December 2006


J'en voeux pas

31/12/2006 16:17
666 lectures
"Janvier est le mois où l'on offre ses meilleurs voeux à ses amis. Les autres mois sont ceux où ils ne se réaliseront pas"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/25.11.2006-028...

"Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale,
Tu masques ton visage en lisant ton journal,
Tu marches tel un robot dans les couloirs du metro,
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas,
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle,
Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balle.
Tu voudrais donner des yeux a la justice
Impossible de violer cette femme pleine de vices.

Antisocial, tu perds ton sang froid.
Repense a toutes ces annees de service.
Antisocial, bientot les annees de sevices,
Enfin le temps perdu qu'on ne rattrape plus.

Ecraser les gens est devenu ton passe-temps.
En les eclaboussant, tu deviens genant.
Dans ton desespoir, il reste un peu d'espoir
Celui de voir les gens sans fard et moins batards.
Mais cesse de faire le point, serre plutot les poings,
Bouge de ta retraite, ta conduite est trop parfaite
Releve la gueule, je suis la, t'es pas seul
Ceux qui t'enviaient, aujourd'hui te jugeraient.

Tu bosses toute ta vie pour payer ta pierre tombale,
Tu masques ton visage en lisant ton journal,
Tu marches tel un robot dans les couloirs du metro,
Les gens ne te touchent pas, il faut faire le premier pas,
Tu voudrais dialoguer sans renvoyer la balle,
Impossible d'avancer sans ton gilet pare-balle.
Tu voudrais donner des yeux a la justice
Impossible de violer cette femme pleine de vices.
Antisocial, antisocial, antisocial, antisocial" (source)

Trust, Antisocial

5 choses que vous ne saurez pas sur moi...

29/12/2006 00:01
522 lectures
T'sais pas lire ?

"D'une confidence à une indiscrétion, il n'y a qu'une distance de l'oreille à la bouche"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/22.10.2006--19...

« Big Brother is watching you »

"Au domicile et sur les lieux de travail des membres du Parti, ainsi que dans les lieux publics, sont disposés des « télécrans », système de vidéo-surveillance et de télévision qui diffusent en permanence les messages du Parti. Les télécrans permettent à la police de la Pensée d'entendre et de voir ce qui se fait dans chaque pièce où s'en trouve un." (source)

1984... Equilibrium... V for vendetta...

5 choses que vous ne savez pas sur moi...

28/12/2006 18:20
868 lectures
est-ce-t-elle, je te hais, ça y est, c'est officiel, je le crie à la face du monde, je te souhaite tout le mal possible, et le moins de plaisir imaginable avec ton balai !

- mon premier réflexe en voyant mon petit frère qui venait de naître a été de balancer un grand coup de pied dans le berceau, geste qui me vaut d'être rappelé à chaque rasemblement familial...

- petit, mon goût pour l'indiscipline et la violence m'ont conduit à me faire virer d'un centre de loisirs et à envoyer un mec à l'hosto suite à une bagarre (parmi d'autres...) à l'école

- j'ai été lauréat du concours européen de langue française organisé par l'Alliance Française et champion de France de go

- quand j'étais prof de français en Espagne, j'ai réussi l'exploit, en entreprise, de m'endormir devant mon élève qui lisait, suite à une nuit passée avec une señorita (un besito, guapa !)

- au local (ultra), j'ai du sortir avec mes doigts le vomi de la bouche d'une demoiselle en plein coma éthylique qui menaçait de s'étouffer

Me trouvant face à l'obligation de trouver 5 personnes qui se connectent souvent et qui sont susceptibles de répondre, je passe donc le relais à jess, tatoun, klaus, arbo et royrodgers...
Et pensez à me trackbacker ! (je sais pas ce que ça veut dire, mais comme marc l'a dit, ça ne doit pas être sexuel et ça doit être vachement important)

Du l'art et du cochon

28/12/2006 00:01
259 lectures
Pas besoin d'aller au Salvador pour trouver le précurseur des blagues Carambar :

"L'unique différence entre un fou et moi, c'est que moi je ne suis pas fou"

Salvador... Doit-on vraiment être sauvé, señor Domingo Felipe Jacinto Dalí... Domenech ?

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/08.04.06-009-a...

Les blagues, c'est son dada...

"Quelle est la différence entre Tintin et Milou ?" trouve donc tout son sens créatif...

Bond, ire

27/12/2006 00:01
400 lectures
Qui est plus élégant que James Band, quoi que moins poilant...

C'est parfois dur de rebondir comme ça (presque) tous les jours... Bref, pas vraiment d'idée, encore empâté par les restes de fête et embué à la pensée qu'elles sont déjà finies... C'était décorations, ce sera ration de décos...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-040...

Dans la série « fallait pas l'énerver... »
Pendant que James fait des Bond partout en réajustant sa cravate sous l'eau, l'ex Etudiante fait Boum dans tous les sens, avec notamment un ex chippendale très cheap tendance voyou platonique et plutonique. Manque de bol, c'est plutôt James qui nique, même si elle aime le Renard et pas M, justement. Donc lui forcément ça l'énerve et il saute avec ses mocassins bruns sur le sous-marin (sans abeilles autour) pour aller repêcher la belle de Starship Troopers appelée Christmas. Ça tombe bien, c'est les fêtes, et le balcon est bien décoré. Elle aurait d'ailleurs été plus inspirée de faire Alerte à Malibu que de buter de l'insecte géant, ça lui aurait plus servi dans le remix Titanic du submersible. Quoi qu'il en soit, fallait pas demander à James de gérer le tuyau d'arrosage qui traîne par là, parce que du coup le suppot de satan se retrouve avec une torpille en guise de suppo dans le bide. On imagine que la pillule est mal passée mais tout est bien qui finit bien, sur une histoire de Q. Le scientifique, bien sûr...

Après l'Avent

26/12/2006 00:01
1.378 lectures
« Traditionnellement, les chrétiens allument une bougie le premier dimanche, puis une de plus chaque dimanche suivant, symboles de la lumière qui va renaître le soir de Noël. »
Les bougies sont soufflées... :)

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/24.12.2006-012...

Le 25 décembre au matin, deux gamins déboulent sous l'arbre de Noël. Et là, oh surprise le garçon a un tas énorme de jouets et la fille n'a qu'un seul jouet.
Le garçon regarde le jouet de sa soeur et commence à se moquer :
- Eh bien moi, j'ai eu plus de jouets que toi, na...
- Eh bien moi je m'en fous, j'ai pas de maladie incurable, na...

Noël, ma mère

25/12/2006 09:40
549 lectures
"Celui qui n'a pas Noël dans le coeur ne le trouvera jamais au pied d'un arbre"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-002...

AFRIKAANS geseënde Kersfees
ALBANAIS gëzuar Krishtlindja
ALLEMAND frohe Weihnachten / fröhliche Weihnachten
ALSACIEN gleckika Wïanachta / fréliche Winorde / etc.
ANGLAIS merry Christmas / happy Christmas
ARABE miilaad majiid
ARMÉNIEN Chnorhavor Surb tsnund
BAS-SAXON vrolik Kersfees BASQUE Eguberri on
BENGALI subho baradin
BIÉLORUSSE З Божым нараджэннем (Z Bozym naradzenniem)
BIRMAN Christmas nay hma mue pyaw pa
BOSNIAQUE sretan Božić
BRETON Nedeleg laouen
BULGARE весела коледа (vesela koleda)
CATALAN bon Nadal
CHINOIS 圣诞快乐 (shèng dàn kuài lè)
CORÉEN seun-tan chu-ka-hae-yo
CORSE bon Natale
CRÉOLE GUADELOUPÉEN jwaïeu Nouel
CRÉOLE HAITIEN jwaye nowel
CRÉOLE MARTINIQUAIS jénwèl
CRÉOLE RÉUNIONNAIS zwayé Noèl
CROATE sretan Božić
DANOIS glædelig jul
ESPAGNOL feliz Navidad
ESPÉRANTO gojan Kristnaskon
ESTONIEN häid jõule
FÉROÏEN gleðilig jól
FINNOIS hyvää joulua
FRANCIQUE LORRAIN frohe Weihnachte
FRIOULAN bon nadal
GAÉLIQUE D'ÉCOSSE Nollaig chridheil
GAÉLIQUE D'IRLANDE Nollaig shona
GALICIEN bo Nadal
GALLOIS Nadolig llawen
GREC kala christougenna / kala xristougenna
HÉBREU christmas sameakh (rarement utilisé)
HINDI Krismas ki subhkamna
HONGROIS boldog Karácsonyt
ILOCANO naragsak a paskua
INDONÉSIEN selamat Natal
ISLANDAIS gleðileg jól
ITALIEN buon Natale / gioioso Natale
JAPONAIS meri kurisumasu
KABYLE assegass amegass
KURDE Noela we pîroz be
LANGUEDOCIEN (OCCITAN) bon nadal
LAO souksan van Christmas
LATIN felix dies Nativitatis
LETTON priecīgus Ziemassvētkus
LINGALA Noël esengo
LITUANIEN su Kaledoms
LUXEMBOURGEOIS schéi Chrëschtdeeg
MACÉDONIEN sreken Bozik
MALAIS selamat hari natal
MALGACHE tratry ny Krismasy / arahabaina tratry ny Krismasy / arahaba tratry ny Krismasy
MALTAIS milied hieni
MAORI meri Kirihimete
NÉERLANDAIS vrolijk Kerstfeest
NIÇOIS bouòni Calèna
NORVÉGIEN god jul
OCCITAN bon Nadal
PERSAN eydet mobârak
POLONAIS Wesołych Świąt
PORTUGAIS feliz Natal
PROVENÇAL bòn nové
ROUMAIN un Crăciun fericit
RUSSE C Pождеством (S rojdestvom)
SAMOAN ia manuia le Kerisimasi
SARDE bona pasca'e Nadale (logudorois) / bona paschixedda (campidanois)
SERBE srecan bozic
SHONA krisimas yakanaka
SINDHI Chrismas joon wadhayoon
SLOVAQUE vesele vianoce
SLOVÈNE vesel božič / vesele božične praznike SOBOTA dobro dedek
SUÉDOIS god jul
SWAHILI Noël ya furaha
TAGALOG maligayang pasko
TCHÈQUE veselé Vánoce
THAI สุขสันต์วันคริสตร์มาส (souksaan wan Christmas)
TURC Noeliniz kutlu olsun
UDMURT Shuldyr Ymuśton
UKRAINIEN Z Rizdvom Hrystovym
VIETNAMIEN Mừng Chúa Giáng Sinh
WALLON (orthographe à betchfessîs) djoyeus Noyé

Rrrr'âge

19/12/2006 06:18
372 lectures
"Ces douleurs ne sont pas calmées par le repos mais au contraire sont plus importantes la nuit et le matin au réveil." Merci Doctissimo...

"Ce sera ça la vieillesse. Des douleurs partout dans le corps et une maison vide autour."

Putain de corps, putain de coeur. Putain de prisons...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/31.08.2006-016...

"Lève toi c'est décidé
Laisse-moi te remplacer
Je vais prendre ta douleur

Doucement sans faire de bruit
Comme on réveille la pluie
Je vais prendre ta douleur

Elle lutte elle se débat
Mais ne résistera pas
Je vais bloquer l'ascenseur...
Saboter l'interrupteur

Mais c'est qui cette incrustée
Cet orage avant l'été
Sale chipie de petite soeur ?

Je vais tout lui confisquer
Ses fléchettes et son sifflet
Je vais lui donner la fessée...
La virer de la récrée

Mais c'est qui cette héritière
Qui se baigne qui se terre
Dans l'eau tiède de tes reins ?

Je vais la priver de dessert
Lui faire mordre la poussière
De tous ceux qui n'ont plus rien...
De tous ceux qui n'ont plus faim

Dites moi que fout la science
A quand ce pont entre nos panses ?
Si tu as mal là où t'as peur
Tu n'as pas mal là où je pense !

Qu'est-ce qu´elle veut cette conasse
Le beurre ou l'argent du beurre
Que tu vives ou que tu meurs ?

Faut qu'elle crève de bonheur
Ou qu'elle change de godasses
Faut qu'elle croule sous les fleurs
Change de couleur...
Je vais jouer au docteur

Dites moi que fout la science
A quand ce pont entre nos panses ?
Si tu as mal là où t'as peur
Tu n'as pas mal là où je chante !" (source)

Camille, Ta douleur

Lire honni

17/12/2006 08:59
410 lectures
"Sans l'ironie, le monde serait comme une forêt sans oiseaux"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/07.11.2006-025...

"- Panoramix : C'est une bonne situation, ça, scribe ?
- Otis : Vous savez, moi je ne crois pas qu'il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je dois résumer ma vie aujourd'hui avec vous, je dirais que c'est d'abord des rencontres. Des gens qui m'ont tendu la main, peut-être à un moment où je ne pouvais pas, où j'étais seul chez moi. Et c'est curieux de se dire que les hasards, les rencontres forgent une destinée... Parce que quand on a le goût de la chose, quand on a le goût de la chose bien faite, le beau geste, parfois on ne trouve pas l'interlocuteur en face je dirais, le miroir qui vous aide à avancer. Alors ce n'est pas mon cas, comme je disais là, puisque moi au contraire, j'ai pu : et je dis merci à la vie, je lui dis merci, je chante la vie, je danse la vie... Je ne suis qu'amour ! Et finalement, quand beaucoup de gens me disent "Mais comment fais-tu pour avoir cette humanité ?", je leur réponds très simplement, je leur dis que c'est ce goût de l'amour qui m'a poussé aujourd'hui à entreprendre une construction mécanique, mais demain qui sait ? Peut-être seulement à me mettre au service de la communauté, à faire le don, le don de soi..."

Je de lumière

16/12/2006 00:01
1.128 lectures
« Plus on s'approche de la lumière, plus on se connaît plein d'ombres »

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/25.11.2006-031...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/25.11.2006-026-f1062.jpg

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-059-c2971.jpg

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-029-ad80d.jpg

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-009-83bf8.jpg

"Le principe d'attraction des papillons de nuit et autres insectes à la lumière semble lié à leur système d'orientation. Un insecte utilise la lune et peut-être aussi les étoiles pour s'orienter. La présence d'une source lumineuse va perturber ses repères : il va la confondre avec la lune, et va dévier sa course jusqu'à ce qu'il s'en rapproche et se mette à tourner sans arrêt autour" (source)

Pam, pas steak...

14/12/2006 00:01
705 lectures
Trois hamburgers se promènent dans les bois... Tout à coup, l'un d'eux se retrouve seul... Il cherche ses amis, encore et encore, et ils réapparaissent tout à coup :
- où vous étiez ??
- bah on steak haché...

Entre paf le chien et le steak, il y a donc...

Impossible d'afficher la vidéo Youtube zYDAfZWbrP0 via l'API



Pam pastèque !
Bon vu que tout cela est plutôt haché et complètement n'importe quoi, limite confusant comme dirait l'autre, passons de la tapette géante à la gastro savoyarde, parodie banlieusarde à la mode chez les cheunes anonymes...

Impossible d'afficher la vidéo Youtube RIUu_OONhXs via l'API



"Ouais gros !
C'est Fatal Bazooka,
Quand c'est l'hiver,
Quand ça fait froid,
Qu'une chose à faire, gars,
Ecoute ça !

Représente le hardcore des montagnes
En direct de la savoie
(savoie ou bien ?)
Non ça va pas
Mec c'est l'pole nord
On s'gèle les grelots
Bordel y fait plus froid qu'dans ton frigo
Un pied dehors direct, c'est la pharingyte
La morve au nez, les microbes qui s'agitent
Alors écoute avant qu'y s'ra trop tard
Avant que tu s'ras tout dur comme un surgelé picard
On est pas v'nu pour jouer les papas poules,
Mais un conseil, mon gars,
Fous ta cagoule !

Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Ou t'auras froid, t'auras les glandes, t'auras les boules !
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
La chair de poule, le nez qui coule, fous ta cagoule !
Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Du nord au sud, de l'est à l'ouest, même à Vesoul
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
Sauf à Kaboul, sauf à Kaboul !

Ouais dis leur toi aussi, profanation fonky
En direct des quartiers de marseille

Dans ma ville, on craint dégun
Fracasse les estrasses sur instru yo le rat frère en même temps toujours froid aux mains
Contrebande, façon 90 dans la légende
Mange du cagnard !
Ici on joue au foot et pas au hand
Franchement,
J'serre les dents
Comme yves montand
Qui r'pousse le pousse-mousse du mistral dans le vent
Planète mars, représente la cagoule, sans un franc,
cinq francs trente et deux qui nous font cent...

(Break) : hé mais ho t'es au courant qu'on comprend rien à ce que tu dis ?
quoi, keskya tu m'engraines ?
non mais c'est pas ça, mais on a message précis, tu vois, c'est...

Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Ou t'auras froid, t'auras les glandes, t'auras les boules !
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
La chair de poule, le nez qui coule, fous ta cagoule !
Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Du nord au sud, de l'est à l'ouest, même à Vesoul
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
Sauf à Kaboul, sauf à Kaboul !

(break slam) J'voudrais jeter un slam pour cette maladie qui, l'hiver, l'anus m'irrite
Un virus venu du froid, qu'on appelle gastro entérite
La prochaine fois je mettrais ma cagoule

J'mettrai ma cagoule sur l'BIP
Pour pas me géler les BIIIIP
Espece de fils de BIP
Mais qu'est-ce qui faut que j'foute
Ç a fait quinze fois qu'j'te l'dis, pauv' BIP
Fous ta cagoule !
Mais qu'est-ce que tu BIIP,
T'es en train de BIP dans ma cagoule !
Elle me gratte commme un frotis dans la BIP à ta mère
Elle me donne de l'érythème, j'ai les BIP qui saignent
J'aurais pu dire “fous ton bonnet, fous ton bonnet” mais c'est moins cool
Que c'putain d'slogan, fous ta cagoule !

Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Ou t'auras froid, t'auras les glandes, t'auras les boules !
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
La chair de poule, le nez qui coule, fous ta cagoule !
Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Du nord au sud, de l'est à l'ouest, même à Vesoul
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
Sauf à Kaboul, sauf à Kaboul !

Ouais gars, c'est l'bazooka, B.A.Z...heu
En tout cas respect à Porte Blindée, Menstruations douloureuses
Pandi Panda ainsi que Pitbull de flipper
Coups de couteau dans la glotte et bien sur Canon à Neige, Bang Bang !

Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Ou t'auras froid, t'auras les glandes, t'auras les boules !
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
La chair de poule, le nez qui coule, fous ta cagoule !
Fous ta cagoule
Fous ta cagoule
Du nord au sud, de l'est à l'ouest, même à Vesoul
Fous ta cagoule, ouais !
Fous ta cagoule
Sauf à Kaboul, sauf à Kaboul !" (source)


Sarah Connor ?
Savoie pas...

Red dingue

13/12/2006 00:01
506 lectures
"L'espoir fait vivre, mais comme sur une corde raide".
Raide is dead, comme disait l'autre...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-037...

"C'est un trou de verdure où chante une rivière,
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil, de la montagne fière,
Luit : c'est un petit val qui mousse de rayons.

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit." (source)

Arthur Rimbaud, Le dormeur du val

Hotte toi de là

12/12/2006 00:01
1.110 lectures
Visiblement c'est fait...
Et joyeuses fêtes, hein...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/24.11.2006-025...

Un jour, le Père Noël décide d'aller en Somalie.
Le Père Noël demande :
- Pourquoi ces enfants sont-ils aussi maigres ?
- Parce qu'ils ne mangent pas.
- Ils ne mangent pas ? Ok d'accord, pas de cadeaux !


A boules, l'épine

06/12/2006 00:01
2.332 lectures
Et non pas... Non rien, épargnons les amis de la poésie...

https://racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/28.11.2006-013-ae1da.jpg

"[...] Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... Oh ! Dieu !... bien des choses en somme...
En variant le ton, -par exemple, tenez :
Agressif : "Moi, monsieur, si j'avais un tel nez,
Il faudrait sur-le-champ que je me l'amputasse !"
Amical : "Mais il doit tremper dans votre tasse :
Pour boire, faites-vous fabriquer un hanap !"
Descriptif : "C'est un roc !... c'est un pic !... c'est un cap !
Que dis-je, c'est un cap ?... C'est une péninsule !"
Curieux : "De quoi sert cette oblongue capsule ?
D'écritoire, monsieur, ou de boîte à ciseaux ?"
Gracieux : "Aimez-vous à ce point les oiseaux
Que paternellement vous vous préoccupâtes
De tendre ce perchoir à leurs petites pattes ?"
Truculent : "Ça, monsieur, lorsque vous pétunez,
La vapeur du tabac vous sort-elle du nez
Sans qu'un voisin ne crie au feu de cheminée ?"
Prévenant : "Gardez-vous, votre tête entraînée
Par ce poids, de tomber en avant sur le sol !"
Tendre : "Faites-lui faire un petit parasol
De peur que sa couleur au soleil ne se fane !"
Pédant : "L'animal seul, monsieur, qu'Aristophane
Appelle Hippocampelephantocamélos
Dut avoir sous le front tant de chair sur tant d'os !"
Cavalier : "Quoi, l'ami, ce croc est à la mode ?
Pour pendre son chapeau, c'est vraiment très commode !"
Emphatique : "Aucun vent ne peut, nez magistral,
T'enrhumer tout entier, excepté le mistral !"
Dramatique : "C'est la Mer Rouge quand il saigne !"
Admiratif : "Pour un parfumeur, quelle enseigne !"
Lyrique : "Est-ce une conque, êtes-vous un triton ?"
Naïf : "Ce monument, quand le visite-t-on ?"
Respectueux : "Souffrez, monsieur, qu'on vous salue,
C'est là ce qui s'appelle avoir pignon sur rue !"
Campagnard : "Hé, ardé ! C'est-y un nez ? Nanain !
C'est queuqu'navet géant ou ben queuqu'melon nain !"
Militaire : "Pointez contre cavalerie !"
Pratique : "Voulez-vous le mettre en loterie ?
Assurément, monsieur, ce sera le gros lot !"
Enfin parodiant Pyrame en un sanglot :
"Le voilà donc ce nez qui des traits de son maître
A détruit l'harmonie ! Il en rougit, le traître !" (source)

Cyrano de Bergerac, acte 1 scène 4

King Kongdom of heaven

04/12/2006 00:01
976 lectures
marc, je te proute !

Cela a commencé par le gros kiki noir qui croque de l'indigène sacrifié en se tapant le torse poilu et s'éclate quelques dinos, poursuivi par un pianiste hagard accompagné notamment d'un baroudeur grognard aux airs de José Bové qui perd son pote chinois avant de se faire avaler par un vers de terre. Pendant ce temps, la blonde jongle dans la jungle ou escalade un building en ouvrant la bouche. Les gros hippo-diplos s'empilent comme des chamallow écrasés, et on sait maintenant que c'est à cause d'un anti-héros qui reçoit habituellement le journal du lendemain avant sa parution (ça a l'air décousu comme ça, mais en fait pas du tout, c'est la faute du réalisateur).
Ensuite, il y a eu le western rythmé, avec l'Arme Fatale pas encore bedonnant ni hébété, le Robin des Bois de Waterworld en jeune chien fou et d'autres garçons de vaches vachement forts (même que tous les méchants y sont tous morts...). L'important, c'est que les gentils gagnent en musique finalement, le gros sadique au sourire Colgate ne faisant pas long feu (fallait pas menacer la naine, gros nigaud)...
Puis le Pirate des Caraibes est allé défendre Jérusalem, après avoir commencé, encore, en forgeron blasé. Remarque, il a pas les oreilles en antenne à la Spock cette fois, et c'est pas le fils d'un boucanier boiteux mais d'un Rob Roy croisé. Enfin bref, il fait la nique aux Sarrasins et à Saladin, qui ne lui en veut d'ailleurs pas, même s'il lui explose ses tours. Si le méchant rougeaud n'avait pas décapité sa soeur et que l'homme au masque de fer n'était pas mort, tout ça ne serait peut-être pas arrivé finalement...
Pour finir, une Amélie claudiquante prend son sourire pincé pour retrouver son MMM (ce qui n'est ni un mm's ni un mms, anachronisme oblige) pendant que son oncle se fait niquer son gravier par un facteur des bois tendance Polnareff rétro. « Bah pourquoi tu pleures ?», qu'il demande l'amnésique à la fin. Et elle, elle le regarde, elle le regarde...

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/24.04.06-001-2...

"This could be heaven
This could be heaven
This could be heaven for everyone

In these days of cool reflection
You come to me and everything seems alright
In these days of cold affections
You sit by me - and everything's fine

This could be heaven for everyone
This world could be fed, this world can be fun
This could be heaven for everyone
This world could be free, this world can be one

In this world of cool deception
Just your smile can smooth my ride
These troubled days of cruel rejection, hmm
You come to me, soothe my troubled mind

Yeah, this could be heaven for everyone
This world could be fed, this world can be fun
This should be love for everyone,
This world should be free, this world can be one
We should bring love to our daughters and sons
Love, love, love, this could be heaven for everyone
You know that
This could be heaven for everyone
This could be heaven for everyone

Listen - what people do to other souls
They take their lives - destroy their goals
Their basic pride and dignity
Is stripped and torn and shown no pity
When this should be heaven for everyone"

Queen...

Le loco motive...

03/12/2006 09:54
415 lectures
Ou pas ! Así es la vida loca, loca, loca...

"Quand vous verrez la lumière au bout du tunnel, priez pour que ce ne soit pas le train"

http://kibitz.racingstub.com/blogs/k/kibitz/photos/01.09.2006-200...

"J'crois que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train,
Et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un,
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare,
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard.

Les trains démarrent souvent au moment où l'on s'y attend le moins,
Et l'histoire d'amour t'emporte sous l'oeil impuissant des témoins,
Les témoins c'est tes potes qui te disent au revoir sur le quai,
Ils regardent le train s'éloigner avec un sourire inquiet,
Toi aussi tu leur fais signe et tu imagines leurs commentaires,
Certains pensent que tu te plantes et que t'as pas les pieds sur terre,
Chacun y va de son pronostic sur la durée du voyage,
Pour la plupart le train va derailler dès le premier orage.

Le grand amour change forcément ton comportement,
Dès le premier jour faut bien choisir ton compartiment,
Siège couloir ou contre la vitre il faut trouver la bonne place,
Tu choisis quoi une love story de première ou d'seconde classe.

Dans les premiers kilomètres tu n'as d'yeux que pour son visage,
Tu calcules pas derrière la fenêtre le défilé des paysages,
Tu te sens vivant tu te sens léger tu ne vois pas passer l'heure,
T'es tellement bien que t'as presque envie d'embrasser le controleur.

Mais la magie ne dure qu'un temps et ton histoire bât de l'aile,
Toi tu te dis que tu n'y est pour rien et que c'est sa faute à elle,
Le ronronement du train te saoule et chaque virage t'écoeure,
Faut que tu te lèves que tu marches tu vas te dégourdir le coeur.

Et le train ralentit et c'est déjà la fin de ton histoire,
En plus t'es comme un con tes potes sont restés à l'autre gare,
Tu dis au revoir à celle que tu appelleras désormais ton ex,
Dans son agenda sur ton nom elle va passer un coup de tipex.

C'est vrai que les histoires d'amour c'est comme les voyages en train,
Et quand je vois tous ces voyageurs parfois j'aimerais en être un,
Pourquoi tu crois que tant de gens attendent sur le quai de la gare,
Pourquoi tu crois qu'on flippe autant d'arriver en retard.

Pour beaucoup la vie se résume à essayer de monter dans le train,
A connaitre ce qu'est l'amour et se découvrir plein d'entrain,
Pour beaucoup l'objectif est d'arriver à la bonne heure,
Pour réussir son voyage et avoir accès au bonheur.

Il est facile de prendre un train encore faut il prendre le bon,
Moi je suis monté dans deux trois rames mais c'était pas le bon vagon,
Car les trains sont crapricieux et certains sont innaccessibles,
Et je ne crois pas tout le temps qu'avec la SNCF c'est possible.

Il y a ceux pour qui les trains sont toujours en grèves,
Et leurs histoires d'amour n'existent que dans leurs rêves,
Et y'a ceux qui foncent dans le premier train sans faire attention,
Mais forcément ils descendront dessus à la prochaine station,
Y'a celles qui flippent de s'engager parce qu'elles sont trop émotives,
Pour elles c'est trop risqué de s'accrocher à la locomotive,
Et y'a les aventuriers qu'enchainent voyages sur voyages,
Dès qu'une histoire est terminée ils attaquent une autre page.

Moi après mon seul vrai voyage j'ai souffert pendant des mois,
On s'est quitté d'un commun accord mais elle était plus d'accord que moi,
Depuis je traine sur les quais je regarde les trains au départ,
Y'a des portes qui s'ouvrent mais dans une gare je me sent à part.

Il parait que les voyages en train finissent mal en général,
Si pour toi c'est le cas accroche toi et garde le moral,
Car une chose est certaine y'aura toujours un terminus,
Maintenant tu es prévenu la prochaine fois tu prendras le bus." (source)

Grand Corps Malade, Les voyages en train
  • 1 (current)