Ligue 1 - Droits TV

Flux RSS 1020 messages · 90.993 lectures · Premier message par benji1 · Dernier message par superdou

  • et en plus avec la livraison à domicile, ca coute plus cher à manger pour moins de service puisque la plateforme se prend une marge sur le coût des plats.

    Autre point à l'avantage des ligues fermées, les équipes Junior. (ou U19).
    C'est très développé, surtout en préiphérie du hockey. Ce sont également des ligues fermées mais régionalisées (ici au Canada, par province).
    Ces joueurs sont le futur du sport et dans certaines villes, c'est même plus regardé que le sport principal. La notion de proximité est plus forte. Et le championnat mondial junior de hockey est tout aussi populaire voir même plus que le championnat sénior !
  • Les ligues fermées c'est la mort de l'esprit sportif. C'est de la merde en barre. On sait que le foot a besoin d'argent pour fonctionner, mais si on on place l'argent comme valeur supérieure au résultat pur et dur, on corrompt définitivement l'esprit du sport. Il faut laisser de la place pour les réussites inattendues comme pour les crash mémorables. Marco c'est le plus beau a réussi à envoyer Monaco en L2, c'est aussi ça le sport, tout comme Bastia en C3 1978, ou Montpellier 2012. Si on enlève ces possibilités là, on perd l'esprit du foot. Ce serait vraiment dégueulasse que l'argent soit le seul mètre-étalon.
  • N'empêche, si une "ligue fermée" est dirigée par la même incompétence, on aurait eu les mêmes problèmes sur les droits TV, dans la recherche des montants les plus élevés sans aucune vérification/assurance/garantie.

    Mais d'accord avec toi @takl et heureusement que nous n'en prenons pas le chemin.

    Je pense qu'en C1, il était question de cela pour mettre pression sur l'UEFA par rapport au problème posé par les nouveaux riches (Manchester City, Chelsea, Paris...) aux anciens (Real, Juve, Bayern, Barça...). D'où le FPF qui a été un peu le dispositif pour éviter les trop grands changements de positions et éloigner les aspirations à une ligue fermée.

    L'UEFA n'en veut pas, heureusement, ce qui met les championnats nationaux dont la L1 à l'abri de ce genre de dérive.
    Je comprends les intérêts soulevés par @strohteam sur un jeu plus "libéré" où l'on ne recherche pas le 0-0 ou surtout à ne pas perdre. Mais les suspens des promotions/relégations rajoutent bien du piment. Et c'est bien que des "petits" puissent espérer parfois la L1 en bossant bien et que des clubs de L1 faisant n'importe quoi peuvent être sanctionnés.
  • UF5cszi1_400x400.jpeg
    Modifié par guigues ·
    guigues • 38 ans
    Aulas surcre les fraises depuis quelques années et sans surprise son idée d'un spotify est une énorme connerie.

    D'un c'est la concurrence entre des chaînes TV qui distribuent à perte une overdose de football qui a fait exploser les recettes. Si ces dernières sont allées principalement aux joueurs et à leurs parasites, ce sont les présidents de club en premier qui devraient se questionner. A moins qu'eux aussi en ait profiter au passage.

    De deux, sportify perd de l'argent, les artistes n'en gagnent pas. Idem pour tous les Uberlike. Seule l'espérance de pouvoir revendre ses actions du futur google ou ebay fait tourner la machine.

    A un moment une bulle ça éclate. Toujours.
  • Il est écrit dans l'Equipe du jour que l'emprunt souscrit en urgence par la Ligue pour assurer la trésorerie des clubs est à un taux d'intérêt de 5,5%, consenti par la filiale anglaise d'une banque américaine. Voilà un taux tout de même conséquent vu le loyer de l'argent de manière générale - même si je ne connais pas les détails de ce genre de montage et évidemment une prime de risque s'entend bien.

    Le deal Mediapro commence en tous cas déjà à couter cher à la Ligue : déficit d'image, frais de procédure, intérêts d'emprunt... et bien sût la prime de M. Quillot qu'on entend bizarrement pas ces dernières semaines. A ce compte là un deal raboté avec Canal/Bein va devenir de moins moins repoussoir. Bravo les champions (+)
  • Rends l'argent Didier !

    Le pire, c'est qu'il n'était pas seul dans ce bazar, avec une incompétence collective. Nasser n'a bien rien dit non plus.
    On comprend mieux comment sont gérés la plupart des clubs finalement.
  • father-tom a écrit, le 20/10/2020 13:35 :

    On comprend mieux comment sont gérés la plupart des clubs finalement.


    Mal ? :D
  • takl1234655756.jpg
    Modifié par takl ·
    takl • 41 ans
    Moi je trouve l'idée d'Aulas pas si con que ça. Un spotify du foot, avec un abonnement à un prix attractif genre 10 euros/mois qui permettrait de voir l'intégralité du foot français L1/L2/C1/C3/Coupe de France, perso je m'abonne direct, et je pense qu'à ce prix là de nombreuses personnes dégoutées par les offres fragmentées abandonneraient le streaming, il y a moyen que ce soit rentable et que tout le monde y trouve son compte. 5 millions d'abonnés à 10 euros, c'est plus rentable que 1 million à 20 euros.
    Je crois même que les clubs pourraient financer directement ce média et avoir la main sur les droits qui leur reviennent, en s'associant sur ce projet, ce serait un modèle plutôt sympa. La ligue deviendrait producteur, financeur et diffuseur de son propre microcosme économique. 100% made in France, pourquoi pas après tout?
  • J’y adhérerais également même à plus de 10 balles . Deezer m’a fait abandonner le téléchargement de mp3 naguère . La même version foot me ferait arrêter l’iptv .
  • Une autre solution serait un système équivalent à la VOD ou chacun paie pour le match qu'il regarde (5€ par match par exemple).
    Mais cela suppose d'adapter les horaires aux préférences des spectateurs français...

    Par rapport au système actuel, j'avoue n'avoir aucun regret si tout se pète la gueule et suis cette déroute avec sadisme. =P~
  • Le foot payant au match ça existait fin des années 90 / début 2000 mais je pense que les audiences et la rentabilité étaient médiocres. Les affiches étaient sur canal de toutes façons puis tout le monde s'est mis à vouloir passer du foot et les droits ont explosé.

    10 balles pour voir les matchs ça peut marcher en national, peut être en D2.
  • guigues a écrit, le 21/10/2020 10:49 :
    je pense que les audiences et la rentabilité étaient médiocres


    Rien à voir avec Mediapro? :p
  • Canal, TPS, Orange, SFR pouvaient se permettre de surpayer le football car ils vendaient une offre plus large, étaient engagés dans une course au nombre d'abonnés et soutenus par des maisons mères solides.

    MédiaPro ... enfin voilà j'achèterais même pas un faux maillot du Racing sur un site espagnol qui se fournit en Chine.
  • Au passage, la petite différence entre le faux maillot et la diffusion TV, c'est que le faux maillot sort en général des mêmes usines (au Vietnam de souvenir) que ceux qui sont en boutique à la Meinau ou aux Halles .. tandis que la diffusion n'est pas délocalisable sauf si le trophée des champions est joué à Shenzen..
  • Allez lire l'article de Mediapro sur Capital, c'est édifiant.
    Ils ont fait le premier paiement à la LFP avec une augmentation de capital et un prêt bancaire.

    Pour le 2ème paiement (d'octobre), il leur manque environ 60 Millions en tréso.

    Avec 600 000 abonnés (chiffre probablement gonflé) vous pouvez faire le calcul de combien ca leur rapporte par mois...environ 10 M€

    En gros en décembre ils n'auront toujours pas la tréso nécessaire pour payer la traite d'octobre, alors qu'il faudra payer une nouvelle traite de 150M€

    C'est le sauve-qui-peut, le projet est intenable. Et au vu de ce qui est indiqué, ils ont remporté l'appel d'offre sans avoir la moindre idée de comment ils allaient le financer
  • julien-06 a écrit, le 21/10/2020 16:30 :


    C'est le sauve-qui-peut, le projet est intenable. Et au vu de ce qui est indiqué, ils ont remporté l'appel d'offre sans avoir la moindre idée de comment ils allaient le financer


    et c'est toujours la meme chose
    ceux qui ont validé l'offre sans vérifier correctement la solvabilité vont s'en sortir sans aucun souci

    c'est pas le cas mais ça me fait penser aux présidents ou maire qui entame des projets de oufs ou irréalisables juste dans le but d'emmerder la prochaine majorité (ou mairie)
    et evidement ils doivent repondre de rien derriere
    bon désolé pour le hors sujet
  • Le Spotify du foot, j'y crois moyennement. Il faudrait déjà voir comment seraient répartis les revenus. Un match du PSG serait visionné (pifomètre) 10.000 fois plus qu'un match de Dijon ou de Brest, si la répartition se fait selon les critères Spotify il y aurait tout ou presque pour PSG-Beyoncé et des miettes pour les autres...

    J'attends vraiment que tout se pète la gueule. La Ligue-Harpagon ne peut s'en prendre qu'à elle-même, en ayant privilégie l'argent à tout le reste.
    Mine de rien, le multiplex du samedi soir, même s'il avait bien été vidé de sa substance, restait un repère dans la vie de l'amateur de foot moyen, et ils l'ont supprimé.
    Idem pour les résumés de matches, impossible de les voir sur un média mainstream à une heure de grande écoute, le CFC qui portait haut la L1 s'est recentré sur la BPL, Téléfoot (de TF1) montre tous les buts européens... sauf la L1. Stratégie suicidaire.
  • mais vous vous rendez bien compte, ceux qui espèrent que tout se casse la gueule, que le Racing tombera aussi, que les matchs de haut niveau, ce sera de nouveau fini, tout comme les joies d'aller dans une Meinau pleine ?
  • C'est bien à contrecœur @superdou si tout se casse la gueule y compris le Racing mais ne pas voir les matchs de ligue 1 (ou streamer illégalement ou payer le prix d'une connexion internet pour pouvoir voir 4 matchs dont celui du Racing) n'est pas tenable pour tout supporter de Ligue 1...et si on peut enlever les charognards du foot français au passage (et autre trader), je crois qu'on a déjà bien donné il y a 10 ans avec...
  • Ça va secouer le foot français, mais il y aura toujours une première division, non ? @superdou aime bien jouer les collapsologues, on le sait. Tu penses qu'on va remplacer Strasbourg et cie par des Chambly ? Que 15 clubs sur 20 déposeront le bilan en cours de saison ?
  • Je pense que plusieurs clubs s'en sortiront, à savoir ceux qui auront un actionnaire assez impliqué pour permettre au club de survivre, comme au PSG, à Lyon, à Nice, à Rennes, à Nantes ou à Monaco, par exemple.

    Mais les clubs sans un riche actionnaire ou sans un actionnaire prêt à remettre sur le compte, à l'image du Racing, c'est perdu d'avance.
  • 53a951752c0ea.jpeg
    Modifié par father-tom ·
    father-tom • 38 ans
    Le problème n'est pas toujours la richesse de l'actionnaire mais ses intentions aussi.

    Après, non : l'Etat ne laissera pas s'effondrer un système qui verrait disparaître des clubs historiques.

    Il y aurait des emprunts spécifiques, des cessions de droits TV différents, une atomisation des diffuseurs, des réflexions de plateformes, de sponsoring.
    Le marché existera toujours. Il n'est pas à la hauteur des ambitions Mediaproesques mais il y aura encore des droits TV payés par X ou X. Même moins chers. Puis des combines de soutien d'Etat liées à la situation du Covid-19, au plan de sauvetage, des financements autres. Ce qui ne se fera pas sans perte importante de compétitivité (en terme de moyens) à l'échelle européenne (en plus de la dimension fiscale historique) mais de là à ce que 70% des clubs de L1 disparaissent... pour mettre qui en L1?

    On trouvera une façon d'impliquer le contribuable, si nécessaire, pour payer les erreurs de margoulins décérébrés. Présidents de clubs comme Quillot en mode "après moi le déluge mais j'ai mon million".

    A voir aussi l'évolution de la position de Mediapro. Ils ne parlent pas de retrait ou autre. Un gain de temps, de trésorerie, de recherche de réduction de dépense, quelles intentions des chinois? Quid derrière?
    Les inquiétudes sont légitimes, la position de la Série A aurait dû alerté la LFP et son comité de guignols. Maintenant, on ne sait pas. On sait qu'il y a une mise en demeure, un emprunt pour l'échéance manquante, des situations "qui puent", mais c'est un flou total sur Mediapro, leurs capacités et réelles intentions.

    On en sait aussi peu qu'en mai quand tu expliquais que la C1/C3 ne pourrait jamais reprendre avant vaccin, etc etc. C'est du catastrophisme permanent... Il y a un juste milieu entre l'inquiétude, réelle, et le catastrophisme.
  • superdou a écrit, le 21/10/2020 19:07 :
    mais vous vous rendez bien compte, ceux qui espèrent que tout se casse la gueule, que le Racing tombera aussi, que les matchs de haut niveau, ce sera de nouveau fini, tout comme les joies d'aller dans une Meinau pleine ?


    Il me semble que toi-même tu disais que l'abonnement proposé par Médiapro n'était pas tenable...

    Je vais faire mon vieux con, mais fût un temps où les matchs étaient le samedi soir ou dimanche soir pour la grosse affiche sur Canal, téléfoot (l'émission) passait le dimanche et proposait un résumé de chaque match, on (les supporters) n'étaient pas moins malheureux qu'aujourd'hui, eux (les joueurs, clubs) n'étaient pas moins malheureux qu'aujourd'hui.

    Si tout se pète la gueule et permet de revenir à des fondamentaux qui font que le foot (qui se veut le sport le plus populaire) soit accessible facilement et sans flamber à mon gamin, ça m'ira.

    Sinon que l'on revienne à un minimum de raison ne fera pas de mal non plus.
  • A la décharge de la ligue, en tout cas sur l'absence de rentabilité de l'offre formulée par Mediapro, à partir du moment où la proposition de Beinsports avait été acceptée lors de la précédente passation de marché, il leur était difficile de refuser Mediapro sur ce seul critère. Le ver était déjà dans le fruit.

    A titre perso, l'offre de Mediapro à 18 euros (je déduis Netflix) me convient très bien. Elle me permet de voir la plupart des matchs du racing et quelques matchs européens (j'ai regardé Rennes mardi soir).
    Et je me contrefiche totalement de regarder les autres clubs et de voir un enième réal-barça...

    Une offre où je pourrais avoir tous les matchs du racing, avec des émissions type Sportschau pour la ligue 1 (oui je rêve) et feu l'équipe du dimanche, disponibles en replay, me conviendrait parfaitement.
  • father-tom a écrit, le 21/10/2020 21:25 :


    Après, non : l'Etat ne laissera pas s'effondrer un système qui verrait disparaître des clubs historiques.



    Ca me semblerait excessivement dégueulasse que l'Etat se mèle du financement du foot pro, qui produit son spectacle et ne doit que son financement chaotique à son manque de jugeotte, mais continue à avoir la capacité à emprunter des dizaines de millions, alors que les autres acteurs du monde culturel où de la nuit crèvent lentement sans le soutien nécessaire. Ce serait une indécence totale. Le foot français s'est planté un couteau dans le cul lui-même. A lui de trouver la solution, il y a des domaines où l'intervention de l'Etat est beaucoup plus urgente (au pif : l'hôpital?).

    On va pas donner l'argent public à des millionnaires non? Pour qu'ils engendrent des profits? C'est ça la priorité actuellement?
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.