délires d'écriture




Ticket taquin

17/04/2006 15:45
1.035 lectures
1 euro 20 c'est cher. C'est le prix que doit débourser le rêveur paresseux pour aller ou rentrer du boulot tout proche en tram plutôt qu'en voiture, en vélo ou plus héroïquement à pied. Mais je ne suis ni riche, ni équilibriste et mes semelles hurlent à la crise contrairement à ma fainéantise. Alors je le prends le tram comme on prend le café de la pause du boulot une heure avant de partir: une dépense absurde pour un effet inutile. Mais on le fait quand même, par habitude.

Lire la suite...


Le Ku Klux Kulte de l'image

22/03/2006 18:08
5.438 lectures
Le culte de l'image fait partie de ces 36 234 choses qui me font rire et me fascinent dans la nature humaine. Pour faire bien il faut aller à tel endroit, s'habiller comme ça, écouter ceci, ou pire penser comme ça. A croire que nous n'existons qu'à travers le regard des autres, ce qui est une sombre escroquerie puisqu'il est acquis que l'Homme ne regarde rien d'autre que son propre nombril . Et encore si seulement cet égoïsme nous permettait de mieux nous écouter, de mieux nous comprendre nous-mêmes, peut-être alors aurait-on ne serait-ce que l'indécence voire l'étourderie de jeter un coup d'oeil sur les autres de temps à autres. Mais non, on doit être quelqu'un d'autre pour avoir l'impression d'être soi-même. Donc on se donne un rôle à jouer, un costume.Ou pire une vie.

Lire la suite...




Délire est-il hic ?

26/01/2006 02:17
427 lectures
J'ai un projet : devenir soûl. Mais ne vous méprenez pas, c'est pour le plaisir. Je veux juste avoir le vin en poupe pour voler un tantinet plus loin. Plus loin, ou alors au moins ailleurs, ce sera déjà ça. Je veux que mon corps devienne l'hôte de lieux humides, je veux faire le plein de carburant dans la machine à rêver tout seul. Je veux goûter l'or liquide qui conquiert les palets, celui qui déchaînait autrefois les passions au sein des cuveaux druidiques. Celui qui était réputé conférer l'invincibilité aux guerriers nus et peints de tatouages violets dans la vallée vermeille des girafes ambrées. Mais moi je m'affublerais de verres, c'est une couleur qui se marie si bien avec les bleus.« Help yourself ! » qu'on dit en anglais, alors je me donne un coup de main et je lève le coude. Je savoure ma boisson céréalière, je sens le jus buccal tapisser mon antre.

Lire la suite...


Fin de soirée

13/01/2006 14:54
203 lectures
Je me regarde dans la glace. La douche m'a fait du bien. Je me sens frais, propre et conquérant. Le héros du soir n'a pas sa cape mais a mis son costard. Je ne pensais pas que je pouvais encore y entrer. Une fois de plus j'ai eu tort , je le porte bien et suis particulièrement élégant. C'est que c'est un jour important dans ma petite routine : ce soir je sors. Mais pas par la grande porte.

Je suis étonné : finalement je m'aime bien. Douce euphorie que procure l'alcool... Puis je pense à tous ceux que je vais surprendre. Personne ne va s'y attendre, je serai au milieu de toutes les conversations. Mon petit moment de gloire en somme. C'est toujours agréable. Un gros sourire m'arrache la gueule mais je ne vais pas trop en rigoler, non quand même pas...Je suis un homme nouveau pour un nouveau départ. Et je pose le flingue sur ma tempe.

Lire la suite...


ELLE. IL. DE la tentation.

10/01/2006 13:22
406 lectures
« Elle. Il. En mer. Mariées galants. Sein, Vin, Sang.. ». et tellement d'autres choses que IL et ELLE partagent, et tellement d'autres choses qui les séparent. Leur relation c'est les flammes de l'Enfer, HELL que rien n'éteint. Et IL n'aura pas de cas d'eau.

L'IL peut être impersonnel mais n'est personne sans ELLE. Pourtant IL reste pris, honnis et volontaire sur l'ILE de Robinson Cruauté en espérant que ce n'est pas l'EL d'Oradour qu'IL a découvert. IL lustre, ELLE lève. C'est trop tare : ELLE tire. Aïe. Et perce IL. La dépouille mort d'ELLE flotte sur l'ILL et rejoint le pont des cons damnés, le pont du Corbeau sans AILES. Ainsi fut-IL, insouciant. Mais ELLE, proie du noir, enchaîne les amants. C'était déjà le sixième et ELLE ment. On dit qu'avec le temps, ELLE aurait rendu saine IL. Mais IL se dit qu'IL doit rester! Fi d'ELLE ! La vie continue ! Un combat dangereux où IL reste ILL at ease car c'est ELLES qui l'attisent. Et l'attirent.

Auchan lexical de l'amour (ou la pornographie en grande distribution)

05/01/2006 02:55
634 lectures
Boulot ( quand on en a un) , Métro ( quand on en a un), Dodo ( quand on y arrive). Bienvenue dans le monde formaté de l'homme moderne où la standardisation régit notre mode de vie. Rien de bien excitant me direz-vous. Et pourtant dans cet univers matérialiste que chacun de nous contribue à consolider au quotidien, il y a toujours la possibilité de laisser évader notre imagination et libérer nos instincts. Même les plus primaires. Même dans les endroits symboles du grand capitalisme tels que les supermarchés. Voici entre les rayons quelques fragments de vie, surtout de l'amour, pas mal de sexe aussi ( je dis ça pour attirer une audience plus large). Vous n'irez peut-être plus faire vos courses comme avant. Qui m'aime me suive ! Et les autres aussi, on ne sait jamais, sur un malentendu...

Lire la suite...


Bonne Année... hypocritement vôtre!

01/01/2006 15:02
752 lectures
Bonne Année ? Belle ânerie oui ! Quand tu auras perdu un proche, quand tu boufferas des pilules pour t'endormir, quand tu vivras l'enfer au boulot ( si tu en as un...), quand tu auras découvert un truc pas très joli dans ton sang, quand tu te sentiras seul, quand l'espèce humaine t'aura de nouveau fait exploser son égoïsme en pleine figure, tu pourras repenser à tous les fantômes qui te l'auront souhaiter le fameux « une bonne année et une bonne santé! ».

Lire la suite...


O.V.N.I: Objet Vivant Non Identifié

27/12/2005 02:44
460 lectures
6 Mai 1978 : date de mon tout premier envol. C'est la Saint-Prudence, tout devrait donc bien se passer. Et puis je suis entre des mains expertes a-t-on certifié à mes parents. Ces mecs-là ont des diplômes. Oui mais j'espère juste qu'ils n'ont pas payé pour ça. C'est parti! Je sens une énorme poussée et pourtant j'étais bien confortablement installé dans mon siège place 1T-A . L'hôtesse ( quelle sage femme vraiment) me tapote les fesses. Voici déjà le premier fantasme assouvi. Je crie quand même, je suis un chieur. Et pourtant mon premier décollage s'est vraiment bien passé.

Lire la suite...


Jusqu'au jour où on ne se relève plus

21/12/2005 01:22
519 lectures
Recroquevillé sur le sol de la salle de bain dans une position à faire durcir un grec, encore secoué par quelques viles convulsions, je gis le teint blâme et le corps à l'abandon. Bacchus a été un trop bon compagnon et la vie une sacrée putain. A eux deux ils m'ont mis sur le carreau. D'ailleurs, le carrelage est froid, enfin j'imagine...En fait, seules mes entrailles et ma gorge semblent donner des signes de vie. J'ai la nausée, mais quelqu'un d'autre l'a déjà écrit avant moi.

Lire la suite...


Ex-Pressions Libres

17/12/2005 00:19
1.229 lectures
« Quel dommage... vous n'avez pas encore publié de billet sur votre stublog ! » m'alerte-on avec gentillesse mais non sans une insistance outrancière. Mon orgueil s'en trouve dès lors cabossé et le simple poids de mon ego complaisant et boursouflé m'amène en ce jour de grâce à prendre la plume afin de réaliser non pas une élégie lacunaire de mes pleutres aventures mais plutôt une mise en avant de l'excentricité d'autiste sophistiqué qui défonce chaque soir à grands coups de tongs brésiliennes la porte vitrée de mon imagination.

Lire la suite...

  • 1 (current)
Flux RSS Le stublog de id : billets, photos, souvenirs, activité racingstub.com, livre d'or...
id1324730064.jpg

id

Voir son profil complet

Archives

2009

2008

2007

2006

2005