Et j'entends siffler la Meinau

Note
5.0 / 5 (6 notes)
Date
Catégorie
Interviews stubistes
Lectures
Lu 4.131 fois
Auteur(s)
Par gabmey87
Commentaires
5 comm.
100-0145E413.jpg
La Meinau clairsemée des années 2000, un stade au sifflet facile © Karim Chergui

Lancée sur la base d’une blague sur le topic de départ de Jonas Martin, des stubistes ont répondu à mes questions pour comprendre les sifflets à la Meinau.

Après ce fameux match contre Bordeaux au cours duquel Kamara et Grimm avaient été sifflés, @rachmaninov s’était fendu d’un article « Siffler contre son camp » se demandant bien quel intérêt on pouvait avoir à déstabiliser son équipe.

Depuis, Jonas Martin est parti en catimini, en toute fin de mercato et à l’issue de l’élimination en Europa League contre Francfort, laissant un goût amer chez nombre de stubistes. Sa position de meneur d’hommes dans le vestiaire et dans le jeu faisait de lui un « intransférable ». Ajouté à cela qu’il renforçait un club du même championnat, certains menaçaient de le siffler à son prochain retour à la Meinau.

Lancée sur la base d’une blague sur le topic de départ du joueur, un stubiste a répondu à ma « demande d’interview ». Le but des questions était de comprendre le phénomène pour pouvoir mieux l’appréhender, pas de le fustiger. Après de grands appels sur la Stub, j’ai finalement reçu les réponses de quatre courageux stubistes qui ont répondu à trois blocs de questions, développés ci-dessous. Je suis conscient que le panel n’est absolument pas représentatif de toute la diversité de siffleurs. Ici, pas de statistiques, que des éléments de réponses.

Depuis combien de temps suis-tu le Racing ? Es-tu abonné, si oui depuis combien de temps ?



De nombreux stubistes parle du « nouveau public de la Meinau » comme étant plus propices aux sifflets...Comme si finalement il y avait eu un noyau dur de suiveurs en amateurs puis un « nouveau public », arrivé sur le tard et par pur opportunisme de cette mode Meinauvienne. Mais n’est-ce pas juste le niveau d’exigence envers l’équipe qui a augmenté (et que les sifflants étaient déjà présents en amateurs) ?

Les quatre stubistes sont des suiveurs du Racing depuis leur jeunesse. Ils ont tous moins de 40 ans (moins que la moyenne de la Stub*) et sont tous des hommes, ce qui situe leur première venue à la Meinau dans les années 90/début 2000.
Parmi les quatre :
- deux ne sont pas abonnés et viennent de temps en temps
- deux sont abonnés (1 depuis le CFA2 et 1 depuis le National).

@rachmaninov avait écrit "Je ne doute pas un instant que les siffleurs soient des fans sincères du Racing" et il avait raison.

Quels joueurs as-tu déjà sifflé de notre équipe ? Et pourquoi ? Attendais-tu un truc particulier de ce sifflet ou c'était juste pour exprimer ton sentiment ?



Stubiste 1 : Stefan Mitrovic pour son manque de vision, pourtant il a des qualités indéniables mais on dirait qu'il joue avec des œillères. Je peux citer Frank Leboeuf, j'avoue c'était ma tête de turc, même quand il jouait bien, depuis que mes potes et moi on l'a grillé achetant des clops au tabac à Illkirch. Et Franck Sauzée aussi ah oui et Pascal Nouma et ...bon j’arrête. Plus objectivement me concernant, je peste contre les joueurs en qui j'ai beaucoup d'attentes. Humain quoi.

Stubiste 2 : Je ne siffle jamais les joueurs qui portent nos couleurs, je n'ai pas souvenir d’en avoir déjà sifflé un, même si des fois l'envie de leur gueuler de se sortir les doigts du cul me démange... Au-delà de la performance du joueur j'attache plus d'importance à l'état d'esprit et au fait de mouiller le maillot à partir du moment où le joueur se défonce sur le terrain, ça me va.

Stubiste 3 : J'ai sifflé Benjamin Corgnet, Kenny Lala, Bingourou Kamara... des joueurs qui ne mouillent pas le maillot par moment ou qui sont nonchalants. Des erreurs indignes d'un professionnel. Je suis amoureux de joueurs comme Jérémy Blayac, Dimitri Liénard, Lebo Mothiba... je suis le premier à reconnaître qu’on gagne la coupe de la Ligue grâce à Bingourou Kamara en grande partie. Peut-on penser que les sifflets ont permis de le faire se réfugier dans le travail et vouloir faire taire tous ces sifflets ? Une erreur ça arrive mais contre Bordeaux c'était systématique les erreurs de relance. Siffler pour aussi faire ouvrir les yeux du staff. Les mauvais résultats ne me font pas siffler plus, c’est essentiellement les attitudes qui peuvent agacer.

Stubiste 4 : Je n’ai pas pour habitude de siffler des joueurs de l'équipe, je crois que la dernière fois remonte à Bassila.


Deux premières catégories de sifflets :
- A l’adresse du joueur, pour fustiger un comportement, une attitude sur le terrain (nonchalance, facilité)
- A l’adresse du staff, pour exprimer un mécontentement quant à la composition de l’équipe.


Quels anciens joueurs as-tu déjà sifflés ? Pourquoi ? Quel est le critère pour dire qu'il faut siffler ou non un ancien joueur ?



Stubiste 1 : Je n'ai pas souvenir d'avoir sifflé d'anciens joueurs, quand j'allais au stade, je me suis toujours dit que c'était un problème pour les rivalités du genre OM-PSG mais sinon je ne tiens pas rigueur aux joueurs de signer autre part. Il faudrait vraiment que son comportement soit provocateur sur un but par exemple.
Stubiste 2 : Du moment que le joueur a tout donné au club et qu'il part proprement je respecte son choix et lui souhaite le meilleur.
Stubiste 3 : Renaud Cohade, je l'ai sifflé, Alexandre Oukidja j'ai été partagé, rien à voir avec la personne, mais plus pour le choix du club... Dans un autre club je les aurais applaudis à leur retour à la Meinau.
Stubiste 4 : Je suis pour vibrer à l'unisson, des faits de jeux, pour déstabiliser l'adversaire (corner, cpa, etc...), huer des actes anti-jeux, siffler les décisions arbitrales


Quatre autres catégories de sifflets :
- Rappeler le contexte dans lequel est parti le joueur (club, situation au moment du départ)
- Conspuer son comportement sur le terrain (célébration d’un but contre nous, provocations)
- Déstabiliser l’adversaire
- Siffler les décisions arbitrales.


Je remercie vivement ces quatre stubistes d’avoir répondu à mes questions, qui même si elles ne font pas avancer le schmilblick, contribuent à appréhender une partie du phénomène.

*La communauté racingstub.com compte au 3/10/2019 9.568 membres, dont 1013 femmes (11%) et 8555 hommes (89%). L'âge moyen des membres est de 39 ans.

gabmey87

Commentaires (5)

Flux RSS 5 messages · 3.992 lectures · Premier message par jeremy6867 · Dernier message par chrisneudorf

Commenter