RCS - Troyes, côté tribunes

Note
4.5 / 5 (2 notes)
Date
Catégorie
Côté tribunes
Lectures
Lu 1.258 fois
Auteur(s)
Par guigues
Commentaires
2 comm.

Ce dimanche à trois heures, les supporteurs du Racing ont pu voir leurs favoris affronter Troyes et le ballon passer trois fois la ligne, engrangeant trois points précieux.

1,2,Troyes promenons nous dans les bois.



Le dimanche 15 h est-il un horaire adapté au football ? En tout cas, il a souri aux joueurs strasbourgeois qui se sont imposés face à un concurrent direct devant 22 926 spectateurs à la Meinau. Une affluence tout à fait dans la moyenne à domicile cette saison.

Dés 13h et l’ouverture des grilles, les plus migrateurs des supporters étaient entrés dans le stade pour se procurer les précieux sésames donnant accès au Parc des Princes, qui recevra la visite samedi prochain des Alsaciens. 500 places étaient disponibles au point billetterie pour les abonnés, il fallait d’abord trouver ce fameux point que les employés du club eux-mêmes ne savaient pas vraiment situer. Enfin une fois les billets en poche, la file d’attente n’étant pas énorme, il restait deux heures pour profiter des espaces convivialités tant chéris par Marc Keller. La presse quotidienne vantant d’ailleurs la flammekueche du stade de la Meinau sur une page entière dans son édition dominicale : « la flam est dans l’ADN du club » on ne rigole pas.

4,5,6 cueillir des cerises.



Heureux hasard, les UB90 avaient lancé un appel dans la semaine à être tôt en tribune pour encourager les joueurs avant ce match décisif pour la suite de la saison. C’est donc une heure avant le coup d’envoi que la Meinau a rugi et a chauffé ses protégés, tout en essayant de se réchauffer. Les commentateurs de la chaîne à péage, bien au chaud eux, ne tarissant pas d’éloge sur notre stade, devenu depuis le début de saison le totem du football populaire dans l’élite. Quitte à oublier facilement les honteux sifflets entendus face à Bordeaux.

https://pbs.twimg.com/media/DVm-bLoV4AEhwbT.jpg

Pour le coup d’envoi, une banderole s’étend le long de la tribune Ouest. En bleu sur blanc on peut y lire le slogan suivant : « On donnera tout dans les gradins pour 11 guerriers sur le terrain ». L’accroche est bonne, il reprend les paroles d’un chant basé sur la mélodie d’Hexagone de Renaud qui aura eu son quart de gloire à la Meinau sans réussir à s’imposer comme un classique.

« Le matin déjà au lever je pense au match de la soirée
le RCS va jouer le RCS doit gagneeeer

arrivé dans notre tribune on y croit on ne lâche rien
ce qu'on veut voir sur le terrain c'est la victoire et les 3 poiiiiiints

ce soir on chante notre amouuuuuur
au Racing Club de Strasbouuuurg
on donnera tout dans les gradiiiiiins
pour 11 guerriers sur le terraiiiiin
. »

7, 8, 9, dans mon panier neuf



Effet réussi ou pas, les Strasbourgeois se battent sur le terrain et dans un match difficile, ils font la différence pour le plus grand plaisir des fans en tribune. Et ce sont donc trois points importants qui tombent dans l’escarcelle alsacienne. En attendant les trois supplémentaires attendus face à Paris !

Au cours du match, les Ultra Boys 90 sortiront une autre banderole : « Commission de discipline plus que jamais déconnectée de la réalité, à quand une remise en cause ? » en rapport avec les évènements du match face à Bordeaux et dans la lignée de leur combat pour un football plus proche des supporters.

guigues

Commentaires (2)

Flux RSS 2 messages · 1.048 lectures · Premier message par oles · Dernier message par guigues

Commenter