RCS - Equipe de la Réunion, le compte rendu

Note
5.0 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 2.131 fois
Auteur(s)
Par core
Commentaires
2 comm.
Jonas_Martin.JPG
© doubtful

Au terme d'une première mi-temps complètement déséquilibrée où le Racing empilera les buts à la chaîne, on finit par se demander où réside l’intérêt d'une opposition aussi inégale. Au retour des vestiaires, le onze bleu largement remanié proposera cependant un spectacle un peu moins emballant. Mais le break était fait, le score, sans appel : 7-0.

Le tableau est bien connu des suiveurs des matchs de pré-saison: une petite ville et son club de football qui met les petits plats dans les grands pour accueillir le Racing dans sa préparation estivale. Le FC Eckbolsheim (et les Ultras Boys 90, co-organisateurs de l’événement) ne déroge pas a la règle, et les stands de merguez, boissons et autres victuailles parsèment le pourtour du rectangle vert.

Mais il y a parmi ces stands une petite tonnelle qui fait son apparition cette année et qui attire particulièrement les quelques centaines de supporters présents. A l'ombre de celle-ci, le trophée de la saison précédente, la coupe de la Ligue, est une fois de plus exhibée. Objet des flashs et photos souvenirs, elle est surtout synonyme pour le Racing d'une entrée en matière anticipée, dès le 25 juillet. La préparation en est forcément impactée, et l'on joue déjà le deuxième match amical ce dimanche à Eckbolsheim.

Pour s'opposer aux bleus, la sélection de l'Ile de La Réunion se déplace en Alsace, forte d'un récent succès contre Valenciennes, les réunionnais peaufinent leur préparation pour les Jeux des Iles 2019 (a partir du 18 juillet à l'Ile Maurice, les opposant notamment aux Maldives et aux Comores). Florent Sinama-Pongolle est probablement l'un des seuls nom connus de la sélection insulaire.

Equipe


(remplaçants : Kbidi, Dubaril, Rivière, Loricourt, Nédélec, Varbapin, Pause, Philéas, Damour)

Côté Strasbourgeois, Thierry Laurey compose son onze de départ sans les absents Adrien Thomasson, Anthony Caci, Lebo Mothiba, Youssouf Fofana et Ludovic Ajorque, le Racingmen réunionnais.

Equipe


(remplaçants : Mitrovic, Djiku, Ndour, Tchamba, Aaneba, Zemzemi, Corgnet, Ounahi, Bellegarde, Botella, Pelletier).

Il valait mieux arriver a l'heure pour ne pas rater l'ouverture du score de Dimitri Liénard d'une tête plongeante sur un centre d'Adrien Lebeau (2'), ce même Liénard qui doublera la mise d'un coup franc a l'entrée de la surface qui finira a mi-hauteur a droite du gardien (11'). Un CSC du malheureux Ichiza (15'), une belle frappe croisée de Kévin Zohi (20') et un but de Nuno Da Costa (36'), il y avait de quoi être repus à la pause au Stade Pierre Sammel. Les strasbourgeois roulent sur leur adversaire du jour, surtout grâce a la vitesse d’exécution des phases offensives. Dans ce registre, Youssouf Fofana et Adrien Lebeau auront tout le loisir de démontrer leurs qualités de percussion, bien servis par Jonas Martin et Dimitri Liénard, particulièrements en vue ce dimanche.

La mi-temps laissera l’opportunité à un speaker inhabituel bien connu de la tribune Ouest d'annoncer les vainqueur de la traditionnelle tombola, mais très vite, les 22 joueurs sont de retours sur la pelouse. Tout les remplaçants réunionnais entrent en jeu. Et le Racing présente lui aussi une équipe presque totalement différente, avec les entrées de Moataz Zemzemi, d'Azzedine Ounahi, de Benjamin Corgnet, d'Ivann Botella, d'Ismael Aaneba et d'Alexander Djiku. A l'heure de jeu suivront Louis Pelletier, Stefan Mitrovic et Jean-Ricner Bellegarde pour que chacun glane du temps de jeu. Il faut reconnaître que ces nombreux changements auront raison du rythme de la partie. Si les strasbourgeois gardent le contrôle du match, le jeu collectif des bleus est plus stéréotypé, et les combinaisons, notamment au milieu de terrain, surprennent moins les hommes de Jean-Pierre Bade qui sont mieux en place depuis le retour des vestiaires. Ils ne pourront pas empêcher le but de Benjamin Corgnet sur un centre de Liénard (60') et celui d'Ivann Botella (81') suite a une superbe course du néo-Racingmen Jean-Ricner Bellegarde.

La deuxième période plus aboutie de la part des insulaires sera récompensée par un dernier quart d'heure ou l'on verra les premières opportunités vers le but de Louis Pelletier, mais ce dernier ne sera pas réellement inquiété par les attaquants réunionnais.

Si l'on a pu constater dans ce match des signes encourageants (le talent des jeunes à l'image d'un Adrien Lebeau au rendez-vous, la condition physique des recrues Alexander Djiku et Jean-Ricner Bellegarde) il est par contre difficile de se faire une idée au coup de sifflet de final de l'état de forme du Racing, tant la partie fût déséquilibrée.

Les bleus et blancs vont maintenant entamer le traditionnel stage de préparation (aux Pays-Bas cette année) avant de défier le Standard de Liège sur sa pelouse. Gageons que les attaquants strasbourgeois y arriveront gonflés de confiance.

core

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 2.026 lectures · Premier message par chris3fr · Dernier message par Max

Commenter