andrup.jpg

Kaj Andrup

0.0 / 5 (0 note)
Né le
Décédé le
Nationalité
danoise Danemark
Poste
Attaquant

Au Racing

Contrats
  • De juin 1947 à juin 1948 : Entraîneur

Carrière

Carrière de Kaj Andrup en tant que joueur
Club Saison Championnat
Compét.M.B.P.
Danemark AB AB_Copenhague.png 1922/1923 Championnat inconnu
Allemagne Hambourg hambourg_sv_1.png 1923/1924 Championnat d'Allemagne
Allemagne Hambourg hambourg_sv_1.png 1924/1925 Championnat d'Allemagne
Allemagne Hambourg hambourg_sv_1.png 1925/1926 Championnat d'Allemagne
France Stade Français stadefrancais4.png 1926/1927 Division d'Honneur (Paris)
France Stade Français stadefrancais4.png 1927/1928 Division d'Honneur (Paris)
France Stade Français stadefrancais4.png 1928/1929 Division d'Honneur (Paris)
France Le Vésinet usv.gif 1929/1930 Championnat inconnu
France Le Vésinet usv.gif 1930/1931 Championnat inconnu
France Le Vésinet usv.gif 1931/1932 Championnat inconnu
France Club Français clubfrancais1.gif 1932/1933 National
France Club Français clubfrancais1.gif 1933/1934 Division 2 (Nord)
Carrière de Kaj Andrup en tant que dirigeant
Club Saison Championnat Poste
France Club Français clubfrancais1.gif 1932/1933 National
Entraîneur
France Amiens 1945/1946 Division 2
Entraîneur
France Nancy FC fc_nancy.png 1946/1947 Division 1
Entraîneur
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1947/1948 Division 1
Entraîneur

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Kaï Andrup joue au club danois d'AB tout en poursuivant des études à l'école supérieure de commerce de Copenhague. Il est recruté par les Allemands de Hambourg (1923-1926) puis par le Stade Français (1926-1929). Il rejoint ensuite les rangs amateurs de l'US Vésinet. Suite à la professionnalisation du football en France, il évolue au Sporting Club Français.

Pendant la guerre, il s'engage comme volontaire, est fait prisonnier, parvient à s'évader et rejoint la Résistance.

Au lendemain de la guerre, il prend en main l'équipe d'Amiens, puis du FC Nancy et du Racing. De 1948 à 1951, la FFF lui confie une mission de développement du football en Tunisie. Il finit par quitter le monde du football et rejoindre un groupe industriel jusqu'à sa retraite en 1965.

Liens