bernard13

0.0 / 5 (0 note)
Inscription
Connexions
1.447
Dernière connexion
Date de naissance
Habite à
67360, Woerth, France - 67510, Climbach, France

Fiche

Amis
0
Badges
1
Matchs vus
0

Timeline

Voir toutes ses actions

Dernier badge

badge11-lev1.png

Voir tous ses badges

Clubs supportés

Dernières photos et vidéos personnelles RSS

  • bernard131189002447.jpg
      80 vues · 0 comm.
    bernard13

Voir toutes ses photos et vidéos

Bloghttps://racingstub.com/blogs/bernard13

Dernier article du blog « Le stublog de bernard13 » :

Les (vrais) chiffres du Racing

09/01/2008 22:36
423 lectures
0.0 / 5 (0 note)
Avec 24 points à mi-championnat, le Racing va vers un maintien relativement serein. Mais à y regarder de plus près, les Bleus sont loin du compte...

24 : comme le nombre de points en 19 journées, soit un total de 48 sur l'ensemble de la saison , si le Racing reste sur cette moyenne. Sachant que 42-43 points permettent de se maintenir, l'avenir du Racing s'écrirait en Ligue 1

MAIS

14 sur 14 : comme le nombre de points récoltés en 14 rencontres depuis la 5e journée, au lendemain d'une 3e victoire estivale consécutive (face à Lens). Soit donc la maudique moyenne d'un point par match, c'est à dire un rythme de relégable en puissance.
5 sur 7 : comme le nombre de points glanés sur les 7 derniers matches (dont 4 à domicile) . Il est loin le bel été Bleu... Difficile d'avancer plus lentement , à moins de se nommer FC Metz.
2 : comme le nombre de points d'avance du Racing sur le PSG aujourd'hui, alors qu'il en comptait 7 au matin de la venue du club parisien à la Meinau. Finalement, le club de la capitale est sur une bien meilleure dynamique que le Racing, et pourtant on ne cesse de lui tirer dessus ...
Jean-marc Furlan ne cesse de parler de "la compétence" avec laquelle lui et ses joueurs ont obtenu ces 24 points. Mais de quelle compétence parle-t-il ? Celle avec laquelle il a "spécialement préparé l'équipe pour les 7 matches du début de saison" (selon ses propres termes) , oubliant apparemment au passage qu'une saison durait 38 matches ?

11 sur 19 :comme le nombre de rencontres de championnat disputées sans inscrire le moindre but ; et encore, je ne parle même pas des 2 matches de coupe avec le même constat alors que l'adversaire était hiérarchiquement inférieur ( Amiens et Rouen ). Pas mal tout de même pour un jeu qui se veut tourné vers l'offensive. A ce niveau on ne peut plus impliquer uniquement le manque de réalisme . La "compétence " dont parle Furlan est sûrement la même qui le fait positionner "un joueur attiré par le but, un vrai buteur" (toujours selon Furlan lui-même) comme Kevin Gameiro sur l'aile , alors que c'est un avant-centre pur. Si au début de sa carrière les entraineurs de¨Papin l'avaient placé sur l'aile pour "étoffer son jeu" , JPP ne serait sûrement pas devenu 5 fois de suite meilleur buteur du championnat de France.

0 : comme le nombre de points remporté par le Racing après avoir été mené au score . Pourtant "l'équipe a des valeurs morales et mentales importantes " . L'an dernier en Ligue 2 , ces valeurs rejaillissaient sur le terrain avec des renversements de situations ou des victoires arrachées dans les dernières minutes, alors que cette année il n'y a rien de concret de ce côté-là .

Voilà donc quelques chiffres dont personnes ne parle mais qui font parti de la réalité du Racing aujourd'hui. Je ne veux pas être trop pessimiste non plus, et je souhaite que le Racing puisse se maintenir le plus rapidement possible, mais M. Furlan, féru de statistiques, ferait bien de les prendre en compte et de plancher dessus plutôt que de fournir des discours enjôleurs qui endorment tout le monde et cachent la vérité. Un bon coup de poing sur la table n'a jamais fait de mal à personne.