

2009

2008

2007

2006