Une entrée en matière réussie

Note
5.0 / 5 (5 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 1.477 fois
Auteur(s)
Par fabess67
Commentaires
0 comm.
DSC_0055.JPG
© elizzz

Dix jours après leur retour à l’entrainement, les Strasbourgeois ont démarré leur série de matchs amicaux par une victoire 2-1 face au Zürich FC.

Alors que la plupart des clubs de Ligue 1 reprennent à peine le chemin de l’entrainement, nos Bleus font déjà leur retour sur les terrains. Mais rassurez-vous, on ne parle pas encore de Ligue Europa ou de Ligue 1, mais seulement de match amical. Et même si l’adversaire peut vous faire croire que nous sommes déjà fin juillet à jouer notre tour préliminaire de Coupe d’Europe, l’ambiance du match vous rappellera que nous sommes bien dans un match de pré-saison. Pour l’occasion, le stade Joseph Biechlin est rempli de supporters bleus et blancs, les barbecues fumants et les buvettes sont prises d’assaut. Pas de doute, les supporters strasbourgeois sont bien sur place.

Pour cette rencontre, Thierry Laurey a convoqué tous ses hommes aptes à jouer :
Bingourou Kamara, Louis PelletierKenny Lala, Ismael Aaneba, Lamine Koné, Duplexe Tchamba, Mohamed Simakan, Abdallah N'Dour, Lionel Carole, Youssouf Fofana, Moataz Zemzemi, Jonas Martin, Dimitri Liénard, Azzedine Ounahi, Adrien Thomasson, Adrien Lebeau, Ludovic Ajorque, Kévin Zohi, Nuno Da Costa, Ivann Botella.
Grimm et Corgnet sont ménagés. Sels, Mitrovic et Bellegarde sont encore trop justes et assisteront au match depuis le milieu de la tribune, pour le bonheur des supporters présents autour d’eux.

Pour la première période, Strasbourg va évoluer en 4-3-3 :
Equipe


Le match démarre tranquillement, Strasbourg tient la balle mais c’est Zürich qui est plus dangereux. En effet, les Suisses obtiennent 4 corners dans les 5 premières minutes, bien repoussés par la défense ou par Bingourou Kamara. Le Racing se crée sa première occasion par Jonas Martin qui décale Kévin Zohi mais sa frappe n’est pas assez appliquée. Le match peine à démarrer, on assiste à quelques centres mais aucun ne trouve preneur.
A la 23e minute, le numéro 9 zürichois parvient à s’échapper de la défense strasbourgeoise mais Bingourou Kamara vient stopper irrégulièrement sa course : pénalty. Le jeune gardien français semble s’être blessé sur l’action mais reprend finalement sa place. Assan Ceesay ne tremble pas et permet à son équipe d’ouvrir le score (0-1). La physionomie du match ne change pas pour autant, les centres strasbourgeois ne trouvant toujours pas preneur.

A la 34e minute, le Racing obtient son premier corner qui ne donnera rien. Avant la pause, on sent que Strasbourg se montre plus conquérant. A la 40e minute, sur un corner de Kenny Lala, Mohamed Simakan subit une faute et obtient un pénalty. Ce dernier reste longtemps au sol. On craint alors revivre le scénario de l’an dernier où il s’était blessé gravement lors d’un match amical. Heureusement, il pourra reprendre le match et Ludovic Ajorque transformera sereinement le pénalty pour remettre les compteurs à zéro (1-1). Quelques instants plus tard, la mi-temps est sifflée sur ce score de parité. On pourra noter qu’il n’y aura eu aucune frappe cadrée hormis les 2 penalties.

Pendant la pause, le public assistera à une scène inédite : l’arrosage du banc des remplaçants par les tuyaux en place au bord du terrain.

Pour la deuxième période, Thierry Laurey en profite pour faire tourner son effectif :
Equipe


Les jeunes joueurs apportent de la fraicheur et dynamisent l’équipe. On pourra relever quelques belles combinaisons et corners strasbourgeois, mais c’est Zürich qui va se procurer les premières occasions de cette période avec plusieurs tirs bien repoussés par Kamara (55e, 63e, 65e).
A la 67e minute, Abdallah N’Dour et Adrien Thomasson reviennent sur le terrain pour faire souffler Mohamed Simakan et Nuno Da Costa. Dans la foulée, Adrien Lebeau, très en jambe, centre pour Adrien Thomasson qui n’arrive pas à conclure son action. La balle est contrée et rebondit sur Ivann Botella qui ajuste parfaitement le gardien suisse pour donner l’avantage à Strasbourg (2-1). La fin de match est plus débridée, le jeune Azzedine Ounahi anime le milieu de terrain et nous fait profiter de sa technique. A la 78e, Ivan, Botella est lancé dans la profondeur et se présente seul face au gardien mais sa tentative de lob est repoussée.
Les supporters peuvent se rassurer : le speaker annonce le ravitaillement des stands de merguez pour cette fin de match. Le score en restera finalement là. Dès le coup de sifflet final, les supporters plus ou moins jeunes envahissent le terrain dans une ambiance bon enfant.

On ne pourra pas retenir grand chose de ce match, mis à part que les joueurs semblent déjà en jambes avant d’aborder leur stage de préparation et que les jeunes laissent entrevoir de belles promesses. De bon augure pour la suite, à 3 semaines du premier match officiel de la saison.

fabess67

Commentaires (0)

Flux RSS
  • Aucun message pour l'instant.

Commenter