Stade de la Meinau

Flux RSS 9903 messages · 942.732 lectures · Premier message par nikolko · Dernier message par superdou

  • sa3ntiago... je viens de lire ton dernier message à ma femme et on a bien rigolé : mais bon la c'est sûr, tu vas te faire dégommer ! Tête haute, c'est parti...
  • alexmostovoi a écrit, le 13/01/2018 17:17 :
    kitl a écrit, le 13/01/2018 17:06 :
    Le naming représenterait une goutte d'eau dans le financement et une atteinte indélébile à l'identité du club. Les Ultras sont dans leur rôle avec cette banderole particulièrement bien écrite.


    Si 4millions par an sur 10 ans soit 40 millions sont une goutte d'eau pour un projet à 110...Ben OK, je veux bien...


    Mais tu rêves complètement, rien que le naming du parc OL de Jean-Michel Aulas ne rapporte que 5,5M d'euros pour un club autrement plus ambitieux, autrement plus exposé médiatiquement ...

    Un naming du stade de la Meinau rapporterait au maximum 1M d'euro par an, soit de quoi financer seulement 10% du stade sur 10ans, mais surtout de quoi porter atteinte sans doute pour toujours à l'identité du club.

    La solution est simple, au lieu de construire un stade à 100M d'euros, on en construit un à 90M d'euros.
  • deadwing1351336555.png
    Modifié par deadwing ·
    deadwing • 27 ans
    Citation:
    soit de quoi financer seulement 10% du stade sur 10ans


    #-o
    Je n'ai pas spécialement d'avis sur la question, les supporters l’appelleront toujours "Stade de la Meinau". Mais pour un club comme le Racing, avec les difficultés à mobiliser les collectivités locales que l'ont connais (2 / 3 grosses occasions loupées de rénover le stade en 25 ans), j'ai énormément de mal à lire un commentaire qui essaie d'expliquer que 10 millions d'euros, c'est rien. C'est peut être juste la différence entre un projet qui ne se fera jamais et une rénovation du stade...
  • Les collectivités ne peuvent y aller sans participation du club
    Le naming permet donc bien la rénovation.
    Après pour moi ce qui compte c’est Le club , rien à faire du nom du stade que chacun appellera comme il veut.
    D’ailleurs perso je trouve que le naming fait moderne et constitue un plus .
  • C'était quoi la banderole ?
  • "Oui à la rénovation, non au naming. Le RCS joue au stade de la Meinau"
  • kitl a écrit, le 13/01/2018 22:24 :
    "Oui à la rénovation, non au naming. Le RCS joue au stade de la Meinau"


    Merci
  • Difficile d'y échapper malheureusement.... C'est de l'argent facile , et sur 100 Millions , c'est presque nécessaire pour un club comme nous :S

    Espérons que le nom soit au moins sur cette base la :
    "Le stade de la Meinau - nom" ...bref que le nom "Meinau" soit conservé dans le nom
  • Refuser la salissure de la pub...non mais c'est quoi ce delire ? Il n'y a pas un endroit dans un stade ou il n'y a pas de pub, pas une image lors d'une diffusion tv...et il y en a qui arrivent encore à jouer à la vierge effarouchée à cause d'une marque associée au nom du stade. C'est juste grotesque...
  • Il faut vivre avec son temps et on y échappera pas (malheureusement).
  • images.png
    Modifié par tikko67 ·
    tikko67 • 32 ans
    Perso moi un naming type orange vélodrome en gardant le nom historique de ce stade et en accolant un sponsor ça me conviendrait et cela serait le meilleur compromis.
    Ensuite je pense à autre chose, le stade appartient à la ville qui elle seule peut décider où non De faire des travaux et elle seul décidera du partenariat pour le naming, Keller n'est pas décideur tout ce qu'il peut faire c'est de trouver le meilleur compromis avec la ville pour nous éviter un nom du style crédit mutuelle stadium.
  • spiterman67 a écrit, le 13/01/2018 23:57 :
    Refuser la salissure de la pub...non mais c'est quoi ce delire ? Il n'y a pas un endroit dans un stade ou il n'y a pas de pub, pas une image lors d'une diffusion tv...et il y en a qui arrivent encore à jouer à la vierge effarouchée à cause d'une marque associée au nom du stade. C'est juste grotesque...

    En gros, l'ersatz d'argumentation c'est de dire que puisqu'ils nous l'ont déjà mise aux trois quarts autant les laisser nous la mettre jusqu'au bout… puisqu'on a accepté les pubs sur les maillots (personnellement, une personne qui paye 65 € pour afficher des pubs au lieu de se faire payer pour ça, je trouve que c'est un signe extérieur de bêtise), puisqu'on a des haut-parleurs qui hurlent des pubs à la mi-temps au lieu de nous commenter tranquillement le match, puisqu'on a des écrans-pubs qui brillent et scintillent et parfois flashent autour du terrain, nous empêchant parfois de voir l'action, bref puisqu'on s'est abaissés, autant ramper jusqu'au bout pour être cohérents… autant donc qu'ils prennent l'identité du club, qu'ils en changent le nom, qu'ils changent le logo avec une marque dedans, qu'ils sponsorisent chaque action : "le pénalty Coca-Cola de la 65ème", le coup franc Kronenbourg", etc.

    Je ne suis même pas contre. Vous pouvez créer ce que vous voulez, même une ligue TV 'réalité' où les joueurs sont filmés nuit et jour dans le chateau-centre, mêlés à l'équipe féminine, à savoir quel joueur couchera avec telle joueuse, qui trompe qui, on peut même en extraire de bons films pornos qui mettent en valeur les marques, on pourra savoir qui pleure et s'engueule aux entraînements, le tout commenté par Hanouna, Gazan et Beaugrand pendant des heures. Vous pouvez regarder des débats creux pour commenter tel ou tel geste anodin, façon Equipe 21. Quand je vois comment on traite le football ou le people en Espagne, je sais qu'il n'y a pas de limites à la connerie. Vous avez le droit d'avoir la télé, vous avez le droit de vivre et penser comme des porcs, de faire des pronostics ou paris navrants et tristes, sur tous ce que vous voulez… mais avant de se séparer entre gens qui se respectent et les autres, il y a une question à régler : l'identité du club et le stade.
    Partez suivre votre football-prétexte à vendre de l'espace cerveau dans vos supermarchés du sport, faisons scission si vous voulez mais laissez-nous le stade et le logo, comme on l'avait encore en CFA2. Il n'y a même pas de "guerre civile" à mener dans ce cas, on peut se séparer à l'amiable : partez avec vos folies des grandeurs, partez vendre vos âmes au Diable pour des moments Nutella et laissez-nous avec une équipe de pauvres, vivre de vraies émotions entre vrais gens. Laissez-nous le logo qui valait 1 € symbolique après Hillali et McCormack, laissez-nous le stade que des bénévoles sont allés nettoyer quand on est tombé au plus bas, il leur "appartient". Pas aux faux supporters qui sont prêts à toutes les concessions.

    rcsforever a écrit, le 14/01/2018 00:06 :
    Il faut vivre avec son temps et on y échappera pas (malheureusement).

    L'Homme n'est pas capable de réaction salutaire quand il suit une logique néfaste et s'enfonce dans le n'importe quoi ? C'est quoi cette ode à la passivité ?
  • La ville possède le stade mais c'est le club qui gère tout et qui signe ou non un contrat de naming avec un sponsor, il me semble. Après tout est question de négociation, et cela m'étonnerait qu'on trouve un sponsor qui accepte de mettre son nom derrière "Stade de la meinau" ou alors pour une somme qui rendra le naming peu intéressant.
  • L'homme (le supporter) est impuissant dans le cas présent. Tu peux faire autant de banderoles que tu veux mais ça ne changera rien au final, le seul rôle que le monde actuel du ballon rond veut bien nous laisser jouer étant celui de vache à lait. Évidemment on y mettra la forme, fera semblant de t'écouter mais le résultat sera le même, malheureusement.
  • spiterman67 a écrit, le 14/01/2018 01:11 :
    La ville possède le stade mais c'est le club qui gère tout et qui signe ou non un contrat de naming avec un sponsor, il me semble.


    On peut discuter et tenter de s'entendre mais le propriétaire reste seul décideur au final. Si la ville veut d'un stade de la Meinau Orange Conforama machin chose.. je doute fort que quelqu'un puisse s'y opposer. Même historique le locataire ne peut être Roi dans une telle situation.
  • Tout ça est vraiment un débat d'un autre temps. Quand j'en vois certains qui parlent de réaction salutaire face au naming, c'est à mourrir de rire... ouvrez les yeux les gars, on est en 2018. Ça fait un demi-siècle que les joueurs se sont transformés en hommes sandwichs et qu'ils évoluent autour de panneaux publicitaires, mais prononcer le nom d'une marque pour désigner le stade, quel sacrilège !
  • deadwing a écrit, le 13/01/2018 21:27 :
    Citation:
    soit de quoi financer seulement 10% du stade sur 10ans


    #-o
    Je n'ai pas spécialement d'avis sur la question, les supporters l’appelleront toujours "Stade de la Meinau". Mais pour un club comme le Racing, avec les difficultés à mobiliser les collectivités locales que l'ont connais (2 / 3 grosses occasions loupées de rénover le stade en 25 ans), j'ai énormément de mal à lire un commentaire qui essaie d'expliquer que 10 millions d'euros, c'est rien. C'est peut être juste la différence entre un projet qui ne se fera jamais et une rénovation du stade...


    Oui, 10M c'est rien comparé à un nom ancré depuis des décennies.
    Si vous êtes prêt à vendre le nom du stade, alors je propose qu'on renomme le Racing club de Strasbourg en Kronenbourg Crédit Mutuel club du Grand Est. Hop, encore 20 ou 30M d'euros en plus !
  • D'accord Spiterman mais c'est un peu jouer à l'infini Rhinocéros de Ionesco. Ce n'est pas parce que c'est ainsi que c'est bien... Le racing semblait prendre une autre voie depuis 5 ans, celle du foot populaire, celle du foot où on est fier de son stade vintage, celle du foot avec une vraie ambiance éloignée du silence des travées du parc des princes ou de l'Emirates Stadium remplis de touristes ou de VIP, avec une équipe dont l'ossature semble attachée au club et à son esprit ; ce serait dommage de gâcher ce qui fait notre originalité dans cette ligue 1 et qui fait qu'on est remarqué cette année en France pour prendre la voie standard (parce que tout le monde le fait...) de Rennes, Bordeaux ou Lille qui ne mène t à rien. Notre club n'est pas dans l'urgence de la victoire en coupe d'Europe, il a le temps de construire sans céder à la folie des grandeurs. Le naming est évidemment une toute petite étape dans cette nouvelle plongée dans le foot hyper business mais ce n'est pas une étape obligatoire pour obtenir des résultats. (autrement dit rester régulièrement en ligue 1 pour nous) Regarde comment le système de billetterie de cette année copié sur ce qui se fait dans les grands clubs modernes fait râler... Se couper des gens en voulant à tout prix "moderniser" le club en oubliant vite ce qui fait notre succès actuel, je n'y crois pas trop à long terme.
  • foot-france67 a écrit, le 14/01/2018 01:46 :


    Oui, 10M c'est rien comparé à un nom ancré depuis des décennies.
    Si vous êtes prêt à vendre le nom du stade, alors je propose qu'on renomme le Racing club de Strasbourg en Kronenbourg Crédit Mutuel club du Grand Est. Hop, encore 20 ou 30M d'euros en plus !


    Si tu as trop de fierté pour laisser dire un commentateur "volvo meinau stadium" pendant 5ans, alors que les footeux de la France entière continueront de dire la Meinau, tu pourras accepter une hausse des impôts locaux et un billet à 70euros pour sauver "un nom ancré depuis des décennies"
  • sa3ntiago.png
    Modifié par sa3ntiago ·
    sa3ntiago • 38 ans
    rcsforever a écrit, le 14/01/2018 01:13 :
    L'homme (le supporter) est impuissant dans le cas présent. Tu peux faire autant de banderoles que tu veux mais ça ne changera rien au final, le seul rôle que le monde actuel du ballon rond veut bien nous laisser jouer étant celui de vache à lait. Évidemment on y mettra la forme, fera semblant de t'écouter mais le résultat sera le même, malheureusement.

    Tu peux chier et pisser sur la marque, tu peux l'enculer dans un stade, bien fort pour gêner les chaines qui diffusent le produit, tu peux nuire à son image pour qu'elle n'ait plus envie de t'imposer sa présence : Domino's Domino's je te vomis ! Tu peux refuser d'aller au stade, tu peux détruire des écrans et des affiches à coup de tatannes : que cette génération de gros lards lâches ex-post-68tards manque d'imagination alors qu'elle est au pouvoir…

    rcsforever a écrit, le 14/01/2018 01:20 :
    On peut discuter et tenter de s'entendre mais le propriétaire reste seul décideur au final. Si la ville veut d'un stade de la Meinau Orange Conforama machin chose.. je doute fort que quelqu'un puisse s'y opposer. Même historique le locataire ne peut être Roi dans une telle situation.

    Il y a des villes qui votent pour des maires qui suppriment les publicités des rues en dénonçant leur contrat avec JCDecaux. Depuis quand l'électeur est impuissant face à ses représentants ? Depuis quand l'élu est un petit seigneur ? Je veux bien qu'on rétablisse la monarchie, mais faut être conséquent : d'ici là, non.

    spiterman67 a écrit, le 14/01/2018 01:26 :
    Tout ça est vraiment un débat d'un autre temps. Quand j'en vois certains qui parlent de réaction salutaire face au naming, c'est à mourrir de rire... ouvrez les yeux les gars, on est en 2018. Ça fait un demi-siècle que les joueurs se sont transformés en hommes sandwichs et qu'ils évoluent autour de panneaux publicitaires, mais prononcer le nom d'une marque pour désigner le stade, quel sacrilège !

    Hahaha, la veille rhétorique progressiste éculée ! Dieu, l'Histoire, la Voix de la Raison a dit qu'en 2018 il fallait que ça soit comme ça ! Mais bien sûr ! C'est dans l'ADN de l'époque, c'est une loi naturelle, on n'y peut rien, ma p'tite dame.
    L'Histoire est unidirectionnelle et tout ce qui a été fait ne peut être défait, ben tiens … Tu as entendu parler du concept de révolution ? Tu es au courant que des choses apparaissent et disparaissent au cours du temps ? Ne sont-ce pas des décisions humaines sur lesquelles on peut revenir en arrière, sauf à se cacher derrière de l'épaisse mauvaise foi sartrienne, de la fatalité et du nihilisme pour se cacher à soi-même sa lâcheté ?
    Le parrainage n'a pas existé pendant plus de 80 ans d'existence du football, mais là tout d'un coup depuis 20 ans, on ne peut plus s'en passer… oooooh ! Le monde n'a jamais été en crise avant 2008, bah non, 1929, c'était du pipi de chat, 1974, de la gniotte, tout est différent, on est dans un "nouveau paradigme", un "nouveau logiciel"… tu regardes pas trop BFM TV, toi ? Je vais de faire une révélation : le RCS existait même avec un budget de la moitié qu'il est. Et s'il faut sortir de la Ligue Française des Pourris (qu'on encule régulièrement dans le Kop) pour retrouver de l'âme, qu'on en sorte et qu'on aille jouer une ligue alternative avec des clubs respectables, genre Sochaux sans les Chinois et Lens sans les magouilles azeries.

    Alors non seulement il faut refuser le parrainage, mais il faut virer la moitié des pubs des stades et refuser le diktats des télés ! Où y a-t-il fatalité ici, sinon un esprit moutonnier des supporters qui gobent n'importe quoi ! Je suppose que tu acceptes la baise de ton salaire parce que "c'est la mondialisation, tu comprends, c'est comme ça"… que tu vas acheter le dernier téléphone à 800 € sans vaseline parce qu'en 2018, il faut ce gadget, sinon t'es rien ! Que tu acceptes que l'Etat te flique tout le temps et t'hypervaccines, parce que tu comprends, c'est la sécurité et si t'es pas Charlie t'es terroriste de l'Axe du Mal, bah oui, hein, c'est comme ça… ad nauseam. Soit pigeon si tu aimes les graines, laisse-nous être des êtres sur nos deux pieds ! Et si ça te fait mourrir de rire, soit : tu veux un cercueil Ikea, Fly ou Conforama ? On viendra chanter des pubs à ton enterrement…

    strasman a écrit, le 14/01/2018 02:43 :
    Si tu as trop de fierté pour laisser dire un commentateur "volvo meinau stadium" pendant 5ans,

    Si tu soutiens une équipe c'est pour en être fier, même si elle perd. Si pour en être fier tu dois l'humilier en en faisant un vulgaire produit, ça sert à quoi ? Si pour te payer ton mariage tu dois vendre les fesses de ta femme au plus offrant, ne te marie pas… Qui a dit qu'on devait avoir plus de budget ? On aura une âme, une tête haute et des couilles, et on se maintiendra ou on ira jouer avec les copains de Sochaux, Lens, Grenoble ou autres, en attendant que le centre de formation tourne à 100%, homologué et tout, pas de souci.

    strasman a écrit, le 14/01/2018 02:43 :
    alors que les footeux de la France entière continueront de dire la Meinau, tu pourras accepter une hausse des impôts locaux et un billet à 70euros pour sauver "un nom ancré depuis des décennies"

    Ouah, ils font peur tes chiffres ! Ils sortent d'un institut de sondage bidon, d'un think tank aux ordres, de ton petit doigt mouillé ? Ca fait trooooop peur, bouuuuh… (Fais gaffe quand même, Jupiter 1er peut te mettre une amende pour fake news ;-) )

    Sinon, on peut changer le nom de la ville, aussi, tiens, et le nom des rues, pour assainir les finances municipales. Place Paic Citron-Kléber. Le quartier de la Krutenau-Olida. C'est génial ! Et ton pseudo, fais le parrainer, tu pourrais gagner de l'argent ! Fais-toi tatouer une marque ! Appelle ton chien Volvo ! Et même ton nom : change, bordel, Jean-Michel Peugeot 310, c'est cool, tu ne veux pas ?, tu peux être riche ! Et… (jusqu'aux limites de la connerie humaine, qui n'en n'a pas).
  • Si l’argent te fais vomir vas en Corée du Nord
    En tout cas ne t’interesse pas au foot professionnel monde au sein duquel les finances sont indispensables
    Ta position est noble mais incompatible avec le foot pro
    Et puis ces nostalgiques de tout qui ne supportent aucun changement même pas un À sur un nom qui a l´epoque était la honte du foot français et que nous avions collective fait crever comme le ferait crever la mise en œuvre de tes idées
    Moi je suis attaché au seul racing et non au nom de la pelouse pourrie qui y pousse et au delà du racing à Strasbourg et à l’Alsace
    Alors les fétichistes passéistes......
  • D'ailleurs c'est le naming qui a, en partie, sauvé notre club.
    Mais bon quand le nom du sponsor c'est 'Alsace', ça dérange moins.

    Ensuite la Meinau restera toujours la Meinau même si certains l'appellent différemment.
  • storky a écrit, le 14/01/2018 09:41 :

    Mais bon quand le nom du sponsor c'est 'Alsace', ça dérange moins.


    Ça dérange tout autant
  • knacki1203283850.jpg
    Modifié par knacki ·
    knacki • 28 ans
    Je me range également aux côtés de ceux qui sont contre le naming, mais pas forcément pour les mêmes raisons.
    Pour moi le stade de la Meinau n'est pas un objet commercial, il n'a pas vocation à s'exporter.
    Il fait partie intégrante du patrimoine historique et culturel de la ville. C'est notre cathédrale du foot à nous. Vous imaginez si un financement était entrepris pour la rénovation de la cathédrale de Strasbourg à la condition qu'elle porte le nom d'une marque ?
    Pour en revenir au foot, la Ligue 1 est une marque.
    Les maillots aussi car ils sont destinés à la vente et c'est donc normal qu'on y trouve de la publicité.
    C'est également normal qu'on trouve des panneaux publicitaires dans les stades.
    Mais la "pierre", ça n'a pas vocation à en être une.
    Donc le stade de la Meinau doit rester le stade de la Meinau, je ne vois même pas pourquoi on débat là-dessus.
  • effectivement c'était tout autant inacceptable ce chantage de la région pour avoir droit à la subvention.

    Sinon arrêter de vous toucher avec vos 40 millions pour le naming. S'ils arrivent à trouver un gogo qui met 1 million/an pendant 15 ans ca serait déjà un exploit.

    J'ai l'impression que la montée en ligue 1 tourne la tête à certains. On est prêt à tout lâcher pour trouver des thunes pour financer la rénovation du stade. Toute nos valeurs ? Je vous rappelle que le maintien est loin d'être acquis (cf match de vendredi) et qu'on aura l'air bien malin avec notre projet si on rechute et qu'on végète en ligne 2 dans les années à venir.

    Restons humble et les pieds sur terre.

    Le racing s'appelle le racing, il joue en bleu et blanc au stade de la meinau. Y a 3 principes sur lesquels il ne faut pas revenir.
Il faut être inscrit et connecté pour ajouter un commentaire. Déjà inscrit ? Connectez-vous ! Sinon, inscrivez-vous.