Sissoko, diamant brut(e) ?

Note
5.0 / 5 (10 notes)
Date
Catégorie
Transferts
Lectures
Lu 2.307 fois
Auteur(s)
Par louky
Commentaires
6 comm.
P1030106.jpg
© schillou

C’est fait : le milieu de terrain brestois Ibrahima Sissoko rejoint Strasbourg. Une recrue de taille (1,93 m) et de poids pour le Racing, qui arrive avec son lot de promesses, mais aussi quelques interrogations : diamant brut à polir ou joueur abrupt en cristal ? En tout cas, l’international français des moins de 20 ans a tout d’une perle.

Il est le troisième joueur drafté au Racing depuis le début de la semaine. Après Ajorque (1,97 m) et Mitrovic (1,93), c’est un autre géant qui pose ses valises à Strasbourg, en l’occurrence l’ex-milieu de terrain brestois Ibrahima Sissoko. Le recrutement de l’international français des moins de 20 ans (4 sélections), pour un peu plus de 2 millions d’euros et un contrat longue durée, confirme la volonté de Thierry Laurey de rajeunir son effectif et son appétence pour les joueurs tutoyant les nuages. Un élément d’avenir dont la venue témoigne également d’un regain d’attractivité du Racing auprès des jeunes talents, là où Angers, Dijon et Bordeaux (trois clubs également intéressés par le joueur) avaient jusqu’alors de l’avance.

Dans le Finistère, l’horizon s’est assombri après l’annonce du transfert du protégé de Furlan, âgé de seulement 20 ans. Les supporters brestois pleurent le départ d’un élément extrêmement prometteur et incontournable la saison passée dans l’entrejeu des Armoricains, pour sa première saison pleine. C’est simple, en 2017-2018, Ibrahima Sissoko a joué 19 rencontres en Ligue 2, toutes débutées comme titulaire. Au point de reléguer la légende Bruno Grougi sur le banc. « Révélation de la saison », « un de nos meilleurs joueurs », « notre Vieira »… Les éloges pleuvent du côté de Francis-le-Blé, où le talent de celui que l’on surnomme « Ibou » semble faire l’unanimité, que ce soit dans le staff ou dans les tribunes.

Sur le terrain, celui décrit comme un « fan de Yaya Touré » est vu par les Brestois comme « un joueur très physique », capable de « faire bouger les lignes adverses » et de distiller « de très bons ballons » aux techniciens de son équipe, sans oublier son activité et son travail précieux à la récupération. Un profil semblable à notre JEA national et proche de celui de son idole, même s’il lui reste encore des progrès à faire dans la finition (un but, deux passes décisives la saison dernière) et sur le plan disciplinaire.

C’est là l’un de ses points faibles : Ibou Sissoko a été très souvent sanctionné la saison passée (dix cartons jaunes, deux rouges dont un pour faute grossière contre Sochaux). Les supporters brestois ont mis cet excès d’engagement sur le compte de sa jeunesse, mais nul doute que la gestion de son agressivité constitue un axe de progression important pour ce jeune joueur.

Autre facteur majeur qui pourrait freiner l’ascension du jeune milieu : son corps, sujet depuis ses débuts en professionnel à de nombreuses blessures. La dernière en date, une fracture de fatigue à un pied, l’a éloigné des terrains pendant trois mois entre janvier et mars 2018, soit onze journées durant lesquels son club n’a gagné que trois rencontres alors qu’il jouait la montée. Une donnée qui montre à quel point le milieu de terrain est devenu indispensable à Francis-le-Blé, mais aussi sa grande fragilité, après plusieurs séjours à l’infirmerie brestoise. Certains suiveurs brestois voient en lui un "Abou Diaby-bis", à cause des similitudes avec son physique (les deux sont très grands, 1,91 m pour Diaby) et leur propension à être souvent sur le flanc.

En résumé, s’il se gendarme sur le terrain et que son corps le laisse en paix, Ibou a tout pour devenir notre Abou, celui qui portait l’équipe de France à bout de bras. Les Brestois savent ce qu’ils ont perdu. Le Racing, lui, a peut-être réalisé un des (très) gros coups de ce mercato. Comme le dit l’adage : qui vivra Vieira.

louky

Commentaires (6)

Flux RSS 6 messages · 2.139 lectures · Premier message par spiterman67 · Dernier message par echouafni

Commenter