Tour de France 2020

Flux RSS 215 messages · 15.832 lectures · Premier message par strohteam · Dernier message par mouloungoal

  • L'étape du Puy Mary douche l'ambition Française...
    Je suis clairement dégouté de la tournure des évènements. Comment est il possible d'avoir autant de malchances ?!
    Après la chute groupée des FdJ et de Pinot, la chute de Martin mardi, et la coup de bambou hier avec la chute de Bardet.... C'est vraiment désespérant à suivre en tant que supporter Français. Clairement, on pouvait espérer un podium, et un beau tir groupé au général, encore une fois c'est râpé. Encore plus dégouté pour Bardet, qui avait vraiment les jambes, c'est une certitude.

    Je n'ai plus grande motivation à suivre le tour de France, et dire que j'ai exprès posé congés pour suivre la dernière semaine à la télé...
    Voir 2 slovènes en haut, dont un sauteur à ski, ça fait quand même mal.

    Et si on en plus on commence à faire les cols à huis clos, bonjour l'ambiance morose... Ça va être d'une tristesse cette fin de tour.
  • Le match Slovénie - Colombie est à suivre.

    Maintenant, j'espère une victoire de l'offensif Pogacar, plutôt que le défensif Roglic.
  • L'avantage de Pogaçar c'est sa jeunesse, qui l'aide à récupérer. Avec 10 ans de plus, il ne pourrait pas flinguer comme ça à chaque étape de montagne. Cela dit Roglic semble vraiment impassible lorsqu'il le suit. Les deux Slovènes étant bons en contre-la-montre, l'ordre d'arrivée à la sortie des Alpes va être décisif.
  • J'ai l'impression que je ne suis pas le seul à être blasé de la fin de ce tour de France... Personne pour commenter l'étape d'hier? Je ne l'ai pas regardé, et je ne le regrette pas.
    Je pense encore regarder éventuellement l'arrivée au col de la Lose, ca devrait me suffir.
  • Effectivement, il n'y a plus beaucoup de suspens.
    Roglic est certainement le plus fort et va gagner sans forcer. La tactique est d'éliminer les concurrents au fur et a mesure, sans prendre le risque d'attaquer. Ca fonctionne, mais qu'est-ce que ca manque de panache.
    Il n'y a que Pogacar pour animer un peu les finales.

    Côté français, on a plus grand chose à espérer. Peut être une victoire d'étape, mais même le top 10 est devenu utopique b-(

    Je ne sais pas qu'elle est l'impact de la préparation tronquée, mais quand on voit que les principaux concurrents de Roglic sont Uran, Porte et Landa ça fait en dit long sur la faiblesse du niveau.
  • Ben c'est la méthode Ineo ou Us Postal... faire rouler les équipiers pour décourager les attaques, verrouiller la course et éliminer les adversaires comme ça. Il ne reste que Pogacar qui peut faire souffrir Roglic, et en contre la montre il lui résiste aussi (il l'a battu en Slovénie). Bref c'est exactement pour cette raison (verrouillage de la course par le plus fort) que je lui préfère le Giro ou la Vuelta où aucune équipe ne peut imposer cela...
    Franchement ils ont un niveau assez irréel les Jumbo voir Van Aert être au top au sprint, en montagne, partout... ça fout un peu les boules.
  • fabess67 a écrit, le 14/09/2020 10:53 :
    Effectivement, il n'y a plus beaucoup de suspens.
    Roglic est certainement le plus fort et va gagner sans forcer. La tactique est d'éliminer les concurrents au fur et a mesure, sans prendre le risque d'attaquer. Ca fonctionne, mais qu'est-ce que ca manque de panache.

    Tu ne l'as sans doute pas connu, mais Miguel Indurain a gagné 5 Tours de France de cette manière.
    Il gérait en montagne et explosait tout le monde en contre-la-montre.
    Sur ses 5 Tours de France, je ne suis pas sûr qu'il ait gagné une étape en ligne...
  • Le niveau des Jumbo est très bon, cela dit il est encore loin d'atteindre celui des Sky par le passé (sans même parler de Discovery Channel ou d'US Postal). Malgré leur rythme soutenu, ils ne parviennent pas à se débarrasser du convoi des dix coureurs récurrents qui sucent encore la roue de Roglic sous la flamme rouge.

    Roglic lui-même ne creuse pas de grands écarts quand il attaque. Par contre, personne à part Pogaçar n'arrive à le contrer, et Richie Porte qui est bien monté en puissance ne peut que suivre. Du coup, à coup de 15-20 secondes à chaque étape de montagne, Roglic finit par asseoir sa domination.

    Enfin, l'avantage pour Jumbo de mener ce genre de train d'enfer, c'est d'éliminer rapidement ceux qui seraient dans une mauvaise journée. Et ça a très bien payé hier : avec respectivement 7 et 5 minutes dans les dents, Bernal et Quintana sont out. Guillaume Martin aussi, avec une deuxième journée compliquée consécutive.
  • Que pensez-vous du système des bonifications ? Est-ce qu'à vouloir ajouter des mécanismes artificiels pour pousser les coureurs à attaquer, on ne nuit pas finalement au spectacle ?
  • mouloungoal1307391171.jpg
    Modifié par mouloungoal ·
    mouloungoal • 37 ans
    Tiens j'ai mentionné le dopage mécanique dans le sujet Vélo club avec les reportages de France TV sport d'il y a 3-4 ans... et Roglic y est déjà mentionné dans cet épisode:
    https://www.youtube.com/watch?v=20dh3H5bQl8

    Bon pour le coup c'était peut-être rien et juste une erreur du mécano pour le vélo hors norme, Roglic ayant prouvé depuis que c'était un excellent rouleur, mais à l'époque il y avait de quoi se poser des questions.

    Je vous conseille de regarder les 3 autres vidéos aussi qui permettent de se rendre compte de l'avance technologique par rapport aux capacité très limitées des pauvres tablettes de l'UCI. Je ne comprends pas qu'on ne passe pas simplement tous les vélos dans un portique rayons X.
  • samh a écrit, le 14/09/2020 11:10 :
    fabess67 a écrit, le 14/09/2020 10:53 :
    Effectivement, il n'y a plus beaucoup de suspens.
    Roglic est certainement le plus fort et va gagner sans forcer. La tactique est d'éliminer les concurrents au fur et a mesure, sans prendre le risque d'attaquer. Ca fonctionne, mais qu'est-ce que ca manque de panache.

    Tu ne l'as sans doute pas connu, mais Miguel Indurain a gagné 5 Tours de France de cette manière.
    Il gérait en montagne et explosait tout le monde en contre-la-montre.
    Sur ses 5 Tours de France, je ne suis pas sûr qu'il ait gagné une étape en ligne...


    J'ai souvenir d'une seule attaque d'Indurain en plaine, ou il a littéralement emmené avec lui Bruyneel, qui a gagné l'étape et le maillot. Mais le Roi Miguel s'en foutait, il savait qu'il avait creusé une bon écart avec tout le monde et que Bruyneel n'allait pas faire le poids en montagne derrière.
  • J'étais pas bien vieux mais les années Indurain représentent, dans mon imaginaire, la période la plus pénible/chiante des TDF à suivre (devant l'ère Armstrong où dès son 1er tour on savait qu'il était chargé comme une mule, alors que du temps de Miguel on faisait encore semblant de ne rien voir - pré Festina oblige).
  • Pas mieux the snake, heureusement qu'un français arrivait à chopper une étape de temps à autres dixit Brochard, Leblanc, Virenque et Jaja....
  • Effectivement Indurain n'a jamais gagné d'étape en ligne durant ses 5 succès. Il mettait 5 minutes à tout le monde sur les chronos, il y en avait systématiquement un avant la montagne, après la première semaine de plat. Le Tour était joué et encore assommé par le second chrono de veille d'arrivée.

    Depuis Wiggins en 2012, vainqueur sur le même format, les organisateurs ont réduit drastiquement la part du CLM, ou bien tenté d'en tracer dans des recoins accidentés.

    Les bonifs évoquées par @rachmaninov ont également été supprimées avant d'être réintroduites. Quand il n'y en a plus, on les regrette, mais quand on les remet on doute de leur pertinence.
    On les accuse de stériliser la course puisqu'un sprint à 100 mètres de l'arrivée peut rapporter plus qu'une attaque au long cours. Ça fait 2-3 ans qu'ASO a introduit des "points bonus" ou des secondes sur des difficultés à 15-20km de l'arrivée, pour inciter à l'attaque. En fait ce sont essentiellement les baroudeurs largués au général qui les ramassent. Sauf un coup de début de Tour à la Alaphilippe à Epernay ou Nice cette année.

    La fin de Tour s'annonce assez morne vu le peu d'identification autour de Roglic ou Pogacar. C'est sûr que les défaillances successives des Frenchies ont mis un coup de carafon à tout le monde. C'est pas anodin qu'il faille s'en remettre à Pierre Rolland pour avoir des sensations.
  • Indurain avait quand même l'habitude de finir l'étape avec un grimpeur adverse, et lui laissait systématiquement la victoire.
    Regardez le nombre de 2ème place dans le Tour d'Indurain, dans le même temps que le vainqueur, c'est assez impressionnant.
  • Abandon de Bernal
  • On peut quand même saluer l'abnégation de Pinot, qui même s'il a abandonné toute chance de bien figurer au général, voire même de gagner une étape, met un point d'honneur à ralier les Champs Elysées.
    C'est "un peu lâche" d'abandonner dès les chances de victoire envolées, sauf vrai empêchement physique évidemment. Là hier Bernal avait un grand sourir en discutant avec son directeur sportif, il n'avait pas vraiment l'air de souffrir le martyr.
  • Stefan Küng également non partant ce matin, mais lui clairement pour se ménager pour le contre la montre des mondiaux...
    C'est juste inadmissible. Suspension pour la prochaine édition serait pour moi une sanction correcte.
  • En meêm temps, ils font ce qu'ils veulent non? Si leur équipe juge qu'ils n'ont plus rien à y gagner, autant préparer la suite de la saison...
    Aujourd'hui on verra si Pogacar peut déposséder Roglic du jaune... le tour se jouera probablement aujourd'hui.
  • Du coup il y a une bonne centaine de coureurs qui pourraient quitter le tour la veille de la troisième semaine s'ils avaient la même mentalité.
  • Bah c’est un cas de figure fréquent sur la Vuelta, qui sert parfois de préparation aux championnats du monde. Le calendrier de cette saison cycliste étant ultra-condensé, ce n’est pas choquant.
  • En tout cas, le podium semble acté, reste un peu de suspens samedi au clm. Mais Roglic semble bien le plus fort.
  • A noter qu'en cas d'abandon "notoirement injustifié", le Réglementprévoit que l'équipe perde toutes les primes du coureur

    A voir si cela sera invoqué dans le cas de Bernal

    J'ai en tête qu'à une époque il y avait une pénalité, ou au moins une perte de prime, en fonction des équipiers restants à l'arrivée dans chaque équipe... mais je ne vois plus rien de tel dans le réglement 2020.
  • Cela me semble étonnant, puisque 99% des abandons ou encore plus des hors-délais sont indépendants de la volonté du coureur. En outre, une équipe privée de 3-4 coureurs est déjà handicapée tout au long de la course, inutile de charger la barque en la sanctionnant par la suite.

    Lotto a perdu Degenkolb et Gilbert le premier jour, ça n'a pas empêché leur sprinteur Ewan de remporter deux étapes, c'est presque un miracle d'avoir tenu à 6 durant trois semaines de course.

    Bon il y a eu de temps à autre des points de règlements assez baroques, comme l'élimination chaque soir du dernier du général, afin de faire avorter la course à la lanterne rouge...
  • 2d
    mitchtornado a écrit, le 16/09/2020 13:36 :
    Stefan Küng également non partant ce matin, mais lui clairement pour se ménager pour le contre la montre des mondiaux...
    C'est juste inadmissible. Suspension pour la prochaine édition serait pour moi une sanction correcte.


    Pourquoi ça inadmissible si justement il a d'autres compet à venir ?
    (j'y connais rien je ne sais même pas qui est ce coureur, je veux juste comprendre)
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.