Manuel Amoros

0.0 / 5 (0 note)
Né le
(56 ans) à Lunel (Hérault)
Nationalité
française France
Taille
1.72 m
Poids
74 kg
Poste
Défenseur lat. droit
Technique
Droitier

Sélections nationales

Matchs
82
Buts
1
Premier match
France - Italie (2-0), le 23/02/1982

Ligue 1

Matchs
461
Buts
41
Premier match
Laval - Monaco 3-3 le (18 ans)

Palmarès

Carrière

Carrière de Manuel Amoros en tant que joueur
Club Saison Championnat Sélection
Compét.M.B.P. M.B.
France Monaco monaco2.gif 1980/1981 Division 1
18


France Monaco monaco2.gif 1981/1982 Division 1
30
2

9

France Monaco monaco2.gif 1982/1983 Division 1
35
6

6

France Monaco monaco2.gif 1983/1984 Division 1
35
8

8

France Monaco monaco2.gif 1984/1985 Division 1
36
2

5

France Monaco monaco2.gif 1985/1986 Division 1
28
2

11
1
France Monaco monaco2.gif 1986/1987 Division 1
34
4

6

France Monaco monaco2.gif 1987/1988 Division 1
37
6

9

France Monaco monaco2.gif 1988/1989 Division 1
34
6

7

France Marseille marseille7.gif 1989/1990 Division 1
34
1

7

France Marseille marseille9.png 1990/1991 Division 1
29
1

4

France Marseille marseille9.png 1991/1992 Division 1
33


10

France Marseille marseille9.png 1992/1993 Division 1
12


France Lyon lyon1.gif 1993/1994 Division 1
34
1

France Lyon lyon1.gif 1994/1995 Division 1
32
2

France Marseille marseille1995.png 1995/1996 Division 2
16


Voir la carrière et la carte de ses clubs

Le saviez-vous ?

Recordman de sélection en Équipe de France du 20 novembre 1991 au 10 février 1999, ce latéral porté sur l'offensive fut capitaine de l'ère post-Platini, jusqu'à l'Euro 92.

Avant cela, il avait accompli deux Coupes du monde 1982 et 1986 de très haute volée. En club, il fut associé au Monaco de Banide, Muller et Wenger dans les années 1980. Arraché par Bernard Tapie en 1989, il manque son tir au but à Bari, le premier de la série de la finale de C1 1991.

Tombé en disgrâce en 1993 (il n'est pas dans le groupe à Munich), Manuel Amoros rebondit à Lyon, comme Pascal Olmeta et Abedi Pelé. Son aventure marseillaise trouve un ultime chapitre en 1995-96 en deuxième division, en compagnie des grognards Casoni, Ferreri, Jean-Philippe Durand et Marcel Dib.