Pascual.jpg

Secundo Pascual

0.0 / 5 (0 note)
Né le
à Villaescusa (Espagne)
Décédé le
Nationalité
française France espagnole Espagne
Taille
1.68 m
Poids
71 kg
Poste
Défenseur

Au Racing

Premier match officiel pro.
Bordeaux - RCS 4-3 le (28 ans)
Dernier match officiel pro.
Racing Paris - RCS 4-2 le (32 ans)
Contrats
  • De juin 1945 à juin 1949 : Pro
  • De avril 1952 à juin 1952 : Entraîneur
Statistiques de Secundo Pascual au RC Strasbourg en équipe Une
Compétition Matchs Buts Passes
Ligue 1 102 0 0
Coupe de France 8 0 0

Ligue 1

Matchs
155
Buts
0
Premier match
Bordeaux - RCS 4-3 le (28 ans)

Palmarès

  • Finaliste - Coupe de France en 1947 avec RCS
  • Champion - CFA (Est) en 1965 avec Mutzig
  • Finaliste - Coupe d'Alsace en 1966 avec Mutzig

Carrière

Carrière de Secundo Pascual en tant que joueur
Club Saison Championnat Autres (off.)
Compét.M.B.P. M.B.
France Le Vésinet usv.gif
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1945/1946 Division 1
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1946/1947 Division 1
34
0

6
0
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1947/1948 Division 1
34
0

1
0
France RC Strasbourg logo_losange_bleu_w350.png 1948/1949 Division 1
34
0

1
0
France Red Star 1949/1950 Division 1
29
0

France Stade Français 1950/1951 Division 1
24
0

Carrière de Secundo Pascual en tant que dirigeant
Club Saison Championnat Poste
France La Robertsau asl-robertsau.png 1951/1952 Championnat inconnu
Entraîneur
France RC Strasbourg logo_cigognes_w350.png 1951/1952 (avril) Division 1
Entraîneur
France La Robertsau asl-robertsau.png 1952/1953 Promotion (Bas-Rhin)
Entraîneur
France La Robertsau asl-robertsau.png 1953/1954 Promotion (Bas-Rhin)
Entraîneur
France Wittisheim 1961/1962 CFA
Entraîneur
France Mutzig mutzig.png 1963/1964 CFA
Entraîneur
France Mutzig mutzig.png 1964/1965 CFA
Entraîneur
France Mutzig mutzig.png 1965/1966 CFA
Entraîneur

Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Arrivé au Racing en 1945 dans les bagages d'Emile Veinante, Segundo Pascual revint plus tard s'établir dans la région comme entraîneur-joueur de la Robertsau puis de Mutzig. Il assura même un court intérim au Racing alors que le club était déjà condamné à la D2, en 1952.