Petite mise en route

Note
5.0 / 5 (6 notes)
Date
Catégorie
Après-match
Lectures
Lu 2.852 fois
Auteur(s)
Par athor
Commentaires
3 comm.
IMG_0317.JPG
© athor

Près de cinq mois après son dernier match officiel, le Racing retrouvait le terrain à l'occasion de son premier match de préparation pour la saison 2020/2021. La courte victoire 1-0 face à Nîmes n'est finalement qu'anecdotique.

Presque comme si de rien n'était, le Racing a repris le chemin de l'entraînement à la fin du mois de juin, pour préparer la nouvelle saison. Et comme toujours, la deuxième étape de cette préparation physique a lieu lors d'un stage, avec le début des matchs amicaux. Sauf que cette routine a sévèrement été bousculée par l'évènement mondial que l'on connait. Résultat, les hommes de Thierry Laurey ont dû s'astreindre à un protocole très strict, et ont été privés de la foule habituelle des premiers entraînements. Pour ce premier match de préparation, sur la pelouse du stade Camille Fournier d'Evian-les-Bains, à quelques hectomètres de son hôtel du bord du lac Léman, le Racing affronte le Nîmes Olympique, sans spectateurs, à l'exception des dirigeants des deux clubs et de quelques journalistes, même si une trentaine d'irréductibles supporters du Racing (ainsi que deux supporters nîmois) se sont massées à l'arrière de la tribune d'honneur pour tenter d’apercevoir la rencontre.
https://racingstub.com/uploads/cache/big1024/uploads/media/5f1b23105e7ef/img-0338.jpg

Thierry Laurey l'avait annoncé dès la veille, il alignerait deux équipes distinctes, les 22 joueurs disponibles jouant 45 minutes chacun. Au coup d'envoi, les Bleus se présentent dans un 4-4-2 losange plutôt classique :

Equipe


Sans doute affectés par le rythme soutenu des séances d'entraînements (celle de la veille a par exemple duré plus de deux heures), les joueurs du Racing peinent à entrer dans la partie, à l'inverse des Crocos, qui se procurent la première occasion, par Nolan Roux. Mais le match n'est guère emballant et est surtout marqué par de beaux duels au milieu de terrain, où l'impact de Mahamé Siby se fait remarquer. L'ancien Valenciennois semble encore un peu brouillon, mais il fait preuve de volonté et de combativité. Sur le plan offensif, Majeed Waris se montre plutôt entreprenant, bien secondé par Dimitri Liénard et Anthony Caci sur le côté gauche. Le trio est d'ailleurs à l'origine de la plupart des actions strasbourgeoises, même si celles-ci n'inquiètent pas vraiment Baptiste Reynet. Les autres éléments offensifs, Adrien Thomasson et Idriss Saadi, sont moins en vue entre mauvais choix et difficultés dans les déplacements.

Le bilan de la première mi-temps des Nîmois n'est pas beaucoup plus reluisant, à l'exception de cette belle action collective, à la 34ème minute, initiée côté gauche par la recrue norvégienne Birger Meling et Romain Philippoteaux et conclue par Nolan Roux, mais le but est refusée pour hors-jeu.

La seconde débute avec un renouvellement total des 22 acteurs. Toujours dans un 4-4-2 losange, le Racing se présente avec cette équipe :
Equipe


Comme lors des 45 premières minutes, les occasions sont très peu nombreuses, mais on assiste à quelques belles amorces côté strasbourgeois. Le duo Zemzemi-Chahiri se montre plein de bonnes intentions mais ne parviennent pas toujours à ajouter de la justesse technique, à l'image de ce centre du Tunisien, consécutif à un beau mouvement collectif, mais envoyé au troisième poteau. De leur côté, les Gardois mettent assez pu le nez à la fenêtre, à l'exception du remuant Kévin Denkey. C'est d'ailleurs ce dernier qui provoque la faute d'Ibrahima Sissoko à l'entrée de la surface à dix minutes de la fin, offrant un bon coup franc à Lucas Buades. Le jeune milieu ne parvient toutefois pas à inquiéter Kawashima.

Juste avant les arrêts de jeu, Kévin Zohi, d'une belle passe en profondeur, trouve Lebo Mothiba dans la surface. Le Sud-Africain est accroché par Gaëtan Paquiez et obtient le penalty, qu'il converti d'une belle panenka. Le Racing remporte donc cette rencontre plutôt équilibrée bien que peu animée. Des deux côtés, il s'agissait surtout de remettre les organismes en route et de retrouver le contexte d'un vrai match de football. Les enseignements seront donc peu nombreux, et il devrait en être de même mardi, à l'occasion du match amical face à Montpellier. A cette occasion, Thierry Laurey procédera d'ailleurs à la même revue d'effectif.

athor

Commentaires (3)

Flux RSS 3 messages · 2.734 lectures · Premier message par kitl · Dernier message par bouba1966

Commenter